MOTOGP 2015 : LA DUCATI 2015 NE SERA PAS A SEPANG

PAS DE GP 15 POUR L’INSTANT!

 

La Ducati 2015, dite GP15, c’est la première vraiment issue de l’ère Gigi dall’ Igna, ex sorcier chez Aprilia, nouveau « deux ex machina » à Bologne.

Tout le monde l’attend avec impatience, comme la moto qui redonnera la victoire à la maison rouge, Gigi dall’ Igna a d’ailleurs annoncé fièrement que cette année, il fallait ramener au moins une victoire à la maison…

Le problème, tout simple, est que la moto n’est pas prête.

Elle le serait pour Sepang 2, c’est-à-dire du 23 au 26 février.

On roulera donc à Sepang 1 sur les modèles GP14-3.

Inconnus au bataillon.

Alors pourquoi aller quand même rouler à Sepang 1, le 4 février,  claquer des sommes pharaoniques pour rouler avec une moto qui ne roulera jamais ?

 

LA GP 15 EST LA,  DANS LA TÊTE DE GIGI

LA GP 15 EST LA, DANS LA TÊTE DE GIGI

 

Notre confrère Philippe Debarle d’ailleurs pose la question avec malice…

D’abord, il ya sûrement des réglages informatiques à finaliser et pour lesquels la moto 2015 n’est pas absolument obligatoire.

Et surtout, il y a une journée Michelin, réservée aux testeurs, la dernière des quatre prévues pour cette session Sepang 1 !

On a répété hier que pour beaucoup d’ingénieurs, le changement de marque et de taille de pneus  (on roulera en 17 pouces, la taille grand public, il s’agit du diamètre des jantes), serait le passage le plus difficile pour les pilotes en 2016, bien plus que la standardisation de l’électronique.

Et ça, moto version 2015 ou pas, pas question de louper ça.

Bon, certains penseront que claquer des sommes pareilles pour aller essayer des pneus qui ne seront d’ailleurs pas dans leur configuration définitive, c’est absurde c’est oublier que même chez le motard de base qui roule en 125,et contrairement à ce qui se passe dans l’automobile grand public, le pneu est déjà un élément sur lequel on a des exigences.

Alors chez les pilotes du MotoGP, titulaires ou testeurs, ça tourne à l’agnostique !

 

Et puis, billets d’avion et hôtels avaient réservés et payés, les pilotes sont payés avec ou sans essais, on reste dans le budget prévu, même s’il est colossal !

Et puis en fait ils font ce qu’ils veulent, si leur moto n’est pas prête, inutile d’aller se ridiculiser comme Peugeot vient de le faire au BaBa, le Buenos Aires-Buenos Aires (même si Peterhansel , le meilleur pilote au monde, arrive à faire parfois des chronos,  il est à des heures des leaders !)

D’ailleurs, sous cette appellation GP14-3, il ya peut-être déjà des trucs plus ou moins cachés qui viennent de la GP15 !

C’est au chrono que l’on verra ça…

Le seul de notre profession qui ne se trompe jamais…

 

 JEAN LOUIS BERNARDELLI

PHOTOS CONSTRUCTEUR ET MOTOGP

 

 

Moto Moto - Vitesse Sport

About Author

jeanlouis