VOLKSWAGEN CONSERVE LA TÊTE DES CHAMPIONNATS APRES LE RALLYE D’ARGENTINE

WRC-2015-ARGENTINE-LATVALA-VW-POLO-WRC

 

 

Volkswagen toujours leader des Championnats

Rally Argentina 2015

 

 

Malgré sa malchance en Argentine, l’équipe Volkswagen, demeure en tête des deux Championnats du monde pilotes, coéquipiers et constructeurs

Et, les leaders, la paire Ogier-Ingrassia remporte la Power Stage finale et maintient l’écart au Championnat pilotes

Dans ce Rallye d’Argentine, précisons encore que la Polo R WRC, a, rappelons-le, tout de même, remporté 8 épreuves spéciales sur 12.

Volkswagen Motorsport a subi un revers dans la quatrième manche du Championnat du monde des rallyes, mais demeure cependant leader chez les pilotes, les coéquipiers et les constructeurs, avant le prochain Rallye du Portugal. Le Rallye le plus dur de la saison a privé tout pilote Volkswagen de podium pour la première fois depuis le Rallye d’Australie 2013. Néanmoins, le constructeur de Wolfsburg peut s’enorgueillir d’une remarquable série de succès jusque-là, riche de 20 podiums et de 7 victoires d’affilée. Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, qui ont réussi à s’imposer le dernier jour dans la Power Stage, ramènent trois points précieux pour le Championnat.

Les équipages Volkswagen ont également remporté huit épreuves spéciales à bord de la Polo R WRC : quatre pour Andreas Mikkelsen-Ola Fløene, trois pour Ogier-Ingrassia. La huitième est revenue à Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila, lesquels ont été contraints à l’abandon dans l’avant-dernière spéciale sur ennuis d’alimentation d’essence, alors qu’ils étaient en troisième position. Au classement général de ce rallye, Kris Meeke-Paul Nagle se sont imposés devant leurs camarades de chez Citroën Mads Østberg-Jonas Andersson. Elfyn Evans-Daniel Barritt (M-Sport-Ford) ont complété le podium.

D’abord la déception, puis un épilogue heureux : Les points de la Power Stage pour Sébastien Ogier

 WSR-2015-ARGENTINE-la-VW-POLO-WRC-VICTORIEUSE-DE-LA-POWER-STAGE


WSR-2015-ARGENTINE-la-VW-POLO-WRC-VICTORIEUSE-DE-LA-POWER-STAGE

 

Dès le début du Rallye (ES2), Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont été confrontés à un problème d’alimentation d’essence entraînant une perte de puissance, puis leur abandon, anéantissant toute chance de victoire pour les doubles Champions du monde. Ne leur restait plus que l’ultime possibilité de marquer des points dans la Power Stage finale, qu’ils ont réussi à remporter pour la troisième fois de la saison. C’était la 22éme Power Stage, dans laquelle sont attribués les points de bonus aux trois premiers classés.

C’est également dans l’ES2 qu’Andreas Mikkelsen-Ola Fløene ont subi une crevaison entraînant une cascade de pépins coupant court à toute ambition de victoire dans ce Rallye. Eux aussi avaient pour objectif de marquer des points dans la Power Stage. Mais dans cette toute dernière spéciale, au tracé étroit et rocailleux, une glissade contre un rocher les projetait sur un autre, mettant fin à leur course, suspension cassée.

 

Stupeur le dernier jour : Latvala-Anttila, troisièmes, contraints à l’abandon

WRC-2015-ARGENTINE-LATVALA-VW-POLO-WRC

WRC-2015-ARGENTINE-LATVALA-VW-POLO-WRC

 

Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila étaient troisièmes, portant bien haut les couleurs de Volkswagen, à l’amorce des deux dernières spéciales dimanche. Hélas, les deux Finlandais devaient jeter l’éponge dans l’avant-dernière, suite à un problème d’alimentation d’essence.

 

Fin de la belle série de 20 podiums d’affilée, dont 19 victoires

WRC-2015-ARGENTINE-VW-OGIER-INGRASSIA

WRC-2015-ARGENTINE-VW-OGIER-INGRASSIA

 

Depuis le Rallye d’Australie 2013, Volkswagen était habitué à faire sauter les bouchons de champagne à l’arrivée. Au cours des sept derniers mois, il y avait toujours eu au moins un pilote Polo R WRC sur le podium. 20 fois de suite, dont 19 victoires. Volkswagen était arrivé en Argentine invaincu depuis sept rallyes d’affilée.

 

Volkswagen leader du Championnat dans les trois catégories

WRC-2015-ARGENTINE-VW-MIKKELSEN-FLOENE

WRC-2015-ARGENTINE-VW-MIKKELSEN-FLOENE

 

Malgré la déconvenue survenue ce week-end, Volkswagen a conservé sa position de leader dans les trois catégories du championnat du monde FIA-WRC : pilotes, coéquipiers et constructeurs. Avant la prochaine manche, au Portugal, Volkswagen reste en tête avec 18 points d’avance sur les équipes Citroën et Hyundai, à égalité en deuxième position. Grâce à leurs trois points de bonus dans la Power Stage, Sébastien Ogier-Julien Ingrassia disposent d’un avantage de 33 points sur Mads Østberg-Jonas Andersson, avec leurs équipiers Andreas Mikkelsen-Ola Fløene quatre points derrière leurs compatriotes norvégiens.

 

PAROLES DE PILOTES

 WSR-2015-ARGENTINE-SEB-OGIER-satisfait-de-remporter-la-POWER-STZAGE-et-ses-trois-points-precieux


WSR-2015-ARGENTINE-SEB-OGIER-satisfait-de-remporter-la-POWER-STZAGE-et-ses-trois-points-precieux

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

« Je suis un peu déçu, naturellement, de n’avoir pu gagner le Rallye d’Argentine à ma troisième participation. Mais cela n’a rien à voir avec les conditions particulièrement exigeantes du parcours, ou le formidable public qui nous a encouragés comme jamais tout au long du parcours. Jusque-là, avec Julien, nous avions connu un début de saison parfait – mais cette fois nous avons été malchanceux. Cela fait partie des sports mécaniques, et démontre assez bien que les victoires ne sont jamais acquises d’avance. Je n’ai absolument aucun reproche à faire à l’équipe : ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes, comme d’habitude. Julien et moi reviendrons l’année prochaine, et j’espère que cette fois, ce sera la bonne ! »

 

WRC 2015 ARGENTINE JARI MATTI LATVALA Portrait

WRC 2015 ARGENTINE JARI MATTI LATVALA Portrait

 

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

« Ce n’était définitivement pas notre week-end, même si j’ai entrevu le podium jusqu’à quelques encablures de l’arrivée. « El Cóndor » est l’une de mes spéciales favorites, et je me préparais à y jouer un tour à ma façon aujourd’hui. Mais sur le parcours routier qui nous y conduisait, nous avons des ennuis d’alimentation d’essence. Après avoir tenté d’y remédier, nous avons été obligés d’abandonner, à quelques kilomètres de la fin de la spéciale. Cela a eu un goût amer pour nous tous, équipe et supporters. Après trois scores vierges dans les trois derniers rallyes, il va falloir que je marque à nouveau des points maintenant. Dès le Portugal j’espère. »

 

WRC-2015-ARGENTINE-ANDREAS-MIKKELSEN

WRC-2015-ARGENTINE-ANDREAS-MIKKELSEN

 

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

« Il est clair que ce n’était pas notre rallye. Le pneu endommagé vendredi a tourné au cauchemar, avec la rupture d’un amortisseur, puis celle de la pompe de servo-direction. Avec le recul, bien sûr, il aurait fallu changer la roue immédiatement. Cela nous a mis dans la situation de jouer notre va-tout dans la Power Stage. Là, j’ai pris tous les risques, car mon meilleur temps au tour précédent m’avait mis en confiance. Mais je m’y suis mal pris, j’ai touché un rocher qui m’a renvoyé sur un autre, et j’ai abîmé mon pneu arrière. A l’évidence, je suis très déçu, car j’avais de grosses ambitions ici, en espérant me battre pour la victoire. Mais c’est déjà du passé, et je ne veux penser qu’au Rallye du Portugal, dans quatre semaines. »

 

WSR-2015-ARGENTINE-JOST-CAPITO

WSR-2015-ARGENTINE-JOST-CAPITO

 

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

« Notre objectif, dans ce Rallye d’Argentine, était de rééditer notre victoire de l’an dernier. Mais, en sport automobile, le succès ne se programme pas, et chaque victoire, il faut aller la chercher. Cette fois nous avons essuyé quelques revers dont nous allons tirer les leçons. L’abandon, sur la fin, de Jari-Matti Latvala est particulièrement dur à avaler, dès lors qu’il était en route pour le podium jusqu’au dernier moment. Nous allons minutieusement analyser les problèmes afin qu’ils ne se reproduisent plus à l’avenir. Nos félicitations à Citroën, au vainqueur Kris Meeke et à son dauphin Mads Østberg, ainsi qu’au troisième, Elfyn Evans, avec sa Ford M-Sport. Tous trois méritent leur succès. »

Le résultat de cette manche Argentine en ce début de saison redonne un peu de piment et relance ainsi le Championnat du Monde des rallyes WRC et lui redonne un peu d’intérêt que l’outrageante domination des VW Polo WRC, comme à l’époque de l’insolente supériorité de Sébastien Loeb, lasse parfois…

 

Christian COLINET

Photos : TEAM

 WRC-2015-ARGENTINE-26-avril-VICTOIRE-de-la-DS3-DE-MEEKE-NAGLE-LA-JOIE-DES-PILOTES-CITROEN


WRC-2015-ARGENTINE-26-avril-VICTOIRE-de-la-DS3-DE-MEEKE-NAGLE-LA-JOIE-DES-PILOTES-CITROEN

LE CLASSEMENT GENERAL FINAL

 

  1. Kris Meeke – Paul Nagle (DS 3 WRC), en 3h41’44”9
  2. Mads Østberg – Jonas Andersson (DS 3 WRC) à 18”1
  3. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 3’27”4
  4. Martin Prokop – Jan Tomanek (Ford Fiesta RS WRC) à 6’26”1
  5. Dani Sordo – Marc Marti (Hyundai i20 WRC) à 10’46”7
  6. Khalid Al Qassimi – Chris Patterson (DS 3 WRC) à 11’19”9
  7. Abdulaziz Al-Kuwari – Marshall Clarke (Ford Fiesta RRC) à 16’02”6
  8. Diego Dominguez – Edgardo Galindo (Ford Fiesta R5) à 18’48”2
  9. Gustavo Saba – Diego Cagnotti (Skoda Fabia Super 2000) à 21’20”6
  10. Federico Villagra – Diego Curletto (Ford Fiesta) à 25’19”6

 

MEILLEURS TEMPS

Kris Meeke et Sébastien Ogier 3, Andreas Mikkelsen et Dani Sordo 2, Jari-Matti Latvala 1, 1 annulée.

LEADERS

ES 1 : Sébastien Ogier

ES 2 à 12 (arrivée) : Kris Meeke

 

WRC

About Author

gilles