MATHIEU VAXIVIERE UN JEUNE LOUP PLEIN DE TALENT PROMIS A UN BEL AVENIR… EN F1 ?

WSR 2015 JEREZ - MATHIEU VAXIVIERE -Team LOTUS CHAROUZ-

 

 WORLD-SERIES-by-RENAULT-2015-MOTORLAND-Formule-3.5-MATHIEU-VAXIVIERE-Team-LOTUS-CHAROUZ-Photo-Antoine-CAMBLOR


WORLD-SERIES-by-RENAULT-2015-MOTORLAND-Formule-3.5-MATHIEU-VAXIVIERE-Team-LOTUS-CHAROUZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Matthieu Vaxivière à vitesse maxi !

Les essais d’intersaison le laissaient présager et il l’a confirmé de façon éclatante ce vendredi 24 avril à Motorland, dès la manche d’ouverture du Championnat des World Séries by Renault, en Formula 3 .5.

Matthieu Vaxivière, l’un des grands espoirs du sport automobile Français, déjà meilleur temps des deux séances libres, avec sa monoplace du Team Lotus Charouz, sur la piste du circuit de Motorland Aragon en Eqspagne, sera assurément, l’un des prétendants au titre de FR 3.5 en 2015.

 

 WSR-2015-MOTORLAND-ARAGON-Dimanche-26-avril-Arrivee-victorieuse-pour-MATHIEU-VAXIVIERE-Photo-Antoine-CAMBLOR


WSR-2015-MOTORLAND-ARAGON-Dimanche-26-avril-Arrivee-victorieuse-pour-MATHIEU-VAXIVIERE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Confirmation étant donnée lors des deux 1éres manches de la saison, Mathieu se classant d’abord second samedi à l’occasion de la manche d’ouverture, puis triomphant ensuite le dimanche !

Mais qui est ce jeune loup, d’à peine 20 ans ?

Nous l’avons rencontré quelques jours à peine, chez lui à Limoges, avant le début du Championnat.

 

WSR 2015 JEREZ - MATHIEU VAXIVIERE -Team LOTUS CHAROUZ-

WSR 2015 JEREZ – MATHIEU VAXIVIERE -Team LOTUS CHAROUZ-

 

Un petit appartement, au centre-ville, dans une petite rue calme. De toute façon, Limoges n’est pas franchement réputée pour son caractère débridé…

Très souriant, mais presque timide, Matthieu nous invite à entrer. Etonnamment, comme c’st souvent le cas, rien n’indique, dans la déco, une ambiance « pilote de course ».

Il est vrai que Mathieu ne fait qu’entamer ce qui s’annonce comme une belle et prometteuse carrière…

Ceci peut expliquer cela !

Seule, en réalité actuellement, une très belle affiche sous verre du film « Le Mans » avec Steve McQueen donne un ton ‘sport auto’ à l’ensemble.

 

TROPHEE-ANDROS-2015-ST-DYE-ELECTRIQUE-Mathieu-VAXIVIERE. Photo Bernard BAKALIAN

TROPHEE-ANDROS-2015-ST-DYE-ELECTRIQUE-Mathieu-VAXIVIERE. Photo Bernard BAKALIAN

 

Très vite, cependant, la personnalité enjouée de Matthieu prend le dessus. Devant un café « What else ? », il sourit encore à l’évocation de ses premiers pas au volant :

« Avec mon grand-père qui roulait en Porsche Carrera Cup, mon père et mon oncle qui faisait du rallye – Mark Champeau est hélas décédé lors des reconnaissances du rallye du Mont-Blanc le 30 aôut 1999 – j’ai baigné tout jeune dans le sport automobile dès le berceau. J’avais quatre ans quand ils m’ont mis un ‘baby-kart’ dans les mains. Avec ça, je semais un peu le désordre dans la maison ! »

Pourtant, son itinéraire ne s’est pas tracé de façon rectiligne. A l’évidence, le petit Matthieu adorait le karting. Mais il ne l’a pratiqué qu’en loisir avec ses parents pendant plusieurs années.

Quand, enfin, il a pu se lancer en compétition, en 2005, cela n’a duré qu’une saison.

Maman Vaxivière tenait absolument à ce que son fils suive une scolarité normale. Matthieu reconnait d’ailleurs sans ambages :

« C’est vrai qu’en partant le mercredi ou le jeudi pour les courses du week-end, cela compliquait les choses pour les cours. Alors j’ai arrêté à la fin de la saison. Je crois me souvenir que ne l’ai pas très bien pris… »

Ainsi, là où d’autres s’investissent à fond dans le karting, Matthieu Vaxivière fait contre mauvaise fortune bon cœur. Il se contente de faire de la moto, joue au foot avec ses copains.

Il se souvient :

 « Eux, ils n’étaient pas mauvais, moi j’étais nul. Mais c’était pour le plaisir d’être avec eux. »

Et du coup, il roule encore un peu le week-end en karting, quand même, toujours en loisir…

En classe, cela se ne passe pas trop mal :

« Je n’étais pas mauvais. J’avais de très bonnes notes en sport ! (sourire) J’étais aussi très concentré sur la lecture des magazines de sport auto (re-sourire)… »

 

Les débuts du jeune MATHIEU VAXIVIERE

Les débuts du jeune MATHIEU VAXIVIERE

 

La force de la passion va, cependant, finir par l’emporter. Avec le soutien du grand-père. Matthieu participe, pour voir, à deux course du trophée Andros.

 

Au Trophée ANDROS 2013 VAL THORENS les concurrents epreuve electrique

Au Trophée ANDROS  à VAL THORENSavec ses copains  les concurrents des épreuves en électrique -Photo Bernard BAKALIAN

 

Plutôt réussies. Grand-père Vaxivière connait également Jean-Philippe Dayraut, un des rois de l’Andros et des voitures de tourisme conseille à Matthieu de tester la Mitjet (série créée et dirigée par Jean-Philippe Dayraut). L’adolescent ne se fait pas prier et se lance en piste pour un essai à Nogaro, en 2009 :

« Je suis d’abord monté en passager de Jean-Philippe. Puis j’ai pris le volant et il m’a donné des conseils pour les trajectoires, les freinages et le passage des vitesses. Cela s’est bien passé. »

A l’issue du test, la famille, y compris maman, est convaincue. Il faut tenter sa chance.

Matthieu Vaxivière met ainsi le pied à l’étrier en 2009, avec une dérogation parce qu’il faut avoir au moins 16 ans pour piloter en circuit, en France. Cette première expérience porte ses fruits. Le jeune Limousin se classe deuxième rookie à la fin de l’exercice.

Encourageant, même si, pour lui,  ce n’est « pas mal, mais pas un résultat de fou non plus. »

 

 PORSCHE CARRERA CUP 2013 LEDENON Mathieu VAXIVIERE Photo Antoine CAMBLOR


PORSCHE CARRERA CUP à  LEDENON –  Mathieu VAXIVIERE Photo Antoine CAMBLOR

 

Bien décidé à poursuivre son chemin, il teste plusieurs voitures. Une Seat Super Copa, puis une Porsche Carrera Cup et enfin une Formule 4.

Révélation !

« La monoplace m’a emballé ! C’était ce que je voulais faire ! D’autant que le budget, autour de 70000 € pour la saison, n’était pas exorbitant. »

Le voilà donc après les courses de Mitjet, embarqué dans un nouveau Championnat…

Un peu désarçonné à l’issue du premier test collectif, au Mans, où il se classe cinquième, il va vite prendre la mesure de sa nouvelle monture.

 

VAXIVIERE-CHAMPION-F4-2011

VAXIVIERE-CHAMPION-F4-2011

 

Et le succès ne tarde pas. Une première pole position mais pas n’importe où car à …Pau, déclenche la bombe à retardement et tout s’enchaine.

Il signe en effet six pole positions, remporte trois victoires. Au bout de l’année, il cueille le premier titre de sa carrière naissante.

Important parce qu’il offre une passerelle :

« Le Champion gagnait un essai en Formule Renault 2.0. Donc j’y suis allé et la suite c’était le Championnat Eurocup. Mais au niveau finances, cela commençait à chiffrer ! »

Il précise alors:

« Heureusement, j’ai trouvé un mécène, François Perrodo (fils du fondateur du groupe pétrolier Perenco), qui m’a aidé, m’aide encore aujourd’hui et qui est devenu un ami. »

La machine Vaxivière est en marche. Mais, encore une fois, elle va faire des zigzags.

Explication du jeune homme :

« Je suis arrivé dans le Championnat de Formule Renault 2.0, un peu la fleur au fusil. J’avais gagné la F4 sans trop travailler, je ne connaissais pas les datas, même s’il y en a aussi en F4. Mais vu que j’étais devant, je ne les regardais pas. J’étais jeune et imbécile, je me disais que ce n’était pas la peine. Je manquais de maturité, je n’imaginais pas qu’il fallait travailler comme cela, avec méthode. »

Lucide, Matthieu sait manier l’auto critique et même l’auto dérision !

 

  VAXIVIERE Matthieu FORMULE F4 1.6L - AMBIANCE - PORTRAIT


VAXIVIERE Matthieu FORMULE F4 1.6L – AMBIANCE – PORTRAIT

 

Au bout du compte, une année 2012 un peu dans les choux. A part Pau, où il glane son seul podium :

« Là, c’est tout au feeling, donc cela a marché… »

Des progrès, toutefois, en fin de saison, encouragent Matthieu à persévérer.

D’autant qu’il n’est pas du genre à laisser tomber au premier écueil.

Il repique donc en FR 2.0 en 2013, mais avec un autre état d’esprit :

« Plus concentré sur le travail ! »

Les résultats tombent d’emblée avec un grand chelem à Motorland Aragon : deux pole positions, deux victoires et deux meilleurs tours en course !

Waouh, cela commençait formidablement bien…

Alors, même si la suite de la saison n’est pas du même acabit, en raison de problèmes techniques annexes, il a tapé dans l’œil de Gravity, autrement dit, le bras armé de l’écurie Lotus dans les filières jeunes.

 

WSR-2014-MONZA-Mathieu-VAXIVIERE-du-Team-LOTUS-Photo-Antoine-CAMBLOR

WSR-2014-MONZA-Mathieu-VAXIVIERE-du-Team-LOTUS-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Convoqué pour un test collectif en fin d’année, il ne déçoit pas. Et s’ouvre alors la voie vers l’étape supérieure, les World Séries en Formule Renault 3.5.

Toujours soutenu par ses partenaires, il réunit l’indispensable… million d’€ nécessaire pour la saison !

Laquelle ne commence pas trop mal, avec une septième et une huitième place à Motorland Aragon. Mais un accident survenu lors de l’épreuve dispitée dans le cadre du GP de F1 à Monaco, le cloue au lit pour un bon moment…

Douloureuse expérience qui pourtant va lui apporter beaucoup :

 « Deux mois et demi dans un corset ! J’ai beaucoup réfléchi sur la manière de m’améliorer et je crois avoir beaucoup gagné en maturité à ce moment-là. D’autant que je regardais mes copains et mes adversaires en course à la télé et j’ai vu Richie Stanaway – un espoir Néo-zélandais – faire un podium avec ma voiture ! J’avais vraiment les boules ! Du coup, j’ai pris pas mal de recul et je peux dire que la phrase ‘’après une blessure, tu reviendras plus fort’’ n’est pas une légende. »

En effet de retour en compétition, il monte sur son premier podium de FR 3.5 dès son come-back, au Nürburgring, qui plus est, et sur la deuxième marche !

 

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-PROSPEED-N°75-de-Manu-COLLARD-Francois-PERRODO-et-Mathieu-VAXIVIERE-Photo-Max-MALKA.

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-PROSPEED-N°75-de Manu COLLARD -Francois-PERRODO et Mathieu-VAXIVIERE-Photo-Max-MALKA.

 

Une fin de saison en boulet de canon et des partenaires toujours présents lui offrent ainsi la possibilité de revenir en 2015, avec beaucoup d’ambition :

« Cette année, je ne me disperse plus avec le Trophée Andros et la Porsche en GTE en Championnat du monde d’endurance (avec François Perodo et Manu Collard). Je me concentre sur la Formula 3.5 pour jouer le titre. »

 

WSR-2014-PAUL-RICARD-Mathieu-VAXIVIERE-Team-LOTUS-CHAROUZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

WSR-2014-PAUL-RICARD-Mathieu-VAXIVIERE-Team-LOTUS-CHAROUZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Le jeune loup a, indiscutablement mûri. Il a compris que le seul talent ne suffit pas. Même s’il en est pétri. Il porte aussi, naturellement un regard très calme et lucide sur l’avenir.

La F1 ? :

« C’est évidemment mon but ultime, bien sûr. Je la regarde mais en restant réaliste. Si j’y vais, ce sera la réalisation d’un rêve. Aujourd’hui, tous ceux qui pilotent en F1 sont très bons, mais d’autres très bons n’y parviennent pas, par manque de soutien. Donc il faut garder la tête froide sur le sujet. »

 

 WSR-2015-MOTORLAND-ARAGON-Dimanche-26-avril-Podium-de-la-seconde-course-avec-MATHIEU-VAXIVIERE-1er-devant-de-VRIES-et-ROWLAND-Photo-Antoine CAMBLOR


WSR-2015-MOTORLAND-ARAGON-Dimanche-26-avril-Podium-de-la-seconde-course-avec-MATHIEU-VAXIVIERE-1er-devant-de-VRIES-et-ROWLAND-Photo-Antoine CAMBLOR

 

Aux oreilles de certains, cela pourrait passer pour un manque d’assurance. Mais il s’agit plutôt d’une preuve d’intelligence.

Qualité qui pourra, peut-être, porter Matthieu Vaxivière au sommet du sport automobile.

Mais déjà, cette année, vers une saison à vitesse maxi vers le titre de champion de Formule Renault 3.5 !

Au soir du premier meeting de cette saison 2015, après sa belle entame à Motorland le week-end dernier, on peut affirmer que Mathieu Vaxiviére est sur la bonne trajectoire.

Il lui reste à confirmer course après course, qu’il est bien de la graine de Champion, futur espoir digne d’accéder le plus rapidement possible vers les sommets et la discipline reine, la Formule 1 !

 

François DAURE

Photos : Antoine CAMBLOR –Bernard BAKALIAN – Max MALKA– DPPI et AUTONEWSINFO

 

WSR-2015-MOTORLAND-ARAGON-Dimanche-26-avril-Arrivee-victorieuse-pour-MATHIEU-VAXIVIERE-Photo-Antoine-CAMBLOR

WSR-2015-MOTORLAND-ARAGON-Dimanche-26-avril-Arrivee-victorieuse-pour-MATHIEU-VAXIVIERE-Photo-Antoine-CAMBLOR

Matthieu Vaxivière express

 

Né le 3 décembre 1994 à Limoges (20 ans)

2005 : karting, championnat de France minimes

2009 Trophée Andros

2010 : Mitjet Series

2011 : Champion de France de Formule 4

2012 : Formule Renault 2.0 Eurocup (29ème)

2013 : Formule Renault 2.0 Eurocup (10ème)

2014 : Formule Renault 3.5 (8ème)

 

 WSR-2015-MOTORLAND-26-avril-MATHIEU-VAXIVIERE-victorieux-de-la-seconde-course-sous-la-pluie-Photo-Antoine-CAMBLOR


WSR-2015-MOTORLAND-26-avril-MATHIEU-VAXIVIERE-victorieux-de-la-seconde-course-sous-la-pluie-Photo-Antoine-CAMBLOR

WSR-2015-MOTORLAND-25-avril-MATHIEU-VAXIVIERE-Equipe-LOTUS-CHAROUZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

WSR-2015-MOTORLAND-25-avril-MATHIEU-VAXIVIERE-Equipe-LOTUS-CHAROUZ-Photo-Antoine-CAMBLOR

 WSR-2015-MOTORLAND-Essai-30-MARS-Mathieu-VAXIVIERE


WSR-2015-MOTORLAND-Essai-30-MARS-Mathieu-VAXIVIERE

WSR

About Author

gilles