JEAN PIERRE BELTOISE NOUS A QUITTE…

 

FRANCOIS-CEVERT-HOMMAGE-MONTLHERY-Jean-Pierre-BELTOISE-5-octobre-2013-photo-Gilles-VITRY.

FRANCOIS-CEVERT-HOMMAGE-MONTLHERY-Jean-Pierre-BELTOISE-5-octobre-2013-photo-Gilles-VITRY.

 

On vient d’apprendre une bien triste nouvelle et qui nous touche tout particuliérement

Notre ami Jean Pierre Beltoise est mort et vient de nous quitter ce lundi matin

L’ancien brillant pilote Jean-Pierre Beltoise a été victime de deux accidents vasculaires cérébraux successifs survenus le 31 décembre et le 1er janvier et alors qu’il se trouvait en vacances dans sa propriété de Saly Portudal au sud de Dakar au Sénégal.

On pense trés fort à sa femme Jacqueline et à des deux fils Anthony et Julien

JPB avait 77ans étant né le 26 avril 1937.

 

 

 Jean-Pierre-Beltoise-GP-de-Zandvoort-1968


Jean-Pierre-Beltoise-1er podium : Second du GP-de Hollande à Zandvoort-1968

 

Jean-Pierre Beltoise restera comme l’homme du renouveau, celui qui, au milieu des années 60 et après une formidable carrière de pilote moto, a relancé le sport automobile français.

Jean-Pierre Beltoise a effectivement débuté en  compétition par la moto, accumulant onze titres de Champion de France.

C’est tout jeune qu’il se rend régulièrement, depuis la rue St Honoré au cœur de Paris et où ses parents tiennent une boucherie, sur l’autodrome de Montlhéry pas très loin de la propriété de ses grands-parents paternels située à Orly-ville et pour y suivre les exploits des vedettes de l’époque, les deux Jojo , Georges Monneret et Georges Houel.

Du coup, bien conseillé par les deux Champions, il décide de se lancer lui aussi  à son tour et de faire carrière.

Il roule et brille rapidement au guidon d’une Jonghi 125 cm³ et de ses Bultaco, en 125 et 250 cm³

Mais il va vite entamer une seconde carrière en automobile, recruté par René Bonnet qui l’inscrit pour piloter l’une de ses voitures, d’abord à la célèbre Targa Florio avant de l’engager aux 24 Heures du Mans en 1963 et 1964 aux côtés de Gérard Laureau et de Roland Charrière.

Mais cette année-là à l’occasion des 12Heures de Reims sur le circuit de Gueux, il est victime d’un terrible accident dont il sortira finalement indemne mais tout de même lourdement handicapé car il lui fera perdre l’usage d’un bras. Au Professeur qui l’opère, il ordonnera de le lui positionner pour pouvoir tenir un …volant !

Visiblement doué, le jeune apprenti-champion effectue son grand retour en 1965 et est alors embauché et enrôlé par la jeune écurie Matra-Bonnet devenue rapidement Matra Sports. Il brille d’abord en F3  remportant de nombreuses victoires et le Championnat de France

Un an plus tard, en 1966, aprés avoir triomphé dans le GP de Monaco de F3, il s’aligne dans le Championnat d’Europe de Formule 2  avec l’équipe Matra, que dirige d’une main de fer Claude Le Guezec. Débute en Grand Prix lors de l’épreuve sur le redoutable Nurburgring, la course mêlant à l’époque, des monoplaces de F2 aux F1. Se classe 8ème. Au mois d’Août, gagne la Course de Côte du Mont-Dore.

En 1967, remporte la fameuse Temporada qui se déroule l’hiver pendant l’inter-saison en Argentine puis finit second du Championnat de F2, derrière un autre pilote Matra, le jeune Belge Jacky Ickx. Et courre aussi en F1 avec la Matra  MS7

 

 JEAN PIERRE BELTOISE et la MATRA F1.


JEAN PIERRE BELTOISE et la MATRA F1.

 

En, 1968, il est enfin sacré Champion d’Europe de F2 avec cinq victoires. Décroche son premier podium lors du GP de Hollande à Zandwoort, qu’il termine à la seconde place.

La saison suivante, Jean-Pierre décrochera plusieurs fois un podium, et notamment une seconde place lors du Grand Prix de France sur le circuit de Charade. Se classe 5ème du Championnat du monde. 1er avec Pesca des 1000 Km de Paris à Montlhéry.

En 1970, Jean-Pierre termine 3ème, lors des GP de Belgique et d’Italie.Victorieux pour la 5éme année consécutive de la Course de Côte du Mont-Dore, créée par le Docteur Yves Auriacombe. Et aussi des 1000 Km de Buenos-Aires avec Henri Pescarolo et la Matra. Rempôrte toujours au volant de la Matra du Mans qu’il partage avec Patrick Depaillet et le co pilote Jean Todt, le Tour de France Automobile

La saison suivante, restera comme la pire de sa carrière. En effet lors des 1000Km de Buenos-Aires en Argentine, il sera reconnu à l’origine de l’accident mortel du pilote Italien Ignazio Giunti qui tentait de doubler Mike Parkes. JPB poussant sa Matra en panne sur la piste. La CSI (Commission Sportive Internationale) Future FIA, lui suspend sa super licence pendant 3 courses.

En 1972, il quitte l’équipe Matra de GP de Jean Luc Lagardère et rejoint le Team Britannique saison, BRM. Mais conserve son volant chez Matra pour les courses d’endurance.

 

JEAN-PIERRE-BELTOISE-1er-GP-de-MONACO-avec-la-BRM-en-1972

JEAN-PIERRE-BELTOISE-1er-GP-de-MONACO-avec-la-BRM-en-1972

 

Au volant de sa monoplace anglaise la BRM P180, à Monaco, le dimanche 14 mai 1972, Jean-Pierre Beltoise dans des conditions dantesques, et malgré le handicap de son bras, va remporter son unique victoire en GP en Championnat du monde de F1.

Sur une piste détrempée par le violent orage, Jean-Pierre, qui s’était élancé de la 4ème position sur la grille de départ, va s’emparer dès le départ du commandement, menant la course du premier au dernier tour, triomphant finalement en précédant la Ferrari de Jacky Ickx et la Lotus-Ford Cosworth du futur Champion du monde, le Brésilien Emerson Fittipaldi. Signant un sensationnel exploit !

Ce sera la seule victoire en Championnat du monde de F1 de sa carrière, JPB remportant le 22 octobre 1972, un autre succès en F1, le World Championship Victory Race à Brands Hatch, une course hors-championnat, précédant les deux Surtees de Carlos Pace et Andréa de Adamich. Au Mans associé au Néo-Zélandais Chris Amon, et alors que l’équipe Matra va décrocher avec le tandem Henri Pescarolo-Graham Hill, la 1ère de ses trois victoires consécutives, le moteur de leur Matra MS 670,casse dès le 1er tour… Il se consolera en gagnant les 1000 Km de Paris, épreuve disputée sur le circuit de Rouen-Les Essarts en compagnie de Gérard Larrousse.

En 1973, Jean-Pierre dispose d’une BRM P160 version E, qui se révèle rapidement, ni fiable, ni performante. Avec cette monoplace il n’obtient qu’une 4ème place lors du GP du Canada. Aux 24 Heures du Mans, en compagnie de son beau-frère – l’inoubliable François Cevert, et alors que Matra triomphe à nouveau avec l’équipage formé d’Henri Pescarolo et de Gérard Larrousse, Beltoise connait une nouvelle désillusion, leur Matra MS 670 B, et après avoir mené deux heures durant, renonçant au milieu de la nuit après 157 tours.

En 1974, à Kyalami en Afrique du Sud, au volant d’une nouvelle monoplace, la BRMP201, Jean-Pierre terminera second. Sa seule perf de l’année !

A la fin de la saison, Jean-Pierre quitte définitivement la F1.

 

 MATRA-24H-DU-MANS-1972-Jean-Pierre-BELTOISE-Photo-Michel-Picard-pour-autonewsinfo.


MATRA-24H-DU-MANS-1972-Jean-Pierre-BELTOISE-Photo-Michel-Picard-pour-autonewsinfo.

 

Fort heureusement pour lui, dans le Championnat du monde d’endurance, il remporte enfin ses premières victoires, triomphant à quatre reprises avec la Matra-MS670C. Aux Six Heures de Watkins Glen, aux 1000 Km du Paul Ricard, aux 1000 Km du Nurburgring et aux 1000 Km de Brands Hatch avec Jean-Pierre Jarier. Devenant avec l’équipe Matra et les pilotes Jarier, Ickx, Larrousse et Pesca Champions du monde d’endurance.

Mais nouvelle déveine au Mans, sa Matra qu’il partage cette fois avec Jean-Pierre Jarier, abandonnant une fois de plus, et ce, alors que Matra va triompher pour la 3ème fois avec comme en 1973, le duo Pescarolo-Larrousse !

Par la suite, il pilotera  en endurance pour Ligier (1975), Inaltera-Rondeau (1976-77)

Il se tourne alors vers les courses de voitures de tourisme, pilotant des Peugeot et des BMW.

Décrochant deux titres en 1976 et 1977 avant de s’imposer ensuite également en Rallycross étant sacré Champion de France en 1979 avec l’Alpine préparée par Michel Jacquier-Laforge de Politecnic à Grenoble.

 

MAGASIN-LES-1000-MILES-DE-JEAN-PIERRE-BELTOISE-A-MONTHLERY

Son  célèbre garage-LES-1000-MILES de JEAN-PIERRE-BELTOISE-A-MONTHLERY

 

Sa carrière terminée, celui qui a véritablement relancé le sport automobile en France, tout comme François Guiter, le patron du département compétition de ELF et curieusement disparu il y a quelques semaines le 9 novembre 2014, Jean Pierre va la consacrer à la sécurité créant sur le circuit de Trappes, racheté à Iveco, l’Ecole Conduire Juste.

En Formule 1, en neuf saisons entre 1966 et 1974, il a disputé 85 Grands Prix, obtenu huit podiums dont une victoire à Monaco, trois deuxièmes places aux GP de Hollande, de France et d’Afrique du Sud et quatre troisièmes places, en Espagne, Italie – deux fois – et Belgique.

Il a disputé quatorze fois les 24 Heures du Mans entre 1963 et 1979, avec les équipes DB (2), Matra (7), Ligier (2) et Inaltéra -Rondeau (3), obtenant on meilleur classement en 1969, finissant avec Piers Courage, 4ème avec une Matra MS650.

En mai dernier, Benoit Abdelatif l’organisateur des trés réputées ‘ Classic Days ‘ et le circuit de Magny Cours, lui avaient rendu Hommage en l’invitant comme VIP de l’édition 2014.

 

CLASSIC-DAYS-20214-HOMMAGE-A-JEAN-PIERRE-BELTOISE-Photo-Bernard-CANNONE

CLASSIC-DAYS- Mai 2014-HOMMAGE-A-JEAN-PIERRE-BELTOISE-Photo-Bernard-CANNONE

 

Jean-Pierre avait épousé en seconde noce Jacqueline Cevert – la sœur du regretté François Cevert – Sa 1ère épouse Eliane, ayant au volant de sa Mara Djet, en 1966, trouvé la mort dans un accident de la route sur l’autoroute du sud, du côté d’Arpajon au sud de Paris

Ces dernières années, il a été à l’origine de la création du magnifique circuit de la Haute Saintonge situé près d’Angoulême et que dirige depuis cinq ans, son fils cadet, Julien

Avec Jacqueline, Jean-Pierre a eu deux fils tous deux pilotes, Anthony et Julien.

 

La famille BELTOISE - LA VALLEE A ST VRAIN.

La famille BELTOISE – LA VALLEE A ST VRAIN.

 

Il partageait sa vie entre sa propriété de La Vallée à Saint Vrain dans l’Essonne et sa maison de la Villa du Roule à Neuilly.

Jean-Pierre Beltoise était Président d’honneur de DCA, l’association de Défense des Citoyens Automobilistes.

J’ai, en ce début d’année, le cœur qui saigne, car Jean-Pierre a été ma première idole, avec toute la bande des pilotes Matra de Marcel Chassagny, les Cevert, Jaussaud, Offenstadt, Servoz Gavin et Pesca.

 

 Autour-de-JOJO-HOUEL-Jean-Charles-KARMAN-Jacqueline-rt-Jean-Pierre-BELTOISE-Photo-Gilles-GAIGNAULT.


Au restaurant LE VOLANT. Autour-de-JOJO-HOUEL-Jean-Charles-KARMAN-Jacqueline-et-Jean-Pierre-BELTOISE

 

La vie m’a ensuite permis de faire partie de ses proches.

Loprs des inoubliables diners d’anniversaire chez notre ami JOJO, alias Georges Houel, au fameux restaurant de la Rue de la Smala et devenue ensuite Beatrix Dussanne dans le 15éme, derriére la Tour Eiffel. JOJO, l’ancien brillant Champîon moto et excellent rallyman, disparu le 10 avril 2008, à 95 ans. JOJO que JP appréciait énormément

Je n’oublierais jamais, non plus, les parties de pétanque, et notamment en vacances chez l’ami Bernard Teulé, le patron du circuit de Pau Arnos.

La rédaction d’Autonewsinfo attristée par cette terrible nouvelle, présente toutes ses plus sincéres condoléances à la famille Beltoise.

 

Gilles GAIGNAULT

Photos :  Manou ZURINI- Thierry COULIBALY- Michel PICARDEmmanuel LEROUX – Bernard CANNONE – DR

 

LE COMMUNIQUE OFFICIEL DE LA FAMILLE

 « Suite à un AVC le 31 décembre au matin et une hémorragie cérébrale le 2 janvier le plongeant dans le coma, Jean-Pierre Beltoise, hospitalisé à Dakar depuis 6 jours, est décédé ce lundi 5 janvier ».

 

 F1-MONACO-1972-Victoire-sous-la-pluie-de-la-BRM-de-Jean-Pierre-BELTOISE


F1-MONACO-1972-Victoire-sous-la-pluie-de-la-BRM-de-Jean-Pierre-BELTOISE

 MATRA-LA-BANDE-DES-PILOTES-du-PRESIDENT-MARCEL-CHASSAGNY-PDG-de-la-firme


1966 – MATRA-LA-BANDE-DES-PILOTES-du-PRESIDENT-MARCEL-CHASSAGNY-PDG-de-la-firme. DEPAILLER-FIORENTINO- JAUSSAUD-LARROUSSE-BELTOISE-JABOUILLE- CEVERT et PESCA

MICHEL-HOMMELL-avec-Jacqueline-et-Jean-Pierre-BELTOISE-Photo-Emanuel-LEROUX

L’Editeur automobile MICHEL-HOMMELL-avec-Jacqueline-et-Jean-Pierre-BELTOISE-Photo-Emanuel-LEROUX

 FRANCOIS-CEVERT-MONTLHERY-Hommage-5-oct-2013-Sir-Jackie-STAWART-JP-BELTOISE-et-Henri-PESCAROLO-Photo-autonewsinfo.


FRANCOIS-CEVERT-MONTLHERY-Hommage-5-oct-2013-Sir-Jackie-STAWART-JP-BELTOISE-et-Henri-PESCAROLO-Photo-autonewsinfo.

BELTOISE-Inauguration-rue-par-NKS-qui-va-devoiler-la-plaque-JPB-de-Manou-Zurini.j

12 Octobre 2010  MONTLHERY – BELTOISE-Inauguration-rue qui porte son nom par-NKM-qui-va-devoiler-la-plaque-JPB-de-Manou-Zurini.

fRANCOIS-GUITER-avec-Jean-Poierre-BELTOISE-et-Jackie-STEWART-au-circuit-des-Remparts-a-ANGOULEME-2010.

FRANCOIS-GUITER-avec-Jean-Pierre-BELTOISE-et-Jackie-STEWART-au-circuit-des-Remparts-a-ANGOULEME-2010 avec au micro François GRANET.

Une belle brochette avec  Mazet-Larousse-Chaunac et Beltoise

Aux 40 ans du circuit PAUL RICARD, Une belle brochette avec
François Mazet-Gérard Larousse-Hugues de Chaunac et Jean Pierre Beltoise

GORDINI-A-MONTLHERY-JEAN-PIEERE-BELTOISE-ET-JEAN-PAUL-BEHRA-Photo-Jean-Luc-FOURNIER.

Rassemblement GORDINI-A-MONTLHERY-JEAN-PIERRE-BELTOISE-ET-JEAN-PAUL-BEHRA-le fils du Grand pilote Jean BEHRA -Photo-Jean-Luc-FOURNIER.

 Jean-Pierre-BELTOISE-et-Paul-FRERE-DEUX-Cathedrales-oici-avec-Antoine-SEYLER.j

Jean-Pierre-BELTOISE-et-Paul-FRERE-DEUX-Cathedrales-oici-avec-Antoine-SEYLER.

 jean-pierre-BELTOISE-Jean-Claude-RUFFIER-et-Gilles-GAIGNAULT-Photo-Thierry-COULIBALY

jean-pierre-BELTOISE-Jean-Claude-RUFFIER-et-Gilles-GAIGNAULT-Photo-Thierry-COULIBALY

 JEAN-PIERRE-BELTOISE-avec-ses-deux-fils-Anthony-et-Julien.


JEAN-PIERRE-BELTOISE-avec-ses-deux-fils-Anthony-et-Julien.

 

BELTOISE-JEAN-PIERRE-et-JACQUELINE

LES BELTOISE-JEAN-PIERRE-et-JACQUELINE

Nécrologie Personnalités

About Author

gilles