F1. ARRIVABENE  »FERRARI VA AIDER AU SAUVETAGE DU TEAM MARUSSIA DEVENU MANOR »

 

 

 F1-2015-MONTMELO-20-janvier-SCUDERIA-FERRARI- Conférence de MAURIZIO-ARRIVABENE-Photo-Antoine-CAMBLOR


F1-2015-MONTMELO-20-janvier-SCUDERIA-FERRARI- Conférence de MAURIZIO-ARRIVABENE-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Au cours d’une conférence de presse qu’il a tenu ce vendredi sur le circuit de Catalunya, où se déroule cette semaine la seconde des trois sessions des tests d’avant-saison, le tout nouveau directeur de la Gestion Sportive de la Scuderia Ferrari, Maurizio Arrivabene mais qui connait parfaitement bien Maranello, ayant été préalablement en charge des opérations de sponsoring pour la maison Américaine Philip Morris, gérant le budget du manufacturier Marlboro, a fait le point sur les principaux sujets concernant Ferrari

Ainsi, tout d’abord évoquant le sauvetage de l’équipe Anglaise Marussia en cessation de paiement et en liquidation judiciaire mais qui aurait finalement réussi à se sauver évitant un naufrage définitif, Maurizio Arrivabene, s’est voulu rassurant et ce malgré l’importance de la dette du Team Britannique vis-à-vis de Ferrari qui lui a fourni ses moteurs. Créance dont le montant atteignait 16 millions de livres à fin 2014, selon l’administrateur provisoire !

 

 F1-2015-MONTMELO-20-janvier-SCUDERIA-FERRARI-Conférence-de-MAURIZIO-ARRIVABENE-Photo-Antoine-CAMBLOR.


F1-2015-MONTMELO-20-janvier-SCUDERIA-FERRARI-Conférence-de-MAURIZIO-ARRIVABENE-Photo-Antoine-CAMBLOR.

 

« Ferrari est prêt à fournir des moteurs de l’an dernier à l’ancienne écurie Marussia devenue Manor Grand Prix, laquelle est en train de sortir de son processus de redressement judiciaire. »

Et ce parce que de nouveaux investisseurs, dont l’identité n’a pas encore été révélée, veulent sauver l’écurie Marussia qui débuta en GP sous l’appellation de Virgin en 2010.

 

 F1-2015-JEREZ-Mardi-2-Fevrier-Les-nouvelles-couleurs-pour-Sebastian-VETTEL-Photo-Max-MALKA


F1-2015-JEREZ-Mardi-2-Fevrier 2015 ‘-Les-nouvelles-couleurs-pour-Sebastian-VETTEL-Photo-Max-MALKA

 

Au sujet du recrutement du quadruple Champion du monde, l’Allemand Sebastian Vettel, Arivabene, explique :

« Je vais vous dire toute la vérité sur la manière dont Sebatian Vettel est arrivé chez Ferrari.  Au cours de l’été, lorsque nous avons entendu que Fernando Alonso souhaitait changer d’air et quitter Maranello, j’ai décidé d’appeler une amie très chère, Sabine Kehn, la porte –parole et amie intime de Schumacher, qui connait bien Sebastian. Nous lui avons présenté les futurs programmes de Ferrari, et lui avons décrit le type de climat que nous voulions créer au sein de l’équipe, et il aimait ça. Alors, ensuite notre Président Marchionne l’a appelé directement, afin de finaliser la situation. Ce dernier contact s’est passé après le GP de Sotchi ».

 

 F1-2015-MONTMELO-20-janvier-KIMI-RAIKKONEN-Photo-Antoine-CAMBLOR


F1-2015-MONTMELO-20-janvier-KIMI-RAIKKONEN-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Concernant, Kimi  Räikkonen, Arrivabene, enchaine :

«J’ai vu Kimi sourire, parler aux mécanos. Je l’ai même aperçu au sol, regardant sous la voiture. Je lui ai demandé s’il allait bien et il m’a dit qu’il était aussi mécanicien. Kimi est très motivé et excité. Ce garçon me semble tout à fait prêt pour cette nouvelle aventure et il sait que l’équipe travaille pour lui. Il ya dorénavant un climat différent car nous voulons bien faire. Nous aimerions obtenir cette année deux victoires, et espérons décrocher au moins quatre podiums. Si nous faisons cela, nous  irons pieds nus jusqu’aux collines de Maranello.»

Maurizio Arrivabene, en a profité pour indiquer enfin qu’il n’ y avait qu’une seule parole, une seule ligne de conduite pour la direction de la Scuderia et que tout le monde à Maranello était sur la même ligne du Président aux techniciens !

 

 F1-2015-JEREZ-Mardi-3-fevrier-FERRARI-SF-15-T-Kimi-RAIKKONEN-Photo-Max-MALKA


F1-2015-JEREZ-Mardi-3-fevrier-FERRARI-SF-15-T-Kimi-RAIKKONEN-Photo-Max-MALKA

 

En tout cas, les premiers essais d’avant-saison, ceux de Jerez, du 1er au 4 février dernier et ceux qui se déroulent en ce moment ici sur la piste de Catalunya de Montmélo, semblent bien confirmer qu’un vent nouveau souffle à Maranello.

Qu’on en juge :

A Jerez, Kimi Räikkonen et Sebastian Vettel, ont obtenu les deux meilleurs temps à l’issue des quatre journées de tests.

Ici, à Montmélo, Kimi a signé le second temps seulement devancé par la Lotus-Mercedes du Vénézuélien Pastor Maldonado, hier jeudi lors de la première journée et ce vendredi, il réalise encore le deuxième chrono, à 0’’010 de la Red Bull-Renault, mais il devance les deux pilotes Mercedes, seulement cinquième et sixième.

 

F1-2015-MONTMELO-20-janvier-KIMI-RAIKKONEN-SCUDERIA-FERRARI-Photo-Antoine-CAMBLOR

F1-2015-MONTMELO-20-janvier-KIMI-RAIKKONEN-SCUDERIA-FERRARI-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Certes, ce ne sont que des tests, où chacun travaille différemment, essayant plusieurs types de réglages, avec beaucoup d’essence ou peu, avec des pneumatiques tendres ou durs. Effectuant de longs ou courts runs…

Bref, difficile de franchement véritablement comparer et se faire une idée.

Mais, tout de même, quelque chose a changé au cours de l’inter-saison à Maranello, ses hommes tout sourire, semblant revivre et vraiment animés d’un solide esprit collectif, pour revenir au premier plan et pour gagner.

 

Alfredo SORIA

Photos : Antoine CAMBLOR et Max MALKA

 

 F1-2015-MONTMELO-Test-20-Février-SCUDERIA-FERRARI-KIMI-RÄIKKONEN-Photo-Antoine-CAMBLOR


F1-2015-MONTMELO-Test-20-Février-SCUDERIA-FERRARI-KIMI-RÄIKKONEN-Photo-Antoine-CAMBLOR

 

 F1-2015-JEREZ-Mardi-2-Fevrier-Sebastian-VETTEL-FERRARI-Photo-Max-MALKA


F1-2015-JEREZ-Mardi-2-Fevrier-Sebastian-VETTEL-FERRARI-Photo-Max-MALKA

F1

About Author

gilles