RENZO ZORZI EST MORT. ANCIEN PILOTE DE F1

F1-RENZO-ZORZI

 

 

 F1-RENZO-ZORZI


F1-RENZO-ZORZI

 

Renzo Zorzi, n’est plus !

Né le 12 décembre 1946 à Ziano di Femme, dans le Trentin, Zorzi était âgé de 68 ans.

Les plus anciens d’entre nous se souviendront que le transalpin a disputé sept Grands Prix de Formule 1 entre 1975 et 1977. Deux avec l’équipe débutante de Franck Williams et cinq avec la défunte écurie Shadow de Don Nichols, l’Américain de Salinas.

 

 F1-RENZO-ZORZI

 

Mais ‘son’ jour de gloire restera sa victoire obtenue le samedi 10 Mai, lorsqu’il remporta le très réputé à l’époque – synonyme de tremplin vers l’accession aux Grands Prix – GP de Monaco de F3

 

 RENZO-ZORZI-Sa-victoire-au-Grand-Prix-de-Monaco-1975-Une-victoire-chanseuse-suite-accrochage-en-Alex-Diaz-Ribeiro-et-Tony-Brise-Mais-une-victoire-qui-allait-le-propulser-en-F1-cette-année-la


RENZO-ZORZI-Sa-victoire-au-Grand-Prix-de-Monaco-1975-Une-victoire-chanseuse-suite-accrochage-en-Alex-Diaz-Ribeiro-et-Tony-Brise-Mais-une-victoire-qui-allait-le-propulser-en-F1-cette-année-la

 

D’ailleurs c’est au cours de cette même année, que Zorzi fit ses grands débuts en F1 au volant d’une Williams à moteur V8 Ford Cosworth

Débutant le dimanche 7 septembre 1975, sur ses terres dans l’arène de Monza pour le GP d’Italie de Monza, épreuve qu’il terminait, se classant quatorzième. En 1976,  Zorzi participa au 1er GP de la saison, celui du Brésil sur la piste d’Interlagos à Sao Paulo toujours au volant de la Williams-Ford Cosworth et avec laquelle il se classait neuvième à l’arrivée.

 

F1-1977-SHADOW-de-RENZO-ZORZI

F1-1977-SHADOW-de-RENZO-ZORZI

 

L’année suivante, le 23 janvier 1977, il se classait sixiéme du GP du Brésil derriére le volant cette fois d’une Shadow du Team de Don Nichols, épreuve remportée par la Ferrari de l’Argentin, Calos ‘ el lole ‘ Reutemann.

Cette année-là, le pilote italien participa aux cinq premières courses de la saison avec comme meilleur résultat cette sixième place, qui lui permit d’empocher le point de la 6éme place – à l’époque les six 1ers scoraient des points : 9-6-4-3-2-1- , lors du GP du Brésil après s’être élancé en 18éme position !

Hélas lors du GP suivant, celui d’Afrique du sud disputé, le dimanche 5 mars 1977, au nord de Joburg sur la piste de Kyalami, Zorzi fut bien malgré lui, impliqué dans l’accident mortel qui tua son propre coéquipier, le Gallois Tom Pryce et un pompier.

Alors qu’il s’était arrêté en bord de piste le long de la ligne droite des tribunes, à la suite d’un problème, une fuite d’essence,  plusieurs Marshalls et pompiers se précipitèrent vers la monoplace de Zorzi, l’un d’entre eux, totalement  inconscient du danger car i,nexpérimenté, traversant la piste.

Lancé à très haute vitesse, Tom Pryce, ne put rien faire pour l’éviter et l’infortuné pilote Gallos fut tué instantanément, son casque heurtant l’extincteur du pompier inconscient qui lui-même fut tué sur le coup…

En bord de piste, Renzo Zorzi assista impuissant à la tragédie.

Très marqué Renzo disputa encore deux autres Grands Prix, celui de Long Beach au sud de Los Angeles en Californie du sud et d’Espagne à Jarama, prés de Madrid.

Son aventure en F1 pris alors fin, en Espagne, lors de son septième et ultime GP.

Dès l’épreuve suivante à Monaco, sa monoplace fut confiée par Don Nichols à son compatriote,  Riccardo Patrese qui entama ce jour-là sa longue carrière en F1 qui le mena jusqu’au titre de Vice- champion du monde en 1992, curieusement  avec l’écurie des débuts de Zorzi en GP, l’équipe Williams !

 

Gianpietro SORIA

Photos : DR

 

Nécrologie

About Author

gilles