AVEC LA FORMULE E: SPARK RACING TECHNOLOGY MET L’AVENIR EN MARCHE !

 

 

FORMULE-E-2014-La-SPARK.

FORMULE-E-2014-La-SPARK.

 

 

Avec le lancement du Championnat du monde de Formule E, l’entreprise Française Spark Racing Technology, a concrétisé son ambitieux défi :
Promouvoir la technologie électrique dans le monde entier.

Les nouvelles Spark-Renault SRT_01 E, ont fait leurs premières armes sur le continent asiatique, à l’occasion des deux 1éres manches, d’abord à Pékin en Chine, puis ensuite à Putrajaya en Malaisie.

 

Un pari réussi

FORMULE-E-2014-Les-TEAMS-recoivent-les-premieres-monoplaces-le-15-Mai.

FORMULE-E-2014-Les-TEAMS-reçoivent-les-premières-monoplaces-le-15-Mai.

 

Spécialisée dans les systèmes de propulsion hybrides et électriques, la jeune entreprise Française, était chargée de produire les 40 Spark-Renault SRT_01E destinées au nouveau Championnat créé par la FIA (Fédération Internationale Automobile).

Les monoplaces propulsées par énergie électrique, ont été livrées à l’été 2014, avec succès aux dix écuries du nouveau Championnat du monde.  C’est sur le circuit de Donington en Grande-Bretagne, où toutes les écuries sont regroupées dans une technopole, que les premiers essais grandeur nature ont été effectués par les concurrents.

 

L’Asie, premier terrain de jeu des 40 Spark-Renault SRT_01E !

 FORMULE-E-2014-LE-DEPART-a-PEKIN.j


FORMULE-E-2014-LE-DEPART-a-PEKIN

 

Il y a des rentrées des classes qui sonnent comme une nouvelle ère. Trulli, Montagny, Di Grassi, Buemi, Sarrazin, Brabham, sans oublier les jeunes Nelson Piquet, Nicolas Prost et Bruno Senna, … rarement un Championnat n’avait mobilisé autant de grands noms du sport automobile.

Preuve en est que cette nouvelle technologie 100% électrique proposée par Spark Racing Technology est une formule qui a convaincu ces ambassadeurs d’expérience.

 

 FORMULE-E-2014-PEKIN-Les-vingt-pilotes-de-la-saison-2014-2015


FORMULE-E-2014-PÉKIN-Les-vingt-pilotes-de-la-saison-2014-2015

Pour son lancement historique, le nouveau Championnat a été inauguré à Pékin en Chine, le 13 septembre dernier. Cette première manche fut remportée par Lucas di Grassi de l’équipe Audi Sport ABT, au terme d’un final mouvementé.  Le second rendez-vous à Putrajaya en Malaisie, le 22 novembre, a été marqué par la victoire du Britannique Sam Bird de Virgin Racing.

Ces deux premiers « ePrix » prometteurs ont non seulement permis à Spark Racing Technology de collecter de précieuses données mais aussi pour les pilotes d’apprendre à maîtriser leur nouvelle monoplace en conditions de course.

Une belle récompense pour l’ensemble du travail réalisé par l’entreprise et les promoteurs du Championnat du monde.

 

 FORMULE-E-2014-Fred-VASSEUR-a-DONINGTON-Photo-autonewsinfo


FORMULE-E-2014-Fred-VASSEUR-a-DONINGTON-Photo-autonewsinfo

 

Frédéric Vasseur, Président de Spark Racing Technology, explique :

« Nous sommes très heureux de ce début de championnat. Pékin et Putrajaya ont été le théâtre de belles épreuves. Dépassements, spectacle et stratégies de course étaient au rendez-vous dans un cadre fantastique. Les équipes s’approprient course après course, cette technologie innovante et c’est pour nous un grand bonheur. Nous espérons poursuivre sur cette belle lancée ! ».

Un laboratoire à grande échelle

FORMULE-E-2014-LE-jeudi-3-juin-premiers-essais-collectifs-a-DONINGTON-Park.j

FORMULE-E-2014-LE-jeudi-3-juin- Les premiers essais collectifs a DONINGTON-Park.j

 

Avec la Formula E, Spark Racing Technology a choisi d’investir dans le futur. À l’heure où l’électrique s’inscrit comme une solution légitime et durable pour le monde de l’automobile, cette technologie inédite et 100% électrique a tout l’avenir devant elle.

La vitrine internationale du Championnat du monde de Formula E, est un vecteur de sensibilisation auprès du grand public. Pour la FIA et son président Jean Todt, le Championnat est aussi là pour prouver que l’électrique a pris une place primordiale en compétition automobile.

Dans une dizaine d’années, les techniques développées à travers ces nouvelles monoplaces seront appliquées aux voitures de série.

 

 FORMULE-E-2014-PEKIN-la-monoplace-du-Team-VENTURI-de-Nick-HEIDFELD-apres-accrochage-avec-Nicolas-PROST


FORMULE-E-2014-PEKIN-la-monoplace-du-Team-VENTURI-de-Nick-HEIDFELD-apres-accrochage-avec-Nicolas-PROST

 

Nick Heidfeld de l’équipe Venturi, victime d’un accident spectaculaire à Pékin, a malgré lui validé la solidité et la sécurité du châssis conçu par Spark Racing Technology. L’ex-pilote de Formule 1 est sorti indemne de sa monoplace quelques secondes après l’impact.

La performance des moteurs, la sécurité et l’évolution des batteries des Spark comptent parmi les enjeux de profondes avancées sur l’avenir des technologies électriques.

 

 

MICHELIN-FORMULE-E-La-FORMULE-E-a-nue-Mercredi-16-avril-2014-circuit-ISSOIRE-Photo-GREG

MICHELIN-FORMULE-E-La-FORMULE-E-a-nue-Mercredi-16-avril-2014-circuit-ISSOIRE-Photo-GREG

 

Spark Racing Technology attache ainsi un soin tout particulier au développement continu de ses monoplaces, véritables laboratoires en piste.
Pour que l’utopie du moteur 100% électrique sur les voitures devienne une réalité du quotidien !

Alors que cette discipline vit sa première saison, eu égard aux décisions politiques à travers le monde concernant l’automobile, nul doute qu’à l’avenir, ce type de Championnat pour voitures électriques, est promis à un réel et bel avenir

N’en déplaise aux grincheux qui considèrent que la Formule E est sans intérêt !

L’avenir démontrera le bien-fondé de ces courses de voitures électriques

C’est une évidence.

Simple question de bon sens …

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Andy CARVER – GREG  Autonewsinfo

 

 FORMULE-E-2014-PEKIN- Le 1er vainqueur Lucas Di GRASSI du Team-AUDI-ABT.


FORMULE-E-2014-PEKIN- Le 1er vainqueur Lucas Di GRASSI du Team AUDI-ABT.

Formule E

About Author

gilles