WEC. LA PORSCHE 919 N°17 DE DECROCHE LA POLE AUX SIX HEURES DE SPA ET TRIPLE DES 919

 

WEC-2015-SPA-La-PORSCHE-N°17-en-pole-Photo-Max-MALKA

WEC-2015-SPA-La-PORSCHE-N°17-en-pole-Photo-Max-MALKA

 

C’est la Porsche 919 Hybride, la N°17 de l’équipage composé de Mark Webber, Timo Bernhard et Brandon Hartley, qui s’offre ce samedi en fin d’après-midi, la pole position à l’issue de la séance des qualifications des Six Heures de Spa, deuxième étape du Championnat du monde d’endurance WEC 2015 et qui se dérouleront ce samedi sur le tracé Ardennais de Francorchamps.

 

WEC-2015-SPA-Stand-PORSCHE-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1-et-Alexander-Hitzinger-Directeur-Technique-LMP1

WEC-2015-SPA-Stand-PORSCHE-Fritz-Enzinger-Vice-President-LMP1-et-Alexander-Hitzinger-Directeur-Technique-LMP1

 

Et coup de maître pour les bolides nés à Weissach aux portes de Stuttgart puisqu’outre la pole, les trois Porsche 919 Hybrid, décrochent les trois meilleurs temps.

 

WEC-2015-SPA-Andreas-SEIDL-Team-Principal-Porsche-Team-et-Wolfgang-HATZ-Membre-du-Board-Research-et-Development-Porsche-AG

WEC-2015-SPA-Andreas-SEIDL-Team-Principal-Porsche-Team-et-Wolfgang-HATZ-Membre-du-Board-Research-et-Development-Porsche-AG

 

Pour la plus grande satisfaction des dirigeants de l’équipe Allemande, ravis de cette sacrée performance, face a la concurrence, Audi et Toyota.

 

WEC-2015-SPA-La-PORSCHE-N°17-de-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD

WEC-2015-SPA-La-PORSCHE-N°17-de-WEBBER-HARTLEY-BERNHARD

 

Les trois Porsche ont donc survolé les qualifications et  pour la seconde course d’affilée après la  Silverstone, s’empare de la pole avec la 919 Hybrid N°17 de Webber, Bernhard et Hartley qui signe la pole avec une moyenne de 1’54 »767, chronos qu’obtiennent Timo et Brandon, les deux pilotes retenus pour disputer cette session.

 

 WEC-2015-SPA-Le-trio-en-pole-WEBBER-BERNHARD-et-HARTLEY.


WEC-2015-SPA-Le-trio-en-pole-WEBBER-BERNHARD-et-HARTLEY.

 

Et les deux autres 919, complètent la belle performance de la voiture-sœur qui s’élancera en tête ce samedi à 14 Heures 30, les trios de la N°19   et de la N°18, s’offrant les seconde et troisième places sur la grille de départ, avec respectivement une moyenne de 1’55’’025, à  0’’258 et de 1’55’’284, à 0’’517

 

WEC-2015-SPA-PORSCHE-N°-19-PhOTO-Max-MALKA

WEC-2015-SPA-PORSCHE-N°-19-PhOTO-Max-MALKA

WEC-2015-SPA-LA-PORSCHE-N°18-de-DUMAS-JANI-LIEB.

WEC-2015-SPA-LA-PORSCHE-N°18-de-DUMAS-JANI-LIEB.

 

Ensuite, on pointe les deux Audi qui complètent le top cinq, la N°7 que pilotent Marcel Fässler, André Lotterer et Benoit Treluyer, en 1’55’’540, à 0’’773, précédant la N°8 Loic Duval, Oliver Jarvis et Lucas di Grassi, cinquièmes eux en 1’56’’541, à 1’’774.

 

WEC-2015-SPA-Les-deux-AUDI-7-et-8-devant-la-PORSCHE-18-PhOTO-Max-MALKA

WEC-2015-SPA-Les-deux-AUDI-7-et-8-devant-la-PORSCHE-18-PhOTO-Max-MALKA

 

Suivent, les deux Toyota TS040, la N°1 des Champions du monde, Sébastien Buemi et Anthony Davidson – privés de leur équipier Japonais, Kazuki Nakajima, blessé vendredi lors de son accrochage avec l’Audi de Jarvis – devançant en 1’57’’487, la N°2  du trio Alexander Wurz, Stéphane Sarrazin et Mike Conway, crédités eux de 1’57’’929

 

 WEC-2015-SPA-TOYOTA-N°-2-PhOTO-Max-MALKA


WEC-2015-SPA-TOYOTA-N°-2-PhOTO-Max-MALKA

 

A noter l’énorme écart avec la Porsche en pole : la N°1 se retrouve à 2’’720 et à 3’’162 !

Impressionnant pour un Team Champion du monde et qui avec seulement deux voitures – contre trois à ses deux adversaires Allemands – déclare viser la victoire au Mans…

Puis, on retrouve la 3éme Audi, la N°9 d’Albuquerque, Bonanomi et Rast, à 3’’233 et en 9éme position à 12’’519, la dernière LMP1, la CLM P1/01 AER du Team By Kolles de Simon Trummer, Vitantonio Liuzzi et Christian Klien, ce dernier qui a trouvé refuge comme à Silverstone après le forfait définitif cette fois de la seconde Morgan SARD Morand !

LIGIER TOUJOURS EN POINTE EN LMP2

WEC-2015-SPA-LIGIER-JSP2-N°28-PhOTO-Max-MALKA.

WEC-2015-SPA-LIGIER-JSP2-N°28-PhOTO-Max-MALKA.

 

Dans la catégorie des LMP2, c’est encore l’une des Ligier JSP2 du TeamG-Drive, la N° 26 qui prend pole, celle de Roman Rusinov, Sam Bird et Julien Canal, avec une moyenne de 2’07 »761 et précède l’ORECA 05 de l’équipe de Hong Kong

 

WEC-2015-SPA-ORECA-05-Team-KCMG-PhOTO-Max-MALKA

WEC-2015-SPA-ORECA-05-Team-KCMG-PhOTO-Max-MALKA

 

Equipe KCMG, et confiée au trio, Nicolas Lapierre, Matt Howson et Richard Bradley seconds avec 2’07’’970. Le podium étant complété en 2’08’’055, par la Morgan Evo SARD Morand du Français Pierre Ragues, de l’Anglais Oliver Webb et du Suisse Zoel Amberg,

 

WEC-2015-SPA-La-MORGAN-SARD-Morand-N°-43-LMP¨2-PhOTO-Max-MALKA

WEC-2015-SPA-La-MORGAN-SARD-Morand-N°-43-LMP¨2-PhOTO-Max-MALKA

 

Plus loin, on retrouve dans l’ordre la seconde Ligier G Drive la N°28, puis la Gibson du JOTA Sport et l’Alpine A450B Signatech, seulement sixième en 2’08’’901.

 

ASTON MARTIN AU COMMANDEMENT EN LMGT/PRO ET AM

  WEC-2015-SPA-ASTON-MARTIN-N°99-en-pole-en-LMGTE-PRO Phto Drew GIBSON


WEC-2015-SPA-ASTON-MARTIN-N°99-en-pole-en-LMGTE-PRO Photo Drew GIBSON

 

Comme Porsche qui survole le LMP1, Aston Martin, réalise le double dans les deux catégories LMGTE Pro et LMGTE Am.

En Pro, c’est la Vantage N° 99  du trio Alex Macdowall, Fernando Rees et Richie Stanaway qui s’est montrée la plus rapide décrochant la meilleure moyenne avec un chrono de 2’16 »840 devant l’une des Ferrari F458 AF Corse

 

 WEC-2015-SPA-FERRARI-F458-AF-CORSE-N°-51-PhOTO-Max-MALKA


WEC-2015-SPA-FERRARI-F458-AF-CORSE-N°-51-PhOTO-Max-MALKA

 

La N°51 du duo, Toni Vilander et Gianmaria Bruni seconde à 0’’070 et une autre Aston Vantage, la N°97  de Darren Turner, Stefan Mücke et Rob Bell, 3éme à 0’’391.

Derrière, on pointe, la Ferrari N°71 de la paire James Calado et Davide Rigon, à 0’’686.

 

WEC-2015-SILVERSTONE-Ultime-arret-pour-ASTON-MARTIN-N°95-Photo-Max-MALKA

WEC-2015 -Stand ASTON-MARTIN-N°95-Photo-Max-MALKA

 

Enfin, en LMGTE Am, la pole revient à l’Aston Martin Vantage, N°95 de Pedro Lamy, Paul Dalla-Lana et Mathias Lauda.

Ils devancent la Corvette C7R de l’équipe Larbre Compétition de Roberto Ruberti, Gianluca Roda et Kristian Poulsen, et la Porsche 911 RSR de Christian Ried, Khaled Al Qubaisi et Klaus Bachler.

 

WEC-2015-SPA-La-Ligne-des-stands-du-circuit-de-FRANCORCHAMPS-PhOTO-Max-MALKA.

WEC-2015-SPA-La-Ligne-des-stands-du-circuit-de-FRANCORCHAMPS-PhOTO-Max-MALKA.

 

Après la fabuleuse course des Six Heures de Silverstone, entre Audi et Porsche qui n’ont cessés de se dépasser, au vu des trois séances libres et de la séance des qualifications, on eut s’attendre ce samedi pour cette seconde manche du WEC, une nouvelle fois à une bataille de titans….

En souhaitant que la pluie ne vienne pas trop s’en mêler et brouiller les cartes, vu l’imposant trafic.

L’accrochage de jeudi entre la Toyota de Nakajima qui indiquait avoir été aveuglé par les projections d’eau et n’avoir aperçu l’Audi de Jarvis que trop tard, est là pour rappeler que le danger est bien là, bien présent partout et tout autour du tracé Spadois, si la pluie venait troubler la course !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA et PORSCHE AG

 

WEC-2015-SPA-lA-JOIE-DE-TIMO-BERNHARD-et-de-BRANDON-HARTLEY

WEC-2015-SPA-lA-JOIE-DE-TIMO-BERNHARD-et-de-BRANDON-HARTLEY

LA GRILLE DE DÉPART

 

  1. ligne

Bernhard-Webber-Hartley (Porsche 919 Hybrid) Porsche, en 1’54″767

Hulkenberg-Tandy-Bamber (Porsche 919 Hybrid) Porsche, en 1’55″025

  1. ligne

Dumas-Jani-Lieb (Porsche 919 Hybrid) Porsche, en 1’55″284

Fassler-Lotterer-Treluyer (Audi R18 e-tron) Audi, en 1’55″540

  1. ligne

Di Grassi-Duval-Jarvis (Audi R18 e-tron) Audi, en 1’56″541

Davidson-Buemi (Toyota TS040 Hybrid) Toyota TMG, en 1’57″487

  1. ligne

Wurz-Sarrazin-Conway (Toyota TS040 Hybrid) Toyota TMG, en 1’57″929

Rast-Albuquerque-Bonanomi (Audi R18) Audi, en 1′ 58″000

  1. ligne

Trummer-Liuzzi-Klien (CLM P1-AER) ByKolles, en 2’07″286

Rusinov-Canal-Bird (Ligier JSP2-Nissan) G Driv, en 2’07″761

  1. ligne

Howson-Bradley-Tandy (Oreca-Nissan) KCMG, en 2’07″970

Amberg-Ragues-Webb (Morgan-Sard) SARD Morand, en 2’08″055

  1. ligne

Yacaman-Derani-Gonzalez (Ligier JSP2-Nissan) G Drive, en 2’08″258

Dolan-Tincknell-Evans (Gibson 015S-Nissan) Jota Sports, en 2’08″329

  1. ligne

Panciatici-Chatin-Capillaire (Alpine-Nissan) Signatech, en 2’08″901

Sharp-Dalziel-Henemeier (HPD) Patron Extreme Speed, en 2’09″989

  1. ligne

Leventis-Watts-Kane (Dome-Nissan) Strakka, en 2’11″655

Brown-Fogarty-Van Overbeek (HPD) Patron Extreme Speed, en 2’16″721

  1. ligne

MacDowall-Rees-Stanaway (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’16″840

Bruni-Vilander (Ferrari 458) AF Corse, en 2’16″910

  1. ligne

Turner-Mucke-Bell (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’17″231

Rigon-Calado (Ferrari 458) AF Corse, en 2’17″526

  1. ligne

Nygaard-Sorensen-Thiim (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’17″757

Muller-Estre (Porsche 911) Manthey, en 2’18″025

  1. ligne

Lietz-Makowiecki (Porsche 911) Manthey, en 2’18″038

Dalla Lana-Lamy-Lauda (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’19″578

  1. ligne

Roda-Ruberti-Poulsen (Corvette C7-R) Larbre, en 2’20″694

Ried-Al Qubaisi-Bachler (Porsche 911) Proton, en 2’21″432

  1. ligne

Griffin-Cameron-Mortimer (Ferrari 458) AF Corse, en 2’21″893

Perrodo-Collard-Aguas (Ferrari 458) AF Corse, en 2’21″958

  1. ligne

Shaitar-Bertolini-Basov (Ferrari 458) SMP, en  2’22″909

Dempsey-Long-Seefried (Porsche 911) Dempsey, en 2’23″303

  1. ligne

Castellacci-Goethe-Hall (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 2’24″519

 

FIA WEC

About Author

gilles