MOTOGP 2015 : « RUMOURS », PEDROSA VEUT ARRÊTER, SYNDROME DES LOGES TROP DOULOUREUX.

PEDROSA EN GRANDE SOUFFRANCE MALGRÉ DEUX OPÉRATIONS

PEDROSA EN GRANDE SOUFFRANCE MALGRÉ DEUX OPÉRATIONS

 

On a vu hier soir la contre performance in croyable des Honda du HRC, les deux motos de Marquez et Pedrosa prenant quatre secondes, voire cinq dans la gueule et ne les remontant qu’à peine.

Pedrosa, en descendant de moto, aurait dit que le syndrome des loges, un truc horriblement douloureux des avant bras, dont il souffre depuis longtemps, devient insupportable et handicapant.

Il s’agit sans entrer dans les détails d’une compression du muscle, due au fait que la gaine qui l’entoure n’est plus élastique, le muscle gonfle soit à la suite d’une effort, un MotoGP en est un colossal, soit à la suite d'(un accident, tous les motards qui roulent en GP en ont eu.

C’est très douloureux, on peut soigner avec la chirurgie ou avec le repos.

La chirurgie c’est déjà fait, deux fois, sans succès.

Bon, un ou deux sites en ont déduit que Pedrosa  ne serait pas à Austin et que Honda cherchait un remplaçant, citant même Casey Stoner.

Les allemands de Speedweek sont allés voir le manager Honda Livio Suppo, qui reconnaît la maladie de Pedrosa, les opérations chirurgicales subies en vain, les avertissements du Dr Mir, le chirurgien faiseur de miracles des pilotes de MotoGP à Barcelone, comme quoi une nouvelle intervention serait carrément dangereuse.

 

 

Mais Livio Suppo a aussi dit que chez Pedrosa c’est le moral qui est le carburant du succès, et en effet, à sa descente de moto après le GP, il n’y avait aucune raison d’avoir le moral…

Bon, on fait le point.

D’abord, les pilotes souffrant de cette saloperie de maladie sont légion, y compris chez un très grand pilote auto français, et cela ne l’empêche pas de rouler et de gagner.

Même s’il en souffre abominablement.

Deuxièmement, Livio Suppo a aussi a jouté que Pedrosa avait moins mal quand il fait de bons chronos, et il est vrai que lors des qualifs du Qatar, où il fait le deuxième temps, il n’avait pas l’air de grimacer en ôtant le casque.

 

 

Il est vrai aussi que financièrement parlant, un pilote qui dit en début de saison qu’il ne peut rouler perd son contrat, ou en tous cas ses revenus,  or ces revenus font vivre beaucoup de monde à commencer par son agent, le très puissant Puig.

Enfin, ce n’est pas aujourd’hui que Honda lui cherche un remplaçant, on se doute bien que si les motos d’usine satellites ont été confiées cette année à Redding et à Crutchlow, ce n’est pas par bonté d’âme.

Crutchlow qui a prouvé durant le week end que s’il a toujours un peu la scoumoune (ce n’est rien à côté de Zarco), fait des temps superbes.

Enfin, ceci vient d’un pilote, qui affirme que le stress augmente la douleur de façon considérable parce que les gaines des muscles sont très sensibles au stress, tout un chacun s’en rend compte sans avoir besoin de piloter en GP, mais en course c’est évidemment beaucoup plus grave.

Or le stress, hier était énorme, témoin ce départ dans tous les sens, où Marquez se retrouve quasiment derjo, Pedrosa rate sa course et rentre dépité…

 

 

Sur la photo ci-dessus, on voit l’énorme cafouillage en préparation à l’entrée de la première courbe.

Dovizioso est clairement devant, Lorenzo est derrière lui mais Pedrosa est déjà largué à l’extérieur du virage, Marquez est encore bien mais  pour éviter Smith, il va se barrer en tout droit et se retrouver derjo.

Voilà, nos pensons en général que Pedrosa sera bien à Austin.

Le GP du Qatar était vraiment maudit pour beaucoup de stars, on a vu les trois grands du Moto2  se retrouver au tas ou en panne à deux tours de la fin.

On a entendu, d’après Lorenzo, que  la mousse de son casque lui est tombée devant les yeux, cela paraît incroyable mais on rappellera que le Français Alain Michel a raté un titre mondial de Side Car de vitesse à cause d’une jugulaire de casque défaillante !

 

JOUR DE POISSE POUR LORENZO DONT LA VISION AURAIT ÉTÉ DIMINUÉE PAR LA MOUSSE DU CASQUE QUI LUI EST TOMBÉE DEVANT LES YEUX

JOUR DE POISSE POUR LORENZO DONT LA VISION AURAIT ÉTÉ DIMINUÉE PAR LA MOUSSE DU CASQUE QUI LUI EST TOMBÉE DEVANT LES YEUX

 

En MotoGP le rush des Ducati sonne clairement l’arrivée d’une nouvelle ère, un triple podium italien ça doit remonter à très longtemps !

Bref, pour un pilote qui se sent vieux, souffreteux, qui a eu la meilleure moto au monde en 2014 mais qui voit que cette année, il faudra aller se battre partout, pas enthousiasmant…

Ce même pilote qui sait parfaitement que le titre MotoGP il ne l’aura jamais et que l’heure de la retraite sonne de plus en plus fort…

A PEDRO 6

 

Certes, on peut continuer à rouler pour le pognon mais regardez Rossi, le plaisir est la machine à gagner du sport moto, quand il n’y a ni plaisir ni résultats et qu’en plus on a les avant bras en pelote, qu’en plus le pognon se gagne à 350 km/h, c’est un  coup à en avoir marre quand on descend de moto…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP/TEAMS

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis