12 HEURES DE SEBRING. OLIVIER PLA ET LA LIGIER KROHN EN POLE ! MAKO AUSSI EN GT AVEC PORSCHE

 

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-LIGIER-du-KROHN-Racing-decroche-la-pole-avec-Olivier-PLA


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-LIGIER-du-KROHN-Racing-decroche-la-pole-avec-Olivier-PLA

 

Déjà le plus rapide lors de deux des séances des essais libres, le pilote Français Olivier Pla, a confirmé sa pointe de vitesse en exerçant de nouveau sa domination lors de la session des qualifications des 63émes 12 Heures de Sebring.

Au volant de la Ligier JSP2 de l’équipe Américaine Krohn Racing basée au Texas à Houston, le pilote natif de Toulouse, s’est donc à nouveau offert le temps cde référence, bouclant son meilleur tour en 1’ 51’’152 (121,131 mph) sur les 3,74-miles du tracé Floridien du Sebring International Raceway.

Belle performance pourla Ligier JS P2 N°57 à moteur Judd,  du Krohn Racing qui décroche la pôle de cette seconde compétition du Championnat Américain TUDOR United SportsCar, qui compte aussi pour le Patrón Endurance Cup Tequila qui s’est ouvert avec les Rolex 24 Heures de Daytona en janvier et se poursuivra avec la Sahlén Six Heures du Glen en Juin et Petit Le Mans Mazda sur le circuit de Road Atlanta à Braselton, en Octobre.

 

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-OLIVIER-PLA-EN-POLE-avec-la-LIGIER-du-KROHN-Racing

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-OLIVIER-PLA-EN-POLE-avec-la-LIGIER-du-KROHN-Racing

 

Questionné à l’issue de cette séance qui le voit obtenir la pole-position, Olivier Pla, confiait :

« Je savais que nous avions un très bon package et une voiture excellente. »

E il précisait :

« C’est toujours agréable de commencer une course avec la pole, en particulier ici à Sebring. Bien sûr, 12 heures c’est une autre histoire. J’ai déjà disputé cette course à trois reprises, et cela n’a jamais été facile. C’est une piste très exigeante et nous aurons besoin d’être très intelligent avec notre stratégie en course. Obtenir la pole à Sebring est un sentiment fantastique. Il s’agit d’une des courses les plus prestigieuses dans le monde entier et d’être en pole pour la course de demain est fantastique. L’équipe a fait un travail incroyable pour me donner une bonne voiture. Je sais que la course sera longue et difficile et nous allons pousser jusqu’à la fin et de voir ce qui se passe. Nous devons être très heureux avec ce que nous avons fait et c’était une stratégie parfaite de l’équipe donc je suis très heureux. Mais tout n’est pas encore terminé. Nous Nous avons encore besoin de parler et de le faire. De gagner. Ce ne est pas encore complètement fait ».

 

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Olvier-PLA-avec-Jacques-NICOLET-le-patron-de-ONROAK-et-de-LIGIER-et-de-Tracy-KROHN


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Olvier-PLA-avec-Jacques-NICOLET-le-patron-de-ONROAK-et-de-LIGIER-et-de-Tracy-KROHN

 

Pilote-propriétaire de l’équipe, Tracy W. Krohn est ravi de son projet d’avoir acquis cette Ligier et il est très heureux avec sa nouvelle voiture qui succède à la Ferrari F458 GT.

Il confie :

« Ligier et le constructeur Onroak Automotive ont fait un excellent travail pour nous livrer la voiture à temps. »

Et l’homme d’affaires enchaine :

« Je me sentais bien à son volant au début de la semaine. Notre processus de cette année est de courir sur cette voiture en Europe dans les épreuves du Championnat ELMS. Mais si nous gagnons ici et obtenons des gros points pour le North American Endurance Cup Tequila Patrón, cela pourrait changer le processus initial. C’est une série très compétitive, avec de grands pilotes et des pistes fantastiques. Je ne me souviens pas quand nous avons décroché notre dernier pôle en GT mais cela fait surement un long moment ! »

Avant d’ajouter :

« Vous savez, ça a été long, une période sans grandes performances pour nous. Olivier a fait un travail fantastique aujourd’hui et la voiture a été mise en place à son goût et il nous montre la façon dont il faut la conduire. La voiture a été bonne toute la semaine. Nous avons passé plusieurs tests ici à Sebring. Bravo à Olivirer et j’espère que nous allons terminer la course de la même manière. Maintenant pour nous, c’est un pur exercice de patience. Il faut oui être patient et garder la voiture sur la piste. Ne commettre  aucune erreur dans le trafic et effectuer de bons arrêts aux stands, c’est ainsi que vous gagnez cette course parce que ça va être l’enfer sur la piste. »

 

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Olivier-PLA-signe-la-pole-avec-la-LIGIER-KROHN

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Olivier-PLA-signe-la-pole-avec-la-LIGIER-KROHN

 

On ajoutera que Pla était déjà le poleman à Sebring en 2012 mais en LMP2 et était deuxième sur la grille de l’année dernière. C’est la sixième pole position du Krohn Racing depuis son apparition en course en 2006.  Les précédentes autres pôles ayant été » obtenues par Nic Jonsson, Ricardo Zonta et Colin Braun.

Enfin, rappelons que l’équipe Krohn Racing, a gagné sa classe à Sebring en 2011 dans la catégorie GTE-Am de la série Intercontinental Le Mans Cup de la FIA avant que n’apparaissde le Championnat du monde d’endurance WEC.

Hayden Burvill, l’ingénieur de chez Krohn, concluait :

« C’est toujours bon d’obtenir la pôle. Nous sommes venus ici et avons fait des tests et cette pole est la récompense pour tout ce dur labeur en essais. Olivier savait qu’il pouvait faire quelque chose comme ça, et c’est toujours difficile dans la pratique de trouver une lacune dans le trafic pour obtenir la chance d’avoir un tour clair. Maintenant, la stratégie a complètement changé. La pole cette semaine était l’objectif de la séance de qualification. Nous l’avons atteint avec le potentiel que nous avions, nous allons maintenant revenir à notre programme de courses, que nous avons également testé. L’équipe s’était bien préparée pour avoir l’indispensable vitesse en  qualification et aussi la performance en course qui est désormais notre objectif ».

 

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-HPD-HONDA-du-TEAM-PATRON-TEQUILA-avec-RYAN-DALZIEL.j


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-HPD-HONDA-du-TEAM-PATRON-TEQUILA-avec-RYAN-DALZIEL.j

 

Ryan Dalziel auteur du second chrono des qualifs s’élancera aux côtés de la Ligier à partir de l’extérieur de la première ligne, ayant tourné, lui en 1’51’’455 (120,802 mph) au volant de l’une des Honda HPD, la N° 1 du Team Tequila Patrón, qu’il partage avec Scott Sharp et le Danois David Heinemeier Hansson.

Ensuite, on pointe le toujours aussi véloce pilote Portugais Joao Barbosa qui se classe troisième avec la la plus rapide  des prototypes DP, la Corvette N° 5 du Team Action Express Racing, en 1’ 52’’128 (120,077 mph). Il en partage le baquet avec le Brésilien Christian Fittipaldi et le Français Sébastien Bourdais.

Ozz Negri, auteur lui de la Pole aux Rolex 24 Heures de Daytona, place cette fois sa Ligier JS P2 – Honda, N°60 du Michael Shank Racing avec Curb Agajanian, au quatrième rang, en 1’52’’170 (120,032 mph). Il sera épaulé par John Pew et Justin Wilson.

 

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-MARTIN-PLOMWAN-et-la-FLM-OREVC-09-en-pole


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-MARTIN-PLOMWAN-et-la-FLM-OREVC-09-en-pole

 

Dans la catégorie PC, le Britannique Martin Plowman donne au Team BAR1 Motorsports  et pour la deuxième année consécutive, une fois de plus au détriment de Colin Braun. Le pilote britannique qui roule en compagnie de Marc Drumwright, Tomy Drissi et David Cheng, signant un temps de 1’55’’257 (116,817 mph) dans les dernières minutes, ou Johnny Mowlem a mis sa voiture N°16 dans le  mur synonyme de drapeaux jaunes dans le dernier tour.

Plomwan qui a appris qu’il allait conduire à Sebring, il ya seulement neuf jours, expliquait :

«  C’était une séance très difficile. Les voitures sont très difficiles à conduire sur cette piste. J’ai dit à l’équipe aussi longtemps qu’ils me donnent une voiture rapide, je vais tout donner et je vais obtenir un bon résultat. Cette catégorie est une classe très compétitive. Chaque fois que vous pouvez battre Colin Braun et la voiture de de l’écurie CORE, vous savez que vous êtes dans un bon jour. Et, aujourd’hui, comme notre voiture était à son apogée, j’ai pu rouler à son maximum et sortir ce temps. »

Braun partira second avec un temps de 1’55’’327 (116,746 mph)  avec la FLM ORECA 09 , la N°54 du CORE Autosport Flex-Box qu’il partage avec  Jon Bennett et James Gue.

Tom Kimber-Smith se qualifiant troisième avec un temps de 1’55’’416 (116,656 mph) avec la voiture du  PR1- Mathiasen Motorsports Cuttwood, également confiée au duo Mike Guasch et Andrew Palmer.

La surprise de la session est venu de Connor Daly. Le fils de l’ancien double vainqueur des 12 Heures de Sebring, Derek Daly termine quatrième avec un temps de 1’55’’748 (116,322 mph) pour sa première apparition au volant de la performante N°38

Conor qui indiquait :

« Vous pouvez dire que cette classe est sérieusement  concurrentielle. C’est la série la plus serrée. Nous sommes à quatre dixièmes de la pole position et nous sommes quatrièmes. C’est bon d’être si proche car il nous a juste manqué un petit rien. C’était juste agréable de voir que nous sommes dans le coup. Maintenant nous nous concentrons seulement sur la course qui sera longue. »

 

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-PORSCHE-991-GT-de-MAKOWIECKI-BERGMESISTER-BAMBER.


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-PORSCHE-991-GT-de-MAKOWIECKI-BERGMEISTER-BAMBER.

 

Dans la catégorie GT, doublé des Porsche 991 avec celle de l’équipage Makowiecki-Bamber-Bergmeister-Tandy, en pole en 1’58″587 qui devance la voiture-soeur, celle du trio formé de Tandy-Pilet-Lietz-Bamber, en 1’58″806

 

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Frederic-MAKOWIECKI-Team-PORSCHE

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Frederic-MAKOWIECKI-Team-PORSCHE poleman en GT

 

Frédéric Makowiecki qui pilote la Porsche 912, expliquait à l’issue de ces qualifications:

« C’était une qualification très difficile mais avec un résultat parfait pour Porsche. Malgré la chaleur, nos pneus ont pris plus longtemps que prévu pour atteindre une température de fonctionnement optimale sur cette piste difficile. De la pratique à la pratique, l’équipe a réussi à améliorer la 911 RSR. C’ est quelque chose de très spécial pour moi de recolter la pole position ici à Sebring. Cela me rend fier, parce que Porsche a une histoire longue et fructueuse avec cette course. »

 

 12 HEURES DE SEBRING 2015 - Patrick PILET- -Nick TANDY- Richard LIETZ - Team PORSCHE


12 HEURES DE SEBRING 2015 – Patrick PILET- -Nick TANDY- Richard LIETZ – Team PORSCHE

 

A ses côtés, Patrick Pilet qui pilote la seconde Porsche, la N°911, ajoutait:

 « C’était dur. J’ai rencontré du sous-virage dès le début avec notre 911 RSR, mais vers la fin, l’équilibre s’est amélioré, de tour en tour. Maintenant, je suis optimiste pour la course, l’ensemble de nos choix fonctionne bien. La chose la plus importante à Sebring, c’est que la performance de la voiture reste constante. Cette course est toujours gagnée dans les deux dernières heures, nous avons donc besoin d’une stratégie parfaite et nous ne devons pas faire d’erreurs. »

 

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-FERRARI-F458-du-RISI-Competizione-de-FISICHELLA-KAFFER-BERTOLINI.


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-FERRARI-F458-du-RISI-Competizione-de-FISICHELLA-KAFFER-BERTOLINI.

 

Suivent, l’une des Corvette C7R ‘ usine ‘  de Garcia-Briscoe-Magnussen, en 1’58″828 , la BMW Z4 Rahal de Werner-Auberlen-Farfus, en 1’58″842  et la Ferrari F458 du Risi Competizione de Kaffer-Fisichella-Bertolini , en 1’58″927

 

Peter GRISWOLD

Photos : TUDOR et TEAM

 

 LA GRILLE DE DÉPART

  12-HEURES-DE-SEBRING-2015-LA-LIGIER-du-TEAM-KROHN


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-LA-LIGIER-du-TEAM-KROHN

 

  1. ligne

Pla-Krohn-Jonsson (Ligier JSP2-Judd)  Krohn Racing- 1’51″152

Sharp-Dalziel-Heinemeier Hansson (HPD ARX03)  Extreme Speed, en 1’51″455

  1. ligne

Barbosa-Fittipaldi-Bourdais (Coyote DP-Corvette) ActionExpress, en 1’52″128

Pew-Negri-Wilson (Ligier JSP2-HPD) Shank, en 1’52″170

  1. ligne

Curran-Cameron-Papis (Coyote DP Corvette) – ActionExpress, en 1’52″490

Westbrook-Valiante-Rockenfeller (Coyote DP-Corvette) SDR, en 1’52″691

  1. ligne

R.Taylor-J.Taylor-Angelelli (Dallara DP-Corvette) Taylor, en 1’52″720

Brown-Van Overbeek-Fogarty (HPD ARX03) Extreme Speed, en 1’53″047

  1. ligne

Hand-Pruett-Dixon (Riley DP-Ford)  Chip Ganassi, en 1’53″329

Rojas-Legge-Meyrick (DeltaWing DC13) Elan, en 1’55″223

  1. ligne

Drumwright-Drissi-Cheng-Plowman (Oreca FLM09) BAR1, en 1’55″257

Bennett-Braun-Gue (Oreca FLM09) CORE, en 1’55″327

  1. ligne

Guasch-Palmer-KimberSmith (Oreca FLM09)  PR1, en 1’55″416

Daly-Mee-French (Oreca FLM09)  Perf »Tech, en 1’55″748

  1. ligne

Van der Zande-Hedlund-Schultis-Popow (Oreca FLM09)  Starworks, en 1’57″842

Nunez-Bomarito-Tremblay (Lola-Mazda) SpeedSource : Pas de temps

  1. ligne

Mayer-Hartley (Riley-BMW) Starworks : Pas de temps

Long-J.Miller-Devlin-Tremblay (Lola-Mazda)  SpeedSource : Pas de temps

  1. ligne

Pace-DeFoor-Hinton-Schroeder (Riley DP -BMW)  50 Plus : Pas de temps

 

 

 

LA GRILLE EN GT

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Frederic-MAKOWIECKI-Team-PORSCHE


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Frédéric-MAKOWIECKI-Team-PORSCHE

 

  1. ligne

Makowiecki-Bamber-Bergmeister-Tandy (Porsche 991) Porsche, en 1’58″587

Tandy-Pilet-Lietz-Bamber (Porsche 991) Porsche, en 1’58″806

  1. ligne

Garcia-Briscoe-Magnussen (Corvette C7R) Corvette, en 1’58″828

Werner-Auberlen-Farfus (BMW Z4) Rahal, en 1’58″842

  1. ligne

Kaffer-Fisichella-Bertolini (Ferrari 458) Risi, en 1’58″927

Luhr-Edwards-Klingmann (BMW Z4) Rahal, en  1’58″930

  1. ligne

Milner-Gavin-Pagenaud (Corvette C7R) Corvette, en 1’59″451

Sellers-Henzler-Long (Porsche 991) Falken, en 1’59″787

  1. ligne

Dalla Lana-Lamy-Turner-Lauda (Aston Martin Vantage) Aston Martin, en 1’59″896

Keating-Bleekemolen-Bleekemolen (Dodge Viper) Riley, en 2’03″485

  1. ligne

James-Farnbacher-Riberas (Porsche 991 GT America) Alex Job, en 2’03″538

Lindsey-Pumpelly-Norman (Porsche 991 GT America) Park Place, en 2’04″106

  1. ligne

MacNeil-Keen-Davis (Porsche 991 GT America) Alex Job, en 2’04″339

Nielsen-Davison-Davis (Aston Martin Vantage) TRG, en 2’04″855

  1. ligne

Faulkner-Skeen-Avenatti-Giermaziak (Porsche 991 GT America) GB Autosport, en 2’04″930

  1. ligne

Potter-Lally-Seefried (Porsche 991 GT America) Magnus , en 2’04″944

Snow-Heylen-Valverde (Porsche 991 GT America) Wright, en 2’05″059

  1. ligne

Carter-Goossens-Keating-Lawrence (Dodge Viper) Riley , en  2’05″081

Haase-Miller-Von Moltke (Audi R8) Miller, en 2’05”265

  1. ligne

Holzer-Thorne-Thompson (Audi R8) Flying Lizard, en 2’05”499

Perazzini-Cioci-Aguas-Potolicchio (Ferrari 458) AF Corse, en 2’05″781

  1. ligne

Sweedler-Bell-Lazzaro (Ferrari 458) Scuderia Corsa, en 2’06″479

Marsal-Palttala-Priaulx-Said (BMW Z4) Turner, en 2’07″373

 

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Porsche-911-RSR-du-Team-Falken-Tire-Wolf-Henzler-Bryan-Sellers-Patrick-Long

12-HEURES-DE-SEBRING-2015-Porsche-911-RSR-du-Team-Falken-Tire-Wolf-Henzler-Bryan-Sellers-Patrick-Long

 12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-BMW-Du-RAHAL-de-WERNER


12-HEURES-DE-SEBRING-2015-La-BMW-Du-RAHAL-de-WERNER

Sport

About Author

gilles