MICK SCHUMACHER: AU NOM DU PÈRE !

F4-2015-SCHUMACHER-Michaël-et-Mick-19-ans-séparent-ces-deux-images-©-Manfred-GIET

 

 

 

F4-2015-Le-but-de-Mick-Schumacher-est-daller-en-F1-le-plus-rapidement-possible-©-Manfred-GIET

F4-2015-Le but de Mick-Schumacher-est-d’aller-en-F1 le plus rapidement possible- Ici à SPA au volant de sa monoplace F4, aux côtés d’une WILLIAMS F1 Historique et CHAMPIONNE du monde en 1980 ©-Manfred-GIET

 

 

Si Damon HILL et Jacques VILLENEUVE, ont été en quelque sorte, les précurseurs, en prenant le relais de leurs célèbres paternels, Graham et Gilles, en s’affirmant de brillantes manières au sommet du sport automobile, d’autres, tels les fils ALESI, VERSTAPPEN, PANIS, CECOTTO, BLOMQVIST ou SAINZ, pour ne parler que des plus récents, sont en train de leur emboîter le pas, pour prendre leur sillage, avec comme but principal de s’établir dans la catégorie reine, qu’est la F1.

VERSTAPPEN et SAINZ Junior, y ayant déjà un volant cette saison chez TORO ROSSO – Merci à RED BULL –  malgré leur trés jeunes âges (16 et 20 ans)

Le dernier en date de cette lignée des fils de…  et non le moins célèbre, se nomme… Mick SCHUMACHER !

 

 F4-2015-Mick-Schumacherle-sens-de-lattaque-tout-comme-son-père-©-Manfred-GIET.


F4-2015-Mick-Schumacherle-sens-de-lattaque-tout-comme-son-père-©-Manfred-GIET.

 

A tout juste 16 ans – il est né le 22 mars 1999 –  le fils de Michaël et témoin direct du terrible accident de ski dont fut victime son père à Méribel-les-Allues, le dimanche 29 décembre 2013, et dont les conséquences, sont un véritable drame pour toute la famille de l’immense Champion que fut Michael, marche déjà indéniablement dans les traces de son célèbre père, l’ancien septuple Champion du monde en F1.

Après quelques années en Karting et un titre de vice-champion du Monde et d’Allemagne en catégorie KFJunior en 2014, celui que sa légende de père a toujours soutenu, dès que l’envie de pratiquer la compétition s’est fait ressentir, va dorénavant avoir la possibilité de montrer toutes ses qualités, au volant d’une F4 qui devrait lui servir de train d’union entre le karting et la monoplace.

Repris au sein du très réputé Team Hollandais de Frits VAN AMERSFOORT, le Ken TYRELL des formules de promotion, en raison de tous les talents qu’il est parvenu à hisser au plus haut niveau (ROTHENGATTER, ALBERS, VERSTAPPEN père et fils, VANTHOOR) Mick va, on vous l’a déjà expliqué, disputer le très prisé Championnat d’Allemagne ADAC F4, véritable pépinière pour talents internationaux.

Son bolide, sera une monoplace conçue par le constructeur Italien TATUUS, équipée d’un moteur turbo-compressé  FIAT ABARTH de 1400cc, développant quelques 160 cv et équipée d’enveloppes PIRELLI.

Lors d’un test grandeur nature sur le tracé Ardennais de Spa-Francorchamps, nous avons pu suivre l’évolution du jeune Mick qui avait l’occasion de se mesurer à une majorité du gratin des jeunes pousses qui vont animer le prochain Championnat de cette formule récemment mise sur pieds.

Etant donné son ascendance, et même si après avoir porté les noms de MICK Junior ou MICK BETSCH – le nom de jeune fille de sa mère Corina –  durant ses saisons de karting, il se produit  bien dorénavant sous l’appellation de …MICK SCHUMACHER.I

Il n’en reste pas moins sous la protection et la discrétion de gardes du corps, de manière à l’isoler complètement de tout ce qui ne touche pas son Team et son job de pilote.

 

F4-2015-Le-spacieux-mobilhome-de-Mick-Schumacher-©-Manfred-GIET

F4-2015-Le-spacieux-mobilhome-de-Mick-Schumacher-©-Manfred-GIET

 

Ainsi, sur les différents circuits où il se produira, tout au long du Championnat Allemand qui débutera fin avril, il logera dans un somptueux Mobilhome, immatriculé dans le canton Suisse de Vaud, où se situe la résidence de la famille SCHUMACHER, sur les bords du lac Léman, entre Genéve et Lausanne, à Gland.

Et lors de ces essais à Spa-Francorchamps, l ‘entrée au stand ou camion du Team, était formellement interdite et une fois la voiture rentrée dans le box, les volets étaient  immédiatement et promptement descendus, afin d’éviter toutes prises de portraits ou d’interviews par les médias présents, au point que beaucoup se demandèrent si un tel musellement était absolument nécessaire ?

 

F4-2015-Mick-Schumacher-portrait-seulement-casqué-autorisé-©-Manfred-GIET

F4-2015-Mick-Schumacher-portrait-seulement-casqué-autorisé-©-Manfred-GIET

 

Dommage qu’à 16 ans, il soit confiné de la sorte par son entourage, qui en pratiquant de la sorte, ne lui rend sûrement pas service !

En agissant de la sorte, ses proches en effet, en font en quelque sorte le ‘Yeti’ du paddock, face à la meute de ses jeunes concurrents, ajoutant ainsi une énorme pression sur les épaules de ce jeune garçon.

Mis à part cette situation kafkaïenne, du talent il en a le gamin, c’est incontestable et l’on voit directement qu’il a de qui tenir!

Né sous le signe du poisson, sur le mouillé du tracé Spadois, il se sent tel quel et à Spa dès que la piste était détrempée, il a pu démontrer qu’il est déjà le digne successeur de son père et de son oncle Ralph, lequel s’occupe dorénavant de la piste de Karting de la famille à Kerpen, près de Cologne.

 

 F4-2014-SPA-29-mars-Harrison-NEWEY-©-Manfred-GIET-


F4-2014-SPA-29-mars-Harrison-NEWEY-©-Manfred-GIET-

 

Confronté à Harrison NEWEY, un autre fils de… fils d’Adrian NEWEY, l’actuel ingénieur du Team RED BULL, le ‘gourou’ parmi les designers en F1 depuis des lustres et qui avant RED BULL, a fait les beaux jours de WILLIAMS et McLAREN, et qui avait fait l’impasse sur le GP de Malaisie, pour se consacrer, au premier véritable roulage de son fils, également nouveau apprenti-champion, au sein du Team VAN AMERSFOORT, Mick SCHUMACHER a pu se jauger, face à son coéquipier riche d’une petite expérience acquise en 2014 dans cette discipline.

 

 F4-2015-Adrian-Newey-avait-fait-limpasse-sur-Sepang-pour-suivre-son-fils-à-Spa-©-Manfred-GIET


F4-2015-Adrian-Newey-avait-fait-l’impasse-sur-Sepang pour suivre-son fils à Spa-©-Manfred-GIET

 

Grâce à une progression linéaire tout au long des deux journées d’essais sur le toboggan Spadois qu’il découvrait, tout comme Harrison NEWEY, et que son père Michaël depuis ses débuts en F1, considérait comme sa « pièce de séjour », SCHUMI Junior, a fait étalage de tout le talent qui sommeille en lui et qui grâce à un déjà fameux coup de volant et un caractère bien trempé, devrait lui permettre de réussir une belle carrière, en essayant de sauter les étapes, comme il est d’usage pour la jeune génération actuelle, et accéder au plus vite à la catégorie reine du sport automobile dans laquelle son père a écrit les plus belles lettres de noblesse durant vingt ans.

 

F4-2015-Mick-Schumacher-devant-son-équipier-Harri-Newey-©-Manfred-GIET.

F4-2015-Mick-Schumacher-devant-son-équipier-Harri-Newey-©-Manfred-GIET.

 

Chez VAN AMERSFOORT, dès que l’on parle de lui, on se retranche dans le silence, contrairement au Team Suisse d’Andreas JENZER, équipe avec laquelle, Mick SCHUMACHER, avait fait des essais récemment à Barcelone et ensuite à  Valence et à la suite desquels JENZER déclarait il y a peu:

« Mick  nous a vraiment impressionné par une totale maîtrise du sujet durant ces essais. Il est incroyablement concentré sur son sujet et mature pour son âge. Chez lui, on sent de suite que l’on n’a pas besoin de lui expliquer quelque chose deux fois. Il fait partie de cette frange de pilotes qui sont la graine de champion. Il est vraiment formaté pour devenir un grand comme le fut son père. »

 

F4-2015-SCHUMACHER-Michaël-et-Mick-19-ans-séparent-ces-deux-images-©-Manfred-GIET

F4-2015-SCHUMACHER-Michaël-et-Mick-19-ans-séparent-ces-deux-images-©-Manfred-GIET

 

Bel éloge en faveur de celui qui est destiné à prolonger dignement la dynastie SCHUMACHER.

Sur que ‘Petit’ Schumi, bientôt deviendra… GRAND!

Et le trait d’union entre deux générations de SCHUMACHER !

Permettant de prolonger la célèbre dynastie…

 

Manfred GIET

Photos : Publiracing Agency

 

 F4-SCHUMACHER-JUNIOR-chez-VAN-AMERSFOOT.


F4-SCHUMACHER-JUNIOR-chez-VAN-AMERSFOOT.- DR

F4

About Author

gilles