SÉBASTIEN LOEB ET DANIEL ELENA ET LA DS3 CITROEN EN TÊTE DU RALLYE MONTE-CARLO !

 

 

 MONTE-CARLO-2015-Podium-depart-pour-la-DS3-CITROEN-de-LOEB-ELENA


MONTE-CARLO-2015-Podium-depart-pour-la-DS3-CITROEN-de-LOEB-ELENA

 

 

Auteurs du meilleur temps dans la première spéciale du Rallye Monte-Carlo, Sébastien Loeb et Daniel Elena, rejoignent finalement Gap,à l’issue de la seconde – celle du Col du Corobin – avec treize secondes d’avance au classement général.

Pour cette première journée, l’équipe Citroën Total, place ses trois DS 3 WRC dans le Top 10 après les deux premières spéciales.

Après avoir quitté Monaco jeudi soir à partir de 18h30, les concurrents du Rallye Monte-Carlo entamaient le trajet vers Gap, en passant par les deux premières épreuves spéciales du parcours de cette 83éme édition.

 

MONTE-CARLO-2015-La-DS3-CITROEN-de-LOEB-ELENA.

MONTE-CARLO-2015-La-DS3-CITROEN-de-LOEB-ELENA.

 

Partis en quatorzième position, Sébastien Loeb et Daniel Elena, étaient les plus rapides du tout premier chrono de la saison. Le duo franco-monégasque devançait la Ford Fiesta WRC du surprenant Estonien Ott Tanak de 22’’ et la meilleure des VW Pölo WRC du double Champion du monde en titre, l’autre Seb, Sébastien Ogier de 30’’9  en 21,31 kilomètres.

Sur une route mêlant glace, neige, portions humides et sèches, les deux autres pilotes Citroen, le Britannique Kris Meeke et le Norvégien Mads Østberg, sur les deux autres DS 3 WRC du Citroën Racing, terminaient eux aussi dans ce premier Top 5.

 

MONTE-CARLO-2015-La-DS3-CITROEN-de-LOEB-ELENA.

MONTE-CARLO-2015-La-DS3-CITROEN-de-LOEB-ELENA.

 

Dans la seconde spéciale, entre Norante et Digne-les-Bains, les conditions étaient différentes. Sur une trajectoire salie par le passage des concurrents, Sébastien Loeb allait malgré tout chercher le troisième temps, derriére les deux VW Polo WRC d’Ogier et Latvala, tandis que Kris Meeke et Mads Østberg cédaient un peu plus de terrain.

Au terme de cette courte première étape, Sébastien Loeb rentrait peu avant minuit à Gap en tête, devant Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala. Kris Meeke pointait en sixième position avec une dizaine de secondes d’avance sur Mads Østberg.

Dans la catégorie WRC 2, Stéphane Lefebvre s’installait au premier rang à bord d’une DS 3 R5. En FIA Junior WRC, Quentin Gilbert devançait Terry Folb et Simone Tempestini avec des DS 3 R3-MAX.

Ce vendredi, six épreuves spéciales sont au programme de la deuxième journée pour un total de 134,10 kilomètres chronométrés.

Ouverture du Parc Fermé à 8h10, assistances à Gap à 12h37 et 17h14. L’ordre de départ reste le même qu’aujourd’hui, mais les équipages autorisés à repartir en Rally 2, parmi lesquels le jeune Français Sébastien Chardonnet, ouvriront la route.

 

 PAROLES DE PILOTES

 

 MONTE-CARLO-2015-Seb-LOEB-leader-jeudi-soir.


MONTE-CARLO-2015-Seb-LOEB-leader-jeudi-soir.

 

Sébastien Loeb :

« La première spéciale était très verglacée. Sans les temps intermédiaires, je ne savais pas où j’en étais par rapport aux autres pilotes et j’ai été surpris de voir les écarts à l’arrivée. Quand on roule durant vingt kilomètres sur la glace, on n’a pas l’impression d’aller vite, mais ça devait être efficace ! Nous avons roulé fort dans l’ES2 sur des routes très sales. Il y avait de la terre et de l’herbe dans tous les virages. Sur un Monte-Carlo tout peut arriver. Ça va être encore très long. En quelques sortes, je suis rassuré sur le rythme qu’on est capable de prendre. J’espère que ça va être bien gelé et que les cordes ne seront pas trop sales demain. »

Pour sa part, Yves Matton, le Directeur de Citroën Racing, ajoutait :

« Nous avons vécu une première soirée particulièrement compliquée, avec des conditions changeantes en fonction des ordres de passage. Les routes ont évolué de manière importante. Sébastien Loeb s’en est le mieux sorti avec un très bon chrono dans l’ES1. Mais l’exploit du jour est sans doute sa performance dans l’ES2, où il minimise le temps perdu sur ses concurrents directs. Il continue de nous étonner ! Ces premiers résultats montrent que les évolutions techniques apportées à la DS 3 WRC portent leurs fruits. Kris Meeke et Mads Østberg ont des objectifs différents. Ils gèrent un championnat et n’ont pas pu afficher le même rythme que les pilotes qui ont poussé dans l’ES2 pour faire la différence. Ce n’est que la première soirée du Rallye Monte-Carlo. Les trois spéciales de demain matin auront certainement une grosse influence sur le reste de la c ourse. »

 

 

 MONTE CARLO 2015 -Les concurrents de ce 83éme MONTE CARL


MONTE CARLO 2015 -Les concurrents de ce 83éme MONTE CARL

 

LE FILM DU RALLYE

 

ES1 : Entrevaux – Rouaine (21,31 km) – Première spéciale de nuit avec des portions sèches, puis humides, des plaques de verglas et une section enneigée. Sébastien Loeb signait le meilleur temps en partant en quatorzième position. Malgré ces conditions très délicates, Kris Meeke et Mads Østberg s’illustraient aux quatrième et cinquième places.

Superbe performance de l’équipage ‘ vedette ‘ de ce 83éme Rallye Monte Carlo, les nonuples Champions du monde de retour aux affaires et qui au volant de leur DS3 Citroën ‘usine‘ s’offrent le luxe d’entamer par une victoire cette épreuve inaugurale du Championnat du monde des Rallyes 2015, creusant d’entrée des écarts énormes et impressionnants !

Loeb qui lançait :

« La spéciale était complètement glacée. J’ai dit à Daniel que j’étais complètement arrêté à trois kilomètres de l’arrivée mais on dirait que ce n’était pas trop mal, je suis content de ce chrono. »

Effectivement, avec un chrono de 15’53’’5, ils relèguent leurs dauphins, les surprenants Estoniens Ott Tänak Ott et Raigo Mõlder, seconds au volant de l’une des Ford Fiesta RS WRC ‘ officielle ‘ en 16’15’’5, à … 22’’

Tanak qui confiait :

« C’est vraiment très difficile, cette position -12éme- sur la route nous a bien aidé, il y avait plus d’adhérence. »

Avec un chrono de 16’24’’4, les doubles Champions du monde Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, au volant de leur Volkswagen Polo R WRC et qui ouvraient la route de cette ES1, celle entre Entrevaux et Rouaine et longue de 21,31 km, avec la montée du col de Laval, se classent 3émes, à … 30’’9.

Pour info, rappelons que Sébastien Loeb s’est élancé lui plus loin, en quatorzième position.
Cette 1ére spéciale était verglacée essentiellement avant et après le col, les clous se montrant, naturellement fort utiles !

Ogier qui indiquait :

« Cette mise en jambe était complètement glacé, il y avait une adhérence très mince. Nous n’avons pas voulu prendre trop de risques. Peut-être que le temps ne sera pas très bon mais le rallye est encore long. »

Ensuite, à 32’’6, on pointe Kris Meeke et sa DS3 Citroën qui lâchait :

« J’ai bien aimé mais c’était vraiment très délicats. Nos ouvreurs ont fait du très bon boulot, je suis content. »

Mais son équipier, le Norvégien Ostberg, 5éme à 36’’1, précisait, lui :

« Nous n’avons pas de mots pour décrire cette spéciale. J’ai essayé d’éviter les erreurs. »

Cela est clair et prouve l’entame difficile de ce 83éme Monte Carlo!

Suivent et dans l’ordre, la 1ére Hyundai i20 WRC du Belge Thierry Neuville, à 37’’6, la Ford Fiesta RS WRC du Français Bryan Bouffier à 41’’7, puis la seconde VW Polo WRC du Finlandais Latvala à 43’’ , la Ford Fiesta RS du Norvégien Henning Solberg à 44’’9 et celle d’Elfyn Evans à 46’’7 qui compléte ce 1er Top 10 et précéde une autre Ford du Polonais Robert Kubica 11éme, lui, à 47’’9

 

ES2 : Norante – Digne-les-Bains (19,68 km) – Avec du gravier sur la trajectoire, il devenait de plus en plus difficile de réaliser une performance au fil des passages. Premier sur la route, Sébastien Ogier était le plus rapide devant Jari-Matti Latvala et Sébastien Loeb. Neuvième temps pour Kris Meeke et onzième pour Mads Østberg.

Devancé lors de la 1ére spéciale en ce debut de nuit, Sébastien Ogier prend vite sa revanche en remportant l’ ES2, entre Norante et Digne-les-Bains et ses 19,68 km. Cette spéciale comportait la montée de deux cols  avec celui du Corobin que les concurrents du Monte Carlo n’avaient plus franchi dans ce sens depuis une quinzaine d’années !

13’’57’’1 pour Ogier qui confiait :

 « Je suis satisfait d’être ici, car cette seconde spéciale était difficile. Ouvrir la route n’est pas simple et j’ai fait le mauvais choix de pneus.»

Il devance son équipier le Finlandais Latvala, second avec la deuxiéme VW Polo WRC en 14’07’’8, à 10’’7

Victorieux de la 1ére spéciale, Sébastien Loeb se classe au 3éme rang derriére les deux VW avec sa DS3.

Son temps ?

14’14’’7, à 17’’6 !

Loeb qui expliquait :

« Il y avait beaucoup de terre à chaque virage, c’était assez difficile. J’ai attaqué mais c’était très sale. »

Derrière ce trio, suivent dans l’ordre, la Ford d’Elfyn Evans en 14’15’’4 à 18’’3, la 3éme VW Polo WRC de Mikkelsen en 14’20’’7 à 23’’6,  la 1re des Hyundai i20 WRC de Sordo en 14’28’’2 à 31’’1, la Ford de Tanak en 14’31’’3 à 34’’2, celle de Prokop en 14’40’’2 à 43’’1, la DS3 de Meeke en 14’41’’9 à 44’’8, la seconde Hyundai i20WRC deNeuville en 14’43’’9 à 46’’8, la 3éme DS3 Citroen de Mads Ostberg en 14’47’’3 à 50’’2 etla Ford Fiesta d’Henning Solberg 14’47’’4 à 50’’3

Au classement général provisoire à l’issue des deux premières spéciales, la DS3 de Loeb-Elena occupe le commandement en 30’’08’’2, devançant de 13’’3 la VW Polo WRC de Sebastien Ogier et Julien Ingrassia, et de 36’’1, celle du Finlandais Jari-Matti Latvala.

Ensuite, on pointe la 1ére Ford d’Ott Tanak qui est à 38’’6 Et qui précède celle d’Elfyn Evans, 5éme à 47’’4 .

Le Top 10 provisoire étant complété, par la DS3 de Meeke à  59’’8 qui devance d’un dixième la VW Polo WRC d’Andreas Mikkelsen, à 59’’9, puis la Hyundai i20WRC de Thierry Neuville à 1’06’’8, la DS3 de Mads Ostberg à 1’08’’7 et la Ford Fiesta de Henning Solberg 10éme à 1’17’’6.

La Ford de Martin Prokop est à 1’18’’9, et la seconde Hyundai i 20 WRC de Dani Sordo, elle, 12éme à 1’24’’9.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Jean François THIRY et TEAM

 

LE CLASSEMENT  GENERAL PROVISOIRE APRÈS JOUR 1

 

 WRC-2015-MONTE-CARLO-DS3-de-LOEB-ELENA


WRC-2015-MONTE-CARLO-DS3-de-LOEB-ELENA

 

  1. Sébastien Loeb – Daniel Elena (DS 3 WRC) en 30’08 2
  2. Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (Volkswagen Polo R WRC) à 13.3
  3. Jari-Matti Latvala – Miikka Anttila (Volkswagen Polo R WRC) à 36.1
  4. Ott Tanak – Raigo Molder (Ford Fiesta RS WRC) à 38.6
  5. Elfyn Evans – Daniel Barritt (Ford Fiesta RS WRC) à 47.4
  6. Kris Meeke – Paul Nagle (Citroën DS3 WRC) à 59.8
  7. Andreas Mikkelsen – Ola Floene (Volkswagen Polo R WRC) à 59.9
  8. Thierry Neuville – Nicolas Gilsoul (Hyundai i20 WRC) à 1’06.8
  9. Mads Østberg – Jonas Andersson (Citroën DS3 WRC) à 1’08.7
  10. Henning Solberg – Ilka Minor (Ford Fiesta RS WRC)  à 1:’17.6

 

MEILLEURS TEMPS

Sébastien Loeb et Sébastien Ogier 1.

LEADERS

ES 1 et 2 : Sébastien Loeb

WRC

About Author

gilles