24 HEURES DU MANS 2015 – LES NOUVEAUTÉS

 

24-HEURES-DU-MANS-2013-ENTREE-generale-du-circuit

24-HEURES-DU-MANS-2013-ENTREE-generale-du-circuit Photo Thierry COULIBALY

 

Chaque année, lors de la conférence de presse des 24 Heures du Mans, des améliorations sont présentées. Si la plupart des nouveautés 2015 concernent la sécurité, la réduction des coûts et l’équité entre les concurrents n’ont pas été oubliées.

Comme avant chaque édition des 24 Heures du Mans, des améliorations importantes sont apportées en matière de sécurité. En vue de la 83éme édition des 24 Heures du Mans, un travail conséquent est mené entre le virage de Mulsanne et les virages Porsche, l’accent étant plus particulièrement porté sur la sécurisation de ces derniers.

De plus, afin de rationaliser le découpage du circuit des 24 Heures et optimiser l’utilisation des « slow zones’ », la sectorisation du tracé a été entièrement revue. Les « slow zones » mises en place en 2014 et seront reconduites en 2015, mais avec une vitesse de 80 km/h en non plus de 60 km/h.

De même, si la formation d’une demi-journée sur simulateur instaurée en 2014 sera toujours obligatoire pour tous les pilotes n’ayant jamais disputé les 24 Heures du Mans ou ne les ayant plus couru depuis 5 ans (soit toutes les éditions depuis 2010) ou plus, elle est élargie à tous les pilotes de catégorie Bronze n’ayant pas encore disputé les 24 Heures du Mans depuis l’instauration des « slow zones ».

Concernant la réduction des coûts, le nombre de pneumatiques (hors pneus pluie) mis à disposition de chaque voiture est désormais limité, tout comme le nombre de moteurs pour les participants au Championnat du Monde d’Endurance WEC.

L’équité entre les pilotes n’a pas été oubliée puisque le poids de ceux-ci sera désormais pris en compte et un lest sera imposé si la moyenne du poids des pilotes casqués et habillés est inférieure à 80 kg, sachant que le poids des pilotes pourra être contrôlé à tout moment.

En outre, un temps minimal de pilotage en course sera imposé. Il sera de 4 heures sur 24 heures. Le temps de conduite maximal reste inchangé à savoir : pas plus de 4 heures par tranche de 6 heures et 14 heures sur 24 heures.

Enfin, un nouveau Directeur de Course prendra ses fonctions en 2015.

La direction de l’épreuve sera toujours assurée par Eduardo Freitas, directeur d’épreuve lors de toutes les courses du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA WEC, mais il sera désormais assisté de Patrick Morisseau.

 

Cecile BONARDEL

Photos : Thierry COULIBALY

 

 

Sport

About Author

gilles