A SILVERSTONE L’ORECA 05 THIRIET PASSE TOUT PRES D’UN EXPLOIT ET FINIT SUR LE PODIUM

 

 

 WEC-2015-SILVERSTONE-ORECA-05-Team-THIRIET-Photo-Max-MALKA


WEC-2015-SILVERSTONE-ORECA-05-Team-THIRIET-Photo-Max-MALKA

 

 

Première sortie de l’Oreca 05 et déjà premier podium pour Tristan Gommendy  ses équipiers, Ludovic Badey et Pierre Thiriet et pour le team Thiriet by TDS Racing !

Tristan qui achevait le dernier relais passe même d’ailleurs tout prêt de l’exploit en menant la course jusqu’à dix minutes de la fin …

EXPLICATIONS

Si au début, il semblait d’après les images proposées par la télévision que l’Oreca05 avait peut-être victime d’une usure de ses pneumatiques et avait glissé sur les bordures en sortie de virage à très haute vitesses, Tristan roulant plein GAZ et ce pour se mettre à l’abri de la remontée conjointe des deux Gibson des Teams Britanniques Greaves et JOTA, roulant en escadrille derriére la voiture Français, il n’en est rien, finalement

On avait aussi évoqué une possible forte pression exercée sur le pilote Tourangeau, pour tenter et à chaud d’expliquer cette sortie de piste de l’Oreca05, alors en tête de ces Six Heures de Silverstone.

 

LE FILM DU WEEK-END CHEZ THIRIET

 ELMS-2015-SILVERSTONE-ORECA-05-Equipe-THIRIET-by-TDS


ELMS-2015-SILVERSTONE-ORECA-05-Equipe-THIRIET-by-TDS

 

Pendant les essais libres, les trois pilotes ont travaillé sur le comportement de leur nouvelle voiture sans réellement se préoccuper des temps au tour.

Lors des qualifications, Tristan Gommendy va se battre pour la pole position, avant de terminer 3éme avec un très bon temps de 1’49’353.

Départ : Pierre Thiriet évite l’incident du premier virage et conserve miraculeusement sa 3éme place. Ce dernier réalise un superbe relais avant de laisser le volant à Ludovic Badey qui lui aussi fera un bon double relais.

Puis, Tristan Gommendy monte alors à son tour dans l’Oreca 05-Nissan et reprend la piste en troisième position.

En quelques boucles, il passe tour à tour les Gibson de ses deux adversaires, Simon Dolan l’Anglais de JOTA et Björn Wirdheim, le Suèdois du Greaves, pour s’emparer de la tête de course.

On l’imaginait alors filer vers la victoire et renouveler la superbe performance et le succès de l’édition 2014, lorsqu’à à moins de dix minutes de la fin de course, la Gibson Greaves qui s’était débarrassé et après une lutte intense avec celle du JOTA, parti à la faute quelques minutes auparavant, fondait virage après virage sur l’Oreca05

Et, au sortir d’un virage, collé, littéralement scotché dans les échappements de Tristan, l’éperonnait  et l’envoyait hélas malheureusement en tête à queue !

Fort heureusement, Tristan évitait le contact avec les murets de bord de piste et parvenait à repartir.

Mais si la victoire venait de s’envoler bêtement, Tristan voyait et alors qu’il reprenait la piste à vitesse réduite, également la seconde Gibson du JOTA, elle aussi revenue en piste, le dépasser et lui subtiliser aussi la deuxième place !

Condamnant ainsi Tristan a finir seulement troisième.

Une maigre consolation mais au vu de la course d’ouverture de ce Championnat d’Europe ELMS, une 3éme place pleine d’encouragements et pleines d’espoirs et synonyme d’une excellente saison en perspective, l’Oreca 05 semblant bien née et dans le ‘Match’ pour viser et décrocher le titre Européen

Car malgré le malheureux geste du jeune loup Britannique Jon Lancaster, au volant de la Gibson Greaves lors de l’accrocha  ge, c’est un bon résultat qui prouve que le Thiriet by TDS Racing dispose avec l’Oreca 05 d’une belle arme pour vaincre et s’imposer!

 

« Tristan Gommendy : « La direction de course en a jugé autrement, l’incident est clos »

 

 ELMS-2014-TRISTAN-GOMMENDY-Team-THIRIET-by-TDS


ELMS-2014-TRISTAN-GOMMENDY-Team-THIRIET-by-TDS

 

Evidemment et comme on peut aisément l’imaginer, c’est un Tristan fou de rage et très en colère qui montait sur le podium et qui une fois redescendu et un peu calmé par la joie de finir la course, nous confiait :

 

« En début de meeting, nous sommes partis sur un set up qui n’était pas le meilleur. Les essais nous ont permis de le corriger, nous sommes revenus sur quelque chose de plus connu. Après une bonne qualification, nous avons plus souffert en course. Nous savions que, sur la longueur d’un relais, la dégradation de nos pneus allait jouer un rôle et cela s’est confirmé. »

Il poursuivait :

« Nous occupions la tête quand un de nos adversaires est venu me percuter à l’arrière gauche. Il essaie de passer à un endroit où cela n’était pas possible. Cela aurait pu mal se terminer pour l’un de nous ou même pour les deux. C’est une attitude qui à mon sens n’est pas acceptable. La direction de course en a jugé autrement, l’incident est clos. »

 

 ELMS-2014-SILVERSTONE-VICTOIRE-pour-la-MORGAN-du-Team-THIRIET-by-TDS


ELMS-2014-SILVERSTONE-VICTOIRE-pour-la-MORGAN-du-Team-THIRIET-by-TDS

 

On rappellera que ce qui s’est passé n’était pas sans nous rappeler exactement le même accrochage survenu l’an dernier entre la voiture de tête, la Zytzek du JOTA et un retardataire, une Ferrari F458 GT.

 

 

 ELMS-2014-SILVERSTONE-le-trio-du-Team-THIRIET-by-TDS-Victorieux-Pierre-THIRIET-Ludovic-BADEY-et-Tristan-GOMMENDY


ELMS-2014-SILVERSTONE-le-trio-du-Team-THIRIET-by-TDS-Victorieux-Pierre-THIRIET-Ludovic-BADEY-et-Tristan-GOMMENDY

 

Mais cela s’était moins bien terminé car Simon Dolan n’avait pu, lui, éviter de taper durement le muret de protection, endommageant son bolide, incapable de poursuivre et de finir la course !

Abandonnant ainsi la victoire à la … Morgan du Team Thiriet !

Confirmant ce samedi 11 AVRIL 2015 le dicton resté célèbre:

« Les années se suivent et … ne se ressemblent pas.»

 

TRISTAN-GOMMENDY-Portrait

TRISTAN-GOMMENDY-Portrait

 

Tristan Gommendy qui concluait :

« Nous savons maintenant que cette nouvelle auto a un fort potentiel. Il y a beaucoup de points positifs dans cette cours. Le travail entre Thiriet by TDS Racing et Oreca est excellent et l’implication de ce dernier fait vraiment plaisir à voir. Dunlop s’investit aussi beaucoup dans le développement et j’ai hâte de voir les résultats de ce travail à Imola. On se doit de progresser dans beaucoup de domaines que nous n’avons pas eu le temps de travailler. »

Xavier Combet, le Team-principal, peut-être en tout cas rassuré, la voiture et son trio de pilotes sont bien dans le coup et comme on dit ‘ dans le match’

Prochaine étape les    16 et 17 mai sur le circuit Italien d’Imola en Emilie-Romagne

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA

 

 ELMS-2015-SILVERSTONE-LES-pilotes-du-Team-THIRIET-3éme-Photo-Max-MALKA


ELMS-2015-SILVERSTONE-LES-pilotes-du-Team-THIRIET-3éme-Photo-Max-MALKA

ELMS

About Author

gilles