LES 24 HEURES DU MANS 2015, ENTRE AUDI ET PORSCHE : UNE AFFAIRE DE FAMILLE ?

WEC-2015-SILVERSTONE-PORSCHE-N°17-et-AUDI-N°8-Photo-Max-MALKA.

 

WEC-2015-SPA-Vendredi-1-mai-La-bataille-entre-AUDI-et-PORSCHE-Photos-Max-MALKA

WEC-2015-SPA-Vendredi-1-mai-La-bataille-entre-AUDI-et-PORSCHE-Photos-Max-MALKA

 

Les 24 heures du Mans 2015, seraient-t-elles, une affaire de famille ?

Audi contre Porsche, ou la lutte des cousins… germains !

On se souviendra qu’à la fin des années 60, un jeune et talentueux ingénieur de chez Porsche, un certain Ferdinand Piëch, a, à l’époque, conçu la plus exceptionnelle des voitures de course et destinée aux épreuves d’endurance, l’inoubliable et fabuleuse Porsche 917 !

 

RETROMOBILE-2014-Un-SOUVENIR-lui-aussi-INOUBLIABLE-La-PORSCHE-917-photo-Max-MALKA

RETROMOBILE-2014-Un-SOUVENIR-lui-aussi-INOUBLIABLE-La-PORSCHE-917-photo-Max-MALKA

 

Outre deux victoires au Mans, obtenues lors des éditions 1970 et 1971, avec à la clé un record de distance de 5.335,313 km  – record qui tiendra jusqu’en…2010, année où l’Audi R15 TDI du trio Romain Dumas,  Timo Bernhard et Mike Rockenfeller, a couvert 5.410,713 km soit 225, 228 km/h de moyenne – et décroché, le dimanche 13  juin 1971, avec l’équipage formé de l’Autrichien Helmut Marko et le Hollandais Gijs Van Lennep, la 917 a écrit les plus belles pages de l’histoire de l’Endurance des années 70.

La 917 a permis à La maison Porsche de briller sur tous les circuits du monde et ainsi acquérir une réputation et une notoriété exceptionnelles.

Le point de départ d’un succès planétaire.

Et l’histoire se répéta à la fin des années 70, après que Ferdinand Piëch, eut été embauché par la firme… Audi !

De ses cogitations d’ingénieur génial, naquit l’Audi Quattro qui allait révolutionner l’univers des rallyes. Empochant une kyrielle de victoires et plusieurs titres mondiaux en 1982 et 1984.

 

TOUR de CORSE Historique 2011 -INOUBLIABLE AUDI QUATTRO

TOUR de CORSE Historique 2011 -INOUBLIABLE AUDI QUATTRO -Photo François HAASE

 

Grâce à cette Quattro, Audi, qui était alors en quête de son public pour ne pas dire au bord du gouffre, connut une extraordinaire épopée en Championnat du monde des rallyes triomphant,donc  sur tous les terrains aux mains, entre autres de l’Allemand Walter Rorhl et de la Française Michèle Mouton, seule femme encore à nos jours, à avoir remporté une épreuve du Championnat du monde des rallyes

L’Azuréenne, en a même d’ailleurs remporté quatre ( San Remo 1981-  Portugal, Acrople et Brésil 1982) au volant de la Quattro, avec en prime le deuxième place au classement du Championnat du monde 1982 !

Et depuis cette époque, la marque Audi, bénéficie d’une image d’excellence, savamment cultivée par les équipes produits et marketing, et est devenue un acteur majeur du marché des véhicules Premium.

Et dire que Ferdinand Piëch, lors de la présentation de la première Quattro à la presse en 1980, avait dit s’être inspiré des travaux d’un petit constructeur Japonais qui commercialisait déjà des intégrales depuis 1972.

Ce petit constructeur s’appelait Subaru…

 

24B-HEURES-DU-MANS-2012-Arrivee-des-4-AUDI-avec-la-1-victorisuse-TRELUYER-FASSLER-LOTTERER-Photo-ROLEX

24B-HEURES-DU-MANS-2012-Arrivee-des-4-AUDI-avec-la N°1 victorieuse du trio TRELUYER-FASSLER-LOTTERER-Photo Thierry COULIBALY

 

Et depuis Audi, n’a de cesse de continuer à prouver ses qualités et sa « campagne » en endurance depuis le début des années 2000, lui procure un des plus beaux palmarès du sport automobile avec notamment …13 victoires au Mans et ce en 15 participations !

Qui dit mieux ?

Seul Porsche avec 16 victoires a fait mieux, mais ces victoires ont été acquises entre 1970 et 1998.

Finalement, Porsche et Audi sont plus que cousins… car dans leur ADN, coule celui d’un génie créateur et visionnaire.

Mais c’est la première fois officiellement depuis le come-back de la firme de Stuttgart, au début de la saison derniére, que les deux marques s’affrontent ainsi directement.

 

24-HEURES-DU-MANS-2014-La-PORSCHE-20-attaque-la-ligne-droite-des-tribunes -Photo Thierry COULIBALY

24-HEURES-DU-MANS-2014-La-PORSCHE-20-attaque-la-ligne-droite-des-tribunes -Photo Thierry COULIBALY

 

Et, si en 2014, Porsche est venu pour voir et apprendre, cette année, autant Audi que Porsche sont décidés à l’emporter.

Mais quoi qu’il advienne de ce duel « germanicide », c’est le groupe VW tout entier qui prouve à la face du monde, sa puissance et son savoir-faire technologique.

Et si Toyota, en embuscade, bénéficiait d’une lutte sans merci entre les deux Allemandes ?

‘’ Vas savoir, Charles ‘’

Les essais préliminaires de ce dimanche 31 mai, ont confirmé les résultats du début de saison 2015 et permis de donner une première hiérarchie qui confirme la supériorité germanique pour la victoire finale, mais 24 heures c’est long, très long même, et sur ce tracé à nul autre pareil, les embuches sont nombreuses !

Etre le plus véloce sur un tour c’est bien, mais le vainqueur est celui qui franchira la ligne d’arrivée en premier le dimanche 14 juin à 16h00 !

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-Test-AUDI-N°-9-de-Filipe-ALBUQUERQUE-Marco-BONANOMI-et-René-RAST-Photo-Max-MALKA

24-HEURES-DU-MANS-2015-Test Dimanche 31 mai – La plus rapide des trois AUDI- La N° 9-de-Filipe-ALBUQUERQUE-Marco-BONANOMI-et-René-RAST-Photo-Max-MALKA

 

Quoiqu’il en soit, Audi vainqueur sortant et son challenger Porsche sont très proches, depuis le début du Championnat WEC, 4’’ et 13’’ les ayant séparés à l’arrivée des deux 1éres manches mondiales, à Silverstone d’abord, puis à Spa ensuite.

Ce dimanche encore, les deux marque sont une fois encore été très proches.

Qu’on en juge :

Pole provisoire pour la Porsche N°18 de l’équipage   Dumas, Lieb et Jani en 3’21’’945, en matinée, chrono signé par le pilote Suisse.

Pole finale à l’issue de la seconde sessuion en fin d’après-midi toujours pour Porchre mais avec la N°17 du trio Bernhard, Webber et Hartley, le Néo-Zélandais, s’offrant le tour le plus rapide, temps d référence de ces journée Test, avec 3’21’’061

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-PORSCHE-919-N°17-Max-MALKA

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-PORSCHE-919-N°17-Max-MALKA

 

Juste derrière bien calée et positionnée en embuscade, la plus rapide des trois Audi  R18 e-tron quattro, la N°9 des ‘ jeunes ‘ Filipe Albuquerque, Marco Bonanomi  et René Rast, à 1’’246

Ensuite, on pointait la 3éme Porsche, la N°19 et les deux autres Audi, les N°7 et 8.

Suivaient, les deux TOYOTA TS 040, la N°1 des Champions du monde en titre, Davidson-Buemi,épaulés âr Nakajima et Kobayashi, ce dimanche, devançant la 2, respectivement pointées à 4’’260 et 5’’868 !

Au vu des classements et des écarts enregistrés déjà en début de Championnat, la 1ére des Toyota finissant ainsi à 3 tours de l’Audi victorieuse aux Six Heure de Spa, il semble bien se confirmer, une fois encore hier dimanche,  que cette année, les Toyota bien que double Championne du monde en titre, semblent encore un peu justes et dépassées par la concurrence Allemande…

 

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-TOYOTA-TS040-N°1-Max-MALKA1

24-HEURES-DU-MANS-2015-TEST-TOYOTA-TS040-N°1-Max-MALKA

 

Mais rien n’est jamais acquis en sport automobile comme aimait à le répéter souvent, le regretté’ Ingéniere Enzo Ferrari :

‘’ Une course n’est vraiment gagnée qu’une fois la ligne d’arrivée franchie…’’

Même si sur le papier, les cousines ‘ Made in Stutgart ‘ et ‘  Made in Ingolstadt ‘ paraissent, un poil plus rapides, performantes et compétitives.

Réponse, comme l’aurait naturellement lâché et dit Monsieur de la Palice, dimanche 14 juin, sur le coup de 16 Heures.

D’ici là, on aura tout le loisir d’établir bien des pronostics mais sans aucunes garanties…

Les temps des 1ers essais du 31 mai (séances du matin et de l’après-midi confondues) 

24-HEURES-DU-MANS-2015-La-PORSCHE-919-Hybris-N°-17-la-plus-rapide-de-la-journée-Test-des-essais-préliminaires-le-dimanche-31-Mai-Photo-Christophe-SCHWARZ

24-HEURES-DU-MANS-2015-La-PORSCHE-919-Hybris-N°-17-la-plus-rapide-de-la-journée-Test-des-essais-préliminaires-le-dimanche-31-Mai-Photo-Christophe-SCHWARZ

Les LMP1

 

  1. Porsche 919 Hybrid N°17 (Timo Bernhard-Mark Webber-BrandonHartley) : 3’21.061
  2. Porsche 919 Hybrid N°18 (Romain Dumas-Neel Jani-Marc Lieb) : 3’21.945, à 0.884
  3. Audi R18 E-Tron Quattro N°9 (Filipe Albuquerque-Marc Bonanomi-René Rast) : 3’22.307, à 1.246
  4. Porsche 919 Hybrid N°19 (Nico Hülkenberg-Earl Bamber-Nick Tandy) : 3’22.322, à 1.261
  5. Audi R18 E-Tron Quattro N°7 (Marcel Fâssler-André Lotterer-Benoit Tréluyer) : 3’22.556, à 1.495
  6. Audi R18 E-Tron Quattro N°8 (Lucas Di Grassi-Loic Duval-Oliver Jarvis) : 3’23.002, à 1.941
  7. Toyota TS 040 Hybrid N°1 (Anthony Davidson-Sébastien Buemi-Kajuki Nakajima) : 3’25.321, à 4.260
  8. Toyota TS 040 Hybrid N°2 (Alex Wurz-Stéphane Sarrazin-Mike Conway) : 3’26.929, à 5. 868

Etc…

 

Gilles VIRMOUX

Photos : Max MALKA et Thierry COULIBALY

 

WEC-2015-SILVERSTONE-PORSCHE-N°17-et-AUDI-N°8-Photo-Max-MALKA.

WEC-2015-SILVERSTONE-PORSCHE-N°17-et-AUDI-N°8-Photo-Max-MALKA.

Sport

About Author

gilles