LEWIS HAMILTON : LA SOLITUDE DU COUREUR

 

Notre confrère allemand Speedweek publie un article spécial sur la solitude amoureuse et la dévastation personnelle de Lewis Hamilton après sa séparation avec Nicole Scherzinger.

Durant les essais officiels de Jerez, son stand avait interdit aux journalistes les questions sur sa vie privée.

Lewis est pris en photo à Los Angeles, appuyé sur sa Mustang Shelby GT500 et promenant son chien Coco.

C’était l’un des problèmes des deux jeunes gens, elle habitait L.A., lui Monaco,  avec des agendas totalement impossibles à croiser.

Nostalgique en diable, il poste des photos de son couple à Venice, et tente de se distraire sans trop y arriver.

Nicole a pourtant déclaré qu’ils sont toujours amoureux mais qu’ils n’avaient pas d’avenir commun, que leur décision de se séparer avait été prise ensemble.

 

 

En fait, la jeune chanteuse a 36 ans, Hamilton n’a ni l’intention ni le temps de l’épouser et de lui faire des enfants. Cela dit, les relations du couple n’étaient pas toujours au beau fixe, il s’agit de leur quatrième séparation…

Comme quoi on peut être le roi du monde sans être maître de son destin, la solitude est une caractéristique du coureur de fond (Film de Tony Richardson en 1962) elle est aussi parfois celle du pilote, il faut dire que partager la vie d’un Champion du Monde ne doit pas être toujours une sinécure…

Voilà, dans ce monde de brutes qu’est la compète, autonewsinfo peut aussi avoir un peu d‘émotion, d’autant plus que Lewis Hamilton est un mec que j’aime bien, que j‘ai vu naître lors des courses de kart à Bercy dans les années 90, il avait déjà la combinaison Mc Laren car Ron Dennis l’avait déjà repéré, et il était déjà brillantissime.

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS ARCHIVES/SPEEDWEEK

 

 

F1 Sport

About Author

jeanlouis