KEVIN ESTRE: ENCORE UNE BONNE NOUVELLE… ET AUSSI UNE NOUVELLE VICTOIRE !

KEVIN ESTRE  victorieux A BARBER MOTORSPORT Avril 2015.

 

KEVIN ESTRE

KEVIN ESTRE

 

Pour Kevin Estre, encore une bonne nouvelle… et une nouvelle victoire!

En mars, on apprenait la participation de Kévin Estre aux 24 Heures du Mans au volant d’une Ligier JS P2-Honda-Dunlop LM P2 engagée par OAK Racing. Une autre bonne nouvelle fut annoncée à la mi-avril sous la forme d’une « pige » prestigieuse au sein de l’équipe d’usine Porsche Team Manthey, à l’occasion de la seconde manche du Championnat du Monde d’Endurance à Spa-Francorchamps !

 

 KEVIN-ESTRE-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-K-PAX-le-26-avril


KEVIN-ESTRE-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-K-PAX-le-26-avril

 

En attendant ce bel événement qui se déroule en cette fin de semaine, le pilote d’usine McLaren GT,vient d’enchainer les weeks-end au volant et a couru successivement, à Nogaro en Blancpain Sprint, à Monza en Blancpain Endurance ainsi qu’aux USA, à Long Beach d’abord puis ensuite au Barber Motorsports Park, en Pirelli World Challenge.

C’est dans l’état d’Alabama qu’il a obtenu et de haute lutte, sa deuxième victoire de la saison!

 

BLANCPAIN-SPRINT-SERIES-2015-NOGARO-La-McLAREN-650-S-la-N°55-Lundi-de-Pâques-6-Avril-Photo-Antoine-CAMBLOR

BLANCPAIN-SPRINT-SERIES-2015-NOGARO-La-McLAREN-650-S-la-N°55-Lundi-de-Pâques-6-Avril-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Kévin dispute en effet trois programmes complets avec trois Teams qui alignent des McLaren 650S GT3. Spécialiste de la Porsche Carrera Cup, Attempto Racing s’est lancé cette saison en Blancpain Sprint Series. Lors des Coupes de Pâques à Nogaro qui ont inauguré la saison 2015 de ce spectaculaire Championnat, l’équipage Estre – Bell a manqué de réussite.

Relégué à la 13ème place sur la grille de la course qualificative, Kévin a dû composer avec un capot très endommagé à cause d’une collision intervenue devant lui peu après le départ. Cela ne l’a pas empêché de se hisser en 4ème position !

Le duo franco-britannique a perdu un peu de temps lors du changement de pilote, mais Rob Bell était tout de même en mesure de terminer dans les trois premiers… si la batterie ne l’avait pas abandonné à deux tours du but.

 

BLANCPAIN-SPRINT-SERIES-2015-NOGARO-La-McLAREN-650-S-la-N°55-Lundi-de-Pâques-6-Avril-Photo-Antoine-CAMBLOR

BLANCPAIN-SPRINT-SERIES-2015-NOGARO-La-McLAREN-650-S-la-N°55 de Kevin ESTRE – Lundi-de-Pâques-6-Avril-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Rob s’est donc contenté de la 12ème place sur la grille de la course principale. Malgré les efforts de ses deux pilotes, la McLaren n°55 a pris une lointaine 13ème place en raison d’un pit stop problématique.

Kevin qui expliquait :

« Une des voitures avait été endommagée à Hockenheim quelques jours avant le meeting de Nogaro et les gars ont passé plusieurs nuits blanches pour la reconstruire»

Avant de préciser:

« On reste malgré tout très optimiste pour la suite de la saison, car il est clair que le potentiel est là. »

 

BLANCPAIN-ENDURANCE-2015-MONZA-KEVIN-ESTRE-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team.

BLANCPAIN-ENDURANCE-2015-MONZA-KEVIN-ESTRE-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team VON RYAN 

 

La semaine suivante, place à l’endurance dans le temple de Monza, avec cette fois la 650S GT3 de l’équipe Von Ryan. Sur ce circuit ultra rapide, avec la Balance de Performance en vigueur actuellement en Blancpain Endurance Series, Kévin et ses équipiers Rob Bell et Shane van Gisbergen ont souffert d’un manque de Vmax.

Classés 15ème sur 58 et 10ème en Pro Cup, ils ont tout de même réussi à ouvrir leur score au Championnat.

« Nous étions performants dans les courbes rapides et sur les freinages. Nous avons aussi appris énormément sur la voiture, le comportement des nouveaux pneus et leur dégradation sur les longs runs. Nous espérons en toucher rapidement les dividendes »

 

KEVIN-ESTRE-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team

KEVIN-ESTRE-Avec-la-LAMBORGINI du Team K PAX with FLYING LIZARD Motorsports

 

Long Beach est un nom qui résonne dans la mémoire des passionnés de F1 des années 70 et 80. L’unique manche du Pirelli World Challenge inscrite au programme du meeting fut une succession de « full course yellow » et de restarts. Aux commandes de sa McLaren de l’équipe K-Pax with Flying Lizard Motorsports, Kévin a joué les premiers rôles en Californie.

« J’adore ce circuit urbain, mais j’ai été gêné dans les deux derniers tours des essais qualificatifs. J’étais P3 sur la grille mais le launch control m’a fait perdre deux places au départ. Il s’agit d’un système automatique qui facilite les départs arrêtés, mais il est difficile de régler tous les paramètres, qui changent d’un départ à l’autre: température de la piste, des pneus, de l’embrayage, grip de la piste… J’ai profité des restarts pour remonter 4ème puis 3ème. Quand O’Connell a dépassé Beretta, j’ai saisi l’opportunité de passer P2. Mais un peu plus loin, la Ferrari de Beretta s’est infiltrée à la corde et m’a touché, au moment où O’Connell freinait plus tôt que d’habitude en milieu de piste. Je me suis retrouvé en sandwich, je n’ai pu éviter le contact avec la Cadillac et nous avons fini tous les deux dans le mur. »

Les trois protagonistes ont ensuite, écopé de pénalités à l’issue de la course.

 

 KEVIN-ESTRE-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-le-26-avril


KEVIN-ESTRE-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-le-26-avril

 

Kévin s’est consolé de cette déception sur le Barber Motorsports Park près de Birmingham, Alabama… Mais pas le samedi.

« Ce circuit convient bien à la McLaren avec ses grandes courbes et son relief qui valorise la tenue de route. »

Victime d’un mauvais choix de pneus, Kévin prend le départ en 13ème position mais ne tarde pas à enchaîner les dépassements. Il a atteint le 7ème rang quand son embrayage le trahit. Le lendemain, en revanche, la victoire est au bout de l’effort : Il exécute un départ parfait de sa 5ème place de grille pour pointer à la 2ème place au deuxième virage !

 

 KEVIN-ESTRE-sur-la-PLUSQ-HAUTE-MARCHE-du-PODIUM-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-le-26-avril


KEVIN-ESTRE-sur-la-PLUSQ-HAUTE-MARCHE-du-PODIUM-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-le-26-avril

 

Le Français s’attaque ensuite victorieusement à son équipier pour filer vers son deuxième succès dans la série.

« Nous avions bien sûr pour instruction de ne pas nous toucher. Il a fait une petite faute qui m’a permis de trouver l’ouverture. J’ai construit un petit écart, et malgré un full yellow, je n’ai plus été menacé jusqu’à la ligne. »

 

WEC-2015-SILVERSTONE-PORSCHE-N°91-Photo-Max-MALKA

WEC-2015-SILVERSTONE-PORSCHE-N°91-Photo-Max-MALKA

 

En cette fin de semaine à Spa-Francorchamps, Kévin voudra réussir ses grands débuts en endurance mondial  WEC, dans la catégorie GTE Pro et au sein de la prestigieuse équipe Porsche d’usine, le trés réputé Team d’Olaf Manthey

« Les gens de Porsche m’ont contacté il y a deux mois environ car du fait de la concurrence de date avec la manche USCC de Laguna Seca, il leur manquait deux pilotes pour Spa. Je remercie McLaren GT de m’avoir autorisé à vivre cette expérience. Le seul bémol est qu’avec mon programme chargé, je n’ai pu tester la 911 RSR. Mais je connais bien Spa… Avec mon équipier Sven Müller, notre objectif sera de ramener des points pour Porsche dans l’optique du titre mondial de la catégorie. »

Rendez-vous les 1er et 2 mai dans les Ardennes Belges.

 

Romane DIDIER

Photos : Antoine CAMBLOR – Max MALKA – TEAMS

 

KEVIN ESTRE  victorieux A BARBER MOTORSPORT Avril 2015.

KEVIN ESTRE victorieux A BARBER MOTORSPORT Avril 2015.

KEVIN-ESTRE-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-K-PAX

KEVIN-ESTRE-A-BARBER-MOTORSPORT-Avec-la-LAMBORGINI-du-Team-K-PAX

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles