MOTO GP 2015 : YAMAHA FACTORY EN SCENE A MADRID, LES BLEUS VEULENT TOUT…

 

Avant de plier les gaules et de partir à Sepang en Malaisie pour la première séance d’essais officiels Moto GP de l’année 2015, le team Yamaha Factory s’est présenté à Madrid.

Madrid, pour un tas de raisons, on sait que l’Espagne a claqué les trois titres l’an dernier mais surtout les sponsors titres du team sont espagnols, et accessoirement, l’organisateur du Moto GP aussi est espagnol, la Dorna…

On a donc vu la nouvelle déco des motos M1 2015, on constate que ce qui est écrit en très gros sur les carénages c’est le M de Movistar,  et que Monster est toujours là mais nettement plus petit et plus bas, il faut vraiment aller en Espagne pour trouver des sponsors qui arrivent à remiser en deuxième ordre des boissons énergétiques riches à milliards !

 

LES NOUVELLES ARMOIRIES DES CHEVALIERS BLEUS

LES NOUVELLES ARMOIRIES DES CHEVALIERS BLEUS

 

Monster a fait la gueule mais on imagine que Movistar avait des arguments !

Bon, deux discours chez les pilotes, Rossi le magnifique annonce sans détour qu’il vise son dixième titre cette année, et Lorenzo est d’une modestie inexistante chez des pilotes de haut niveau et donc dictée par des communicants qui ne connaissent rien de ce que peut être un pilote !

Mais pas grave, ce qui a été dit est savoureux, on le laisse à votre estimation…

 

 

D’abord Rossi, façon bien rital, bien Rossi, bien magnifique et tellement plein de rêves…

Valentino, qu’attends-tu de 2015 ?

« La saison 2014 a été très importante parce qu’il fallait que je comprenne mon niveau de compétitivité après avoir passé autant d’années dans le Championnat du Monde MotoGP. Nous avons fait de bonnes courses et j’ai fini juste derrière Márquez dans le classement général, j’ai donc toutes les raisons d’être satisfait de mes performances de l’an dernier. Maintenant j’en veux davantage. Je suis concentré pour faire un bon début de saison et tout de suite être compétitif. Mon team a travaillé très dur l’an dernier et il y avait une excellente ambiance dans notre garage. Silvano (Galbusera) en est maintenant à sa deuxième année à mes côtés et il a donc toutes les informations dont il a besoin pour me rendre plus rapide sur la piste. Je pense que nous verrons les quatre mêmes pilotes dans la lutte pour le championnat. Ce devrait être une belle bataille. »

 Etant donnés tes résultats de l’an dernier, songes-tu à remporter un dixième titre mondial cette année ?

 

ROSSI A MISANO EN 2014

ROSSI A MISANO EN 2014

 

« Je vais simplement me concentrer pour donner le meilleur de moi-même, remporter autant de courses que possible. Et… oui, je pense aussi à mon dixième titre. Ma première pensée, cependant, va à ma M1. Je veux la piloter dès que possible ! »

 Penses-tu que Jorge et toi, quand vous êtes au meilleur de votre forme, soyez capables de battre Márquez ?

 

LES M1, ARMES FATALES?

LES M1, ARMES FATALES?

 

« Márquez avait fait un début de saison parfait l’an dernier, contrairement à Jorge et moi, qui n’étions pas à 100%. Silvano Galbusera venait de rejoindre mon équipe et je devais comprendre certaines choses. Jorge n’était pas au meilleur de sa forme. Nous avons cependant tous les deux fini la saison sur des performances positives et je suis sûr que nous commencerons tous les deux avec une terrible envie de gagner ».

Enfin Lorenzo parle.

 

HEU-REUX!

 

On voit sur les photos qu’il est complètement ragaillardi, ce mec part gagnant, e toutes façons je ne connais pas de pilotes qui partent pour être deuxième, encore moins chez ces mecs là !

Pourtant le discours officiel est incroyablement nuancé.

Les coaches en com ont dégainé, fait le job demandé par les sponsors mais pas un mot de Lorenzo n’est au premier degré.

Bref, la baston entre Rossi et Lorenzo a commencé, celle avec les Honda c’est pour dans quelques jours en Malaisie…

 

Jorge, le début de la saison 2014 avait été difficile, comment te sens-tu cette année ?

« Je pense que je suis en bien meilleure forme. Je suis plus fort physiquement parce que nous nous sommes vraiment concentrés sur mes séances d’entraînement et que je n’ai pas eu à être opéré cet hiver, contrairement à l’an dernier. Je préfère cependant rester prudent en attendant de monter sur la moto et nous verrons ensuite comment ça se passera. »

 

Qu’attends-tu de la saison 2015 ?

 

 

« Comme je le dis toujours, on ne peut pas prédire l’avenir. L’avenir est incertain pour tout le monde et surtout dans le sport, dans le motocyclisme, où tout peut arriver. Evidemment, on a plus de chances d’obtenir de bons résultats si on se prépare bien mais au final il y a beaucoup de facteurs qui entrent en jeu et qui déterminent si on peut se battre pour le titre ou non. L’an dernier, la moto progressait continuellement et j’ai pu monter sur le podium plusieurs fois sur la seconde moitié de la saison. Si nous continuons à progresser et que les autres constructeurs n’avancent pas davantage, je pense que nous pourrons réaliser un bon début de saison. On ne sait jamais si gagner suffira mais être constamment sur le podium nous permettrait de finir le Championnat du Monde assez bien placés. »

Tu étais souvent sur le podium sur la seconde moitié de la saison 2014. Te considères-tu comme l’un des plus sérieux candidats au titre pour cette année ?

 « Je ne l’étais certainement pas l’an dernier parce que je n’avais pas été au niveau sur les premières courses et qu’il y avait eu trop d’erreurs. Je préfère ne pas prendre le rôle du favori parce que cette fois-ci je ne le suis pas. Je pense que le résultat final a reflété la façon dont la saison s’était déroulée. Je pense que Márquez devrait être le favori, et puis ensuite ce devrait être Valentino. Jusqu’à preuve du contraire, Dani (Pedrosa) et moi sommes derrière. »

Non lecteur tu ne rêves pas, ils ont fait dire ça à Lorenzo !

Qui a quand même bien dû se marrer d voir les journalistes faire des yeux tous ronds…

En fait, c’est écrit en langage diplomatique, redit en langage diplomatique mais c’est bel et bien une déclaration de guerre, et l’on verra les effets dès Sepang…

Guerre aux autres, tous les autres, mêmes les Italiens habillés comme lui et qui sont déjà neuf fois champions du monde…

On parie ?

JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS MOTOGP

 

 

 

 

  

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis