GP DE FRANCE MOTO. LES PILOTES FRANCAIS, ZARCO, MASBOU, QUARTARARO, VIENNENT POUR LE GAGNER

MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-les-pilotes-FRANCAIS-reunis-avec-Jacques-BOLLE-FFM-et-Claude-MICHY-le-Promoteur-Photo-Max-MALKA

 

 MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-des-pilotes-FRANCAIS-au-MANS-avzec-le-promoteur-Claude-MICHY-


MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-des-pilotes-FRANÇAIS-au-MANS-avec-le-promoteur-Claude-MICHY-

 

Jamais, jamais depuis bien des années, la colonie des jeunes pilotes Français se s’étaient présenté avec autant de chances de l’emporter dans deux des trois catégories!

Celles du Moto 2 et Moto 3.

Il faut en effet remonter loin dans le temps pour trouver trace de pareille performance, au siècle passé, lorsque les pilotes s’alignaient encore dans ce qui à l’époque jadis autrefois se nommaient, 250cc et 350cc

Période bénie des années 70, 80 et 90, ou régulièrement de nombreux membres de la meute des pilotes tricolores, s’imposaient en Grand Prix.

 

Patrick  PONS-portrait- le 1er FRANCAIS CHAMPION du MONDE EN SPORTS MECANIQUES

Patrick
PONS-portrait- le 1er FRANCAIS CHAMPION du MONDE EN SPORTS MECANIQUES

 

C’était la belle époque, celle des Pons et Sarron, le duo indissociable de la grande équipe Sonauto-Yamaha créée par le regretté JCO, alias Jean Claude Olivier, lequel mena ses deux apprentis-pilotes, jusqu’aux titres mondiaux, Patrick Pons l’inoubliable et tout 1er pilote tricolore à devenir ‘World Champion’ et ce toutes catégories autos-motos confondues, en 1979, cependant que le jeune Auvergnat, Christian Sarron décrochait lui également à son tour, la couronne mondiale en 1984 en 250cc, son aîné, l’ayant conquis lui en 750cc.

 

 MOTO-GP-2014-GP-FRANCE-HOMMAGE-A-Christian-SARRON-pour-feter-le-30éme-anniversaire-de-son-titre-de-CHAMPION-du-MONDE.


MOTO-GP-2014-GP-FRANCE-HOMMAGE-A-Christian-SARRON-pour-fêter-le-30éme-anniversaire-de-son-titre-de-CHAMPION-du-MONDE.

 

Mais outre Pons et Sarron, en GP, ils ont été nombreux dans cette génération à l’emporter et à gagner régulièrement des Grands Prix et parfois, répétons-le, deux par GP ! La liste est longue de ces vainqueurs.

De Michel Rougerie à Olivier Chevalier, de Patrick Fernandez, à Jean François Baldé, en passant par Guy Bertin et Jean Louis Tournadre – lui aussi deviendra d’ailleurs au passage Champion du Monde en 1982 en 250cc – sans oublier l’actuel Président de la FFM (Fédération Française de Motocyclisme) et victorieux lui aussi, ayant remporté le GP d’Angleterre à Silverstone en juillet 1983 sur la piste de Silverstone – nous y étions – et cerise sur le gâteau au guidon d’une moto … Française, la Pernod, la liste répétons-le, est longue !

 

MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-les-pilotes-FRANCAIS-reunis-avec-Jacques-BOLLE-FFM-et-Claude-MICHY-le-Promoteur-Photo-Max-MALKA

MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-les-pilotes-FRANCAIS-reunis-avec-Jacques-BOLLE-FFM-et-Claude-MICHY-le-Promoteur-Photo-Max-MALKA

 

Les années ont passées, on a changé de siècle…

Mais bon an, mal an, nos pilotes parvenaient à gagner de temps à autre un GP, à l’instar de Régis Laconi en 500cc la catégorie Reine avant l’avènement de celle du Moto GP et à se voir aussi, sacrés à leurs tours Champions du monde

Ce fut le cas pour  Arnaud Vincent, Olivier Jacque et Mike di Méglio, tous Champions du Monde.

 

 MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-FABIO-QUARTARARO-Photo-Max-MALKA-


MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-FABIO-QUARTARARO-Photo-Max-MALKA-

 

Et, cette année, ils sont au moins trois à pouvoir viser la victoire ce dimanche au Grand Prix de France qu’organise notre ami Claude Michy :

Le tout jeune espoir tout juste âgé de 16 ans, Fabio Quartararo mais aussi  son aîné, Alexis Masbou en Moto3, sans oublier dans la catégorie supérieure, celle du Moto 2, Johan Zarco

 

 MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-JOHAN-ZARCO-Photo-Max-MALKA


MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-JOHAN-ZARCO-Photo-Max-MALKA

 

Masbou et Zarco, se sont déjà imposés depuis le début du Championnat, Alexis remportant le GP d’ouverture de la saison au Qatar, cependant que Zarco, triomphait, lui au GP d’Argentine. Ils représentent donc tous les deux une grande chance de victoire, sachant précisons-le tout de même que Johan Zarco débarque au Mans, en leader du Championnat en Moto 2!

 

 MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-MASBOU-Photo-Max-MALKA.


MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-le-23-avril-a-PARIS-MASBOU-Photo-Max-MALKA.

 

Quant au ‘ minot ‘ s’il n’a pas encore triomphé, il le doit son jeune âge et à son manque d’expérience car il s’est trouvé au moins à deux reprises en situation de l’emporter à l’amorce du dernier virage… finalement devancé  et battu par plus malin et expérimenté !

MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-23-avril-Louis-ROSSI-Photo-Max-MALKA

MOTO-GP-2015-FRANCE-Présentation-23-avril-Louis-ROSSI-Photo-Max-MALKA

 

Un quatrième larron peut, lui aussi, légitimement espérer vaincre sur le Bugatti, le ‘ régional’ de l’étape, Louis Rossi et ce d’autant plus qu’il a déjà goûté à la victoire au Mans, s’imposant dans le GP de France, il y a trois ans!

Récemment blessé lors d’une chute, il revient sur le terrain de son exploit et devant la multitude de ses innombrables fans Sarthois, avec un moral d’acier et avec l’immense envie de récidiver et de renouveler cette grande performance…

Outre, Rossi victorieux en 2012 au Mans, précisons encore  que Mike di Méglio,l’a lui aussi emporté en Sarthe en Moto 3 en 2008 mais monté dans la catégorie reine, celle du Moto GP, il ne dispose pas, lui, du matériel, capable de l’emporter!

Comme on le constate, cette année, nous disposons d’une, deux, trois et dons quatre 1éres chances !

Citons, enfin, la liste des pilotes tricolores vainqueurs de leur GP National, outre Rossi et Di Méglio :

Jean Claude Selini, Jean Louis Tournadre et Jean François Baldé dans les catégories 125cc, 250cc et 350cc et  suprême EXPLOIT … la même année, en 1982 où le GP de France se disputait sur le circuit Gersois de Nogaro !

Guy Bertin et Patrick Fernandez en 1979 … au Mans

Enfin, Jean Auréal en 125cc en 1969.

Sans remonter jusqu’à 1955 et 1958, années ou Pierre Monneret et Jacques Collot, signèrent curieusement chacun le doublé 350cc et 500cc, respectivement à Reims sur le circuit de Gueux et de Pau

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA et Stan PEREC

 

Moto - Vitesse

About Author

gilles