BLANCPAIN ENDURANCE SERIES. 1ére VICTOIRE POUR LA McLAREN A SILVERSTONE

BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-1ére-victoire-pour-la-toute-nouvelle-McLAREN-650-du-VON-RYAN-Racing.
 BLANCPAIN ENDURANCE SERIES 2015 SILVERSTONE -1ére la McLaren Van Ryan Racing de Rob Bell - Shane Van Gisbergen et Kevin Estre.


BLANCPAIN ENDURANCE SERIES 2015 SILVERSTONE -1ére la McLaren Van Ryan Racing de Rob Bell – Shane Van Gisbergen et Kevin Estre.

Première victoire pour la McLaren Von Ryan à Silverstone

 

La McLaren Van Ryan Racing de Rob Bell, Shane Van Gisbergen et Kevin Estre s’est imposée sur le circuit Grand Prix de Silverstone, théâtre de la deuxième épreuve de la Blancpain Endurance Series.

L’équipage a profité d’un ravitaillement anticipé, durant une procédure de Full Course Yellow pour s’adjuger une avance qu’il a pu contrôler jusqu’au drapeau à damier. La R8 LMS ultra N°1 du Belgian Audi Club Team WRT, pilotée par les leaders du Championnat, Vanthoor, Frijns et Vernay a pris la deuxième place malgré quelques problèmes électroniques, alors que la dernière marche du podium, revenait à leurs équipiers ,au volant de la N°3 du trio Ortelli-Richelmi-Stippler.

Pas moins de sept marques différentes étaient représentées dans le top 10. En Pro-Am, la BMW N°888 du Triple Eight Racing a dominé les deux premiers tiers de la course mais l’Aston Martin N°32 du Leonard Motorsport prenait les commandes à l’issue du dernier ravitaillement et conservait cette position jusqu’à l’arrivée. La Am Cup revenait à la BMW #15 Boutsen Ginion du duo Grötz-Ojjeh, le duo ayant mené l’essentiel de la course alors que leurs adversaires se disputaient les autres places du podium.

Un peloton très impressionnant de 61 voitures se ruait vers le célèbre Copse Corner de Silverstone au moment du départ de la deuxième épreuve de la Blancpain Endurance Series.

Alors que Wolfgang Reip parvenait à conserver la tête au volant de la Nissan GT-R N°23 du GT Academy Team RJN, Rob Bell parvenait à glisser sa McLaren N°58 du Von Ryan Racing de la quatrième à la deuxième place. Ces positions n’évoluaient pas pendant 45 minutes, lorsque l’évacuation de la Ferrari N°16 de l’équipe Akka ASP? menait à une neutralisation de la course sous le régime de Full Course Yellow.

 

 BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-VON-RYAN-RACING-La-MCLAREN-650-S-GT3-de-SHANE-VAN-GISBERGEN-ROB-BELL-et-KEVIN-ESTRE


BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-VON-RYAN-RACING-La-MCLAREN-650-S-GT3-de-SHANE-VAN-GISBERGEN-ROB-BELL-et-KEVIN-ESTRE

 

 

Le Von Ryan Racing décidait de faire rentrer immédiatement ses deux voitures et, au terme de la première salve de ravitaillement, cela se révélait être une décision particulièrement judicieuse. Shane Van Gisbergen comptait en effet un avantage de 42 secondes sur Robin Frijns, au volant de l’Audi N°1, et même si le Néo-Zélandais devait économiser sur carburant pour compenser cet arrêt précoce, il parvenait à céder le volant à son équipier, le jeune Français Kevin Estre, tout en ayant conservé une confortable avance.

L’équipe ISR Racing utilisa la deuxième procédure de Full Course Yellow, pour faire grimper son Audi N°75, à la deuxième place, mais un Laurens Vanthoor très en verve, ramena très rapidement l’Audi noire et turquoise au deuxième rang. Après la disparition de la menace de l’autre McLaren Von Ryan, suite à un contact avec la Bentley N°8, la lutte pour la plus petite marche du podium opposait Marco Bonanomi, sur l’Audi ISR, et Stéphane Ortelli, au volant de la R8 N°3 du Belgian Audi Club Team WRT.

Ortelli avait déjà réussi à dépasser la Nissan N°73 MRS GT Racing au début de son relais et il combla totalement l’écart qui le séparait de Marco Bonanomi. Mais il ne dut même pas attaquer l’Audi N°75 pour s’emparer de la ‘médaille de bronze’ puisque Bonanomi écopait de cinqsecondes de pénalité pour non-respect des limites de la piste.

 

BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-1ére-victoire-pour-la-toute-nouvelle-McLAREN-650-du-VON-RYAN-Racing.

BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-1ére-victoire-pour-la-toute-nouvelle-McLAREN-650-du-VON-RYAN-Racing.

 

Au même moment, en tête, Kevin Estre ne devait pas forcer son talent pour offrir une première victoire historique pour le Von Ryan Racing, un succès qui est aussi le premier en Blancpain GT Series pour la nouvelle McLaren 650S!

Grâce à leur deuxième place, Frijns et Vanthoor qu’épaulait le jeune Français Kevin Estre, accentuent leur avance au classement des Pilotes de la Blancpain GT Series, le Belgian Audi Club Team WRT, faisant de même dans la compétition des Teams.

 

BLANCPAIN ENDURANCE ERIES 2015 SILVERSTONE - BELGIAN AUDI CLUB TEAM WRT - AUDI R8 LMS ULTRA GT3 N°1 de LAURENS VANTHOOR - ROBIN FRIJNS et Jean Karl VERNAY.j

BLANCPAIN ENDURANCE ERIES 2015 SILVERSTONE – BELGIAN AUDI CLUB TEAM WRT – AUDI R8 LMS ULTRA GT3 N°1 de LAURENS VANTHOOR – ROBIN FRIJNS et Jean Karl VERNAY.j

 

Dans la Pro-Am Cup, Joe Osborne prenait le départ au volant de la BMW N°888 du Triple Eight Racing et, en utilisant la même stratégie que le Von Ryan Racing en Pro Cup, la Z4 grimpait jusqu’à la troisième place du classement général tout en se ménageant un solide leadership en Pro-Am Cup.

Mais la deuxième salve de ravitaillement réduisait cet avantage, plusieurs autres équipages effectuant leur deuxième arrêt durant la seconde période de Full Course Yellow.

 

 BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-ASTON-MARTIN-N°32-du-32-LEONARD-MOTORSPORT-de-PAUL-WILSON-STUART-LEONARD-et-MICHAEL-MEADOWS


BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-ASTON-MARTIN-N°32-du-32-LEONARD-MOTORSPORT-de-PAUL-WILSON-STUART-LEONARD-et-MICHAEL-MEADOWS

 

A l’issue des pit-stops, l’Aston Martin N°32 du Leonard Motorsport AMR se retrouvait en tête et, malgré la charge finale de Jann Mardenborough sur la Nissan GT-R N°22 du GT Academy Team RJN, Stuart Leonard parvenait à conduire l’Aston Martin jaune et noir jusqu’à la plus haute marche du podium, pour le plus grand plaisir de ses coéquipiers Michael Meadows et Paul Wilson fêtant également un succès à domicile.

La troisième place en Pro-Am revenait à des fidèles de la Blancpain Endurance Series, la Jaguar N°14 du Emil Frey Racing fêtant du même coup un premier podium très émouvant.

Dans la Am Cup, le leadership du poleman Fabien Barthez fut de courte durée. Sa Ferrari N°16 Akka ASP, perdait en effet une roue, après un contact avec une autre voiture. Après plusieurs tours de duels intéressants, la BMW N°15 du Boutsen Ginion prenait la tête.

Olivier Grötz et Karim Ojjeh ne laissait pas passer leur chance de s’imposer !

L’Audi N°24 du Team Parker Racing, était partie pour une place sur le podium, mais un tête-à-queue en fin de course permettait aux Ferrari N°25 du Glorax Racing Ferrari de l’équipage Mancini-Birzhin-Mastronardi et la N°42 de l’écurie Française Sport Garage, avec les nouveaux venus Hamon-Samon-Paillard, de terminer dans le Top 3 de la catégorie.

 

John ROWBERG

Photos : BLANCPAIN -Olivier BEROUD VISION SPORT Agency

 

PAROLES DE PILOTES

 

Shane Van Gisbergen (#58 Von Ryan Racing McLaren): « Tactiquement, l’équipe a fait un superbe pari ! Nous savions que ça pouvait marcher, mais il fallait tout de même économiser de l’essence tout en continuant à rouler assez vite. J’ai eu un bon relais dans le trafic et j’ai fait un maximum de tours. C’est très excitant de remporter ma première victoire en Europe et j’ai déjà reçu les félicitations de mon papa, qui est en Nouvelle-Zélande… où il est 4 heures du matin. »

Laurens Vanthoor (#1 Belgian Audi Club Team WRT R8): « Notre objectif cette année est de remporter le championnat donc gagner la première course et terminer deuxième ici est plutôt un bon début. Au début de mon relais, j’ai pu rattraper l’Audi #75 mais je savais que ce serait très difficile de revenir sur la McLaren de Kevin. Ils étaient la meilleure équipe ce week-end, ils ont eu une meilleure stratégie et ils méritent leur victoire. »

Stéphane Ortelli (#3 Belgian Audi Club Team WRT R8): « C’était un dernier relais difficile, mais c’est exactement ce que j’aime. Le duel avec la Nissan a été très chouette et très fair-play et j’étais heureux de pouvoir la dépasser parce qu’elle était plus rapide que moi dans les lignes droites. C’est un podium important pour l’équipe et je suis content de pouvoir le partager avec Frank (Stippler). C’est la première fois dans nos carrières alors que nous avons roulé dans la même équipe durant tellement d’années. »

Michael Meadows (#32 Leonard Motorsport Aston Martin): « Ce fut très difficile nerveusement pour nous quand Stuart était poursuivi par Jann Mardenborough durant le dernier relais. Mais il a fait exactement ce qu’il devait faire et il a vraiment bien résisté. Ce fut une très belle course, sans le moindre souci pour une fois, et cela a payé à la fin. »

Karim A. Ojjeh (#15 Boutsen Ginion BMW): « Notre ingénieur a fait un superbe travail en nous faisant rentrer pendant la procédure de Full Course Yellow et nous avons pu en tirer un avantage. Lorsque j’ai pris le volant pour mon dernier relais, nous avions une confortable avance, notamment parce qu’Olivier avait fait un superbe relais. Je n’avais donc pas trop de pression. La voiture était fantastique et j’ai pu rester cool et rejoindre l’arrivée sans encombre. »

 

 BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-Victoire-de-la-McLAREN-du-VON-RYAN-Racing.


BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-Victoire-de-la-McLAREN-du-VON-RYAN-Racing.

LE CLASSEMENT

 

1 – VanGisbergen/Bell/Estre (McLaren 650S) – VonRyan – 84 Tours

2 – Vanthoor/Frijns/Vernay (Audi R8) – WRT, à 23″281

3 – Stippler/Ortelli/Richielmi (Audi R8) – WRT, à 44″793

4 – Bonanomi/Salaquarda/Vervisch (Audi R8) – ISR, à 48″407

5 – Walkinshaw/Plowman/Dolby (Nissan GT-R) – MRS, à 56″787

6 – Buhk/Soulet/Soucek (Bentley Continental) – M Sport, à 59″627

7 – Salikhov/Seefried/Siedler (Ferrari 458) – Rinaldi, à 1’04″614

8 – Venturini/Zaugg/Bortolotti (Lamborghini Huracan) – GRTQ, à 1’08″715

9 – Kane/Meyrick/Smith (Bentley Continental) – M Sport, à 1’09″644

10 – Graf/Bastan/Dusseldorp (Mercedes SLS) – ROWE, à 1’26″319

11 – Sylvest/Dontje/Juncadella (Mercedes SLS) – Astana, à 1’26″864

12 – Basseng/Sandstrom/Guilvert (Audi R8) – Sainteloc, à 1’53″991

13 – Chiyo/Reip/Buncombe (Nissan GT-R) – RJN, à 1’58″591

14 – Wilson/Leonard/Meadows (Aston Martin Vantage) – AMR, à 1 tour

15 – Paletou/Sanchez/Mardenborough (Nissan GT-R) – RJN, à 1 tour

16 – Gardel/Frey/Barth (Jaguar G3) – Frey, à 1 tour

17 – Palmer/Babini/Mul (Lamborghini Huracan) – GRT, à 1 tour

18 – Duncan/Griffin (Ferrari 458) – AF Corse, à 1 tour

19 – Adam/Al Harthy/Lloyd (Aston Martin Vantage) – Oman, à 1 tour

20 – Karachev/Waszek/Bouchut (Mercedes SLS) – Russian Team, à 1 tour

21 – Dermont/Hassid/Perera (BMW Z4) – TDS, à 1 tour

22 – Koebolt/Bottemanne/Schothorst (Audi R8) – WRT, à 1 tour

23 – Haupt/Al Faisal/Buurman (Mercedes SLS) – Black Falcon, à 1 tour

24 – Vasiliev/Al Azhari/Asmer (Mercedes SLS) – Russian Team, à 1 tour

25 – De Leener/Sbirrazzuoli (Ferrari 458) – AF Corse, à 1 tour

26 – Fraga/Bueno/Jimenez (BMW Z4) – BMW Brasil, à 1 tour

27 – Ratcliffe/Mowle/Osborne (BMW Z4) – Triple 8, à 1 tour

28 – Giauque/Beaubelique/Moullin Traffort (Ferrari 458) – Akka ASP, à 1 tour

29 – Heyer/Toril/Seyffarth (Mercedes SLS) – CCM, à 1 tour

30 – Sardarov/Matchitski/Cocker (BMW Z4) – Barwell, à 1 tour

31 – Modell/McCaig/Bryant (BMW Z4) – Ecosse, à 1 tour

32 – Guibbert/Vannelet/Santamato (Ferrari 458) – Sport Garage, à 1 tour

33 – Grotz/Ojjeh (BMW Z4) – Boutsen Ginion, à 1 tour

34 – Thong/Lee/Winkelhock (Audi R8) – Phoenix, à 2 tours

35 – Ricci/Badey (Ferrari 458) – Akka ASP, à 2 tours

36 – Parrow/Kaffer (Ferrari 458) – Rinaldi, à 2 tours

37 – Pancini/Birzhin/Mastronardi (Ferrari 458) – Glorax, à 2 tours

38 – Hamon/Samon/Paillard (Ferrari 458) – Sport Garage, à 3 tours

39 – Andersen/Jensen (Ferrari 458) – IRD, à 3 tours

40 – Haring/Konstantinou/Schmickler (Porsche 997) – Attempto, à 3 tours

41 – Loggie/Westwood (Audi R8) – Parker, à 3 tours

42 – Gitlin/Buri/Webb (McLaren 650) – Attempto, à 3 tours

43 – Hallyday/Gaillard/Nash (Audi R8) – WRT, à 3 tours

44 – Bachelier/Blank/Mallegol (Ferrari 458) – AF Corse, à 3 tours

45 – Ehret/Mattschull (Mercedes SLS) – CCM, à 3 tours

46 – Broniszewski/Bonacini/Lyons (Ferrari 458) – Kessel, à 3 tours

47 – Bordet/Viron/Orgeval (Porsche 997) – Delahaye, à 4 tours

48 – Blanchemain/Hirschi/Nicolle (BMW Z4) – C&M, à 4 tours

49 – Hedman/Kemenater/Julian (Ferrari 458) – Dragon Speed, à 5 tours

50 – Gosselin/Lagniez/Rostan (Audi R8) – Sainteloc, à 5 tours

51 – Perazzini/Potolicchio/Cioci (Ferrari 458) – AF Corse, à 6 tours

52 – Lallemant/Buffin/Cabannes (Audi R8) – Sainteloc, à 6 tours

53 – Lapierre/Quaife Hobbs/Parente (McLaren 650) – VonRyan, à 7 tours

54 – Kondakov/Moiseev/Ragazzi (Ferrari 458) – AF Corse, à 7 tours

55 – Fjordbach/Roda/Onidi (Audi R8) – ISR, à 26 tours

 

ABANDONS

48° tour: Ramos/Thurner/Armindo

22° tour: Primat/Abril/Parisy

17° tour: Pons/Barthez

2° tour: Filho/Abreu/Stumpf

1° tour : Hurtgen/Sandritter/Baumann

 

BLANCPAIN ENDURANCE ERIES 2015 SILVERSTONE - BELGIAN AUDI CLUB TEAM WRT - AUDI R8 LMS ULTRA GT3 N°1 de LAURENS VANTHOOR - ROBIN FRIJNS et Jean Karl VERNAY.

BLANCPAIN ENDURANCE SERIES 2015 SILVERSTONE – Le départ dimanche 24 Mai

BLANCPAIN ENDURANCE ZEERIES 2015 SILVERSTONE - EMIL FREY RACING - JAGUAR G3 de LORENZ FREY - GABRIELE GARDEL et FREDDY BARTH

BLANCPAIN ENDURANCE ZEERIES 2015 SILVERSTONE – EMIL FREY RACING – JAGUAR G3 de LORENZ FREY – GABRIELE GARDEL et FREDDY BARTH

BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-BOUTSEN-GINION-BMW-Z4-de-KARIM-OJJEH-OLIVIER-GROTZ

BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-BOUTSEN-GINION-BMW-Z4-de-KARIM-OJJEH-OLIVIER-GROTZ

BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-BENTLEY-TEAM-la-N°84-du-Team-HTP-BENTLEY-CONTINENTAL-GT3-HAROLD-PRIMAT-VINCENT-ABRIL-et-MIKE-PARISY

BLANCPAIN-ENDURANCE-SERIES-2015-SILVERSTONE-BENTLEY-TEAM-la-N°84-du-Team-HTP-BENTLEY-CONTINENTAL-GT3-HAROLD-PRIMAT-VINCENT-ABRIL-et-MIKE-PARISY

Sport TROPHEE BLANCPAIN

About Author

gilles