VAN DER GARDE ET SAUBER SE SEPARENT A L’AMIABLE

GUIDO VAN DER GARDE pilote Team SAUBER.

 

F1-2014-GIEDO-van-der-GARDE1

F1-2014-GIEDO-van-der-GARDE1

 

Le feuilleton entre le Hollandais Giedo van der Garde et l’équipe Sauber a trouvé enfin son épilogue ce mercredi 18 mars 2015, avec les explications détaillées fournies par le pilote !

Après la semaine rocambolesque vécue en Australie, entre les avocats des deux parties se retrouvant quotidiennement au tribunal à Melbourne, et qui s’était terminée par un ‘gentlemen agreement’ temporaire, avant comme convenu de se retrouver cette semaine pour tenter de trouver enfin un accord cette fois définitif, van der Garde et ses conseils sont enfin parvenues à signer un accord au terme duquel le pilote Hollandais renonce à piloter pour l’écurie Suisse Sauber.

Sauber va donc pouvoir poursuivre sa saison avec ses deux pilotes 2015, remarquablement entamée sur le circuit de l’Albert Park  dimanche dernier, son ‘ rookie’ Brésilien Felipe Nasr, se classant à une magnifique cinquième place cependant que le Suédois Marcus Ericsson, terminait lui aussi dans les points à une belle huitième place.

Résultat collectif sensationnel, quand on se souvient de la désastreuse saison 2014 que l’équipe de Peter Sauber et Monisha Kaltenborn, avait terminé tout simplement avec zéro point !

 

UNE BELLE COMPENSATION FINANCIÈRE

 GUIDO VAN DER GARDE pilote Team SAUBER.


GUIDO VAN DER GARDE pilote Team SAUBER.

 

Reste si l’on en croit les ‘ fuites ‘ que van der Garde, marié avec la fille du magnat Hollandais, patron de la firme de sportswear, la très chic et cosy McGregor, et qui est déjà bien soutenu financièrement se serait vu attribuer en guise de dédit et de dommages en compensation, la coquette somme de …15 millions d’€ !

Oui, vous avez bien, vous ne rêvez pas…

On vous l’accorde, cela aide à signer et à oublier son hypothétique volant Sauber.

Même si ce sui s’est passé laisse inévitablement et à vie des traces indélébiles!

Mais laissons la parole à l’heureux bénéficiaire :

 « Si je me place dans mon rôle de pilote de course, je me sens triste et très déçu. J’ai vraiment beaucoup bossé tout au long de ces années pour réussir ma carrière et vivre mon rêve de  réussir à piloter un jour en F1. J’espérais donc enfin pouvoir montrer que j’en étais capable, dans une écurie de milieu de tableau en 2015. Ce rêve m’a été volé et je sais maintenant que la suite de ma carrière en F1 est hélas déjà terminée.»

Giedo poursuit :

« J’avais un contrat en bonne et due forme et valable pour la saison 2015. J’ai tout fait jusqu’à samedi dernier à Melbourne pour obtenir le volant auquel mon contrat me donnait ce droit. La procédure judicaire avait commencé en 2014 mais e fait elle n’a été rendue publique que la semaine dernière, et nous avons essayé de pousser le Team à accepter les décisions de justice. Mais (Monisha Kaltenvorn) la team principale était décidée à ne pas me laisser conduire. Je ne comprendrai jamais sa motivation. J’aurais pu  poursuivre bien sûr et faire respecter ce que la justice avait reconnu et m’avait accordé. Mais finalement à quoi bon face à sa détermination. Il ne servait à rien de continuer à s’obstiner. Pareille attitude ne pouvbait que nuire à toute l’écurie, à mon moral et à la carrière de deux jeunes pilotes. Et j’ajoute que les responsables de l’équipe Sauber auraient même pu finir en prison. Mais je ne l’ai pas souhaité et ai refusé d’aller dans cett direction  »

 

MISE AU POINT

 GUIDO-VAN-DER-GARDE-avec-Max-VERSTAPPEN


GUIDO-VAN-DER-GARDE-avec son compatriote le jeune Max-VERSTAPPEN

 

Et, Giedo enchaîne :

« Il y a eu tout un tas de spéculations dans les différents médias à Melbourne, donc je me dois de bien dire les choses telles qu’elles se sont déroulées et clarifier certains points. Mes sponsors avaient bien réglé ce que mon contrat prévoyait pour la saison 2015 à l’équipe Sauber et payé en avance, au cours de la première moitié de la saison 2014. Ils l’ont fait pour permettre la survie de l’écurie qui était en proie à de terribles difficultés de trésorerie. C’est essentiellement grâce à ces paiements anticipés que le Team Sauber a éviter la faillite et a pu survivre dans le courant de l’été 2014. »

 

Enfin, Giedo, termine :

«  Franchement l’attitude et les choix de Sauber ne ressemblent à rien. Je n’ai pas le droit d’évoquer tous les détails, mais sachez que Sauber a bien réglé une compensation financière significative et ce pour clôturer ce que le Team a rompu et n’a pas honorer, c’est-à-dire notre contrat. C’est le seul aspect qui peux me satisfaire et qui confirme que mon action et mes droits aient été légitimes et reconnu par la justice.»

Avant de conclure :

 « Mon avenir dans le sport automobile est loin d’être terminé. Au contraire, je vois ça comme un nouveau départ. Je vais discuter avec mes agents dans les semaines qui viennent. J’aimerais beaucoup disputer le WEC et les 24 Heures du Mans dans un prototype LMP1. Plusieurs anciens pilotes de F1 se débrouillent très bien dans cette discipline. Nous regardons également vers le DTM pour 2016 et au-delà.»

Quoiqu’il en soit, ce qui s’est passé n’est pas très sain pour l’image de la F1, discipline qui connait des heures sombres. Et ce n’est pas le déroulement du GP d’Australie, totalement inintéressant et insipide qui peut réconcilier les fans avec les GP.

Oui, la Formule 1 doit absolument bouger au risque de connaitre bien des désillusions…

Si l’on ajoute l’annulation imminente du GP d’Allemagne, pays d’origine des Mercedes, monoplaces qui dominent actuellement outrageusement la discipline, il y a de quoi sérieusement se montrer inquiets !

Informé des explications fournies par van der Garde, le Team Sauber a publié une courte mise au point, ne souhaitant visiblement pas ou plus polémiquer :

« Nous sommes plutôt surpris. Nous ne connaissons pas les intentions de Giedo, qui essaie de se présenter comme gagnant.  Nous espérions que tout cela allait se calmer et nous ne comprenons pas son raisonnement. Nous aurions de très bonnes réponses aux diverses affirmations et accusations de Giedo mais continuer dans cette voie, n’aiderait, ni notre équipe, ni nos fans. Cela ne ferait qu’alimenter une bagarre dans les médias ».

Stop final et fin du feuilleton.

Chacun reprenant le cours de sa vie.

Sauber en GP F1 et Guido se tournant vers d’autres disciplines automobiles.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAM et DR

 

GUIDO VAN DER GARDE

LES VOLANTS DE GUIDO VAN DER GARDE 

F1 Sport

About Author

gilles