LA NOUVELLE FORD FOCUS RS : TOUJOURS PLUS !

 

 

La future FORD-FOCUS-RS-2015

La future FORD-FOCUS-RS-2015

 

Ford Focus RS : Toujours plus !!

 

C’est à Genève, lors du Salon International qui se déroule tous les ans début mars à Palexpo, (le parc des expositions Genevois, attenant à l’aéroport international de Genève-Cointrin), que sera présentée en grande ‘Première Mondiale’, la toute nouvelle Ford Focus RS.

Un nom difficile à porter, tant la dernière édition de ce modèle a marqué la mémoire  de tous ceux qui ont eu la joie de la conduire, que dis-je, de la … piloter !

Pour justement éviter une comparaison qui pourrait être difficile, cette 3ème génération de Focus RS change de fusil d’épaule, et de braquet !

Le 5 cylindres 2.5 laisse place à un « vulgaire » 4 cylindres 2.3 turbo, doté quand même de la technologie EcoBoost maison.

Vulgaire 4 cylindres ?

En tout cas, pas sur le papier : 320 ch minimum, si l’on en croit Ford, qui ne donnera les chiffres définitifs de puissance et de couple, qu’au moment de dévoiler son  … bijou!

Et, côté transmission, on passe d’une simple traction, au demeurant très efficace, à une transmission intégrale très sophistiquée.

Visiblement, cette Focus RS, ne lorgne plus du côté de la toujours performante Megane RS, mais plutôt du côté des Audi RS3, BMW M135i XDrive, VW Golf R ou pourquoi pas Subaru WRX STI, véhicules aux performances et à l’efficacité époustouflantes.

Cette toute nouvelle et inédite transmission intégrale a fait l’objet de toutes les attentions chez Ford.

Le cahier des charges était pourtant très simple : plaisir de conduire et comportement routier exceptionnels !

Il est vrai qu’avec une 4 roues motrices, l’efficacité et la motricité se font souvent au détriment de l’agilité !

L’inscription en virage n’est pas toujours très franche, en raison d’un certain sous-virage.

 

LA FORD-FOCUS-RS-2015

LA FORD-FOCUS-RS-2015

 

Avec la Ford Performance AWD System (ouf !), ce défaut semble être corrigé grâce au Dynamic Torque Vectoring (vecteur de couple dynamique). L’unité de contrôle basée sur le train arrière fait varier en continu la distribution du couple entre l’avant et l’arrière, et, surtout, d’un côté à l’autre de l’essieu arrière.

Cette répartition du couple peut aller jusqu’à 70% sur les roues arrière, et 100% du couple disponible pour les roues arrière peut être envoyé à l’une des deux roues.

Cela se traduit sur la route, par une voiture dont les roues arrière « font passer » jusqu’à 70% du couple, et parmi les deux roues arrière, celle qui est à l’extérieur peut bénéficier de 100% de la puissance.

De nombreux capteurs interagissent : angle de braquage des roues avant, accélération latérale, freins, papillon des gaz, etc…

Une ‘usine à gaz’, qui si elle fonctionne comme promis, devrait distiller plaisir et efficacité.

Côté moteur, si les chiffres ne sont pas encore précis, on sait toutefois que le régime maximum sera de 6.800 tr/mn, et que la sonorité fera également partie du plaisir avec tous les bruits caractéristiques qui font la signature RS.

A en croire, Dave Pericak, directeur du Team Ford Performance, « ce bloc EcoBoost 2.3 très spécial va inspirer les pilotes et clairement mettre un sourire sur leur visage » !

 

 FORD-FOCUS-RS-INTERIEUR


FORD-FOCUS-RS-INTERIEUR

 

Le design extérieur fait aussi la part belle à tous les ingrédients de la sportivité : becquets, ailerons, spoilers, ouïes d’aération… tout y est !

Mais pas que pour faire joli, c’est aussi dicté par l’aérodynamisme qui, grâce aux appuis procurés, favorise le comportement routier.

Et l’intérieur n’est pas en reste avec une instrumentation résolument sportive, un volant inédit et des sièges baquets Recaro du meilleur effet, favorisant une bonne position de conduite et un excellent maintien latéral.

Nous avons hâte de prendre place à bord pour savoir si la Focus RS version 2, sera  à ranger au rang des bons souvenirs ou à celui des regrets éternels…

 

 

Gilles VIRMOUX

Photos : CONSTRUCTEUR

Constructeurs

About Author

gilles