WSBK 2015: DERNIERS ESSAIS EN AUSTRALIE, GOD SAVE THE QUEEN!

JONATHAN REA DEUXIEME TEMPS

JONATHAN REA DEUXIEME TEMPS

Et bien oui, les sujets de sa très gracieuse majesté, Alex Lowes en tête et en photo d’ouverture de ce reportage,  ont carrément décroché cinq des six meilleurs temps à Phillip Island, à trois jours du début des vraies hostilités 2015 sur ce même circuit en bordure de mer près de Sydney.
Il est vrai qu’en Australie ils sont un peu chez eux, l’Australie est toujours membre du Commonwealth, la preuve avec son drapeau ci-dessous, il y a en effet un certain rappel de celui du  Royaume Uni…
Mais quand même, quelle dégelée pour les autres.
Bon, le sport de haut niveau est affaire de héros, donc d’abord les héros.
Alex Lowes a été le plus rapide les deux jours, comme ça il n’y a pas de problème, rien d’autre à dire que bravo.
ALEX LOWES

ALEX LOWES

On va dès lors rappeler que l’an dernier, en 2014 donc, c’est justement à Phillips Island que Eugene Laverty, aujourd’hui parti en GP, avait fait gagner la Suzuki Crescent que pilote Lowes.
Alors du coup, on se dit que Randy de Puniet, son coéquipier aura roulé vachement bien aussi mais non, Randy n’est pas dans cette partie là de l’histoire, pas chez les héros donc.
TOM SYKES

TOM SYKES

Très logiquement les Kawa sont super en forme, deuxième chrono pour Rea, quatrième pour Sykes, côté angliche on trouve encore Leon Haslam et là en revanche c’est une vraie belle surprise car on ne l’attendait pas si haut placé dans la feuille des chronos, on sait qu’Aprilia cette année est confié à un team privé, Red Devils, il ne s’agit plus exactement de la même histoire qu’en 2014.
LEON HASLAM

LEON HASLAM

Enfin, encore un angliche au sixième temps, c’est Chaz Davies, sur la Ducati du team Aruba, qui n’est qu’à quatre dixièmes de Lowes, c’est dire qu’à priori, les courses ce week end seront serrées.
CHAZ DAVIES

CHAZ DAVIES

Enfin, le seul non anglais qui soit dans les six est donc Jordi Torres, qui lui a quitté le Moto2 pour venir en WSBK, il sort le troisième temps sur son Aprilia Red Devils, ce qui confirme l’excellent chrono de son coéquipier Haslam sus-cité et surtout que comme débutant en WSBK il va déjà super bien, en voilà un qui se verrait bien prendre la succession de Guintoli chez Aprilia!
JORDI TORRES

JORDI TORRES

Le guidon il l’a déjà, le titre en revanche, il l’a manifestement en tête…
Bon, on va faire un paragraphe spécial France alors sortez les mouchoirs, pas brillant…
GUINTOLI CHIFFON

GUINTOLI CHIFFON

Guintoli, champion du monde en 2014, qui roule cette année chez Honda, sort un médiocre onzième temps, ce qui montre d’abord que la moto n’est pas un missile, son coéquipier hollandais Van Den Mark est neuvième temps, mais cela montre surtout que Sylvain se remet mal de sa chute lors de la précédente séance d’essais, il souffre quand il roule et il n’est pas le seul.
DE PUNIET CHIFFON

DE PUNIET CHIFFON

De Puniet, en effet, s’est mis une gamelle sévère le premier jour, un hématome énorme sur les hanches, pas de fractures, mais bobo quand il roule, seizième temps à plus d’une seconde et demi de Lowes, qui a la même moto que lui, c’est ce que l’on peut appeler rater son entrée…
Quand à Barrier, c’est simple, c’est sa moto qui ratatouille, lui il souffre mais parce que c’est exaspérant une meule qui tourne mal.
Voilà pour le trio Français.
On a une compensation avec Jules Cluzel qui fait le meilleur temps en Supersport, l’autre catégorie du WSBK qui s’est déplacée en Australie, les Superstock n’attaqueront qu’en Aragon.
Jules pilote une MV Agusta, un nom qui rappellera bien de belles choses aux nostalgiques des années 70, dans la même catégorie, Lucas Mahias attaque le week end avec le cinquième temps.
Retour au WSBK avec les blessés, on a évoqué De Puniet et Guintoli mais il y a plus grave.
GIUGLIANO

GIUGLIANO

Davide Giugliano s’est fracturé deux vertèbres, on a pensé dans un premier temps qu’il pourrait courir ce week end, il n’est pas gravement blessé mais toute nouvelle chute pourrait avoir des conséquences terrifiantes.
Les  médecins lui ont finalement interdit de rouler pendant trois mois, c’est évidemment un catastrophe pour le pilote, qui va manquer quatre courses, donc huit manches et perd d’entrée toute possibilité de se battre pour le titre, c’est aussi une cata pour Ducati, qui va devoir remplacer Davide durant ces quatre courses, on pense bien sûr à Pirro, qui a été présenté à Bologne hier 16 janvier comme le pilote testeur des motos GP15 qui courent en MotoGP.

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS WSBK

 

PHILLIP ISLAND

PHILLIP ISLAND

RÉSULTATS DES DEUX JOURS D’ESSAIS A PHILLIP ISLAND
1- Alex Lowes, Suzuki GSX-R 1000, 1’30.859
2- Jonathan Rea, Kawasaki ZX-10R, + 0.021
3- Jordi Torres, Aprilia RSV4 RF, + 0.112
4- Tom Sykes, Kawasaki ZX-10R, + 0.216
5- Leon Haslam,  Aprilia RSV4 RF , + 0.243
6- Chaz Davies,  Ducati Panigale R,  + 0.437
7- David Salom, Kawasaki ZX-10R, + 0.651
8- Nico Terol,  Ducati Panigale R, + 0.734
9- Michael van der Mark, Honda CBR 1000RR SP,  + 0.995
10- Niccolò Canepa, EBR 1190RX, + 1.143
11- Sylvain Guintoli, Honda CBR 1000RR SP, + 1.361
12- Leon Camier, MV Agusta F4 RC, + 1.379
13- Leandro Mercado, Ducati Panigale R,  + 1.380
14- Sylvain Barrier, BMW S1000RR,  + 1.409
15- Randy De Puniet, Suzuki GSX-R 1000 , + 1.543
16- Matteo Baiocco, Ducati Panigale R, + 1.571
17- Roman Ramos, Kawasaki ZX-10R, + 2.490
18- Matt Walters, Kawasaki ZX-10R , + 2.495
19- Jed Metcher, Kawasaki ZX-10R , + 2.711
20- Santiago Barragan, Kawasaki ZX-10R  + 3.245
21- Larry Pegram , EBR 1190RX  + 3.415
22- Christophe Ponsson, Kawasaki ZX-10R  + 4.107
23- Gabor Rizmayer,  BMW S1000RR + 4.492
24- Imre Toth,  BMW S1000RR  + 5.253

Moto Sport Superbike

About Author

jeanlouis