24 HEURES DU MANS. PORSCHE SOLIDE LEADER AU CŒUR DE LA NUIT MANCELLE

24-HEURES-DU-MANS-2015-POLE-pour-la-PORSCHE-919-N°-18-de-Romain-DUMAS-NEEL-JANI-et-Marc-LIEB1
24-HEURES-DU-MANS-2015-La-PORSCHE-919-N°-17-de-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD

24-HEURES-DU-MANS-2015-La-PORSCHE-919 N° 17- -WEBBER-HARTLEY-BERNHARD  méne toujours la course a minuit- Photo Thierry COULIBALY

 

Les 24 heures du Mans : la plus grande course d’endurance du monde !

Voilà ce que tout le monde croit. Il faut ménager sa mécanique. Les pilotes prennent soin de leur , les montures prennent soin de leurs pilotes. Chacun veille sur l’autre. Il faut tenir, d’abord jusqu’au petit matin, puis jusqu’à l’arrivée…

On ménage la boîte de vitesses, on monte les régimes mais pas jusqu’à la zone rouge, et plus le temps passent, plus le compte tours devient l’élément régulateur, on enlève 100 trs/heure, il faut arriver coûte que coûte, les mécaniciens sont fatigués…

Mais ça, c’était avant !

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-Samedi-13-Juin-depart-Photo-Thierry-COULIBALY.


24-HEURES-DU-MANS-2015-Samedi-13-Juin-depart-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

Aujourd’hui, ce n’est plus ça, Le Mans c’est un Grand Prix de F1, enfin c’est ce que devrait être un Grand Prix de F1.

Une bagarre de tous les instants dans toutes les catégories, un rythme effréné, des erreurs de pilotage inévitables, des dépassements en ligne droite, au freinage, en courbe, sans artifices, sans DRS, cet aileron mobile sensé augmenter la vitesse des voitures pour que celle de derrière puisse doubler celle de devant, bref un truc pour faciliter les dépassements.

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-LES-TROIS-PORSCHE-sur-la-grille-de-depart-Photo-Thierry-COULIBALY


24-HEURES-DU-MANS-2015-LES-TROIS-PORSCHE-sur-la-grille-de-depart-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Ici, au Mans, rien de tout cela, rien d’artificiel. Quand on double, c’est qu’on va vraiment plus vite que la voiture que l’on double.

On assiste à un spectacle grandiose, avec des virtuoses du volant, avec des voitures somptueuses, avec un règlement technique qui autorise les audaces des ingénieurs.

Audi, Porsche et Toyota utilisent trois technologies hybrides radicalement différentes, et le résultat est sans appel :

Leurs performances sont quasiment identiques. Et que dire de Nissan, qui a mis en route cette année un proto aux formes plus proche d’une Batmobile que d’une voiture de course, avec de surcroit les roues avant motrices, et qui malgré ça, est en course, certes à distance respectable du trio Audi, Porsche, Toyota mais qui développe peut-être une technologie novatrice.

Qui sait ?

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-La-foule-des-Grands-Jours-photo-Autonewsinfo

24-HEURES-DU-MANS-2015-La-foule-des-Grands-Jours-photo-Autonewsinfo

 

Le Mans, c’est aussi la foule des grands jours, plus de 250.000 personnes sur le circuit au top départ, dont les trois quarts sur la ligne droite des stands.

Le grand frisson. Quelle ferveur. Quel autre événement sportif draine autant de passionnés, à part le Tour de France cycliste lors d’étapes mythiques, telles que l’arrivée à l’Alpe d’Huez ou Luchon-Pau via le Tourmalet et l’Aubisque.

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-POLE-pour-la-PORSCHE-919-N°-18-de-Romain-DUMAS-NEEL-JANI-et-Marc-LIEB1

24-HEURES-DU-MANS-2015 La PORSCHE 919-N° 18  partie depuis la pole – Romain-DUMAS-Neel JANI et Marc-LIEB Photo  Patrick MARTINOLI

 

Le Mans, c’est unique, y assister, c’est être le témoin privilégié d’un événement mondial. Et, en plus, aujourd’hui on assiste à un spectacle exceptionnel :

Une course de 24 heures disputée au rythme d’un GP de F1, alors que la F1, est devenue une course de 1h30 disputée au rythme d’économie de carburant.

Cherchez l’erreur !

Vous l’aurez compris, j’aime Le Mans, j’aime aussi la F1. Mais aujourd’hui, j’aime un peu plus Le Mans et un peu moins la F1.

Comme quoi, la vérité d’un jour n’est pas celle du lendemain !

 

Gilles VIRMOUX

Photos : Max MALKA – Thierry COULIBALY – Patrick MARTINOLI

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-PORSCHE-919-N°17-Photo-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2015-PORSCHE-919-N°17-Photo-Max-MALKA

 

Le point au classement à minuit, après 9 heures de course :

 

1 Porsche 919 Hybrid N°19 : 141 tours

2 Audi R18 e-tron Quattro N°9, à 5’’995

3 Audi R18 e-tron Quattro N°7 à 25’’413

4 Porsche 919 Hybrid N°17, à 2’14’’688

5 Porsche 919 Hybrid N°18, à 3’04’’212

6 Audi R8 e-tron  N°8, à 1 tour

7 Toyota TS040 Hybrid N°2, à 3 tours

8 Toyota TSO40 Hybrid, N°1, à 5 tours

 

 

24 H du Mans Le Mans Sport

About Author

gilles