RALLYE MONTE CARLO. SÉBASTIEN LOEB ET KRIS MEEKE À L’ATTAQUE POUR L’HONNEUR!

 

 

 MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-DS3-de-SEB-LOEB


MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-DS3-de-SEB-LOEB

 

Avec deux des trois meilleurs temps mis en jeu ce samedi lors de la troisième étape, disputée entre Gap et Monaco, l’equipe Citroën Total, a encore marqué cette troisième journée du Rallye Monte-Carlo.

Les Norvégiens Mads Østberg et Jonas Andersson progressent au classement général. Ils occupent désormais la quatrième position et sont dorénavant le prelier équipage de la firme aux chevrons, avant l’ultime étape et le passage dimanche dans le redouté et redoutable  Col de Turini.

 

 MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-DS3-de-SEB-LOEB


MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-DS3-de-SEB-LOEB

 

L’engouement populaire autour du Rallye Monte-Carlo ne se démentait pas aujourd’hui. Afin de faire face à d’éventuels problèmes de sécurité dus aux très nombreux spectateurs, la direction de course préférait annuler la première spéciale du jour, l’ES9 et laisser les concurrents filer directement vers Lardier et Valenca – Faye (ES10), un ‘monument’ de plus de cinquante kilomètres.

Les choix de pneumatiques proposés par le manufacturier Michelin conditionnaient une grande partie des performances dans ce long chrono.

Robert Kubica en profitait pour signer le scratch avec quatre gommes super tendres, juste devant Kris Meeke et Sébastien Loeb, partis, eux, en tendres.

Après un passage par l’assistance de Gap, les équipages quittaient les Hautes-Alpes pour se diriger vers Monaco.

 

 MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-CITROEN-DS3-de Kris MEEKE


MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-CITROEN-DS3-de Kris MEEKE

 

Les DS 3 WRC s’illustraient alors avec des meilleurs temps pour Sébastien Loeb, sur les routes majoritairement sèches de Prunières – Embrun (ES11), et pour Kris Meeke, dans la redoutable Sisteron – Thoard. Le Britannique établissait le temps de référence avec une combinaison de deux pneus cloutés et de deux super tendres, plus performante sur une portion glacée et enneigée au cœur de la spéciale.

Toujours régulier, Mads Østberg s’emparait de la quatrième position à l’arrivée de l’ES10. Le Norvégien s’élancera donc ce dimanche matin avec 33 secondes d’avance sur son plus proche poursuivant, .

Dans la catégorie WRC 2, le jeune Français Stéphane Lefebvre creusait un écart de près de trois minutes avec sa DS 3 R5. En FIA Junior WRC, Quentin Gilbert continuait sa domination. À plus de trois minutes, Ole Christian Veiby et Christian Riedemann étaient sur le podium provisoire des DS 3 R3-MAX.

La dernière étape du Rallye Monte-Carlo sera une boucle autour de Monaco : départ à 7h30 pour un premier passage dans Col St Jean – St Laurent, puis La Bollène Vésubie – Sospel avec le sommet du Col de Turini, et, pour finir, un second tour dans Col St Jean – St Laurent en tant que Power Stage et télévisée dès 12h00.

La remise des prix sera organisée Place du Palais à partir de 13h49.

 

 PAROLES DE PILOTES

 MONTE-CARLO-2015-Les-trois-pilotes-de-la-DS3-CITROEN-OSTBERG-LOEB-MEEKE


MONTE-CARLO-2015-Les-trois-pilotes-de-la-DS3-CITROEN-OSTBERG-LOEB-MEEKE

 

Sébastien Loeb : « Nous n’avions plus vraiment la même motivation ce matin. J’ai donc changé de stratégie. Au lieu de croiser les pneumatiques et de passer les trente-cinq kilomètres de Sisteron à sous-virer pour ne pas perdre de temps, j’ai préféré m’amuser un peu en montant des slicks. J’ai essayé d’être offensif pour dominer la voiture et rouler vite. Je suis aussi là pour prendre du plaisir avec la DS 3 WRC et ça a plutôt bien fonctionné aujourd’hui ! »

 

Mads Østberg : « Dans la dernière spéciale du jour, nous avons eu un petit problème technique. Nous avons décidé de nous arrêter pour redémarrer le moteur et finir normalement. Nous ferons le point lors de l’assistance, demain matin. Nous sommes en bonne position, mais le rallye n’est pas encore terminé.  »

 

Kris Meeke : « Tout s’est joué lors des choix de pneumatiques. Dans l’idéal, il aurait été préférable d’avoir des gommes dures dans l’ES11 et des clous dans l’ES12 mais ce n’était pas possible. Il fallait faire des compromis. Nous avons réussi à faire un bon mélange pour signer le scratch dans la dernière spéciale. C’est une petite consolation après ce qu’il s’est passé hier. »

 

LE FILM DU RALLYE

MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-CITROEN-DS3-du-Norvégien-MADS-OSTBERG 4éme et premier des pilotes de la firme zaux chevrons

MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-CITROEN-DS3-du-Norvégien-MADS-OSTBERG 4éme et premier des pilotes de la firme zaux chevrons

 

ES9 : Prunières – Embrun 1 (19,93 km) – La spéciale était annulée par la direction de course. Les conditions de sécurité n’étaient pas réunies pour autoriser le départ.

 

ES10 : Lardier et Valenca – Faye (51,70 km) – Dans la plus longue spéciale du rallye, Robert Kubica signait le meilleur temps avec des pneus super tendres. En gommes tendres, Kris Meeke et Sébastien Loeb complétaient le trio de tête. Sébastien Chardonnet sortait de la route et parvenait à repartir trente minutes plus tard. Ott Tanak partait aussi à la faute et perdait 18 minutes.

 

ES11 : Prunières – Embrun 2 (19,93 km) – Après un passage par le parc d’assistance, les concurrents se dirigeaient vers Monaco. Scratch pour Sébastien Loeb sur des routes majoritairement sèches. Quatrième performance pour Kris Meeke et sixième temps pour Mads Østberg.

 

ES12 : Sisteron – Thoard (36,85 km) – Avec deux pneus cloutés et deux super tendres, Kris Meeke s’adjugeait le meilleur temps, même s’il effectuait un tête-à-queue. Sans clous, Sébastien Loeb se contentait d’un top 10. Malgré un arrêt dans la spéciale, Mads Østberg était dans le rythme de Loeb.

 

Christian COLINET

Photos : Jean Francois THIRY – Gregory PERROT  et TEAM

 

LE CLASSEMENT APRÈS LA 3éme ETAPE SAMEDI 24 JANVIER

MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-CITROEN-DS3-du-Norvégien-MADS-OSTBERG -1er pilote CITROEN

MONTE-CARLO-2015-24-janvier-La-CITROEN-DS3-du-Norvégien-MADS-OSTBERG -1er pilote CITROEN

 

 

  1. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC), en 3h00’39’’9
  2. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC), à 42’’8
  3. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC), à 1’49’’8
  4. Mads Østberg – Jonas Andersson (DS 3 WRC), à 2’42’’8
  5. Dani Sordo – Marc Marti (Hyundai i20 WRC), à 3’16’’1
  6. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC, à 3’20’’8
  7. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC), à 4’51’’7
  8. Martin Prokop – Jan Tomanek (Ford Fiesta RS WRC, à 8’17’’5
  9. Sébastien Loeb – Daniel Elena (DS 3 WRC), à 9’02’’2
  10. Kris Meeke – Paul Nagle (DS 3 WRC), à 10’’06

 

MEILLEURS TEMPS

Sébastien Loeb et Robert Kubica : 4 – Sébastien Ogier : 2 et Kris Meeke 1.

 

LEADERS

ES1 à 6 : Sébastien Loeb

ES7 à 12 : Sébastien Ogier

WRC

About Author

gilles