UNE PREMIÈRE ÉCOURTÉE POUR ALPINE AUX SIX HEURES DE SILVERSTONE EN WEC

WEC-2015-SILVERSTONE-ALPINE-SIGNATEXH-N°36-de-PANCIATICI-CHATIN-CAPILLAIRE-Photo-Max-MALKA

 

 

WEC-2015-SILVERSTONE-ALPINE-SIGNATECH-Vincent-CAPILLAIRE-Photo-Max-MALKA

WEC-2015-SILVERSTONE-ALPINE-SIGNATECH-Vincent-CAPILLAIRE-Photo-Max-MALKA

 

Pour sa première participation au Championnat du Monde d’Endurance WEC, l’Alpine A450b de l’écuri,e Signatech, a été victime d’une sortie de piste, dès la première heure, lors des 6 Heures de Silverstone.

Qualifiée en quatrième position de la catégorie LMP2, l’équipe Signatech-Alpine était dans le rythme en début de course

À l’image des performances réalisées ces deux dernières saisons par l’équipe Signatech-Alpine à Silverstone, l’ouverture du Championnat 2015,à nouveau, s’est révélée délicate.

 

WEC-2015-SILVERSTONE-12-avril-ALPINE-la-N°-36-Photo-Max-MALKA

WEC-2015-SILVERSTONE-12-avril-ALPINE-la-N°-36-Photo-Max-MALKA

 

Malgré une crevaison durant les essais libres, Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire avaient pu mener à bien leur programme pour bien préparer ces 6 Heures de Silverstone.

Paul-Loup Chatin et Vincent Capillaire se partageaient le volant de l’Alpine A450b, durant la séance qualificative. Ils signaient le troisième meilleur temps et s’installait au quatrième rang (temps cumulé du pilote Gold et du pilote Silver) des LM P2 sur la grille de départ.

 

WEC 2015 SILVERSTONE 12 avril - ALPINE SIGNATECH N° 36- Photo Max MALKA

WEC 2015 SILVERSTONE 12 avril – ALPINE SIGNATECH N° 36- Photo Max MALKA

 

Premier pilote à s’élancer durant la course disputée sous le soleil, Paul-Loup Chatin occupait la cinquième position de la catégorie après vingt tours, lorsqu’il fut victime d’une violente sortie de piste éliminatoire, provoquée par la perte de la roue arrière gauche.

 

Stand-ALPINE-SIGNATECH-Philippe-SINAULT-et-Jean-FELIX-BEUZELIN-DE-DUNLOP

Stand-ALPINE-SIGNATECH-Philippe-SINAULT-et-Jean-FELIX-BEUZELIN-DE-DUNLOP- Photo Eric REGOUBY

 

Philippe Sinault, Team Principal de l’équipe Signatech-Alpine, une fois la voiture ramenée à son stand, et après un  premier examen avec son staff technique, confiait:

« Nous sommes déçus à double titre. Nous ne marquons pas de points et nous n’avons pas pu tirer suffisamment d’enseignements de cette première confrontation avec nos principaux concurrents. Il reste à comprendre la raison de la perte d’une roue en course. Heureusement, Paul-Loup n’a pas été blessé. Il est certain que ce n’est pas une erreur humaine, ni du pilote, ni de l’équipe. C’est notre premier abandon en trois saisons. Nous avions oublié que cela faisait partie des difficultés de l’endurance. »

Et il précisait :

« Le point positif est que nous étions dans le rythme que nous nous étions fixé. Nous avons toujours connu de difficiles débuts de Championnat à Silverstone. Espérons que la fin soit aussi belle que ces deux dernières années ! Ça passera d’abord par une bonne performance à Spa dans trois semaines. D’ici là, nous avons beaucoup de travail pour remettre l’Alpine A450b en état. »

 

ALPINE-2014-Visite-DIEPPE-Team-SIGNATECH-Paul-Loup-CHATIN-Photo-Thierry-COULIBALY

ALPINE Team-SIGNATECH-Paul-Loup-CHATIN-Photo-Thierry-COULIBALY

 

Après une visite de contrôle au centre médical du circuit, Paul-Loup Chatin, rejoignait ses équipiers et il racontait cette mésaventure qui se termine fort heureusement fort bien pour lui :

« Le résultat des essais était plutôt positif avec le troisième temps. Pour mon premier départ avec l’Alpine A450b, je me suis appliqué à économiser les pneumatiques avec le plein d’essence. J’ai pu attaquer un peu plus en profitant de l’allègement de la voiture. Tout se passait bien jusqu’à ce que je rentre dans Copse au 21éme tour. J’ai alors senti comme une crevaison à l’arrière gauche. Je me suis dit qu’il fallait être prudent pour garder la voiture sur la piste. Mais, sans que l’on puisse encore l’expliquer, la roue est partie. Tout s’est passé très vite et j’ai tapé fort le mur de pneus. C’est dommage, car nous avions beaucoup à apprendre de cette course. »

 

 ELMS-2014-SILVERSTONE-le-stand-ALPINE-A-450-du-Team-SIGNATECH-de-CHATIN-WEBB-PANCIATICI


ELMS-2014-SILVERSTONE-le-stand-ALPINE-A-450-du-Team-SIGNATECH-de-CHATIN-WEBB-PANCIATICI

 

Pour la petite histoire, on rappellera qu’en 2013 et 2014, l’entame des Championnats d’Europe d’endurance ELMS s’était moyennement passé pour l’équipe Alpine…

Mais, cela n’avait pas empêché quelques mois plus tard et à deux reprises, les pilotes du Team Berrichon de décrocher le titre Européen, au Paul Ricard en 2013  avec le duo Nelson Panciatici-Pierre Ragues et à Estoril l’an passé, avec le trio Nelson Panciatici, Paul-Loup Chatin et l’Anglais Oliver Webb !

 

 WEC-2015-SILVERSTONE-ALPINE-SIGNATEXH-N°36-de-PANCIATICI-CHATIN-CAPILLAIRE-Photo-Max-MALKA


WEC-2015-SILVERSTONE-ALPINE-SIGNATEXH-N°36-de-PANCIATICI-CHATIN-CAPILLAIRE-Photo-Max-MALKA

 

Preuve que rien n’est perdu car si en ELMS, il y avait cinq manches, désormais monté en Mondial, les pilotes Alpine ont huit courses à leur calendrier.

Il en reste encore sept pour briller et continuer le beau parcours entamé début 2013

 

-Stand-ALPINE-SIGNATEXH-Nelson-PANCIATICI-avec-Bernard-OLLIVIER-le-Boss-d-ALMOPINE-et-Philippe-SINAULT

-Stand-ALPINE-SIGNATECH-Nelson-PANCIATICI-avec-Bernard-OLLIVIER-le Boss d’ALPINE-et-Philippe-SINAULT

 

Et comme le soulignait, avec une bonne dose d’humour et souriant, une fois rassuré sur l’état de son pilote, le patron d’Alpine, Bernard Olivier, en compagnie duquel nous déjeunions ce dimanche après l’incident :

’’On a épuisé notre jocker’’ !

Prochaine manche du WEC, sur le Circuit de Spa-Francorchamps, le 2 mai prochain.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA Eric REGOUBY- Thierry COULIBALY

 

 WEC-2015-SILVERSTONE-LIGIER-tEAM-G-Drive-la-N°26-Photo-Max-MALKA


WEC-2015-SILVERSTONE-LIGIER-tEAM-G-Drive-la-N°26-Photo-Max-MALKA

 

 

Classement général final de la catégorie LM P2 aux 6 Heures de Silverstone

 

  1. G-Drive Racing N°26 : 185 tours
  2. G-Drive Racing N°28 : à 1 tour
  3. Extreme Speed Motorsports N°30 : à 2 tours
  4. Strakka Racing N°42 : à 7 tours
  5. KCMG N°47 : à 18 tours
  6. Oak Racing N°35 : à 20 tours
  7. Extreme Speed Motorsports N°31 : à 20 tours

 

Sport WEC Championnat du monde

About Author

gilles