MOTOGP 2015 : ENFIN LE « REVEAL »DE LA DUCATI GP 15 ! FORZA!

 

GIGI ET SES TROIS PILOTES, PIRRO, IANNONE, DOVIZIOSO

GIGI ET SES TROIS PILOTES, PIRRO, IANNONE, DOVIZIOSO

 

Début février à Sepang, lors des premiers essais officiels du MotoGP 2015, Andrea Dovizioso et Andrea Iannone, « les deux Andrea » pilotes Factory Ducati avaient roulé sur des meules qu’ils n’utiliseront pas en 2015 ! On les verra ces motos, mais aux mains des teams Pramac ou Avintia, mais en team usine, niente, rien…

 

ANDREA IANNONE

ANDREA IANNONE

 

C’est simple, la GP 15 n’était pas prête, elle a été révélée ce matin 16 février 2015 lors d’une vidéo en streaming mondial qui montrait d’ailleurs surtout les autocollants des sponsors, puis sur scène à Bologne, avec les trois pilotes officiels (Pirro est le testeur des motos d’usine) et Gigi dall’ Igna le père concepteur des motos.

 

DOMENICALI EST LE MEC EN COSTARD SUR LA PHOTO: LUI AUSSI JOUE TRES GROS!

DOMENICALI EST LE MEC EN COSTARD SUR LA PHOTO: LUI AUSSI JOUE TRES GROS!

 

Bien sûr, l’Ingegnere Domenicali, le boss italien de Ducati, était sur scène avec ses poulains.

Première Ducati MotoGP de l’ère Audi, première moto de l’ère Dall’ Igna, forcément, c‘était très attendu !

Le fait est que le choc a été énorme, la moto est une vraie révolution !

Minuscule !

Et ceci a été ressenti aussi par Dovizioso.

 

"DOVI"

« DOVI »

 

 

Nouveau moteur bien sûr, nouvelle électronique, nouveau carénage, arrière de selle conique effilé comme un ongle au dessus de l’échappement, les journalistes italiens, à propos du carénage, disent qu’il est dessiné avec des courbes dignes d’un habit de soirée !

Maintenant, il va falloir rouler, c’est la semaine prochaine à Sepang, du 23 au 25 février.

Gigi dall’ Igna…

 

GIGI DALL'IGNA

GIGI DALL’IGNA

 

« On peut parler de continuité, parce que nous n’avons pas jeté aux orties tout le bon boulot que nous avons fait jusqu’ici. En revanche, il ya un énorme changement par rapport au projet précédent. Beaucoup de nouveautés, qui n’ont jamais été jamais été tentées auparavant, ni par moi, ni par Ducati. Notre objectif est clair,  gagner au moins un GP cette année. Il est fondamental de se lancer  des défis à soi-même ! Nous avons commencé à penser la GP15 en avril/mai l’an dernier, puis nous avons attaqué le dessin. Refaire complètement un moteur est une chose qui n’arrive pas chaque année, quand nous l’avons mis en marche la première fois, tout le monde est venu dans la salle de tests… Il est difficile de rendre compréhensible d’une façon simple, non technique, à quel point les dimensions ont changé, mais permettent des agencements totalement différents. Cela dit, lors des prochains essais à Sepang nous travaillerons surtout sur la partie cycle, nous serons prudents sur les moteurs, nous garderons de la marge pour ne pas compromettre ces tests. Nous avons déjà en tête des changements sur le moteur, en particulier pour l’alléger, on attend un peu parce que ce serait idiot de prendre trop de risques tout de suite. Nous avons devant nous un énorme changement par rapport au passé. En revanche, pas de modifications à brève échéance sur notre boîte  Seamless, elle ne fonctionne pas encore au passage de cinq en six mais nous sommes déjà satisfaits du boulot accompli ».  

Ducati joue un  coup énorme, on sent l’Italie totalement en selle avec les deux pilotes, c’est le même engouement que lors de l’arrivée de Rossi, on leur souhaite vraiment que ça se termine beaucoup mieux !

Les sous d’Audi, le génie de Gigi, la dextérité du « Reparto Corse », le service course de la marque,  on mise gros partout !

Et les premiers tours de roue vont sentir gravement la pression !

C’est que chez Audi comme chez Ducati, on l’ADN totalement sportif et un goût unique pour la victoire…

Il y a deux pilotes officiels dont le pilotage est très différent, le boss prend cette différence comme un atout dans la mise au point.

 

LES DEUX "ANDREA"

LES DEUX « ANDREA »

 

On va donc leur souhaiter bonne chance car il y a un boulot colossal à faire, Sepang a hélas des habitudes météo détestables et géniales, il fait beau mais la température après midi est énorme et il pleut plus ou moins tôt, quasiment chaque jour…

On ajoute enfin que Ducati bénéficie toujours du régime spécial d’entrant, les pneus miracle en qualif, 24 litres à chaque GP, douze moteurs sur l’année.

Mais cela suffira t’il à aller chercher, au moins une fois dans l’année comme c’est le défi que se lance Gigi, les quatre monstres sacrés qui font ferrailler comme des malades devant, on verra bien.

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP ET CONSTRUCTEUR

 

 

Moto Sport

About Author

jeanlouis