SUPERBE VICTOIRE DE PORSCHE AUX 24 HEURES DU MANS !

24-HEURES-DU-MANS-2015-Arrivee-au-pied-du-podium-des-VAINQUEURS-HULKENBERG-TANDY-BAMBER-PORSCHE-959-N°19

 

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Equipage-de-la-PORSCHE-N°19-lors-de-la-GRANDE-PARADDES-PILOTES-vendredi-12-Juin

24-HEURES-DU-MANS-2015-Équipage-de-la-PORSCHE-N°19-lors-de-la-GRANDE-PARADE DES-PILOTES-vendredi-12-Juin

 

On l’attendait ce nouveau triomphe au Mans, depuis son retour l’an dernier sur les pistes d’endurance, sa spécialité et discipline sportive de prédilection !

Eh bien, l’équipe Porsche qui avait fait du Mans, son principal objectif dès son retour au début de la saison 2014, n’a pas failli et a bien réussi et tenu le pari fixé par le staff de la firme de Stuttgart : ‘ VICTOIRE AU MANS’

 

24 HEURES DU MANS 2015   LES VAINQUEURS  HULKENBERG-TANDY-BAMBER - PORSCHE 959 N°19 -

 

 

En gagnant, ou plutôt en regagnant ce dimanche 14 mars 2015, les 24 Heures du Mans, la maison Porsche décroche son … dix-septième succès en Sarthe, le premier depuis sa dernière victoire, obtenue le dimanche  7 juin 1998, par la Porsche  911 GTI du trio composé à l’époque du Français Laurent Aiello, du Monégasque Stéphane Ortelli et du petit Écossais Allan McNish !

Déjà victorieuse dès son retour l’an dernier à l’occasion de l’ultime manche du Championnat du monde d’endurance WEC, sur la piste d’Interlagos à Sao Paulo au Brésil, l’écurie Porsche était sur la bonne voie et avait fait de ces 83èmes 24 Heures du Mais 2015,  l’objectif’ ‘N°1’  de cette seconde année en endurance

 

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE N°14 Victorieuse Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE N°14 Victorieuse Photo-Max-MALKA

 

Engagé avec deux bolides en 2014, l’équipe Porsche, avait reconduit pour la saison 2015, ses deux équipages de trois pilotes pour cette nouvelle campagne en  Championnat du monde WEC  de la FIA.

Mais contrairement à l’équipe sacrée Championne du monde en 2014, l’écurie Japonaise Toyota,   Porsche décidait au cours de l’inter-saison de se renforcer et à l’instar de son principal rival, l’autre grande équipe Allemande Audi, à Stuttgart, on choisissait pour multiplier les chances de victoire – solide expérience de l’épreuve Sarthoise oblige – d’aligner et comme Audi, une 3ème 919 Hybrid !

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Samedi-13-Juin-La-PORSCHE-N°-19-Photo-Thierry-COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2015-Samedi-13-Juin-La-PORSCHE-N°-19-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Bonne pioche et bien vu car c’est bel et bien, cette troisième Porsche, inscrite pour deux courses, les Six heures de Spa en mai dernier – épreuve de préparation pour le jeune équipage – et les 24 Heures du Mans ce week-end, celle qui portait le N° 19, qui triomphe et offre aux dirigeants de la maison Porsche cette nouvelle performance aux 24 Heures du Mans !

On imagine la joie et le bonheur du trio recruté au cours de l’hiver et de l’inter-saison,pour épauler les deux équipages vedettes, celui de la N° 17, composé de Romain Dumas, Marc Lieb et Neel Jani  et le second formé de Timo Bernhard, Brandon Hartley et Mark Webber

Finalement c’est bien, lui, le jeune trio avec le pilote de F1, l’Allemand Nico Hülkenberg, qu’épaulaient le Néo-Zélandais Earl Bamber et l’Anglais Nick Tandy, qui l’emporte !

Et Porsche fait mieux, beaucoup mieux puisqu’une seconde Porsche 919 Hybrid, la N°17 offre un sensationnel doublé, grâce au trio Bernhard, Hartley et Webber

Et, cerise sur le gâteau, hier samedi, c’est la 3ème Porsche, la N°18, qui s’était élancée en pole !

Les 24 Heures du Mans 2015, incontestablement une course ‘ Made in Porsche ‘

Et, Porsche peut en plus enorgueillir de faire gagner un équipage de trois ‘ rookies ‘ ce qui n’était jamais encore arrivé ici au Mans !

RESPECT

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA  Thierry COULIBALY- Patrick MARTINOLI

 

 

24 HEURES DU MANS 2015 La PORSCHE N° 19 en tete a la mi course - Photo Thierry COULIBALY.

24 HEURES DU MANS 2015 La PORSCHE N° 19 en tete a la mi course – Photo Thierry COULIBALY.

LE CLASSEMENT DES 24 HEURES DU MANS 2015

1 – Hulkenberg-Tandy-Bamber (Porsche 919 Hybrid)  Porsche AG, 395 tours

2 – Bernhard-Webber-Hartley (Porsche 919 Hybrid)  Porsche AG, à 1 tour

3 – Fassler-Lotterer-Treluyer (Audi R18 e-tron) AudiQ, à 2 tours

4 – Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi R18 e-tron) Audi, à 3 tours

5 – Dumas-Jani-Lieb (Porsche 919 Hybrid) Porsche AG, à 4 tours

6 – Wurz-Sarrazin-Conway (Toyota TS040 Hybrid)  Toyota TMG, à 8 tours

7 – Rast-Albuquerque-Bonanomi (Audi R18 e-tron) Audi , à 8 tours

8 – Davidson-Buemi-Nakajima (Toyota TS040 Hybrid) Toyota TMG, à 9 tours

9 – Howson-Bradley-Lapierre (Oreca 05-Nissan) KCMG, à 37 tours (1éreLMP2)

10 – Dolan-Turvey-Evans (Gibson 015S-Nissan) JOTA Sport, à 37 tours

11 – Rusinov-Canal-Bird (Ligier JSP2-Nissan) G Drive, à 37 tours

12 – Yacaman-Derani-Gonzalez (Ligier JSP2-Nissan) G Drive, à 41 tours

13 – Chandock-Patterson-Berthon (Oreca 03R-Nissan) Murphy Prototypes, à 48 tours

14 – Mediani-Markosov-Minassian (BR 01-Nissan) SMP, à 55 tours

15 – Brown-Van Overbeek-Fogarty (Ligier JSP2-HPD) Extreme Speed, à 56 tours

16 – Bellarosa-Ibanez-Perret (Oreca 05-Nissan) Ibanez, à 58 tours

17 – Gavin-Milner-Taylor (Chevrolet Corvette C7R) Corvette, à 58 tours (1er LMGTE/PRO)

18 – Kraihamer-Abt-Imperatori (Rebellion R-One) Rebellion, à 59 tours

19 – Roussel-Ho Pin Tung-Cheng (Morgan-Nissan) Pegasus, à 61 tours

20 – Shaytar-Bertolini-Basov (Ferrari 458) SMP, à 63 tours

21 – Rigon-Calado-Beretta (Ferrari 458) AF Corse, à 63 tours

22 – Dempsey-Long-Seefried (Porsche 911 RSR) Dempsey, à 64 tours

23 – Beche-Heidfeld-Prost (Rebellion R-One) Rebellion, à 65 tours

24 – Sweedler-Bell-Segal (Ferrari 458) Scuderia Corsa, à 65 tours

25 – Bruni-Vilander-Fisichella (Ferrari 458) AF Corse, à 65 tours

26 – Perrodo-Collard-Aguas (Ferrari 458) AF Corse, à 65 tours

27 – Nygaard-Sorensen-Thiim (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 65 tours

28 – Sharp-Dalziel-Henemeier (Ligier JSP2-HPD)  Extreme Speed, à 66 tours

29 – Nicolet-Maris-Merlin (Ligier JSP2-Nissan) OAK, à 67 tours

30 – Lietz-Christensen-Bergmeister (Porsche 911 RSR)  Manthey, à 68 tours

31 – Mann-Giammaria-Cressoni (Ferrari 458) AF Corse, à 69 tours

32 – Krohn-Jonsson-Barbosa (Ligier JSP2-Nissan) Krohn, à 72 tours

33 – Aleshin-Ladygin-Ladygin (BR 01-Nissan) SMP, à 73 tours

34 – Rees-MacDowall-Stanaway (Aston Martin Vantage) Aston Martin, à 75 tours

35 – Chen-Vannelet-Parisy (Porsche 911 RSR) AII, à 75 tours

36 – Al Faisal-Giermaziak-Avenatti (Ferrari 458) JMW, à 75 tours

37 – Chen-Kapadia-Maasen (Porsche 911 RSR) AII, à 79 tours

Non classés – distance parcourue insuffisante

Dalla Lana-Lamy-Lauda (Aston Martin Vantage)  Aston Martin

Trummer-Kaffer-Monteiro (CLM P1-AER) ByKolles

Tinknell-Buncombe-Krumm (Nissan GT-R LM Nismo)  Nissan NISM

24 H du Mans Le Mans Sport

About Author

gilles