TRIPLE LEXUS ET LA POLE POUR CALDARELLI-HIRAKAWA, A OKAYAMA EN SUPER GT 500

SUPER GT 2015  -  OKAYAMA  Affiche

 

 SUPER-GT-2015-OKAYAMA-La-LEXUS-TOM-S-de-CALDARELLI-HIRAKAWA-en-pole-le-4-avril.


SUPER-GT-2015-OKAYAMA-La-LEXUS-TOM-S-de-CALDARELLI-HIRAKAWA-en-pole-le-4-avril.

 

Dans la catégorie reine, celle des GT 500, les Lexus signent un beau triplé aux qualifications sur la piste de Okayama et c’est la Lexus RC F de l’écurie Tom’s que se partagent l’Italien Andrea Caldarelli et le Japonais Ryo Hirakawa qui s’élancera depuis la pole de la manche d’ouverture du Championnat Nippon du Super GT.

En effet, la Lexus de l’équipage formé d’Andrea Caldarelli et de Ryo Hirakawa, précède les voitures-sœur des tandems composés  de Kazuya Oshima – Yuji Konimoto et de Yuji Tachikawa – Hiroaki Ishiura.

 

 SUPER-GT-2015-OKAYAMA-La-LEXUS-du-Team-ZENT-CERUMO-de-TACHIKAWA-ISHIURA


SUPER-GT-2015-OKAYAMA-La-LEXUS-du-Team-ZENT-CERUMO-de-TACHIKAWA-ISHIURA

 

Ensuite, on pointe la première Nissan GT-R, la N°1 du duo, Tsugio Matsuda et Ronnie Quintarelli puis encore une Lexus, la seconde du Team Tom’s de la paire Daisuke Ito- James Rossiter

A retenir les débuts des Européens, l’Anglais Oliver Turvey, classé sixième avec son équipier Takashi Kogure avec leur Honda NSX du Drago Corse Modulo et la septième de Heikki Kovalainen qui partage le volant, lui de la Lexus Sard avec  Kohei Hirate.

Informé de son chrono, synonyme de pole, Ryo Hirakawa, expliquait :

« Pour être honnête, je ne sais pas trop pourquoi j’ai été en mesure d’obtenir ce temps, donc je ne peux être tout simplement qu’heureux. Ce n’est pas que je me sentais mal au volant de la voiture, mais elle ne me semblait pas assez bonne en termes d’équilibre ! Mais, de toute façon, je me sentais en mesure de confirmer notre rapidité dès la Q1, car lorsque vous donnez un coup de pouce, je pensais que ce serait un grand soulagement si nous pouvions rouler aussi vite dans le dans la Q2 cet après-midi. Dans la matinée, nous   nous vérifions les pneus et avec l’équipe nous avons pu trouver un bon jeu de pneus. Nous étions en mesure de fonctionner à un rythme régulier, même avec une lourde charge de carburant, et, bien que la balance ne est pas parfaitement adressée, il est l’amélioration d’une étape par étape. Tout dépend de combien nous pouvons rendre la voiture plus rapide. »

 

Bill TAMAMA

Photo : SUPER GT

 

LA GRILLE DE DÉPART

SUPER-GT-2015-OKAYAMA-Pole-pour-la-LEXUS-TOMS-de-CALDAREELI-HIRAKAWA-LE-4-AVRIL.

SUPER-GT-2015-OKAYAMA-Pole-pour-la-LEXUS-TOMS-de-CALDAREELI-HIRAKAWA-LE-4-AVRIL.

 

  1. ligne

Caldarelli-Hirakawa (Lexus RC F) Tom’s, en 1’19″008(Q2)

Oshima-Kunimoto (Lexus RC F) LeMans, en 1’19″106(Q2)

  1. ligne

Tachikawa-Ishiura (Lexus RC F) Zent Cerumo, en 1’19″370 (Q2)

Matsuda-Quintarelli (Nissan GT-R) Nismo, en 1’19″522(Q2)

  1. ligne

Ito-Rossiter (Lexus RC F) Tom’s, en 1’19″658 (Q2)

Kogure-Turvey (Honda NSX) Drago, en 1’19″841(Q2)

  1. ligne

Hirate-Kovalainen (Lexus RC F) Sard, en 1’19″932(Q2)

Yasuda-De Oliveira (Nissan GT-R) Impul, en 1’19″521(Q2)

  1. ligne

Yamamoto-Izawa (Honda NSX) Kunimitsu, en 1’19″986 (Q1)

Motoyama-Yanagida (Nissan GT-R) MOLA, en 1’20″178 – (Q1)

  1. ligne

Tsukakoshi-Mutoh (Honda NSX) Real, en 1’20″235(Q1)

Sasaki-Ordonez (Nissan GT-R) Kondo, en 1’20″359(Q1)

  1. ligne

Matsura-Nojiri (Honda NSX) ARTA, en  1’20″416(Q1)

Wakisaka-Sekiguchi (Lexus RC F) Bandoh, en 1’20″461(Q1)

  1. fila

Nakajima-Baguette (Honda NSX) Nakajima, en 1’20″946(Q1)

Sport Super GT Japon

About Author

gilles