L’ANCIEN PILOTE AUTOMOBILE ALLEMAND DIETER SCHORNSTEIN NOUS A QUITTE…

 

 

 

 DIETER SHORNSTEIN Aux 24 Heures du MANS avbec la PORSCHE 956 - Photo Manfred GIET

DIETER SHORNSTEIN Aux 24 Heures du MANS avbec la PORSCHE 956 – Photo Manfred GIET

 

 

 

On vient de l’apprendre, en moins de trois semaines, le sport automobile Allemand, vient de perdre deux pilotes, qui entre 1965 et 1990, se sont forgés une belle réputation outre-rhin, que ce soit en circuit ou en hors-pistes.

Si le citoyen d’Aix-La-Chapelle, Dieter SCHORNSTEIN, décédé le 19 décembre, à l’âge de 74 ans, s’est exclusivement illustré à bord de puissants véhicules du constructeur PORSCHE en circuits, Klaus FRITZINGER de Kaiserslautern, en Rhénanie-Palatinat décédé, lui, le 9 janvier 2015, au lendemain de son 78ème anniversaire, quant à lui, s’illustra tant en circuit , qu’en rallye.

Durant quelques décennies, tous deux contribuèrent largement à faire évoluer le sport auto Allemand dans les disciplines représentatives dans lesquelles, ils concoururent, et même au-delà, puisqu’à la fin de leur carrières respectives, ils n’hésitèrent pas à s’immiscer dans leur sport préféré, en tant que patron de Team, ou comme pilote consultant.

 

 

DIETER SCHORNSTEIN: UN PORSCHISTE CONVAINCU

Dieter SCHORNSTEIN Portrait - Photo Publiracing

Dieter SCHORNSTEIN Portrait – Photo Publiracing

 

Dieter SCHORNSTEIN, le pilote d’Aix-La-Chapelle, la cité de Charlemagne, débuta relativement tard dans le sport automobile, puisqu’il affichait déjà… 35 balais comme on dit, lorsqu’il fit ses premières armes en circuit sur une PORSCHE 911 Carrera RS privée et au volant de laquelle l’industriel Allemand, récolta rapidement ses premiers accessits, grâce à son pilotage efficace et sans bavures.

Engagé dans le très réputé Team Porsche des frères KREMER, le Team basé à Cologne, sa première participation se solda par une victoire sur le toboggan du fameux Nürburgring à bord d’une PORSCHE 934.

Par la suite, il figura régulièrement dans le peloton de tête des aspirants à la victoire dans les très relevées manches du Championnat Allemand DRM sur des PORSCHE 934 ou 934/5.

Entre 1978 et 1980, outre le Championnat Allemand DRM, Dieter disputa également le Championnat du Monde Protos, au volant d’une Porsche 935/77A du Team KREMER, avant de créer sa propre écurie dès 1979.

Assisté d’Edgard DÖREN, il termina sur la troisième marche du podium aux 6 HEURES DE DIJON et de SILVERSTONE en 1978 mais dut abandonner aux 24 HEURES DU MANS, cette même année et lors sa première participation, en compagnie de Philippe GURDJIAN et de Louis KARGES, alias « JOHN WINTER ».

En 1979, cette fois dans le baquet d’une PORSCHE 935/77A du Team à son nom mais préparée par l’équipe de Reinhold JOEST, SHORNSTEIN, termina au Mans, 7ème rang du général avec DÖREN et VON TSCHIRNHAUS et un an plus tard, toujours aux 24 HEURES DU MANS, avec  GROHS et VON TSCHIRNHAUS il termina 8ème au général et 1er du Groupe 5.

En 1981, avec une PORSCHE 935J et toujours préparée par l’équipe JOEST, il disputa en parallèle les Championnats d’Allemagne DRM et du Monde en sports-protos et c’est dans cette dernière discipline, qu’il remporta son plus grand succès.

Victoire décrochée aux 6 HEURES DE SILVERSTONE,  associé à Harald GROHS et au très réputé rallyeman, Walter RÖHRL.

Aux 24 HEURES DU MANS, cette même année, Dieter, faillit récidiver pour une victoire en Groupe 5, terminant finalement second et dixième du général toujours avec GROHS et VON TSCHIRNHAUS.

Une chose toutefois le marqua tout au long de sa carrière:

Le fait de ne jamais avoir remporté le prestigieux Championnat allemand DRM, discipline où son meilleur classement se solda par une septième place finale en 1982, année où son pilote et grand ami, le Strasbourgeois Bob WOLLEK décrocha le titre DRM pour le Team SCHORNSTEIN VEGLA-SEKURIT, ce dont il fut fier comme un paon !

 

 DIETER SHORNSTEIN PORSCHE 935.


DIETER SHORNSTEIN au volant de sa  PORSCHE 935

 

Aux 24 HEURES DU MANS, une épreuve qu’il adorait par-dessus tout, sa dernière participation avec une PORSCHE 956 de son propre Team, remonte à l’édition 1984, lorsqu’associé à « JOHN WINTER » et Volker MERL, il tira le rideau sur cette épreuve avec son meilleur résultat obtenu dans la course Sarthoise, avec un 5ème rang final.

Et à propos des 24 HEURES DU MANS qu’il disputa à cinq reprises, il avait pour coutume de s’y rendre d’Aix-La Chapelle… à vélo, toujours accompagné de son copain, le regretté Bob WOLLEK, décédé accidentellement aux USA, lui le 16 mars 2001, alors qu’il préparait les 12 Heures de Sebring, après avoir été renversé par un camion alors qu’il effectuait un entrainement… à vélo !

Au Championnat du Monde des Sports-protos durant ses deux dernières années d’activité, on retrouvait régulièrement son nom dans le Top-Ten des classements.

Fin 1984, il se retira complètement du sport-auto comme pilote actif pour se consacrer exclusivement à son entreprise de construction métallique, en entretenant sa forme par le vélo et le football, en tant que grand passionné qu’il était.

Malheureusement, la maladie viendra brutalement mettre fin aux nombreux projets qu’il avait encore.

Fait unique, durant toute sa carrière il n’a piloté que des voitures de course du constructeur PORSCHE , comme quoi les virus existent encore!

Il avait d’ailleurs comme seul slogan:

PORSCHE UN JOUR, PORSCHE TOUJOURS!

 

Manfred GIET

Photos : PUBLIRACING

 

(A suivre le sujet sur KLAUS FRITZINGER: UN SPORTIF POLYVALENT)

 

Nécrologie

About Author

gilles