SECURITE ROUTIERE : LE PLAN CAZENEUVE

 

 

Sécurité routière : le plan Cazeneuve.

 

Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve

 

Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, vient de présenter un plan d’action en 26 points en faveur de la sécurité routière.

Partant des données, encore provisoires, des accidents de la route qui font état d’une hausse significative (+3,7 % par rapport à 2013) du nombre de morts sur les routes françaises, soit quelques 120 décès de plus, le ministre Cazeneuve lance une grande opération de mobilisation articulée autour de 4 axes principaux :

 

– Sensibiliser, prévenir, former

– Protéger les plus vulnérables

– Lutter sans relâche contre les infractions graves

– Améliorer la sécurité des véhicules et des infrastructures

 

PERMIS DE CONDUIRE

 

Chacun de ces 4 axes se voit attribuer un certain nombre de mesures (26 au total) censées aller dans le sens d’une meilleure sécurité sur nos routes.

 

Mesure n°1 :

Modernisation accrue de l’enseignement de la conduite avec la conduite accompagnée autorisée à partir de 15 ans au lieu de 16.

C’est un vaste programme ! Va-t-on enfin apprendre aux apprentis conducteurs à freiner, à anticiper, à savoir « lire » une route, à prendre conscience des forces physiques qui régissent tout corps en mouvement…

Ou va-t-on continuer à passer des heures à apprendre à faire un  créneau, à faire un demi-tour au milieu d’une route plutôt qu’attendre l’intersection suivante…

Le regretté Jean-Pierre Beltoise qui vient de nous quitter tout récemment, avait créé les centres « Conduire Juste », il serait temps de lui rendre hommage en s’en inspirant pour réellement apprendre à conduire aux apprentis conducteurs !

En revanche, pratiquer la conduite accompagnée à partir de 15 ans semble aller dans le bon sens.

 

Mesures n°2 à n°5 :

Ce sont de simples actions de communication dans les lycées, sur internet et lors de la journée de défense et de citoyenneté que doit suivre tout jeune dans sa 18ème année. Cela ne mange pas de pain mais l’efficacité reste à démontrer.

 

Mesure n°6 :

Abaissement du taux légal d’alcoolémie de 0,5 à 0,2 g/l pour les conducteurs novices. Bien, bonne mesure, mais pourquoi ne pas aller jusqu’à 0 g/l, si l’on veut vraiment marquer les esprits. Mais nous dire que les accidents de la route sont la première cause de mortalité des 18-25 ans, c’est enfoncer une porte ouverte, en effet, mis à part quelques maladies très graves heureusement de plus en plus rares et quelques accidents extraordinaires souvent liés à l’insouciance de la jeunesse (sports extrêmes…), il n’y a aucune raison objective de mourir entre 18 et 25 ans, si ce n’est par accident…

 

Mesure n°7 et n°8 :

Renforcement des contrôles pour la mise en place de dispositifs d’autocontrôle d’alcoolémie dans les boites de nuit et formation des médecins à détecter les problèmes  d’alcool et de stupéfiants lors de consultations visant à contrôler l’aptitude à conduire.

 

Mesures n°9 et 11 :

Interdire le stationnement à proximité des passages piétons (à moins de 5 mètres). Excellente mesure qui permet, grâce à une meilleure visibilité, de pouvoir anticiper, que l’on soit piéton au automobiliste. Comme quoi, de temps en temps, nos élites, ou prétendues telles réfléchissent de manière censée. Il ne reste plus qu’à faire comprendre aux piétons qu’ils peuvent stopper net, en arrêtant simplement de mettre un pied devant l’autre ( !) alors qu’une voiture, même à 30 km/h, parcourra une certaine distance.

Du bon sens, en somme !

 

Mesure n°10 :

Permettre aux maires d’abaisser la vitesse où bon lui semble ! Est-ce pour plaire à la Maire de Paris qui rêve d’une vitesse limitée à 30 km/h dans les rues de la capitale ? Il faut savoir raison garder, les zones 30 km/h risquent de se multiplier, au risque de les banaliser et de les rendre insupportables aux automobilistes, ce qui irait à l’inverse du but recherché. Sans parler de la pollution toujours forte à petite vitesse !

 

Mesure n°12 :

Renforcer le déploiement des radars de feux rouges et les associer à un contrôle de vitesse.

Ah voilà le retour de la répression !!

Celui qui passera à 32 km/h au feu vert sera sévèrement puni. Il est vrai que ces radars ne fonctionnent qu’à 50 % de leurs capacités, puisque n’étant opérationnels que lorsque le feu est rouge. Voici enfin de quoi les rentabiliser !

 

Mesures n°13 à 15 :

Amis motards, en voilà un peu pour vous ! Tout d’abord halte aux plaques d’immatriculation non conformes. Il va falloir entrer dans le moule !

Ensuite, ayez sur vous un gilet jaune, de façon à le vêtir en cas d’arrêt d’urgence. Pourquoi pas, tout ce qui favorise une meilleure visibilité doit être encouragé ! Cette remarque vaut pour le gilet, pas pour les plaques !!

En revanche, bonne nouvelle, les panneaux de signalisation seront installés sur des supports « fusibles », a priori moins traumatisants en cas de chute puisque susceptibles de se casser lors d’un contact.

 

Mesures n°16 à n°18 :

Et revoilà nos radars !!!

Modernisation du parc des 4 200 radars pour lutter contre la vitesse excessive ou inadaptée.

Les infractions graves, contre lesquelles il faut mener une guerre terrible, ce sont uniquement les excès de vitesse bien sûr. Tout un arsenal de mesures visant à déterminer le conducteur : radars double-face, pression sur les entreprises afin de « donner » les noms des vilains délinquants, et désignation, lors de l’immatriculation d’une voiture, d’une personne titulaire du permis qui sera responsable en cas de non identification du conducteur en infraction.

Voilà de quoi traquer le seul coupable d’un excès de vitesse…

 

Mesure n°19 :

Agir contre le défaut d’assurance en vérifiant l’adéquation entre les véhicules assurés  et les véhicules immatriculés !

Incroyable que cette mesure n’existait pas encore ?

Que regardent les forces de l’ordre lorsqu’ils vérifient nos papiers, carte grise et carte verte ?

 

Mesure n°20 :

Mise en place de tronçons tests avec une limitation à 80 au lieu de 90 km/h. Cette mesure ne concerne que certaines routes à double sens réputées particulièrement accidentogènes.

Revoilà le spectre de la limitation à 80 km/h !

Au lieu d’améliorer ces points noirs en les aménageant, il est choisi d’endormir encore davantage le conducteur et de le sanctionner, car sans aucun doute, c’est ici que les contrôles radars seront les mieux cachés.

 

Mesure n°21 :

Expérimentation du double prélèvement salivaire pour le dépistage des stupéfiants. Excellente nouvelle, en souhaitant de tout cœur qu’elle puisse s’adapter également aux tranquillisants et autres médicaments sédatifs qui peuvent perturber la vigilance des conducteurs.

 

Mesures n°22 et n° 23:

Deux mesures qui ne vont pas plaire à tout le monde !!

Interdiction des écouteurs, oreillettes et casques audio pour le conducteur d’une voiture. Enfin une mesure vraiment intelligente. Le conducteur d’une voiture doit être attentif à son environnement visuel et sonore. Tout ce qui l’empêche d’être concentré sur sa conduite doit être banni à l’intérieur d’une voiture.

Précision sur le suteintage des vitres avant des véhicules. En effet, il doit être précisé que ce suteintage doit être interdit, purement et simplement. Il serait même judicieux d’étendre cette interdiction à la vitre arrière car voir à travers la voiture qui vous précède est un gage de sécurité en vous permettant d’anticiper.

Mais bon nombre de voitures officielles sont équipées de ces vitres suteintées, il serait donc fort étonnant que cette mesure aboutisse.

Dommage, car elle aussi découle du bon sens en favorisant la visibilité !!

 

Mesure n°24 :

Réduire les risques de contresens sur autoroute. Cela passe aussi par l’éducation et les infrastructures. Mettre des panneaux sens interdit c’est indispensable, mais pas suffisant. Nombre d’aires de service proposent un cheminement très compliqué rendant parfois difficile l’orientation.

Faire simple est un gage de compréhension !!

 

Mesures n°25 et n°26 :

Il s’agit de soutenir  le projet d’installation de boites noires dans les voitures (projet européen)  et fournir aux collectivités locales tout le soutien nécessaire à l’amélioration de la sécurité routière. Parce qu’il faut bien parler d’Europe et des élus locaux !!

 

 

PERMIS DE CONDUIRE Le nouveau document

26 mesures, pas toutes très intéressantes, mais certaines vont dans le bon sens.

De grâce, Messieurs les décideurs, n’essayez pas de tout régler par la répression, favorisez la formation et l’éducation.

Et surtout, n’oubliez pas le bon sens.

 

CITROENPalais Elysee Presidentielle Photo Adrien CLEMENT Autonewsinfo

 

Et, vous Messieurs les élus, Messieurs les ministres, les députés, les Sénateurs, montrez l’exemple.

Encore ces jours-ci, il nous a été donné l’occasion de voir la voiture d’un maire d’une ville de la banlieue parisienne située entre Neuilly sur Seine et Clichy, toutes vitres teintées, avec un gyrophare bleu et censé être réservé aux très hautes personnalités et aux forces de l’ordre, venir se garer sur un passage piéton, y rester au moins une demi-heure, afin d’attendre l’édile.

Et repartir gyrophare allumé.

Il était 23 heures, il ne devait pourtant pas y avoir urgence !!

Sans parler trop souvent, de vos déplacements, gyrophare allumé, toutes sirènes hurlantes dans les rues de Paris ou d’ailleurs, pour franchir les lignes blanches et bruler les feux rouges…

De grâce, si vous voulez être respecté, soyez les premiers à donner le BON exemple et à RESPECTER les lois que vous VOTEZ et nous IMPOSEZ!

Simple question de BON SENS, non ?

 

Gilles VIRMOUX

Photos : AutoNewsInfo et GOUV

Sport

About Author

gilles