WRC. LES DS3 DE MEEKE ET OSTBERG TOUJOURS EN TÊTE EN ARGENTINE. LATVALA 3éme A 1’03″7

WRC-2015-ARGENTINE-KRIS-MEEKE-et-sa-DS3-CITROEN

 

WRC-2015-ARGENTINE-KRIS-MEEKE-solide-leader-avec-sa-DS3

WRC-2015-ARGENTINE-KRIS-MEEKE-solide-leader-avec-sa-DS3

 

 

Au terme de la seconde étape ce samedi, Kris Meeke le leader et Mads Ostberg, son dauphin à 38’’6, les deux pilotes des DS3, occupent toujours la tête du classement provisoire du Championnat du monde des rallyes WRC 2015, précédant toujours également la VW Polo WRC du Finlandais Jari-Matti Latvala, 3éme à 1’03 »7.

Une deuxième journée hélas marquée par le dramatique accident survenu à la Hyundai i20WRC du pilote Néo-Zélandais Hayden Paddon lors de la 9éme épreuve spéciale vite annulée pour permettre aux organisateurs d’envoyer les secours, des spectateurs ayant été blessés.

Un samedi qui a vu l’abandon d’une autre Hyundai i20WRC, celle de l’Espagnol Dani Sordo, lequel pointait à la 4éme place. Position qu’occupe maintenant à la veille de la dernière étape dimanche, la Ford Fiesta RS WRC de l’Anglais Elfyn Evans qui pointe, lui, à 2’24’’6 et  devance la seule et unique Hyundai i20WRC encore en course et que pilote le Belge Thierry Neuville, classée cinquième à 4’51’’.

Suivent, la Ford Fiesta RS WRC de Martin Prokop, à 5’39’’ et une 3éme DS3, celle d’Al Qassimi, septième à 10’34’’3.

De cette journée, on retiendra encore malheureusement l’abandon du jeune espoir Français Stéphane Lefebvre qui alors qu’il pointait à une belle 11éme place, a dû abandonner suite à des ennuis mécaniques.

 

 WRC-2015-ARGENTINE-MADS-OSTBERG-et-la-DS3


WRC-2015-ARGENTINE-MADS-OSTBERG-et-la-DS3

 

Alors qu’il ne reste plus que deux spéciales à disputer ce dimanche, avant l’arrivée du Rallye d’Argentine, les DS 3 WRC de Kris Meeke – Paul Nagle et Mads Østberg – Jonas Andersson, occupent toujours les deux premières places du classement général.

La troisième DS 3 WRC engagée par le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, pour l’équipage Khalid Al Qassimi et Chris Patterson, pointe en septième position.

Les organisateurs avaient modifié l’itinéraire de cette deuxième étape du Rallye d’Argentine juste avant le départ. La très longue spéciale de San Marcos à Characato, avait en effet été réduite de 56 à 42 kilomètres, en raison de routes impraticables, après de très fortes pluies sur la région.

Même si la section la plus compliquée du parcours du jour était évitée, le reste du programme représentait un nouveau défi pour les équipages et les voitures encore en course.

Dès les premiers kilomètres, Kris Meeke en faisait l’expérience avec un tout droit sans grande conséquence. Le Britannique s’appliquait ensuite à contrôler son avance. À mi-journée, Mads Østberg était à 32’’6. Et, Jari-Matti Latvala troisième,lui, à plus d’une minute.

Dans l’après-midi, l’ES9, second passage dans Capilla del Monte – San Marcos, était annulé avant le départ des trois DS 3 WRC, à la suite de la sortie de route dz la Hyundai i20WRC du Néo-Zélandais Hayden Paddon. L’étape se terminait donc par les 42,5 kilomètres jusqu’à Characato.

Les deux DS 3 WRC de Meeke et Østberg conservaient les commandes de l’épreuve avec le rythme adéquat. Le Britannique rentrait finalement à l’assistance de fin de journée avec 38’’6  d’avance sur son équipier Mads Østberg. Jari-Matti Latvala, troisième, était pointé à plus d’une minute.

 

 WRC-2015-ARGENTINE-POLO-WRC-Jari-Matti-LATVALA


WRC-2015-ARGENTINE-POLO-WRC-Jari-Matti-LATVALA

Latvala maintient l’espoir de Volkswagen

 

La paire, Latvala-Anttila, a repris vingt secondes aux leaders. Des temps scratch pour Ogier-Ingrassia et Mikkelsen-Fløene. Les quatre spéciales de samedi ont été remportées par Volkswagen !

Toujours en course pour un podium final, samedi, Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila ont bien défendu leur troisième place au Rallye d’Argentine et ils ont même réduit l’écart avec les premiers. Ils abordent ainsi la dernière étape de la quatrième manche du championnat du monde des rallyes avec 1’03’’7 de retard sur les leaders, le duo Britannique de l’équipe Citroën, Kris Meeke-Paul Nagle, et sont aux trousses à 25’’1 de l’autre équipage de la firme aux chevrons, les Norvégiens, Mads Østberg-Jonas Andersson.

Cette troisième étape a été marquée par des conditions aussi compliquées que la veille car le parcours cassant a encore frappé au sein des principales écuries.

 

Rally Argentina 2015

 

Parmi les repêchés du Rally2, Andreas Mikkelsen-Ola Fløene se sont montrés particulièrement impressionnants, signant trois temps scratch sur quatre – y compris dans l’ES9 – qui devait être interrompue après un accident. Le quatrième est revenu à leurs équipiers Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, qui cherchaient comme eux à faire appel de leur déconvenue de début de rallye.

Mais les Français n’ont pu que constater, une nouvelle fois, à quel point ce rallye était exigeant pour les mécaniques, lorsque leur pompe de servo-direction refusa tout service dans la plus longue (42.5 km) spéciale de la journée.

Les espoirs de Mikkelsen et Ogier, qui se retrouvent loin au classement général  – respectivement 14éme et 24éme – reposent maintenant sur la Power Stage pour marquer les points du bonus. Le Rallye d’Argentine s’achèvera aujourd’hui sur une grande classique du « WRC circus » : le fameux chrono d’El Condor, avec   ses 16.32 km de pistes étroites serpentant entre d’énormes rochers, à parcourir deux fois ce dimanche.

PAROLES DE PILOTES

 WRC-2015-ARGENTINE-Kris-MEEKE-CITROEN.


WRC-2015-ARGENTINE-Kris-MEEKE-CITROEN.

 

 

Kris Meeke : « Il reste 32 kilomètres à parcourir demain, mais ils sont parmi les plus difficiles du Championnat du Monde ! Rien n’est encore fait. Dans El Condor, les routes sont aussi larges que la voiture, avec beaucoup de pierres et des paysages lunaires. Une longue journée se profile devant nous et je dois encore terminer le travail… »

Mads Østberg : « La matinée s’est bien passée, nous avons un bon rythme. Cet après-midi, avec une seule spéciale à disputer, nous avons surtout assuré pour ramener la DS 3 WRC en parfait état. Je reste concentré sur la deuxième place qui est très importante pour moi et pour le Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team. On ne prend pas de risques. Il faut continuer comme ça jusqu’au bout pour apporter un bon résultat à l’équipe ! »

Khalid Al Qassimi : « Je suis parti sur un bon rythme ce matin, même si nous avons dû ralentir dans la première spéciale à cause de la poussière. J’ai été très prudent en traversant les gués. Le dernier chrono était particulièrement cassant avec des crevasses très marquées. J’ai essayé d’être le plus en ligne possible. J’ai vraiment assuré pour atteindre l’arrivée de cette journée. Je garde un œil sur Kris et Mads. Ils font du très bon travail devant ! »

Sébastien Ogier : « Sur le plan sportif, cela n’a pas été exactement la journée idéale pour Julien et moi. Ce matin, comme il n’y avait pas le moindre souffle de vent, j’ai été contraint – comme les autres pilotes je suppose – à composer avec l’épaisse poussière soulevée par la voiture partie devant moi. De plus, dès le second passage, j’ai perdu la direction assistée, et toute chance de signer de bonnes perfs. Tout spécialement lorsque ce genre de mésaventure survient dans un chrono de plus de 40 km, particulièrement difficile, où les virages s’enchainent sans arrêt. Peut-être pourrai-je marquer quelques points dans la Power Stage finale… Mais je crains que cela ne soit pas facile. »

Jari-Matti Latvala : « Le parcours a encore été extrêmement difficile aujourd’hui, et nous avons eu la chance de notre côté, lorsque la voiture est partie en glissade dans l’ES8. La spéciale suivante, j’ai eu du mal à retrouver le bon rythme, et j’ai laissé filer un peu de temps. Mais l’après-midi a été très bon et j’ai repris quelques secondes. Dimanche, nous allons parcourir El Condor à deux reprises. Je connais bien ce chrono, aussi pourrai-je peut-être mettre la pression sur les deux qui me précèdent? »

Andreas Mikkelsen: « Je me suis régalé, en particulier au cours des deux passages dans Capilla del Monte – San Marcos. Une spéciale dans laquelle on trouve un peu de tout des secteurs rapides, des endroits plus techniques, des passages à gué. Si la confiance est là, les temps le sont aussi. Je suis content d’y avoir fait le scratch à chaque fois. Dommage que nous ayons perdu toute chance de victoire au cours de l’étape d’hier. Cela nous a contraints à modifier nos plans. Maintenant, je vais chercher à marquer le score maximum dans la Power Stage. Je vais attaquer fort pour tenter d’y parvenir. »

 

LE FILM DU RALLYE

 

WRC-2015-ARGENTINE-KRIS-MEEKE-et-sa-DS3-CITROEN

WRC-2015-ARGENTINE-KRIS-MEEKE-et-sa-DS3-CITROEN

 

ES7 – Capilla del Monte – San Marcos 1 (23,10 km) – Avec seulement deux minutes d’écart entre chaque concurrent, les pilotes se plaignaient de la poussière. Kris Meeke partait en tête-à-queue en tout début de spéciale. Repartis en Rally2, Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen étaient les deux plus rapides. Quatrième temps pour Mads Østberg qui se rapprochait de Kris Meeke, toujours leader, tout en résistant à Jari-Matti Latvala.

ES8 – San Marcos – Characato 1 (42,50 km) – Andreas Mikkelsen signait le scratch devant Dani Sordo et Mads Østberg. Kris Meeke lâchait une vingtaine de secondes, mais conservait son avance sur Latvala. Khalid Al Qassimi restait en huitième position. Stéphane Lefebvre était contraint à l’abandon avec sa DS 3 R5 à cause d’un problème moteur.

ES9 – Capilla del Monte – San Marcos 2 (23,10 km) – Un accident impliquant Hayden Paddon entrainait l’annulation de la spéciale avant que les DS 3 WRC ne prennent le départ.

ES10 – San Marcos – Characato 2 (42,50 km) – Alors quatrième, Dani Sordo s’arrêtait. Andreas Mikkelsen était le plus rapide devant Jari-Matti Latvala avec Kris Meeke et Mads Østberg à seulement quelques secondes. Avant la dernière étape, les deux DS 3 WRC conservaient donc les commandes aux deux premières positions.

L’arrivée du Rallye d’Argentine sera jugée ce dimanche à Carlos Paz, après deux passages dans El Condor – Copina, soit 32,64 kilomètres.

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

 

WRC-2015-ARGENTINE-KRIS-MEEKE-et-sa-DS3-CITROEN1.

WRC-2015-ARGENTINE-KRIS-MEEKE-et-sa-DS3-CITROEN1.

LE CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE APRÈS LA SECONDE ETAPE

 

  1. Kris Meeke – Paul Nagle (DS 3 WRC) en 3h14’51”7
  2. Mads Østberg – Jonas Andersson (DS 3 WRC) à 38”6
  3. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) à 1’03”7
  4. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 2’24”6
  5. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 4’51”
  6. Martin Prokop – Jan Tomanek (Ford Fiesta RS WRC) à 5’39”
  7. Khalid Al Qassimi – Chris Patterson (DS 3 WRC) à 10’34”3
  8. Dani Sordo – Marc Marti (Hyundai i20 WRC) à 11’14”9
  9. Abdulaziz Al-Kuwari – Marshall Clarke (Ford Fiesta RRC) à 14’14”6
  10. Diego Dominguez – Edgardo Galindo (Ford Fiesta R5) à 17”10.

 

MEILLEURS TEMPS

Kris Meeke 3, Sébastien Ogier et Andreas Mikkelsen 2, Jari-Matti Latvala et Dani Sordo 1, 1 annulée.

 

LEADERS

ES 1 : Sébastien Ogier

ES 2 à 10 : Kris Meeke

WRC

About Author

gilles