APRES LE GP D’AUSTRALIE DE F1 … LA BARBE !

 

 F1-2015-MELBOURNE-1er-doublé-des-pilotes-MER5CEDES-en-2015-avec-HAMILTON-1er-et-ROSBERG-second


F1-2015-MELBOURNE-1er-doublé-des-pilotes-MERCEDES-en-2015-avec-HAMILTON-1er-et-ROSBERG-second : IMPERIAUX  et INTOUCHABLES lex deux  garçons sur la piste de MELBOURNE…

 

Formule1. Grand Prix d’Australie : La barbe !

Non, pas question de jeter l’opprobre sur la tendance pileuse en vogue actuellement sur les visages des pilotes, tous les jours rasé de quatre jours ou plus…

En revanche, difficile de trouver ouverture du championnat du monde plus barbante que celle de cette année !

Les craintes suscitées par les tests hivernaux ont été confirmées à Melbourne, dans les grandes largeurs : les Mercedes viennent d’une autre galaxie.

 

F1 2015 -MELBOURNE GP AUSTRALIE-   La MERCEDES de LEWIS HAMILTON.

F1 2015 -MELBOURNE GP AUSTRALIE- La MERCEDES de LEWIS HAMILTON sur une autre planéte…

 

Résultat, un Grand Prix d’Australie insipide, sans aucun suspense. En tête du départ à l’arrivée, à l’exception d’un tour, celui de son unique arrêt pneus, Lewis Hamilton a asséné un premier coup brutal à son équipier, Nico Rosberg.

Chaque tentative de l’Allemand pour réduire l’écart en course était immédiatement sanctionnée par un coup d’accélérateur d’Hamilton.

Rien à faire !

 

 F1-2015-MELBOURNE-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG.


…. Tout comme la MERCEDES de NICO ROSBERG bien installée à la seconde place sans crainte, sans réeelle rivale !

 

Bilan, l’intérêt du championnat 2015 passe  par un dépassement de soi de Nico Rosberg. A défaut de quoi, Lewis Hamilton imposera une hégémonie façon Michael Schumacher.

Et alors, oui, ce serait vraiment la barbe !

Et terrible pour l’image de la F1, déjà cruellement en perte de vitesse auprès du grand public.

Qui blâmer alors ?

 

F1-2015-MELBOURNE-FERRARI-de-Sebnastian-VETTEL-3éme-pour-son-premier-GP-chez-les-ROSSO

F1-2015- A MELBOURNE pour son 1er GP chez FERRARI Sebastian-VETTEL finit  deja sur le podium à une inattendue 3éme place pour son premier GP chez les ROSSO !

 

Evidemment pas Mercedes et ses pilotes, qui ont su capitaliser sur leur formidable saison précédente. Pas Ferrari non plus, dont les progrès sont éclatants, quoiqu’insuffisants encore.

Williams parait un ton légèrement en dessous, mais l’écurie de Sir Frank et de sa fille Claire, dispose de moyens tellement minces comparés à ceux des géants précités !

 

F1 2015 La WILLIAMS MERCEDES de FELIPE MASSA termine 4éme

F1 2015 La WILLIAMS MERCEDES de FELIPE MASSA termine 4éme  mais le petit Br »silien s’est plaint de ne pas disposer du même moteur que les INTOUCHABLES … Fléches d’Argent !

 

En revanche, Red Bull et Renault ne manquent pas de subsides et pourtant, Daniel Ricciardo a pris un tour, terminant sixième, derrière la… Sauber de Nasr !

Ajoutez un moteur thermique à la poubelle avant même la qualification et l’abandon de Daniil Kvyat lors du tour de formation et vous obtenez le raté intégral !

 

 F1-2015-MELBOURNE-DANIEL-RICCIARDO-dans-le-stand-RED-BULL-RENAULT-songeur-et-pensif-SNIF


F1-2015-MELBOURNE-DANIEL-RICCIARDO dans le stand RED-BULL-RENAULT : Visiblement dépité, songeur et pensif ! Snif… ca gronde déja avec un 1er moteur RENAULT cassé auux essais ;Il n’en reste déjà plus que… trois pour la totalité de la saison et les 19 GP encore au menu !

 

Le commentaire de Ricciardo donne la mesure du désastre :

« L’an dernier, nous étions à une seconde au tour des Mercedes. Aujourd’hui, nous étions à deux, voire deux secondes et demie… »

Avant le début de la campagne 2015, Renault annonçait avoir réduit de moitié le déficit de puissance de son groupe propulseur et des progrès en fiabilité.

Communication intempestive.

Et donc faute.

 

Christian-Horner est deja souicieux et bien remonté contre ... RENAULT !

Christian-Horner est deja soucieux et bien remonté contre … RENAULT !

 

A Melbourne, Helmut Marko, puis Christian Horner n’ont pas perdu de temps pour botter les fesses de leur partenaire moteur, publiquement.

Quelle élégance !

Comme leur conseille le boss de Mercedes, Toto Wolff, le directeur de Red Bull Racing et son adjudant-chef feraient mieux de « se taire et de se plonger dans le travail pour résoudre leurs problèmes ». 

Quelques rayons de soleil, quand même, pour finir.

 

 F1-2015-MELBOURNE-LOTUS-MERCEDES


F1-2015-MELBOURNE- Les LOTUS désormais propulsées par le moteur MERCEDES retrouvent un rang un peu plus honorable en qualification car en course… ce fut la faute à pas de chance : La scoumoune ! Mais la perf est bien là

 

Lotus a bien corrigé le tir et affiche de belles promesses. Mais pourquoi diable le seul groupe propulseur Mercedes défaillant se trouvait-il sur la E23 de Romain Grosjean ?

 

F1-2015-MELBOURNE-La-SAUBER-de-FELIPE-NASR-le-ROOKIE-BRESILIEN-devant-la-RED-BULL-RENAULT-de-RICCIARDO-et-la-FERRARI-de-RAIKKONEN.

F1-2015-MELBOURNE-La-SAUBER-de-FELIPE-NASR-le-ROOKIE-BRESILIEN-devant-la-RED-BULL-RENAULT-de-RICCIARDO-et-la-FERRARI-de-RAIKKONEN.

 

Sauber, sorti in extremis de sa pitoyable affaire de contrat avec Van der Garde, a brillé. Surtout grâce à Felipe Nasr, rapide, incisif et imperméable à la pression pendant toute la course. Une première sensationnelle pour le novice brésilien, qui a redonné du crédit aux pilotes « payants ».

 

 F1-2015-MELBOURNE-TORO-ROSSO-RENAULT-de-CARLOS-SAINZ-Junior


F1-2015-MELBOURNE-TORO-ROSSO-RENAULT-de-CARLOS-SAINZ-Junior

 

Enfin la jeunesse triomphante de Toro Rosso a justifié sa place. En particulier Carlos Sainz, étincelant en qualification comme en course, malgré (ou peut-être grâce à) l’ombre médiatique envahissante de Max Verstappen ?

Cela dit, même un peu en retrait, à 17 ans, le junior néerlandais réalisait une performance sans tache dans le Top ten, jusqu’au moment où son moteur (Renault) est parti en fumée…

 

 F1-2015-JENSON-BUTTON-Photo-Antoine-CAMBLOR


F1-2015-JENSON-BUTTON-

 

Ah, n’oublions pas :

Jenson Button a franchi le drapeau à damier !

Onzième et dernier, à deux tours du vainqueur…

Résultat vécu comme une première victoire par l’ambitieux attelage McLaren-Honda.

On se contente de ce qu’on a…

 

ENKEYDESIGN-Hommage-a-JULES-BIANCHI

ENKEYDESIGN-Hommage-a-JULES-BIANCHI

 

En guise de conclusion, une pensée pour la courageuse et tenace équipe Manor, qui nous ramène vers celui qui manque à tous dans le paddock de la Formule 1, Jules Bianchi.

#JB17

 

François DAURE

Photos : Max MALKA-Antoine CAMBLOR –PIRELLI-TEAMS

 

F1

About Author

gilles