LIMITATION DE VITESSE SUR LES DEPARTEMENTALES A 80 KM/H

 

LIMITATION DE VITESSE Panneau 80

 

Assez

 

Et voilà qu’on nous reparle de la vitesse limitée à 80 km/h sur nos chères routes départementales, et ce à partir du 1er janvier 2015 !!

 

Mais que sont les départementales en France ? Eh bien, ce sont toutes les routes de notre territoire à l’exception des vicinales qui dépendent des communes. Les nationales mythiques comme les N7 et N10, le sont également puisqu’elles ont été attribuées aux départements il y a quelques années, l’Etat n’ayant plus les moyens de les entretenir! Les autoroutes mises à part, les départementales représentent donc l’ensemble des voies de circulation en France. Et par une décision prise en concertation avec lui-même, notre ministre de l’Intérieur, Monsieur Bernard Cazeneuve, décrète que sur l’ensemble du territoire français, la limitation de vitesse sera de 80 km/h !

 

Décision prise par lui-même ?

Non, pas tout à fait. Il s’est entouré d’experts de haut niveau à l’image de Madame Chantal Perrichon, Présidente de la Ligue Contre la Violence Routière, et de représentants des forces de l’ordre à l’image des brigades rapides d’intervention (BRI), dont les « pilotes » sont aussi prompts à arrêter de dangereux délinquants roulant à 150 km/h sur une autoroute déserte, qu’à démolir leurs belles Subaru Impreza WRX ou Renault Megane RS en surestimant leurs capacités.

N’est pas Fangio qui veut…

Bref, les membres du CNSR (Comité National de la Sécurité Routière) sont de véritables avocats à charge contre l’automobile, du haut de leur ignorance du sujet. La seule connaissance, qu’ils en ont, a été acquise lors de leur examen du permis de conduire. Ils savent se garer, ils savent démarrer en côte, ils savent clignoter pour signaler une manœuvre qu’ils sont en train d’effectuer ( !), mais ils ne connaissent rien aux compétences nécessaires à la pratique de la conduite automobile.

Ô, ce n’est pas de leur faute, personne ne leur a jamais enseigné la nécessité d’anticiper, de regarder loin, de regarder derrière, personne ne leur a appris à freiner, à négocier un virage, à se positionner sur la route, etc…

Qui pourrait les accabler, la représentation qu’ils ont de la conduite automobile est constituée de leurs connaissances et de leur imagination. Ils connaissent les chiffres du nombre de morts, du nombre de blessés, ils savent à peu près (pour ceux qui conduisent et qui n’ont pas de chauffeur) déplacer une voiture et ils imaginent un monde hyper violent fait de danger, d’adrénaline et d’excitation qui est celui de la vitesse, monde dans lequel la perte de contrôle fait partie intégrante du désir de se surpasser, de dominer la bête et d’écraser l’autre !!

Voici ce qui doit se passer dans la tête de ces ayatollahs de bas étage !

Cette vision des choses empêche de se poser les vrais problèmes :

Quid de la formation des conducteurs, quid du comportement, quid de la courtoisie ?

Pour ce qui est de la formation, il est vrai que les auto-écoles se satisfont grandement de l’état actuel peu coûteux pour elles (voitures peu sollicitées, kilométrage très faible et principalement en ville…) et que les inspecteurs du permis de conduire, toujours prompts à faire grève, préfèrent sauvegarder leurs prérogatives qu’agir dans le sens d’une meilleure sécurité. Et en ce qui concerne le comportement de chacun et la courtoisie sur la route, cela dépend davantage de l’éducation et du respect des autres.

Alors, pour se donner bonne conscience, pour montrer qu’on s’occupe des problèmes, on prend des mesures draconiennes, à l’emporte-pièce, qui outre l’aspect démagogique, ont un intérêt certain en ces temps de disette budgétaire :

Dame, elles rapportent de l’argent !

Combien de millions d’euros vont rentrer dans les caisses de l’Etat grâce aux contrôles de vitesse qui seront encore plus nombreux et toujours plus insupportables car uniquement dictés par l’envie de piéger les automobilistes et non par la protection des endroits les plus dangereux. Et combien de panneaux va-t-il falloir changer, non pas à la charge de l’Etat, mais à celle des départements, avec les rentrées de TVA, pour l’Etat, qui seront liées à l’achat de ces panneaux ?

Finalement, sous couvert de protection d’un peuple ignorant et dangereux pour lui-même, on nivelle encore par le bas, on abaisse un seuil d’imposition (car il s’agit d’un véritable impôt) et, à grand renfort de propagande, car il s’agit bien de propagande, tout le monde il est content.

 

Eh, bien non ! Y’en a marre.

 

Et, il n’y a pas que dans le domaine de la sécurité routière. Maintenant, on va supprimer les notes à l’école, sous prétexte que cela traumatise les moins bons élèves. Mais alors, ce ne sont pas les notes qu’il faut supprimer, mais les évaluations, les contrôles de connaissances, les interros surprises, les examens…

S’il n’y a plus de sanctions, il n’y a plus de récompenses, donc plus d’effort. Et on s’aperçoit, que l’apprentissage des maths pose problème également ! On va essayer de rendre cela plus facile ! Mais quand va-t-on vraiment poser la question de l’enseignement, de la qualité des professeurs, de leur implication dans leur métier, de la revalorisation de leur statut et de leur rôle ?

Encore une fois, le problème est pris à l’envers. Comme dans de nombreux domaines, on s’attaque à la conséquence plutôt qu’à la cause. Trouver l’origine d’un mal est difficile, mais cela reste le meilleur moyen pour en guérir.

Et, pour cela, il faut des esprits ouverts, et non des esprits étriqués qui raisonnent du haut de leur petit pouvoir, ou, comme dirait le sage, qui « raisonnent comme des grosses caisses » !!

Y’en a marre !! de ces décideurs dictateurs INCOMPÉTENTS !!!

 

Gilles VIRMOUX

Photo : Autonewsinfo

 

VOEUX 2013 6 Limitations multiples

Législation

About Author

gilles