F1. RENAULT POURRAIT RACHETER LA SCUDERIA TORO ROSSO EX MINARDI !

 

 F1-HELMUT-MARKO-Portrait


F1-HELMUT-MARKO-Portrait

 

A Melbourne, Helmut Marko, l’homme de confiance du grand patron de la firme de boissons énergétiques Red Bull, Dietrich Mateschitz,  a lâché une petite phrase qui en dit long sur les relations devenues depuis plusieurs mois tendues et conflictuelles avec son motoriste, Renault:

«  Oui, c’est vrai que nous discutons avec Renault pour une autre forme de coopération et concernant Toro Rosso. Les voitures pourraient devenir complètement jaunes ou il pourrait même y avoir un rachat ! »

 

 F1-2015-MONTMELO-27-FEVRIER-La-TORO-ROSSO-de-CARLOS-SAINZ-Jr-quitte-son-stand-Photo-MAX-MALKA


F1-2015-MONTMELO-27-FÉVRIER-La-TORO-ROSSO-de-CARLOS-SAINZ-Jr-quitte-son-stand-Photo-MAX-MALKA

 

Ajoutant et enchaînant au sujet de Red Bull et les rumeurs laissant supposer une vente prochaine au Groupe Allemand Volkswagen :

« Il n’y a eu aucune discussion avec ces gens »

Mais si Toro Rosso, anciennement Minardi et ce avant sa vente par son propriétaire, le concessionnaire Fiat de Faenza, Giancarlo Minardi, passe sous le giron Renault, sur que le mariage avec la firme au losange sera consommé… et que l’entreprise de boissons énergétiques Autrichienne Red Bull, devra en ce cas, dénicher et convaincre un autre fournisseur (Toyota-Nissan-Audi)  

 

F1-Dietrich-MATESCHITZ-RED-BULL

F1-Dietrich-MATESCHITZ- Le fondateur propriétaire de la firme RED-BULL

 

A moins que tout simplement Dietrich Mateschitz, le fondateur de la marque de Fuschl am see, près de Salsbourg, ne renonce finalement et stoppe définitivement son engagement en F1 !

Questionné, le bon Docteur Marko, son homme de confiance, précise :

« La Formule 1 a un besoin de se remettre en cause d’une manière générale. La F1 doit être plus cool, plus forte. Si l’équilibre entre les coûts et les retombées n’est plus du goût de Red Bull,  alors nous ne resterons pas éternellement en GP. »

Des paroles lourdes de conséquences et ce alors que … dix-huit monoplaces ont disputées les essais mais que seulement … quinze ont pris part à ce 1er Grand Prix de la saison !

Qu’il est loin, le temps, le début des années 90, où nous avions tout simplement… 40 monoplaces inscrites avec des séances de pré-qualifications très tôt chaque vendredi matin d’un week-end de GP, à… 7 heures du mat’ !!!

Autre temps où la F1 faisait encore rêver, ce qui est loin, très loin d’être le cas désormais, prés de dix équipes et leurs deux pilotes, pouvant espérer à chaque départ, l’emporter :  Ferrari-McLaren-Lotus-Williams- Renault-Ligier-Tyrrel-Brabham…

Ainsi va la vie…

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA- RED BULL -PIRELLI

 

F1

About Author

gilles