RALLYE DU MEXIQUE. OGIER LEADER DEVANT LATVALA ET LA DS3 D’OSTBERG

 

 WRC-2015-MEXIQUE-POLO-VW-de-SEB-OGIER-Julien-INGRASSIA


WRC-2015-MEXIQUE-POLO-VW-de-SEB-OGIER-Julien-INGRASSIA

 

A l’issue de la 1ére étape, le Français Sébastien Ogier conserve la tête du Rallye du Mexique. Après l’abandon sur sortie de route de la Hyundai i20WRC  suite à une crevaison du Belge Thierry Neuville lors de l’ES8, le double Champion du monde occupe désormais le commandement devant son équipier, le Finlandais Jari-Mtti Latvala, nouveau dauphin à 13’’5.

Suivent dans l’ordre  la DS3 Citroën du Norvégien Mads Ostberg à 29’’5, la 3éme VW Polo R WRC de son compatriote Andreas Mikkelsen à 45’’2 et  la Ford Fiesta RS WRC d’Elfyn Evans à 1’03’’9.

Ensuite, on pointe la Hyundai i2OWRC de Sordo et quatre Ford, celles de Prokop, Protasov, Al Attyah et Fuchs qui complétent ce TOP 10 provisoire

 

UNE PERFORMANCE DE CHAMPION DU MONDE

 WRC-2015-MEXIQUE-POLO-VW-de-SEB-OGIER-Julien-INGRASSIA1


WRC-2015-MEXIQUE-POLO-VW-de-SEB-OGIER-Julien-INGRASSIA1

 

Ogier s’est retroussé les manches

Un choix de pneus inspiré, une performance éblouissante, et voilà la paire Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, en tête du Rallye du Mexique à l’issue de la première étape

Les pilotes du Team Volkswagen remportent six des dix premières épreuves spéciales

Choix de pneus inspiré + performance éblouissante = premier vendredi soir au Mexique, après 150,74 km de chronos sur un total de 394.21 km.

Les bons choix de pneus et du cœur à l’ouvrage : Sébastien Ogier-Julien Ingrassia sont en tête du Rallye du Mexique, devant leurs équipiers de Volkswagen, le duo Finlandais Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila. Après quelque 150 km contre la montre, sur un parcours qui en compte près de 400, le troisième équipage, celui des Norvégiens Andreas Mikkelsen-Ola Fløene, quatrièmes sur la troisième Polo R WRC, sont virtuellement en position d’offrir à Volkswagen la parfaite performance d’ensemble avec un tiercé final.

C’est grâce à une stratégie particulièrement bien inspirée, vendredi matin, qu’Ogier et Ingrassia ont jeté les bases de leur réussite, dans la première grosse journée de la troisième manche du Championnat du monde. Ils ont opté pour deux Michelin à gomme dure et deux autres à gomme tendre, qu’ils ont choisi de croiser sur les trains avant et arrière de leur Polo R WRC. C’était le bon choix pour les leaders du Championnat, lesquels avaient pour mission d’ouvrir la route, faut-il le rappeler.

 

WRC-2015-MEXIQUE-VW-POLO-de-LATVALA-ANTILLA

WRC-2015-MEXIQUE-VW-POLO-de-LATVALA-ANTILLA

 

Au prix d’une attaque impitoyable tout au long de la matinée, ils ont distancé la paire, Latvala-Anttila de seize secondes, écart que les deux Finlandais ont cependant réduit de presque trois secondes au terme de la deuxième boucle, dans le courant de l’après-midi.

La bataille pour la troisième place a pris la forme d’un duel Norvégien, entre Andreas Mikkelsen, le 3éme pilote Volkswagen et son compatriote Mads Østberg de l’équipe Citroën, séparés de 15’’7 après dix des vingt-et-une épreuves spéciales au programme.

 

 MADS ØSTBERG SUR LE PODIUM PROVISOIRE AVEC SA DS3  

WRC-2015-MEXIQUE-DS3-MADS-OSTBERG

WRC-2015-MEXIQUE-DS3-MADS-OSTBERG

 

Aprés deux courtes, mais spectaculaires spéciales disputées jeudi soir, les pilotes avaient rendez-vous à plus de 2 000 mètres d’altitude ce vendredi matin.

Malgré le froid matinal, Kris Meeke était le premier à se mettre en action. Le Britannique signait le meilleur temps dans l’ES1, Los Mexicanos, avant de partir à la faute dès les premiers virages des 44 kilomètres de l’ES2, El Chocolate . Kris et Paul pourront finalement repartir ce samedi en Rallye 2.

Cinquième du classement jeudi soir, Mads Østberg perdait d’abord une dizaine de secondes à cause d’un tête-à-queue dans l’ES3. Le Norvégien trouvait ensuite dans le rythme avec un deuxième temps dans la redoutable El Chocolate. Sa remontée continue lui permettait de pointer au troisième rang à l’arrivée de l’ES8 et d’aller décrocher un scratch sous la chaleur du second passage de Las Minas (ES9). Il terminait l’étape à moins de trente secondes du leader.

 

WRC-2015-MEXIQUE-DS3-de-Stephane-LEFEBVRE.

WRC-2015-MEXIQUE-DS3-de-Stephane-LEFEBVRE.

 

En WRC2, le jeune espoir Stéphane Lefebvre profitait de ses premiers kilomètres au Mexique pour engranger de l’expérience. Septième jeudi, il n’avait pourtant pas la chance de pouvoir disputer les deux premiers chronos du jour après la neutralisation due à l’impressionnante sortie de route d’Ott Tanak dont la Ford Fiesta RS a fini sa course dans un lac ! Mais sans dommage pour l’équipage qui est parvenu à quitter l’habitacle rapidement avant que la voiture ne s’enfonce dans les eaux…

 

WRC-2015-MEXIQUE-La-DS3-de-CITROEN-avec-Stephane-LEFEBVRE.

WRC-2015-MEXIQUE-La-DS3-de-CITROEN-avec-Stephane-LEFEBVRE.

 

Concentré, le jeune Français progressait consciencieusement avant de perdre douze minutes dans le deuxième passage d’El Chocolate, en cassant une roue. Il occupait néanmoins la neuvième place de sa catégorie au terme de la journée.

Ce samedi, huit épreuves spéciales sont au programme de la deuxième étape pour un total de 168,81 kilomètres chronométrés.

L’ordre de départ reste le même qu’aujourd’hui.

 

 

PAROLES DE PILOTES

WRC-2015-MEXIQUE-OGIER-.

WRC-2015-MEXIQUE-OGIER-.

 

Sébastien Ogier :

« Nous sommes bien partis, Julien et moi. Avant le rallye, je n’aurais jamais pensé que nous pourrions être devant ce soir ! C’est clairement le résultat de notre bon choix de pneus ce matin. Nous avons aussi pris beaucoup de risques, en particulier dans les 45 km d’El Chocolate, une spéciale dans laquelle nous avons deux fois de suite réussi une performance quasi parfaite. A l’évidence, nous avons également bénéficié de l’abandon de certains de nos adversaires – parfois dans des circonstances très spectaculaires, mais il n’y a pas eu de blessés, heureusement. Nous nous sommes ménagés une position enviable, certes, mais nous avons encore deux jours d’épreuves spéciales très dures à affronter »

 

 WRC-2015-MEXIQUE-LATVALA


WRC-2015-MEXIQUE-LATVALA

 

Jari-Matti Latvala :

« Je suis satisfait de ma deuxième place pour le moment, surtout lorsque je constate comment les choses peuvent rapidement mal tourner dans ce rallye. Ce matin, la surprise est venue de la température, très basse (6°), qui a rendu la terre très glissante. Et comme je n’ai pas été très bon dans mes choix de pneus, cela n’a pas très bien marché. L’après-midi a été meilleure, bien que ce fût cette fois la chaleur qui sollicite énormément la mécanique dans la plus longue spéciale, El Chocolate. Nous avons signé deux temps scratch et réduit légèrement l’écart sur nos équipiers Sébastien et Julien. Maintenant, attendons la suite. De dures épreuves spéciales sont encore à venir. »

 

 WRC-2015-MEXIQUE-Andreas-MIKKELSEN-Portrait-


WRC-2015-MEXIQUE-Andreas-MIKKELSEN-Portrait-

 

Andreas Mikkelsen :

« Au premier tour, ce matin, j’ai choisi d’être prudent, car je n’ai pas une grosse expérience de ce rallye. Je préfère monter en puissance progressivement. Dans les quatre spéciales que nous avons à nouveau parcourues l’après-midi, j’ai mis mon rodage matinal à profit, et je suis revenu en vue du podium. Il se passe toujours quelque chose au Rallye du Mexique, comme les événements de la journée l’ont montré. C’est pourquoi je ne tenterai pas le diable demain. Je vais continuer à la jouer cool. Cela pourrait s’avérer payant à la fin. »

 

WRC-2015-MONTE-CARLO-Jost-CAPITO-Team-VW-POLO-WRC

WRC-2015-Jost-CAPITO-Team-VW-POLO-WRC

 

Jost Capito (Directeur de Volkswagen Motorsport)

« Il s’est passé tant de choses au cours de cette journée de vendredi qu’on pourrait écrire un bouquin. Comme dans les éditions passées, il faut faire un sans-faute ici. Et c’est ce qu’ont accompli aujourd’hui nos pilotes, nos coéquipiers et l’ensemble de notre team. La performance de Sébastien Ogier et Julien Ingrassia a été particulièrement époustouflante. S’ils sont en tête, c’est non seulement grâce à leur bon choix de pneus, mais aussi du fait d’une très grande performance en termes de pilotage. A la recherche du bon rythme ce matin, Jari-Matti Latvala et Miikka Anttila sont bien revenus aux affaires ensuite. Quant à Andreas Mikkelsen et Ola Fløene, ils ont intelligemment mené leur barque pour se retrouver finalement en quatrième position. Dans l’ensemble, nous pouvons donc dire que nous sommes extrêmement satisfaits de notre Rallye du Mexique jusqu’ici. »

 

WRC-2015-MEXIQUE-La-DS3-de-CITROEN-MADS-OSTBERG-

WRC-2015-MEXIQUE-La-DS3-de-CITROEN-MADS-OSTBERG-

 

Mads Østberg :

« Après un une matinée difficile à cause de problèmes de passage de rapports, nous avons progressé tout au long de la journée, grâce au travail de toute l’équipe. Durant la seconde boucle, la DS 3 WRC était parfaite. J’ai dû me réhabituer au pilotage sur terre et aux conditions du Rallye du Mexique, mais le meilleur temps dans l’ES9 montre que nous sommes compétitifs. Chaque année, j’essaie de faire le scratch dans des spéciales bien précises, que j’apprécie tout particulièrement. Las Minas en fait partie. Mon objectif pour demain est de passer la première spéciale. Depuis trois ans, j’ai des problèmes dans Ibarilla. Ensuite, il faudra rester concentré. »

 

WRC-2015-MEXIQUE-Portrait-de-Kris-MEEKEWRC-2015-MEXIQUE-Portrait-de-Kris-MEEKE

WRC-2015-MEXIQUE-Portrait-de-Kris-MEEKEWRC-2015-MEXIQUE-Portrait-de-Kris-MEEKE

 

Kris Meeke :

« J’avais adopté un rythme très sûr dans la première spéciale, ce matin. J’étais satisfait de ma cadence et le temps avait été très bon. Malheureusement, j’ai commis une erreur dans l’ES4. Je suis arrivé trop vite dans un virage et nous sommes sortis. Ce n’est pas une erreur de notes, j’ai simplement mal apprécié la vitesse à laquelle aborder cette courbe. »

 

WRC-2015-MEXIQUE-La-DS3-de-CITROEN-Stephane-LEFEBVRE-

WRC-2015-MEXIQUE-La-DS3-de-CITROEN-Stephane-LEFEBVRE-

 

Stéphane Lefebvre :

 « Avec les événements, nous n’avons pas beaucoup roulé ce matin. Mais malgré la neutralisation, nous étions bien dans le rythme dans la seule spéciale disputée. C’était un peu plus compliqué cet après-midi. Dans le plus long chrono, nous avons tapé une pierre et cassé une roue arrière. J’ai cru devoir abandonner, mais nous avons réussi à mettre la roue de secours pour continuer. Nous sommes encore en course, c’est le principal. »

 

LE FILM DU RALLYE

 WRC-2015-MEXIQUE-DS3-de-KRIS-MEEKE


WRC-2015-MEXIQUE-DS3-de-KRIS-MEEKE

 

ES1 – Street Stage Guanajuato (1,01 km) – Grande ferveur populaire pour lancer le Rallye du Mexique. Dans les ruelles de Guanajuato, ville classée au Patrimoine Mondial de l’UNSECO, Thierry Neuville était le plus rapide devant l’étonnant Lorenzo Bertelli. Cinquième et sixième temps pour Kris Meeke et Mads Østberg.

ES2 – Super Special 1 (4,60 km) – Changement de décor avec une super-spéciale tracée sur un autodrome. Meilleur temps pour Sébastien Ogier qui s’emparait de la première place avant d’entrer en parc fermé. Mads Østberg et Kris Meeke se plaçaient en sixième et septième positions.

ES3 – Los Mexicanos 1 (9,91 km) – Les températures étaient très fraiches ce matin au moment de débuter cette étape. Kris Meeke signait le temps de référence devant Neuville et Ogier. Victime d’un tête-à-queue, Mads Østberg cédait 11,8 secondes. Le chrono était neutralisé après la sortie de route, dans un bassin de retenue d’eau, d’Ott Tanak.

ES4 – El Chocolate 1 (44,13 km) – La première longue spéciale du rallye éliminait Hayden Paddon, Kris Meeke et Robert Kubica. Sébastien Ogier établissait le scratch devant Mads Østberg, qui remontait au quatrième rang.

ES5 – Las Minas 1 (15,54 km) – Meilleur temps pour Neuville devant Ogier, Latvala et Østberg. Aucun changement dans le top 4.

ES6 – Street Stage León 1 (1,37 km) – Premier passage dans la spéciale en ville située à côté du parc d’assistance : Sébastien Ogier était le plus rapide devant Martin Prokop et Lorenzo Bertelli. Cinquième temps pour Mads Østberg.

ES7 – Los Mexicanos 2 (9,91 km) – Grâce à une meilleure adhérence lors du second passage, Jari-Matti Latvala signait le scratch. Mads Østberg faisait mieux qu’en matinée avec le sixième temps.

ES8 – El Chocolate 2 (44,13 km) – Avec des températures atteignant 30°C, El Chocolate envoyait Thierry Neuville et Lorenzo Bertelli à la faute. Le scratch revenait à Latvala, tandis que Mads Østberg s’emparait de la troisième place du classement général.

ES9 – Las Minas 2 (15,54 km) – Meilleur temps pour Mads Østberg devant Jari-Matti Latvala et Sébastien Ogier. Le Norvégien confortait ainsi sa troisième place.

ES10 – Super Special 1 (4,60 km) – La dernière spéciale du jour ne modifiait pas l’ordre établi. Avec un temps de référence, Sébastien Ogier restait en tête devant Jari-Matti Latvala, Mads Østberg et Andreas Mikkelsen.

 

En direct : L’art du café à la Finlandaise.

 

Jari-Matti Latvala et son coéquipier Miikka Anttila sont de grands amateurs de café, et dans un Rallye du WRC, ils ne quitteraient jamais la neutralisation de la mi-journée sans prendre le temps de s’en verser une tasse. Aussi les deux Finlandais en soignent-ils l’apparence : les thermos de ces Messieurs sont artistiquement décorés par l’artiste Ari Niittymäki, également auteur du dessin de leurs casques respectifs. Chacune de leur tasse arbore les logos de Volkswagen et des partenaires, tandis que le fond est orné de leurs prénoms, peints à l’aéro…

 

Christian COLINET

Photos : TEAMS

 

 LE CLASSEMENT GENERAL PROVISOIRE

 WRC 2015 MEXIQUE portrait OGIER.


WRC 2015 MEXIQUE portrait OGIER.

 

  1. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC) en 1h45’03’’
  2. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) à 13’’5
  3. Mads Østberg – Jonas Andersson (Citroën DS3 WRC) à 29’’5
  4. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC) à 45’’2
  5. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 1’03’’9
  6. Dani Sordo – Marc Marti (Hyundai i20 WRC) à 1’40’’5
  7. Martin Prokop – Jan Tomanek (Ford Fiesta RS WRC) à 2’03’’5
  8. Yurii Protasov – Pavlo Cherepin (Ford Fiesta RRC) à 4’57’’7
  9. Nasser Al-Attiyah – Matthieu Baumel (Ford Fiesta RRC) à 5’15’’2
  10. Nicolas Fuchs – Fernando Musano (Ford Fiesta R5) à 7’58’’7…

 

MEILLEURS TEMPS

Sébastien Ogier : 4 – Thierry Neuville et Jari-Matti Latvala : 2 – Kris Meeke et Mads Østberg : 1.

 

LEADERS

ES 1 : Thierry Neuville

ES 2 à 10 : Sébastien Ogier

 

Sport

About Author

gilles