24 HEURES DU MANS. UN PILOTE DE F1, NICO HÜLKENBERG, RETOURNE A… L‘ECOLE !

WEC-2015-BAHREIN-Test-PORSCHE-919-12-fevrier-Nico-HULKENBERG

 

 

 WEC-2015-BAHREIN-Test-PORSCHE-919-12-fevrier-Nico-HULKENBERG


WEC-2015-Test avec le Team PORSCHE -Nico-HULKENBERG

 

Conformément à la réglementation sportive des 24 Heures du Mans, Nico Hülkenberg, pilote en Grand Prix F1, avec l’écurie Force India et qui disputera aussi également la prochaine édition du sommet du Championnat du Monde d’Endurance WEC avec la troisième Porsche 919 Hybride, les 13 et 14 juin prochains, a suivi mercredi dernier, une formation spécifique sur simulateur (Voir vidéo en bas de cet article).

On peut être l’un des grands espoirs du sport automobile mondial, avoir disputé 81 Grand Prix de Formule 1 et se retrouver néanmoins à suivre une formation de pilotage!

C’est ce qui est advenu à Nico Hülkenberg, mercredi dernier à Saint-Pierre-du-Perray en région parisienne, sur le simulateur de la société AOTech, où le pilote Force India en F1, arrivant du GP de Barheïn disputé le dimanche précédent, et après un détour par le circuit  Paul Ricard au Castellet, où Porsche, menait des essais avec ses LMP1 en vue des Six Heures de Spa mais surtout des 24 Heures du Mans?

Conformément au règlement sportif des 24 Heures du Mans, tout pilote débutant sur l’épreuve ou ne l’ayant pas disputé depuis plus de cinq ans, se doit d’y passer une journée de manière à se familiariser avec les procédures de sécurité très innovantes mises en place lors de la grande classique sarthoise.

 

 WEC-2015-BAHREIN-Test-PORSCHE-919-12-fevrier-Nico-HULKENBERG


WEC-2015- Sur le circuit de SAKHIR à BAHREÏN-Test au volant de la PORSCHE 919 pour Nico HULKENBERG

 

N’ayant jamais couru sur le grand circuit des 24 Heures du Mans, Hülkenberg dut ainsi se soumettre à trois heures de pilotage dans cette machine, réparties en six tranches de trente minute de manière à apprendre le tracé et ses pièges, à se familiariser avec la position des postes commissaires, à gérer le trafic, à découvrir les procédures de Safety Car et de « slow zone » de jour comme de nuit ou encore à passer des épreuves surprises comme un brutal changement d’adhérence sur une partie du tracé, comme cela arrive fréquemment au Mans. Un excellent apprentissage et un gain de temps notoire lors du jour où il sera concrètement au volant de la Porsche 919 Hybrid LM P1.

 

 WEC-2014-PORTIMAO-1er-Test-Nco-HULKENBERG-avec-la-PORSCHE-919


WEC-2014-PORTIMAO-1er-Test-Nco-HULKENBERG-avec-la-PORSCHE-919

 

Chaque soir, AOTech transmet à l’ACO les rapports d’exercices de chacun des débutants. Forts de ces documents, les responsables sportifs des 24 Heures du Mans surveillent de manière différente le comportement in situ de ces débutants lors de la Journée Test et programmée cette année le 31 mai, à laquelle ils doivent impérativement prendre part avant d’espérer être autorisé à participer aux essais puis à la course.

Cet outil professionnel, formidablement perfectionné, est tout à fait comparable aux simulateurs aviation où ceux développés par les grandes écuries de F1. AOTech, en collaboration avec l’ACO, travaille déjà à une nouvelle version où les pilotes seront installés dans des habitacles très proches de ceux des LM P ou LM GTE alors qu’aujourd’hui ils sont sanglés dans un châssis de monoplace.

En 2014, une quarantaine de pilotes des 24 Heures du Mans ont satisfait à ces opérations et ce nombre devrait être assez similaire cette année (la liste complète des pilotes des 24 Heures du Mans 2015 sera révélée début mai).

Le pilote allemand s’est plié avec plaisir à cette journée particulière confiant tout de même son envie d’affronter réellement et non plus virtuellement la piste des 24 Heures du Mans.

Il confiait:

 » Depuis quatre cinq ans, l’endurance m’intéresse énormément, et surtout les 24 Heures du Mans. Je suis impatient de me mesurer au challenge que représente ce circuit. »

Hülkenberg, saura vraiment de quoi il retourne, le dimanche 31 mai prochain lors de la Journée Test des essais préliminaires.

Mais avant cela il doit encore disputer deux Grands Prix ceux d’Espagne sur le circuit de Catalunya à Montmélo au nord de Barcelone et ensuite, Monaco.

Puis, ensuite entre la Journée Test des essais préliminaires du 31 mai et les 24 Heures du Mans des 13 et 14 juin, il participera encore à Montréal au GP du Canada sur le circuit Gilles Villeneuve!

Soit, un sacré programme en six semaines avec trois Grands Prix F1, la manche du Championnat du monde d’endurance WEC celle de Spa, la journée des préliminaires et enfin les 24 Heures du Mans

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Max MALKA – TEAMS

 

Vivre la journée de Nico Hülkenberg en vidéo

24 H du Mans Le Mans Sport

About Author

gilles