LE GRAND DÉFI DU MANS ATTEND L’EQUIPE TOYOTA RACING…

24 HEURES DU MANS 2014 La TOYOTA Num 8 Photo Thierry COULIBALY.j

 

WEC-2015-PAUL-RICARD-Jeudi-26-mars-Presentation-Equipe-TOYOTA-Photo-Antoine-CAMBLOR

WEC-2015-PAUL-RICARD-Jeudi-26-mars-Presentation-Equipe-TOYOTA-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

 

Le Team TOYOTA GAZOO Racing s’est préparé pour le point d’orgue de la saison du Championnat du Monde d’Endurance, les très célèbres 24 Heures du Mans, l’épreuve –phare er reine du calendrier.

Cette année, vu le spectacle qui s’annonce entre les trois grandes équipes que sont Audi, Porsche et Toyota, les organisateurs attendent plus de 250 000 spectateurs, qui devraient envahir le circuit de la Sarthe pour assister à cette 83ème édition de la célèbre course mancelle, massé tout autour des 13,629 km du Circuit de la Sarthe, composé de routes publiques et de portions de circuit, où les grands constructeurs de la catégorie LMP1, se battront pour gagner la plus ancienne mais aussi et surtout la plus prestigieuse course d’endurance au monde. Et même course tout court…

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-TOYOTA-TS040-N°1-Max-MALKA


24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-TOYOTA-TS040-N°1-Max-MALKA

 

Le Team double Champion du Monde en titre, TOYOTA engage à nouveau deux TS040 HYBRID, toutes les deux configurées avec le package aérodynamique type Le Mans, conçu pour réduire la trainée et optimiser la vitesse de pointe sur un circuit où les voitures dépassent les 330 km/h. Par rapport à la voiture du début de saison, les différences sont visibles sur l’aileron arrière, le capot moteur et la partie avant de la carrosserie.

Sur la voiture N°1, les Champions du Monde, Anthony Davidson et Sébastien Buemi, sont rejoints par Kazuki Nakajima, détenteur de la pole position au Mans l’an dernieravec le tour le plus rapide, toutes séances de qualification confondues.

Après une blessure au dos survenue durant les essais de la course de Spa-Francorchamps début mai, Kazuki-est revenu à la compétition après une convalescence rapide. Son rétablissement a été confirmé au terme du test officiel dimanche dernier 31 mai dernier qui s’est déroulé sans problème. Cette année, il disputera donc  ses quatrièmes 24 Heures du Mans.

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-TOYOTA-TS040-N°-2-Max-MALKA.

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-TOYOTA-TS040-N°-2-Max-MALKA.

 

Sur la voiture N°2, l’ancien double vainqueur, Alex Wurz, est rejoint par l’homme ayant signé à trois reprises la pole position avec l’inoubliable 908 de Peugeot, Stéphane Sarrazin, ainsi que Mike Conway qui prendra, lui, son deuxième départ dans la Sarthe, mais pour la première fois en LMP1.

Cette année marque un anniversaire spécial pour TOYOTA, puisque 30 années se sont écoulées et passées depuis le premier engagement officiel de la marque au Mans.

Coïncidence… pour cette première participation, en 1985, la marque comptait parmi ses pilotes un certain Satoru Nakajima, le père de Kazuki !

 

 24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-La-TOYOTA-N°1-Photo-Thierry-COULIBALY.


24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-La-TOYOTA-N°1-Photo-Thierry-COULIBALY.

 

À l’occasion des 24 Heures du Mans 2015, les TOYOTA seront engagées pour la 17ème fois sur l’épreuve au cours des 30 dernières années. Lors des 16 précédentes tentatives, 40 voitures distinctes ont roulé dans la Sarthe, avec pour meilleur résultat et à quatre reprises, la deuxième place décrochée en 1992, 1994, 1999 et 2013.

Sur cette période, des pilotes tels que l’ex-Champion du Monde de Formule 1 Alan Jones, le vainqueur de Grand-Prix de F1, l’Irlandais  Eddie Irvine et le triple vainqueur du Mans Allan McNish, ont piloté des TOYOTA.

 

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-1ère-ligne-La-TOYOTA-7-et-la-PORSCHE-20-Photo-Thierry-COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2014-1ère-ligne-La-TOYOTA-7-et-la-PORSCHE-20-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Il y a un an, la voiture N°7 d’Alex, Stéphane et Kazuki est partie en pole position et a mené une bonne partie de la course avant qu’un problème électrique ne la contraigne à l’abandon tandis que l’équipage au volant de la N° 8 d’Anthony, Sébastien et Nicolas Lapierre revenait superbement après un accident pour terminer troisième.

Après un démarrage difficile de la saison 2015, TOYOTA revient au Mans toujours en quête et d’une première victoire cette année mais aussi naturellement d’un tout premier triomphe en Sarthe, mais les deux voitures devront faire face à une concurrence acharnée dans la très disputée catégorie LMP1.

Et ce d’autant plus que ses adversaires directs Audi et Porsche alignant chacun non pas deux autos mais trois !

Avec une préparation minutieuse et la connaissance des exigences tout à fait uniques du Mans, mais aussi une journée positive de tests dimanche dernier, l’équipe met le cap sur La Sarthe avec bon espoir de prendre part à la bagarre en tête.

 

24 HEURES DU MANS 2014 La TOYOTA Num 8 Photo Thierry COULIBALY.j

24 HEURES DU MANS 2014 La TOYOTA Num 8 Photo Thierry COULIBALY.j

UNE LONGUE SEMAINE….

 

En tant qu’épreuve, Le Mans est un vrai défi d’endurance avec près de 35 heures de pilotage jusqu’à ce que le drapeau à damier soit agité.

Tout commence le mercredi 11 juin avec une séance d’essais de quatre heures à partir 16h00, juste avant deux heures de qualification qui débuteront à 22h00.

Les Qualifications se poursuivront jeudi avec deux séances de plus, d’une durée de 120 minutes chacune (à 19h00 et 22h00).

La grille de départ sera définie à partir du meilleur tour réalisé sur l’une des deux séances de qualification.

La traditionnelle parade des pilotes, dans le centre-ville le vendredi après-midi, offrira aux fans une chance unique de rencontrer les pilotes avant le week-end de course, qui débutera le samedi avec 45 minutes de warm-up, dès 09h00. Le départ des 24 Heures étant donné à 15h00.

 

 WEC-2015-PAUL-RICARD-Jeudi-26-mars-Presentation-Equipe-TOYOTA-Le-Président-KINOSHITA-Photo-Antoine-CAMBLOR.


WEC-2015-PAUL-RICARD-Jeudi-26-mars-Presentation-Equipe-TOYOTA-Le-Président-KINOSHITA-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

Questionné dimanche dernier à l’ issue de la journée Test des essais préliminaires, Toshio Sato, le nouveau Président du Team TMG Toyota qui a succédé il y a quelques semaines à    confiait :

« Nous nous sommes préparés pour Le Mans depuis presque un an, alors nous sommes prêts et motivés. Les deux premières courses ne se sont pas déroulées comme prévu mais l’équipe a travaillé incroyablement dur à son retour à Cologne pour obtenir le maximum de performancede notre package Le Mans. Ce fut un gros effort et nous espérons qu’il portera ses fruits. Nous ne nous présentons pas au Mans en tant que favoris mais cela n’affecte ni notre objectif ni notre comportement. Nous allons tout donner pour cette course, avec pour objectif zéro erreur et en restant un minimum de temps dans les stands. Je crois qu’avec cette approche, nous pouvons nous battre aux avant-postes. Rien n’est jamais sûr en sport automobile, mais nous nous sentons bien préparés et je l’espère, nous pourrons le montrer pendant la course. »

 

WEC-2015-SILVERSTONE-Ultime-arret-pour-la-TOYOTA-TS040-N°1-Photo-Max-MALKA

WEC-2015-SILVERSTONE-Ultime-arret-pour-la-TOYOTA-TS040-N°1-Photo-Max-MALKA

 

Quoiqu’il en soit, au vu du début de saison à Silverstone puis à Spa, d’abord et ensuite il y a quelques jours lors de la session des préliminaires, il semble acquis que les Toyota paraissent un peu juste en perfo cette année !

Reste une question, pourquoi ne pas avoir aligné trois bolides comme le font ses rivaux directs, Audi et Porsche et même le p’tit dernier, l’autre grand constructeur Nippon, Nissan ?

De tout temps, toutes les grandes écuries à fortiori d’usine ont toujours engagées entre trois et quatre autos !

Depuis Ferrari et Ford dans les années 60, en passant par Alfa Roméo, Jaguar, Matra, Renault, Peugeot, BMW, Mercedes, Rondeau, et les autres…

A titre personnel, je nre comprend pas, je ne pige pas pourquoi et comment le premlier constructeur mondial n’est pas capable de metre trois autos en piste au Mans,

Car la réponse qui fuse depuis deux ans, nous expliquant qu’il s’agit de budget ne tient pas quand on est le N° 1mondial.

Vouloir gagner les 24 Heures avec seulement deux autos relève d’un exploit impossible

 

 24-HEURES-DU-MANS-2014-ACCIDENT-entre-la-TOYOTA-8-et-AUDI-3.


24-HEURES-DU-MANS-2014-ACCIDENT-entre-la-TOYOTA-8-et-AUDI-3. Image TV ACO

 

Car avec deux Toyota, on ne fait pas la même course que les adversaires qui en disposent eux de trois et peuvent lancer un lièvre…qu’on sacrifie !

E ce d’autant plus, on l’a bien vu encore lors ds 24 Heures 2014, on n’est jamais à l’abri d’un accrochage inévitable dans l’imposant trafic avec les GT moins rapides…

Toyota en a pourtant fait l’amère expérience en 2014.

C’est la raison pour laquelle au vu des deux 1éres manches du WEC 2015, d’une part, et d’autre part de la présence de deux TS040 contre trois Audi R18 et Porsche 919, je ne pense pas que Toyota puisse remporter les 24 Heure du Mans cette année.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA –Thierry COULIBALY et Antoine CAMBLOR

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Test-31-Mai-TOYOTA-N°2-Photo-Thierry-COULIBALY-

24-HEURES-DU-MANS-2015-Test-31-Mai-TOYOTA-N°2-Photo-Thierry-COULIBALY-

24 H du Mans Le Mans

About Author

gilles