RALLYE DE SUEDE. POUR LES PILOTES DES VW POLO WRC : JOURS DE TONNERRE SUR LA GLACE SCANDINAVE

 

 

 

 

 WRC-2015-Presentation-Rallye-SUEDE-VW-POLO-Seb-OGIER-en-2014


WRC-2015-Presentation-Rallye-SUEDE-VW-POLO-Seb-OGIER-en-2014

 

Neige et glisse au menu en Scandinavie pour un rallye à part dans le calendrier WRC. Le trio Volkswagen occupe les trois premières places au championnat avant la manche Suèdoise et son incursion en Norvège maintenue mais avec des spéciales inédites !

C’est le paradis des amateurs de longues glissades au cordeau. Le Rallye de Suède, auquel Volkswagen va participer la semaine prochaine, est la seule manche du calendrier à proposer un parcours sur la neige et la glace. Après leur triplé du Monte-Carlo, Sébastien Ogier-Julien Ingrassia, Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (Finlande) et Andreas Mikkelsen-Ola Fløene (Norvège) abordent ce deuxième rendez-vous de la saison, dans le Värmland blanc, avec le vent en poupe. Leur classement flatteur au championnat leur vaudra l’honneur de partir les premiers.

Tous trois ont quelques hauts faits d’armes à faire valoir dans le grand nord : Ogier-Ingrassia sont les seuls « sudistes », avec Sébastien Loeb-Daniel Elena, à s’y être jamais imposés – en 2013 sur la Polo R WRC. Cette édition a également marqué le tout premier succès de Volkswagen en WRC. Pour Latvala-Anttila, ce rallye est la seule manche du WRC qu’ils ont remportée à trois reprises. Il marqua leur première victoire mondiale en 2008, avant la récidive de 2012 et la confirmation de 2014, sur Volkswagen. Andreas Mikkelsen y a décroché voici un an son premier podium dans la catégorie reine, en se hissant au 2éme rang derriére Latvala.

 

2015 Andreas MIKKELSEN et JOST CAPITO

2015 Andreas MIKKELSEN et JOST CAPITO

 

Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport, se réjouit :

« Nous n’avons que de bons souvenirs ici, et nous attendons toujours le rendez-vous de la Suède avec impatience. On n’oublie jamais un rallye où son équipe a décroché la première victoire de son histoire. Ce fut, en 2013, un moment phare de notre saison avec la Polo R WRC. S’en est suivi un véritable thriller Volkswagen en 2014, lorsque nos pilotes ont démontré, pour la première fois, qu’ils étaient tous – y compris Andreas Mikkelsen, notre Junior – en mesure de  gagner. Face à Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala, il a fait mieux que se défendre. Mais cela appartient déjà au passé, tout est remis en jeu en 2015. Nous sommes invaincus en Suède, et nous aimerions beaucoup le rester ! »

Et, il précise:

« Face à Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala, il a fait mieux que se défendre. Mais cela appartient déjà au passé, tout est remis en jeu en 2015. Nous sommes invaincus en Suède, et nous aimerions beaucoup le rester ! »

 

A fond la glisse : des conditions de rêve dans les forêts du Värmland

 WRC-2014-SUEDE-La-VW-POLO-WRC-de-Jari-Matti-LATVALA


WRC-2014-SUEDE-La-VW-POLO-WRC-de-Jari-Matti-LATVALA

 

Bienvenue aux jours de tonnerre sur la glace. Peu de rallyes sont aussi familiers que celui-ci aux pilotes Volkswagen. Les clous spécifiques qui hérissent les Michelin étroits offrent une adhérence supérieure à celle généralement rencontrée sur la terre. Va-t-on assister à la même loterie que celle du Monte-Carlo dans ce domaine ?

C’est peu probable. Car les équipages ne disposent que d’une seule option. Et comme les conditions, en principe, sont uniformes, les pilotes sont en confiance. Sur ce genre de terrain, Jari-Matti Latvala et Andreas Mikkelsen sont dans leur jardin. Et les prévisions météo annoncent un enneigement optimal, après les chutes de neige de ces derniers jours. C’est donc un décor de rêve qui attend les concurrents au cœur du Värmland.

 

Clous de 6,5mm pour de longues glissades et une adhérence maxi

 MONTE CARLO 2015 - Montage des pneumatiques MICHELIN


MONTE CARLO 2015 – Montage des pneumatiques MICHELIN

 

Entre une World Rally Car et la patinoire blanche du Rallye de Suède, les nouveaux Michelin X-Ice North 3 exclusivement utilisés dans cette épreuve assureront le contact parfait. Hérissés chacun de 380 clous de 6,5 mm de long, qui mordent littéralement la glace, ces pneumatiques sont plus étroits que les enveloppes utilisées sur la terre.

 

 WRC-2015-MICHELIN-X-Ice-North-clouté-studded


WRC-2015-MICHELIN-X-Ice-North-clouté-studded

 

 

Ils sont non seulement capables de tenir à des températures de l’ordre de moins 25°, mais aussi aux plus hautes vitesses. Car ce rallye est l’un de ceux dans lesquels la moyenne dépasse les 100 km/h.

L’an dernier, l’épreuve spéciale de Rämmen, parcourue par les meilleurs à 117,69 km/h, a été l’une des plus rapides. Les concurrents retrouveront ce chrono à deux reprises, samedi 14 février (ES 12 et 16).

 

Andreas Mikkelsen chez lui dans la boucle norvégienne

WRC 2014 SUEDE MIKKELSEN POLO VW WRC.

WRC 2014 SUEDE MIKKELSEN POLO VW WRC.

 

La Rallye de Suède 2014 a marqué l’arrivée d’Andreas Mikkelsen parmi les grands. Le Norvégien nourrit bien des espoirs à domicile, et sera porté par une foule de supporters enthousiastes. Vendredi 13 février, le parcours quittera la région du Värmland pour faire un crochet en Norvège, pays natal du Junior (25 ans) de l’équipe Volkswagen. Il s’agira pour les as du WRC d’une découverte : l’ES de Röjden sera parcourue en sens inverse de 2011, et peut donc être considérée comme inédite. Finnskogen ressort également au chapitre des nouveautés, dès lors que le tracé 2015 ne reprend que quelques portions – et de plus, en sens inverse là aussi – de celui portant le même nom l’an dernier. Seule, l’ES de Kirkenær, elle aussi courue au-delà de la frontière Suédoise, peut être considérée comme quasiment identique, avec ses hauts murs de neige, sur lesquels s’entassent des milliers de spectateurs.

Le parcours suédois, en revanche, est archi-connu. Les spéciales du samedi et du dimanche sont pratiquement inchangées par rapport à l’an dernier. Et pourquoi diable l’auraient-elles été ? Fredriksberg, Rämmen, Hagfors Sprint, Lesjöfors et Värmullsåsen sont de grandes classiques, qui constituent la colonne vertébrale du rallye. Mais par-dessus tout, la plus réputée d’entre elles demeure Vargåsen, avec son terrible Colin’s Crest, sur lequel les bonds les plus spectaculaires sont récompensés par un prix, le Colin’s Crest Award, du nom d’un brave parmi les braves, le regretté Colin McRae. Depuis 2014, le recordman se nomme Sébastien Ogier, avec un saut de 41 mètres de long.

 

PAROLES DE PILOTES

 WRC-2015-SUEDE-Latvala-Ogier-Mikkelsen


WRC-2015-SUEDE-Latvala-Ogier-Mikkelsen

 

Sébastien Ogier (Volkswagen Polo R WRC n° 1)

« Comme partout ailleurs, le vainqueur du Rallye de Suède sera le pilote le plus rapide, et celui qui aura commis le moins de fautes. Au-delà de ce constat, piloter ici a pour moi une saveur particulière. Aucune autre épreuve ne propose, comme celle-ci, un parcours exclusivement sur neige et sur glace, et j’adore ça. Les conditions devraient être idéales cette année : il y a beaucoup de neige, et les températures très basses dans la région ont transformé le parcours en patinoire. Je m’attends à une course ultra-rapide. La seule chose qui pourrait me handicaper un peu serait de devoir faire la trace dans la neige fraîche. Mais dans l’ensemble, j’ai fait le plein de motivation avec ma victoire en Principauté, et j’aborde ce rallye avec beaucoup d’enthousiasme. Nous ne risquons pas d’avoir les mêmes surprises qu’au Monte-Carlo, c’est un plus pour la sérénité des pilotes. »

 

Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R WRC n° 2)

« J’ai appris à piloter en rallye sur la neige et la glace. Tout petit, j’aimais me lancer à fond sur les lacs gelés, aussi je me sens comme chez moi en Suède. A mes débuts, ce rallye était déjà, et de loin, mon préféré, même si aujourd’hui je suis à l’aise sur tous types de revêtements. Avec l’ancienne Polo R WRC, nous avions toujours un peu de sous-virage sur la neige, mais les derniers tests ont montré que ce problème avait disparu sur la nouvelle. Je suis impatient, en particulier, de me retrouver au départ des spéciales de Fredriksberg et de Vargåsen, parce que l’on trouve toujours le bon rythme sur ces deux chronos, et qu’elles recèlent quelques jolis sauts sur les bosses. Ma deuxième place du Monte-Carlo me rend aussi très optimiste. C’est un résultat meilleur que celui que j’espérais. Si je gagnais en Suède, cela renforcerait mes ambitions pour le titre mondial. Mais je n’ignore pas que pour la victoire ici, il faudra compter non seulement avec Sébastien, mais aussi avec Andreas et des garçons comme Mads Østberg. »

 

Andreas Mikkelsen (Volkswagen Polo R WRC n° 9)

« Le Rallye de Suède est pour moi synonyme de bien des souvenirs très agréables. C’est là que l’an dernier, j’ai terminé sur le podium pour la première fois de ma carrière. Le gros morceau de cette épreuve, ce sont ces spéciales ultra-rapides, bordées de murs de neige au ras des bas-côtés. Combiner la bonne trajectoire pour s’appuyer dessus au bon endroit permet d’aller plus vite et de se retrouver dans le peloton de tête. Par contre, toucher un mur de neige trop molle au mauvais endroit peut écourter votre rallye ! Les deux premiers jours, je partirai en troisième position, et s’il y a beaucoup de neige fraîche, cela risque de nous désavantager par rapport aux autres. Je préférerais de la glace vive. Sinon, mon objectif serait de terminer dans les cinq premiers. On me demande souvent comment je pourrais être en mesure de gagner avec l’ancienne Polo R WRC. Moi, je suis convaincu que je peux le faire, et si les conditions s’y prêtent, envisager ma première victoire mondiale ne serait pas complètement irréaliste. »

 

 WRC-2015-SUEDE-Richard-Browne-et-Andreas-Mikkelsen


WRC-2015-SUEDE-Richard-Browne-et-Andreas-Mikkelsen

 

Trois questions à… Richard Browne

Ingénieur, responsable de la Polo R WRC d’Andreas Mikkelsen-Ola Fløene

 

Le Rallye de Suède semble être celui où Andreas Mikkelsen possède la meilleure chance de décrocher sa première victoire mondiale. Comme vous êtes-vous tous deux préparés à cette éventualité ?

« Nombreux sont en effet ceux qui pensent que ce pourrait être le grand jour pour Andreas et Ola. Mais, avant tout, nous ne devons pas perdre de vue le fait que leur troisième place au Monte-Carlo signifie qu’ils seront les troisièmes dans l’ordre des départs. Compte tenu de la quantité considérable de neige tombée sur le Värmland au cours de ces dernières Il ne s’agira donc pas d’une promenade de santé. Question préparation, nous avons procédé comme nous le faisons sur les autres rallyes. Le Monte-Carlo à peine terminé, nous avons commencé à évoquer les réglages initiaux à adopter pour les tests avant le Rallye de Suède. Nous avons également étudié et analysé en profondeur les résultats de l’édition 2014»

Du point de vue de l’ingénieur, qu’est-ce qui fait la force d’Andreas ici ?

« Il est Norvégien, pour lui, le pilotage sur neige est une seconde nature. Mettez-le au volant d’une WRC réglée pour la neige et la glace, et il sera rapide dès le premier mètre. Mais avec l’expérience il est devenu bon partout. L’an dernier, il est monté à cinq reprises sur le podium et a régulièrement donné la réplique à Sébastien Ogier, Jari-Matti Latvala et consorts. Trois de ses podiums correspondaient à des deuxièmes places : une fois sur la terre, une autre sur la neige, et la dernière sur bitume. Cela parle de soi-même… »

Grands sont ses espoirs et ceux de ses supporters et amis. Que peut faire lebinôme ingénieur-pilote pour répondre à ces attentes?

« Andreas est à la pointe du combat depuis le milieu de la saison dernière, et il a parfaitement maîtrisé la pression et les attentes qui ont découlé de ce statut. Au cours de ces deux dernières années, il a mûri avec Volkswagen Motorsport, pour devenir aujourd’hui un pilote déterminé et confiant dans ses possibilités. Pendant le déroulement d’un rallye, aussitôt une spéciale bouclée, nous nous préoccupons aussitôt de la suivante, concernant la stratégie pneumatiques notamment, et précédons aux modifications de set-up qui s’avèrent nécessaires. Nous regardons toujours devant. Ici, il y a juste une petite différence : nous échangerons par téléphone durant les étapes de liaison sur les questions techniques. Car en Suède, lorsqu’Andreas arrive en zone média, il est beaucoup plus sollicité qu’ailleurs par les journalistes, et nous n’aurions pas le temps de discuter. »

 

Le Chiffre: 33.2

En pourcentage – Cette année, 33.2% des épreuves spéciales du Rallye de Suède sont nouvelles, soit 102.38 km sur 308 km au total. Elles sont toutes regroupées sur la journée du vendredi (13 février). En Norvège, l’ES de Kirkenær (sur hippodrome gelé) est la seule qui figurait au programme 2014. En Suède, l’ES de Torsby reprend 3.06 km de l’an passé et ajoute 11.7 km nouveaux. Le reste du parcours est inchangé, en particulier samedi 14 et dimanche 15 février.

 

Christian COLINET

Photos :  Jean François THIRY – Gregory PERROT – TEAM

 

Championnat du Monde des Rallyes WRC – Positions avant la Suède  

 (Barème des points: 25/18/15/12/10/8/6/4/2/1 pt aux 10 premiers)

Le Classement général provisoire des Pilotes

 WRC-2015-Presentation-Rallye-SUEDE-VW-POLO-de-Seb-OGIER


WRC-2015-Presentation-Rallye-SUEDE- Ici la VW-POLO-de-Seb-OGIER au MONTE CARLO

 

  1. Sébastien Ogier, 25 pts
  2. Jari-Matti Latvala, 19
  3. Andreas Mikkelsen, 15
  4. Mads Østberg, 12
  5. Thierry Neuville, 10
  6. Dani Sordo, 8
  7. Elfyn Evans, 6
  8. Sébastien Loeb, 6
  9. Kris Meeke, 4
  10. Martin Prokop,

 

Classement provisoire des Coéquipiers

 RALLYE-MONTE-CARLO-2015-Julien-INGRASSIA-photo-Jean-Francois-THIRY


RALLYE-MONTE-CARLO-2015-Julien-INGRASSIA-photo-Jean-Francois-THIRY

 

  1. Julien Ingrassia, 25 pts
  2. Miikka Anttila, 19
  3. Ola Fløene, 15
  4. Jonas Andersson, 12
  5. Nicolas Gilsoul, 10
  6. Marc Martí, 8
  7. Daniel Barritt, 6
  8. Daniel Elena, 6
  9. Paul Nagle, 4
  10. Jan Tomanek, 2.

 

Classement provisoire des Constructeurs

 MONTE-CARLO-2015-VW-POLO-WRC-de-Seb-OGIER-ES5-Photo-Gregory-PERROT


MONTE-CARLO-2015-VW-POLO-WRC-de-Seb-OGIER-ES5-Photo-Gregory-PERROT

 

  1. Volkswagen Motorsport, 43 pts
  2. Hyundai Shell World Rally Team, 27
  3. Citroën Total Abu Dhabi WRT, 12
  4. M-Sport World Rally Team, 12
  5. Jipocar Czech National Team, 6
  6. F.W.R.T., 1.

Sport WRC

About Author

gilles