NEIGE ET GLACE 2015: FINALE EN APOTHEOSE… AVEC UN TRIPLE BELGE/PORSCHE 911, 914 ET 356

YVES DEFLANDRE,RECORDMAN DES VICTOIRES AU NEIGE ET GLACE

 

Moins cinq, temps sec, certes ciel bouché mais les conditions sont idéales pour la journée finale de ce Neige et Glace 2015.

Paysages d’une somptueuse beauté sauvage, autos extraordinaires et fabuleusement restaurées, il restait  un chiffre, passant d’un pronostic à la réalité, le nombre d’équipages belges dans les dix premiers.

Nous avions écrit dix dans notre premier reportage, Eric TorreJon et sa fille Joa, sur leur Audi Quattro, qui viennent de Reims, auront loupé le podium où ils étaient au général de la veille, gagnant la journée mais se retrouvant troisièmes à cause d’un excès de vitesse.

Ils  arrachent la cinquième place, deux erreurs de navigation  ce dernier jour leur faisant encore perdre des places.

 

ERIC ET JOA TORREJON

ERIC ET JOA TORREJON

 

Eric Torrejon:

“Passer de la tête au podium, puis au Top 5 final c’est décevant, mais dans l’ensemble notre rallye a été vraiment très bon. Sans les petites erreurs d’attention de ce matin, nous aurions vraiment pu viser la 3e place sur ce podium final. Chapeau aux Belges qui frappent  encore très fort!” 

On s’en contentera, d’ailleurs il n’y pas pas autre chose côté cocorico les autres bons équipages français dont nous avons parlé depuis le début sombrant au fil des jours, la régularité est une affaire de perfection mais surtout de perfection permanente.

C’est en fait un sport d’art et les Belges sont les Michelange du truc, les autres sont leurs élèves, ils  arrivent parfois à les imiter mais pas à les battre…

Mais entre les meilleurs pilotes belges qui étaient tous au départ, il restait donc neuf places à attribuer et surtout celle pour laquelle ils sont venus, la première.

Quoiqu’il en soit, c’est un triplé Porsche, avec trois modéles différents : La victoire revenant à une 911 devant une 914, le podium étant complété par une 356.

 

YVES DEFLANDRE ET JEAN PIERRE VANDEWAUVER

YVES DEFLANDRE ET JEAN PIERRE VANDEWAUVER

 

On sentait bien depuis deux jours, et la logique et les statistiques sont aussi là pour aider les pronostiqueurs que la Porsche 911 de Deflandre et la Porsche 914 de Vandewauver seraient les deux finalistes, ce qui a  été le cas.

Yves  Deflandre avait pris un avantage certain dès la veille, en finale il a gardé cet écart et gagne donc le Neige et Glace pour la troisième fois, devenant le recordman de l’épreuve et donc.. l’homme à battre l’an prochain!

Ce qu’il en dit:

“Cela fait trois ans que nous courrons derrière cette 3e victoire! A chaque fois la malchance s’en était mêlée. Mais là, remporter cette édition 2015 avec une deux roues motrices dans les conditions que nous avons connu tout au long du rallye, c’est vraiment génial. En partant 5e aujourd’hui, nous étions nettement plus sereins. D’autant plus que Jean-Pierre Vandewauwer démarrait juste devant nous. Le final à tout simplement été parfait. Rendez-vous l’année prochaine pour notre quatrième! »

 

LA PORSCHE 914 DE JEAN PIERRE VANDEWAUVER

LA PORSCHE 914 DE JEAN PIERRE VANDEWAUVER

 

Jean Pierre Vandewauver avait eu des soucis de dépassement la veille, des véhicules lents qui l’avaient ralenti et donc fait perdre de précieux points, or on l’a dit, on est ici dans un monde d’excellence et chez les diamantaires qu’en sont les spécialistes, les erreurs sont rares, très rares.

A l’arrivée, à sa descente du cockpit:

“Je tenais avant tout à féliciter les organisateurs pour avoir fait l’impossible afin que ce sera rallye puisse se dérouler dans de très bonnes conditions malgré les aléas de la météo. Avec un problème de boîte de vitesses depuis deux jours, nous n’avions plus grand chose à espérer. Julien, mon jeune copilote a fait un travail remarquable. Si vous avions décroché cette troisième victoire, nous avions pensé  changer de rallye. Il faudra donc revenir… avec joie l’an prochain..”

Les deux pilotes sont originaires de la région de Liège, Vandewauver étant plus proche d’un endroit mondialement connu qui s’appelle …Spa.

 

YVES DEFLANDRE ET EDDY GULLY

YVES DEFLANDRE ET EDDY GULLY

 

Deux styles de pilotage bien différents.

Deflandre roule sur le couple de sa 911, avec une précision diabolique, parfois un coup de rein de travers dans les montées…

Si c’était un peintre je le verrais bien en Monet, tout en tranquillité apparente mais d’une force phénoménale.

 

 

Vandewauver « pilote » plus, sa voiture est réglée comme une montre suisse, en particulier en suspensions, ses trajectoires sont d’une pureté absolue, le coup d’accélérateur vient pile au bon moment, la voiture et en glisse mais à la vitesse requise, c’est d’une beauté totale et un vrai plaisir de le regarder passer.

 

bordr_150204_2191_NG15

 

Le  peintre que serait Jean Pierre est évidemment Van Gogh, ses mouvements de couleurs, ses coups de pinceau ultra précis qui font qu’aujourd’hui, comme Monet d’ailleurs, il est l’un des plus prisés au monde.

 

MICHEL CLOSJEAN ET SA PORSCHE 356

 

Torrejon ayant laissé la troisième place sur le podium à ces messieurs, c’est la merveilleuse petite Porsche 356 du Belge Michel Closjean qui a pris cette très belle place, avec un pilotage et une navigation d’une superbe qualité, l’oeuvre d’art qu’est son auto ajoute encore un degré de frisson en plus quand on le voit passer ou quand il est sur un parc fermé.

“Pour les voitures les plus anciennes comme la nôtre, les conditions d’extrême enneigement rencontrées tout au long du rallye étaient encore plus difficiles à gérer. Mais cela reste l’un de mes rendez-vous préférés. Et si, à la clé, j’arrive à me hisser à chaque fois sur le podium, c’est parfait!”


 

CETTE 356 EST UNE VRAIE OEUVRE D'ART

CETTE 356 EST UNE VRAIE OEUVRE D’ART

 

Bon, le calcul est simple, on le verra ci-dessous, il y a neuf équipages belges sur les dix premiers au général!

Le mot de la fin est donc pour l’organisateur, Patrick Zaniroli, qui sera sur son stand à Retromobile à la fin de la semaine, qui a été avec son complice Alain Lopes non pas un peintre, leur tracé se situe déjà dans une des plus belles natures d’Europe, mais un groupe  de restaurateurs de génie, la météo très violente les ayant transformé en artistes du dessin, en cartographes de tempête…

 

 

Le moins que l’on puisse dire est que cette 61e édition fut vraiment mémorable! Les importantes chutes de neige des deux premiers jours ont largement compliqué le travail de tous. Au final, malgré quelques aménagements obligatoires nous avons vécu un rallye palpitant et plein de rebondissements. Les secteurs déblayés par nos équipes ont donné pas mal de fil a retordre, surtout aux véhicules deux roues motrices… Et même si, à la fin, ce sont donc toujours nos amis belges qui émergent, plusieurs équipages français ont marqué de leur empreinte ce rallye. Bravo à Yves et Eddy pour cette 4e victoire, mais également à l’ensemble des autres concurrents pour leur persévérance à se sortir de situations parfois délicates…

Bravo à tous les concurrents dont certains sont venus avec des autos très originales, telle cette 4L Renault Sinpar de la famille Zagula…

 

Au fait, merci et bravo à tous les potes qui ont fait un diamant de ce Neige et Glace actuel avec un dévouement, une expertise et une gentillesse absolue.

 

SOIREE INOUBLIABLE A ORNANS, LA VILLE DE RAYMOND, ARTISTE ET AMI;;;

SOIREE INOUBLIABLE A ORNANS, LA VILLE DE RAYMOND, ARTISTE ET AMI;;;

 

Des grandes histoires comme ça où comme chante Brassens « C’est l’amitié qui prend le quart », tu peux chercher longtemps…

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS RICHARD BORD

RICHARD BORD

RICHARD BORD

 

SPECIAL THANKS PHILIPPE JANSSENS

 

RICHARD, PHOTOGRAPHE, MIKKO, CAMERAMAN, PHILIPPE, JOURNALISTE, MES (TRES) JOYEUX COMPAGNONS DE ROUTE

RICHARD, PHOTOGRAPHE, MIKKO, CAMERAMAN, PHILIPPE, JOURNALISTE, MES (TRES) JOYEUX COMPAGNONS DE ROUTE

 

 LES DIX MEILLEURS AU CLASSEMENT GENERAL NEIGE ET GLACE 2015

1. Yves Deflandre et Eddy Gully, Porsche 911, 435 points. 

2. Jean Pierre Vandewauver et Julien Paisse, Porsche 914/6 GT, 494 points.  

3. Michel Closjan et Robert Rorife, Porsche 356 Pré A, 599 points.

4. Dominique Holvoet et Bjorn Vanoverschelde, Toyota MR2, 669 points.

5. Eric et Joa Torrejon, Audi Quattro 80, 747,50 points.

6. Jean Pierre Mondron et Eric Werner, Porsche 911 2,4 S 806 points

7. Michel Decremer et Yannick Albert, Opel Ascona 400, 922 points.

8. Alexandre Leens et Marie Michiels, Mini Austin Cooper S, 941,60 points.

9. Erik Van Peer et Eric Chapa, BMW 2002 TII, 970 points.

10. Dirk Van Rompuy et Cédric Pirotte, Opel Ascona 2000i, 1044 points.

Résultats complets sur le site de l’organisation  http://www.zaniroli.com/neige-et-glace

Sport

About Author

jeanlouis