F1. LA MERCEDES DE LEWIS HAMILTON EN POLE DEVANT LA FERRARI DE VETTEL

F1 2015 BAHREIN LA MERCEDES de HAMILTON devance la FERRARI de VETTEL Photo PIRELLI.

 

 F1-2015-BAHREIN-HAMILTON-MERCEDES-en-pole


F1-2015-BAHREIN-HAMILTON-MERCEDES-en-pole

 

Lewis Hamilton au volant de sa Mercedes décroche une nouvelle pole ce samedi sur le circuit de Sakhir où se dispute ce dimanche  le Grand Prix de Bahreïn quatrième manche du Championnat du monce de Formule 1, 2015

Avzec un chrono de 1’32″571, le Champion du monde en titre et leader de l’actuel Championnat au terme des trois 1ers GP,  devance la Ferrari de Sebastian Vettel, second en 1’32″982

Sur la seconde ligne, on retrouve les deuxièmes Mercedes et Ferrari de Nico Rosberg et Kimi Räikkönen, respectivement créditées de 1’33″129 et de 1’33″227

Ensuite,on pointe les deux Williams-Mercedes de Valtteri Bottas et de Felipe Massa.

Puis la Red Bull-Renault de Daniel Ricciardo qui précéde la Force India-Mercedes de Nico Hülkenberg, la Toro Rosso-Renbault de Carlos Sainz Junior et la Lotus-Mercedes de Romain Grosjean, lequel complète le Top 10.

 

F1 2015 BAHREIN LA MERCEDES de HAMILTON devance la FERRARI de VETTEL Photo PIRELLI.

F1 2015 BAHREIN LA MERCEDES de HAMILTON devance la FERRARI de VETTEL Photo PIRELLI.

 

Le pilote Mercedes Lewis Hamilton reste invaincu dans l’exercice des qualifications cette saison. Chaussé des pneumatiques Pirelli P Zero Jaunes tendres, nominés ce week-end avec les P Zero Blanc medium, le Britannique signe ainsi néanmoins sa toute première pole position sur le circuit de Sakhir dans l’Ile de Bahreïn !

Lorsque la séance débute ce samedi à la tombée de la nuit, le thermomètre affiche encore 31°C sur la piste et 26°C dans l’air. Les températures baissent ensuite tout au long de la séance. Ces conditions se retrouveront naturellement ce dimanche en course car les feux libéreront les concurrents à la même heure.

Ce paramètre, ajouté à la baisse constante du niveau de carburant, aura ainsi tendance à décroître la dégradation thermique de la gomme. Au contraire, il permettra d’allonger les relais et offre diverses options stratégiques.

Avec un écart de deux secondes au tour entre les mélanges tendres et medium, les pilotes adoptent tous la gomme « soft » dès la Q1. Un choix également effectué par défaut en Q2, où Hamilton décroche le chrono de référence à l’issue de son seul et unique tour.

Tous s’élancent ensuite en Q3 avec des pneumatiques tendres et usés, à l’exception de Daniel Ricciardo, dont la Red Bull chausse deux trains de « tendres neufs », et Nico Hulkenberg qui privilégie un unique run avec des « tendres usés ». Hamilton boucle deux tours et signe la pole position dans le second avec des « tendres neufs ».

Sa performance se révèle 0’’614 plus rapide que le meilleur temps enregistré en 2014, pourtant réalisé sous des températures plus fraîches.

 

La troisième et dernière séance d’essais libres s’étant déroulée par des températures plus élevées au plus fort de la journée, les teams ne disposèrent que de peu d’informations sur les conditions de piste. Pour ajouter à la difficulté, des rafales de vent ramenèrent une fine pellicule de sable du désert alentour.

Aux Essais Libres 3, ce matin, Hamilton chaussa les pneumatiques tendres pour dominer la session, juste devant la Ferrari de Sebastian Vettel, seconde à 0’’007 et qui plus tard confirmera, se hissant sur la première ligne de la grille de départ.

 

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport explique:

« La différence de performance entre les deux types de gommes confirme que le pneumatique tendre sera privilégié en course, dimanche. Il sera intéressant d’observer la manière dont Mercedes et Ferrari se comporteront sur la durée d’un relais, car cela laisse la porte ouverte à différentes stratégies. »

 

La prévision stratégique de Pirelli 

 

La situation relative à la stratégie est similaire à celle rencontrée en Chine (où les gommes tendres et medium étaient également sélectionnées) dans la mesure où, théoriquement, la plus efficace consiste à respecter trois arrêts aux stands. Deux pit-stops semblent cependant plus probables. L’écart entre ces deux options est de 0’’6, mais la difficulté qui consiste à se fondre dans le trafic rend la seconde plus intéressante. La combinaison idéale pour boucler les 57 tours de course serait donc de s’élancer en « soft », chaussés de nouveau au 19éme tour pour conclure avec les « medium » à partir du 38éme. Et si trois arrêts : tendres – tendres – tendres – medium aux 15eéme, 25éme et 46éme tours.

 

Sam HORNETT

Photos : TEAM

 F1-2015-BAHREIN-MERCEDES-Lewis-HAMILTON.


F1-2015-BAHREIN-MERCEDES-Lewis-HAMILTON.

 

LA GRILLE DE DEPART

  1. ligne

Lewis Hamilton (Mercedes W06)  1’32″571 – Q3

Sebastian Vettel (Ferrari SF15-T)  1’32″982 – Q3

  1. ligne

Nico Rosberg (Mercedes W06)  1’33″129 – Q3

Kimi Raikkonen (Ferrari SF15-T)  1’33″227 – Q3

  1. ligne

Valtteri Bottas (Williams FW37-Mercedes)  1’33″381 – Q3

Felipe Massa (Williams FW37-Mercedes) 1’33″744 – Q3

  1. ligne

Daniel Ricciardo (Red Bull RB11-Renault)  1’33″832 – Q3

Nico Hulkenberg (Force India VJM08-Mercedes)  1’34″450 – Q3

  1. ligne

Carlos Sainz (Toro Rosso STR10-Renault) 1’34″462 – Q3

Romain Grosjean (Lotus E23-Mercedes) 1’34″484 – Q3

  1. ligne

Sergio Perez (Force India VJM08-Mercedes) 1’34″704 – Q2

Felipe Nasr (Sauber C34-Ferrari)  1’34″737 – Q2

  1. ligne

Marcus Ericsson (Sauber C34-Ferrari)  1’35″034 – Q2

Fernando Alonso (McLaren MP4/30-Honda) 1’35″039 – Q2

  1. ligne

Max Verstappen (Toro Rosso STR10-Renault) 1’35″103 – Q2

Pastor Maldonado (Lotus E23-Renault) 1’35″677 – Q1

  1. ligne

Daniil Kvyat (Red Bull RB11-Renault)  1’35″800 – Q1

Will Stevens (Manor 04-Ferrari)  1’38″713 – Q1

  1. ligne

Roberto Merhi (Manor 04-Ferrari)  1’39″722 – Q1

Jenson Button (McLaren MP4/30-Honda) Pas de temps – Q1

F1

About Author

gilles