DOSSIER SCHUMACHER : RIFIFI ENTRE MEDECINS…ENTRE GARY HARSTEIN ET GERARD SAILLANT

 

 

 

Gary-HARTSTEIN-©-Manfred-GIET.

Gary-HARTSTEIN-©-Manfred-GIET.

 

 

Selon le blog du Docteur Gary HARTSTEIN et pour employer une expression de saison, le « sapin brûle  » entre lui et le Professeur Gérard SAILLANT !

De quoi s’agit-t-il ?

En cause, une intervention, mais pas médicale, du Pr SAILLANT, à son égard auprès de son employeur, la Clinique Universitaire de Liège, où le Dr Gary HARTSTEIN, travaille comme médecin urgentiste et anesthésiste depuis 1989, afin de faire rappeler celui-ci à l’ordre par sa direction, suite à ses critiques envers le service médical  de la FIA et aussi suite à ses épanchements tout au long de l’année, sur son blog à propos de l’état de santé de Michaël SCHUMACHER, après son accident de ski, survenu il y a un an.

 

Michaël-Schumacher-au-centre-de-la-polémique-FIA-HARTSTEIN-©-Manfred-GIET.

Michaël-Schumacher-au-centre-de-la-polémique-FIA-HARTSTEIN-©-Manfred-GIET.

 

Précision utile tout de même, même si toutes ses analyses personnelles concernant l’état de santé et les séquelles auxquelles l’icône de la F1, pourrait devoir faire face, elles l’ont toujours été avec un droit de réserve, tout en précisant qu’il n’avait aucun accès au dossier médical de Michaël SCHUMACHER.

Cependant ses nombreux commentaires ont eu le don d’irriter la famille Schumacher et l’entourage proche du Champion Allemand, actuellement en rééducation à son domicile Suisse de Gland, entre Genève et Lausanne.

Considérant les analyses du Dr HARTSTEIN, comme une atteinte à la vie privée, Corinna SCHUMACHER- l’épouse de Schumi – l’aurait enjoint et par courriel, de cesser immédiatement de commenter davantage les communiqués médicaux officiels des médecins en charge de l’état de santé du septuple Champion du Monde F1.

 

MICHAEL-SCHUMACHER-avec-le-Professeur-SAILLANT-Jean-TODT-equipe-FERRARI-photo-Bernard-BAKALIAN.

MICHAEL-SCHUMACHER-avec-le-Professeur-SAILLANT  Jean-TODT  Patron Scuderia FERRARI et Zinedine ZIDANE -photo-Bernard-BAKALIAN.

 

Cela n’a manifestement pas été non plus du goût de ses anciens employeurs, Jean TODT, Président de la FIA, et le Professeur Gérard SAILLANT, responsable des questions de sécurité auprès de la FIA.

Gary HARTSTEIN, rappelons-le aussi, a été le bras droit du Professeur Sid WATKINS, le médecin chef officiel de la F1, entre 1978 et 2011, avant de reprendre ses fonctions à la retraite de ce dernier, fin 2011.

Fonctions qu’il ne garda qu’une année, car dès la fin de la saison 2012, Gary HARTSTEIN reçu un courriel (!) via lequel, la FIA mettait fin à leur collaboration commune, une situation  ombragée qui resta toujours en travers de la gorge de celui-ci et qui dès lors ne fut jamais à court de critiques, vis-à-vis de l’instance suprême du sport automobile mondial.

Toujours est-il, et si l’on en croit le Dr HARSTEIN, que le Professeur SAILLANT, se serait déplacé personnellement pour rencontrer la direction du Centre Hospitalier Universitaire Liégeois, copies de tous les commentaires émis sur le blog du docteur HARTSTEIN à l’appui, dans le but tout simplement de … le faire licencier !

Pour l’amateur averti de « Habanos » Cubains, qu’est le Dr HARTSTEIN, cela s’appelle se faire rouler un fameux cigare!

D’où sa réaction instantanée sur son blog et qui ne restera sûrement pas sans fumée…

En voici le contenu:

 

 Le-Dr-Gary-HARTSTEIN-en-veut-manifestement-à-la-FIA-©-Manfred-GIET.


Le-Dr-Gary-HARTSTEIN-en-veut-manifestement-à-la-FIA-©-Manfred-GIET.

LETTRE OUVERTE A GERARD SAILLANT (ET AUSSI A JEAN TODT)

 

Le 19 décembre 2014

 

Cher Gérard,

Imaginez ma surprise d’apprendre que vous étiez dans mon hôpital la semaine écoulée. Vous avez effectué le trajet en train de Paris à Liège!

Dommage de ne pas m’avoir averti de cette visite, nous aurions pu en effet prendre un café ensemble. Vous auriez pu aussi me biper pour venir me dire bonjour dès votre arrivée.

Mais je suppose que le face à face, n’est pas dans votre nature. Cela me rappelle d’ailleurs que cela n’a jamais été le cas, puisque vous m’aviez prévenu par email de mon licenciement, sans jamais m’en parler en face!

Imaginez ma surprise d’apprendre que, malgré le fait d’être sans nouvelles de votre part et de votre « boss » depuis mon renvoi en 2012, vous vous êtes déplacé à cause de moi.

Vous aviez rendez-vous avec le doyen de ma faculté de médecine pour parler de moi. Vous avez voyagé 2 H 30 juste pour moi!

Je serais flatté si je n’étais pas si…choqué! Mais cessons de penser au plaisir que nous aurions pu prendre ensemble, vous êtes juste venu pour tenter de me faire virer.

Pas du poste duquel vous m’aviez déjà viré, non ce poste-là était essentiellement un passe-temps. Un passe-temps très sérieux qui prenait beaucoup de temps, certes. Non, vous  et votre patron vous visiez beaucoup plus haut, puisque vous vouliez me faire virer de l’emploi qui me rémunère et paie mon loyer, celui que j’occupe depuis 25 ans.

Hou la là !

Portiez-vous un manteau long et un chapeau noir ? Je suis heureux en fait de ne pas avoir été présent. Peut-être, aviez-vous aussi des instructions pour me briser les genoux …

Vous êtes venu ici avec un dossier constitué de copies imprimées de mon blog ainsi que d’une copie d’un email qui m’était adressé (!!!) par Corina Schumacher.

En email que je n’ai jamais reçu, probablement parce qu’il était adressé à « garry.hartstein@….. ».

Vous êtes sérieux?

Je reçois des quantités d’emails tous les jours en provenance du monde entier et il ne se passe pas 30 secondes sans que ma boîte email ne soit sollicitée. Et l’épouse de l’un des sportifs les plus célèbres et les plus riches du monde ne serait pas capable d’effectuer cette tâche pourtant pas difficile?

Vous plaisantez?

Diable!

Mon gars, même vous qui êtes un des plus proches conseillers de la famille Schumacher, avez mon adresse email, puisque je le répète, vous l’avez utilisée pour me virer !

Vous êtes venu ici pour savoir si mon blog est une infraction à mon contrat de travail et si cela pourrait être une raison légale pour me virer, ou au moins me museler.

Là, vous m’inquiétez. Peut-être devriez-vous vous asseoir. Ce serait mieux. Parlons.

Regardons simplement les faits, OK?

1. Ce  blog n’a pas la prétention de représenter les opinions de quelqu’un d’autre que moi-même. Et si ma bio peut mentionner le fait que j’ai étudié et travaillé au Centre Hospitalier Universitaire de Liège, aucune autre mention n’y est faite. Toutes les activités liées au blog concernent ma vie privée.

 2. La confidentialité médecin-patient n’y a jamais été violée, pour deux très bonnes raisons. Tout d’abord, Michaël n’est pas et n’a jamais été mon patient. Deuxièmement, je tiens à préciser de ce que j’ai écrit les jours, semaines et mois suivants l’accident de Michaël, n’a été basé sur rien d’autre que sur des conjectures et mon expérience dans le domaine.

 3. Lorsque mes opinions sont exprimées, elles sont clairement identifiables comme telles, et ne sont jamais présentées avec une intention de nuire.

Cette intention est très claire et est même expliquée à de nombreuses reprises.

Donc, vous voyez Gérard, si vous aviez réfléchi un peu avant de prendre le train, vous auriez réalisé l’absurdité de votre projet.

Mon blog n’a rien à voir avec mon travail. En fait, tout cela relève de la « vie privée », et « la liberté d’expression » qui ne sont des principes sans fondements mais qui dépendent de la loi que vous êtes en train de violer, vous et votre patron.

Vous avez agi comme un voyou, ce que vous avez fait n’était pas une surprise, c’était brutal et dégoûtant. Vous pouvez porter des costumes coûteux et une Philippe Patek, mais vos tactiques viennent du caniveau…

Soyez conscient que j’ai parlé  du « dossier » que vous avez remis au Doyen de la Faculté avec mon conseiller  juridique.

Sachez que la couche de glace sur laquelle vous vous trouvez est très mince !

Un bon conseil : Tais-toi, fous le camp et fais attention !

 

Garry HARSTEIN

 

Après un tel courrier incendiaire, il est à craindre que les réactions ne se feront pas attendre et que celles-ci risqueront bien de faire… des flammes!

 

Manfred GIET

Photos: Publiracing Agency et Bernard BAKALIAN

 

Evenements F1 Personnalités

About Author

gilles