PORSCHE REMPORTE SA PREMIÈRE VICTOIRE EN WEC AU BRÉSIL, TOYOTA EST SACRÉ CHAMPION DU MONDE

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-Les-pilotes-PORSCHE-fetent-leur-1ere-victoire-en-WEC-


WEC-2014-SAO-PAULO-Les-pilotes-PORSCHE-fetent-leur-1ere-victoire-en-WEC-

 

La Porsche 919 Hybride N°14, décroche ce dimanche sur la piste d’Interlagos la victoire dans les Six Heures de Sao Paulo, huitième et dernière course du Championnat du Monde d’endurance WEC  2014.

La toute première victoire pour Porsche depuis son retour en endurance en début de saison à Silverstone

A l’arrivée, la voiture de l’équipage, formé du Français Romain Dumas de l’Autrichien Marc Lieb et du Suisse Neel Jani, l’emporte et sous régime de drapeau jaune et de safety car, en devançant la Toyota TS040 N°8, de l’équipage déjà sacré Champion du monde, lors de l’épreuve précédente à Bahreïn.

 

WEC 2014 SAO PAOLO - Les pilotes TOYOTA sont doublement CHAMPIONS DU MONDE- Pilotes et TEAM.

WEC 2014 SAO PAOLO – Les pilotes TOYOTA sont doublement CHAMPIONS DU MONDE- Pilotes et TEAM.

 

La paire formée de Sébastien Buemi et d’Anthony Davidson seconde et qui offre aussi grâce a cette deuxième place, le titre mondial par équipes à la marque Japonaise , l’Audi N°1 avec notamment  le Danois Tom Kristensen qui effectuait sa dernière course, complétant le podium, l’ultime de sa brillante carrière.

A noter qu’à un peu moins de trente minutes de l’arrivée, un violent accrochage entre la Porsche 919 Hybride alors pilotée par l’ancien pilote de F1, Mark  Webber et la Ferrari 458 Italia n°90 de Matteo Cressoni, les deux voitures percutant les rails, a entraîné immédiatement la neutralisation de la course avec l’entrée en piste de la voiture de sécurité.

Le staff médical du circuit a vérifié l’état de santé de Cressoni immédiatement après l’accident , il est ok. Mark Webber, éveillé et alerte lorsque le team médical l’a pris en charge, a été transporté au centre médical du circuit pour des examens approfondis.

 

WEC-2014-SAO-PAULO-PORSCHE-919-La-N°14-et-la-PORSCHE-MANTHEY-N°91-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-PORSCHE-919-La-N°14-et-la-PORSCHE-MANTHEY-N°91-Photo-Max-MALKA

 

Neel Jani, au volant de la Porsche 919 hybride n°14 est passé le premier sous le drapeau à damier des 6 Heures de São Paulo, devant la Toyota TS040 n°8 d’Anthony Davidson après un long duel. Les points cumulés par Toyota permettent au team japonais de s’offrir son premier titre de Champion du Monde FIA WEC.

Triplé des Oreca en LMP2 après la sortie de piste en début de course d’Olivier Pla au volant de la Ligier de l’écurie G-Drive. La N°47 du Team KCMG, basé à Hong Kong, finissant à une belle 6éme place au général et triomphant dans la catégorie.

En LMGT/PRO, succès de l’Aston Martin V8 Vantage la N°97 du tandem Stefan Mücke et Darren Turner devant la Porsche 911 RSR N°92 du Team Manthey des Français Fred Makowiecki et Patrick Pilet et les Ferrari F458 de la Scuderia AF Corse,  la N°71 devançant la 51

En LMGT/AM, la victoire revient également a l’équipe Aston  Martin , le N°98 du trio Lamy,Dalla Lana et Nygaard, devant la N°95, la Ferrari AF Corse N°81, complétant le podium

 

LE FILM DE LA COURSE

 

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-N°14-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-N°14-Photo-Max-MALKA

 

Un temps annoncée, la pluie n’est pas venue perturber la lutte intense du début jusqu’au drapeau à damiers.

Cependant, le résultat de la course a été presque assombri par l’accident survenu, à vingt-sept minutes du drapeau à damiers, entre la Porsche 919 Hybrid, la N°20 de Mark Webber et la Ferrari N°90 LMGTE Am du Team 8Star Motorsports, de Matteo Cressoni.

Les deux pilotes ont été rapidement dirigés vers l’hôpital Bandeirante, pour des examens complémentaires. Leurs conditions générales se sont révélées satisfaisantes.

Dès lors, la course était vite neutralisée derrière Safety Car, afin de permettre de nettoyer la piste mais finalement les concurrents la termineront derrière cette voiture de sécurité!

 

WEC-2014-SAO-PAULO-le-Team-PORSCHE

WEC-2014-SAO-PAULO-le-Team-PORSCHE

 

Porsche peut donc enfin célébrer sa première victoire en prototype depuis …1989, grâce à son résultat obtenu, à l’occasion de ces Six Heures de São Paulo, dernière manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC.

Le podium de la dernière course de la saison 2014, reflète parfaitement l’histoire de cette saison avec la présence des… trois constructeurs engagés en LMP1-H.

 

WEC-2014-SAO-PAULO-Le-depart-des-Six-Heures-a-INTERLAGOS-DIMANCHE-30-NOVEMBRE-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-Le-depart-des-Six-Heures-a-INTERLAGOS-DIMANCHE-30-NOVEMBRE-Photo-Max-MALKA

 

L’action en piste de cette dernière manche, qui s’est déroulée devant plus de 55 000 spectateurs, est la plus belle preuve de ce qu’est l’endurance au sein duChampionnat d’endurance WEC de la FIA.

Le Suisse Neel Jani, dans le baquet de la Porsche 919 Hybride, la N°20 s’étant vu présenter le drapeau à damier, devant Anthony Davidson au volant de la Toyota TS040 Hybride N°8 après une duel de tous les instants. Ses coéquipiers Marc Lieb et Romain Dumas, ont également effectué des relais parfaits permettant au constructeur allemand de terminer sa première saison en WEC sur une fantastique mais méritée victoire.

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-919-N°20-de-Mark-WEBBER-apres-son-accident


WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-919-N°20-de-Mark-WEBBER-apres-son-accident

 

La course, on l’a dit, s’est toutefois terminée sous régime de safety car, après l’accident impressionnant de la seconde Porsche, la N°20, celle qui s’était offert la pole position, pilotée alors par Mark Webber, et qui s’est accrochée avec la Ferrari 458 e l’écurie 8Star Motorsport, la N°90, alors confiée entre les mains de Matteo Cressoni.

 

WEC-2014-SAO-PAULO-TOYOTA-TS040-N°8-de-BUEMI-et-DAVIDSON-seconde-des-Six-Heures-a-INTERLAGOS-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-TOYOTA-TS040-N°8-de-BUEMI-et-DAVIDSON-seconde-des-Six-Heures-a-INTERLAGOS-Photo-Max-MALKA

 

La deuxième marche du podium LMP1-H étant occupée par les pilotes de la Toyota TS040 Hybride N°8, Sébastien Buemi et Anthony Davidson, qui avec ce  résultat, offrent au constructeur Japonais, le titre de Champion du Monde des Constructeurs FIA WEC 2014, et ce malgré la touchette avec la Porsche N°75 de ProSpeed Competition qui a valu un tête-à-queue à Sébastien Buemi, pendant la deuxième heure de la course.

Lors de son dernier arrêt ravitaillement, la Toyota N°8 chaussait des pneus neufs et Davidson reprenait la piste avec dix-sept secondes de retard sur Neel Jani. Davidson se rapprochait dangereusement de la Porsche en tête, quand survint l’accident de Webber et Cressoni, réduisant à néant tout espoir de cinquième victoire pour le Team Japonais !

Chez Porsche, on était évidemment sacrément HEU-REUX de ce triomphe amplement mérité depuis les sessions des essais libres  et de la séance des qualifications

 

 Fritz Enzinger, Vice-président du programme LMP1:

Fritz Enzinger, Vice-président du programme LMP1 chez PORSCHE

 

Ainsi, Fritz Enzinger, Vice-président du programme LMP1 qui expliquait:

« La nouvelle la plus importante d’aujourd’hui, c’est que, compte tenu des circonstances, Mark Webber est en bon état, selon les premières informations des médecins. Je trouve difficile de croire que nous avons vraiment réussi à gagner notre première course dans notre première saison WEC, d’autant plus que notre joie est éclipsée par l’accident de Mark. Ce week-end nous avons été plus rapide dans chaque session et avions nos deux voitures sur la première ligne. La course a été un thriller jusqu’à ce qu’à la fin. Nous remportons cette victoire avec une grande équipe des notre première saison. Félicitations à l’équipe – je suis très fier d’eux ».

 

WEC-2014-SAO-PAULO-Les-pilotes-PORSCHE

WEC-2014-SAO-PAULO-Andreas SEIDEL  Team Principal PORSCHE

 

Pour sa part, Andreas Seidl, le Team Principal, ajoutait:

« Selon nos informations Mark semble bien se porter après ce lourd accident. Ce week-end, tous nos pilotes, nos mécaniciens et les ingénieurs ont terminé la dernière étape que nous avions fixé comme ordre du jour pour cette année: gagner une course sur notre propre mérite. Nous avons pu montrer ce que nous avons appris dans notre première saison. Que ce soit en termes de gestion des pneus, arrêts aux stands ou d’autres aspects opérationnels – notre équipe était supérieure à tous égards. Un grand merci à tous ceux qui ont contribué – ici sur la piste ou à la maison à Weissach. Notre mission 2014 est terminée, et maintenant nous sommes impatients de débuter la prochaine saison. »

 

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-919-victorieuse-avec-DUMAS-JANI-et-LIEB-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-La-PORSCHE-919-victorieuse-avec-DUMAS-JANI-et-LIEB-Photo-Max-MALKA

 

Quant aux pilotes de la Porsche victorieuse, eux ils lâchaient :

Romain Dumas:

« C’est formidable que nous ayons gagné cette course pour Porsche, mais, bien sûr, il était beaucoup plus important de savoir que Mark se porte bien. Mon premier relais s’est terminé plus tôt aujourd’hui en raison d’une crevaison à l’arrière droit. Je ne sais pas ce qui est arrivé, mais peut-être quelques débris. Quand j’étais de retour dans la voiture plus tard dans la course, j’ai eu de bien meilleurs temps. Le niveau d’adhérence s’est considérablement amélioré et nous avons alors changé la pression des pneus à l’arrière. La voiture était vraiment bonne. »

Neel Jani:

«C’était une course difficile avec chaque tour en mode de qualification et de bonnes batailles avec la Toyota numéro 8. Avec Romain et Marc nous avons réalisé la première pole position pour la 919 hybride et maintenant la première victoire. Pour moi, c’était une saison de rêve. Le prochain rêve serait de gagner le Championnat du Monde et de triompher au Mans. Nous espérons que c’est ce que l’avenir nous réserve. Nous sommes maintenant même troisième dans le championnat des pilotes, qui aurait cru cela en début de saison? »

Marc Lieb:

« Quelle journée pour notre équipe! Le premier tour j’ai perdu une position face à une Toyota, il m’a surpris dans un coin, où je ne m’y attendais pas. Ensuite, il était impossible pour moi de repasser devant lui, même si j’avais la voiture plus rapide. J’ai tout essayé mais il était partout plus vite. Lors de mon deuxième relai dans la voiture mon plus gros problème était avec les pneus dans le trafic dès que je quittais la bonne ligne de course, la trajectoire idéale, c’était comme conduire sur de la glace. » 

 

WEC-2014-SAO-PAULO-HOMMAGE-a-Tom-KRISTENSEN-HEUREUX-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-HOMMAGE-a-Tom-KRISTENSEN-HEUREUX-Photo-Max-MALKA

 

Cette dernière manche du Championnat du Monde d’Endurance WEC a été toutefois émouvante et positive pour de multiples raisons.

Tom Kristensen terminant sa dernière course à la troisième place pour le plus grand bonheur de son équipe et de ses nombreux supporteurs. Lucas Di Grassi et Loïc Duval prenaient place à ses côtés sur un podium amplement mérité, le premier pour l’Audi N°1 depuis les 6 Heures d’Austin sur le Circuit des Amériques au Texas, en septembre dernier.

 

 WEC 2014 SAO PAULO - Et encore un podium pour MONSIEZUR TOM KRISTENSEN 3éme des Six Heures a INTERLAGOS avec AUDI N°1 - Photo Max MALKA.


WEC 2014 SAO PAULO – Et encore un podium pour MONSIEZUR TOM KRISTENSEN 3éme des Six Heures a INTERLAGOS avec AUDI N°1 – Photo Max MALKA.

 

Sur son dernier podium, le légendaire pilote Danois parachevait sa fabuleuse histoire en endurance en arrosant allègrement au champagne, ses coéquipiers, ses rivaux et l’ensemble des membres de l’équipe Audi Sport Team Joest qui l’ovationnaient sous le podium.

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-AUDI-N°1-Derniére-Course-de-TOM-KRISTENSENPhoto-Max-MALK


WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-AUDI-N°1-Derniére-Course-de-TOM-KRISTENSENPhoto-Max-MALKA

 

Puissante et plaisante fin de carrière pour ce véritable Gentleman !

Avec sur le podium rêvé :

1, Porsche. 2, Toyota. 3, Audi, on ne pouvait franchement souhaiter pareil scénario final pour cette ultime manche du WEC. Et les adieux de Monsieur Tom. RESPECT à lui pour ce nouveau podium

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-Un-sacre-podium-avec-PORSCHE-1er-TOYOTA-2éme-et-AUSI-3éme-Photo-Max-MALKA.


WEC-2014-SAO-PAULO-Un-sacre-podium-avec-PORSCHE-1er-TOYOTA-2éme-et-AUDI-3éme-Photo-Max-MALKA.

 

Un résultat avec les trois marques côte à côte sur ce dernier podium 2014 qui garantit assurément déjà de belles perspectives pour la saison prochaine… Et ce d’autant plus qu’un quatrième larron, Nissan arrive à son tour en WEC et va débarquer et plein d’ambitions !

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-TOYOTA-TS040-de-WURZ-SARRAZIN-et-CONWAY-Photo-Max-MALKA


WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-TOYOTA-TS040-de-WURZ-SARRAZIN-et-CONWAY-Photo-Max-MALKA

 

Derrière les trois lauréats sur le podium, la quatrième place revenait, à la Toyota TS040 N°7 de Stéphane Sarrazin, Alex Wurz et Mike Conway. Les vainqueurs de la manche de Bahreïn se sont en effet vus retardés en raison de la collision entre leur voiture et celle de Brendon Hartley dans le virage n°4, qui leur a valu un drive through, et donc une impossibilité de récupérer le temps perdu pour envisager de monter sur le podium.

La seconde Audi R18 e-tron quattro, la N°2 de Benoît Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer, termine à la cinquième place, après avoir perdu du temps, suite également à une collision avec une LMP2 en début de course. Mais les performances et la motivation de Lotterer qui signait le meilleur tour en course, avec l’excellent chrono de  1’18’’367, auraient pu leur ouvrir la porte d’un podium… une brève excursion hors piste et la période de safety car, leur faisaient toutefois perdre tout espoir de podium final.

Quant à la catégorie LMP1-L, elle a été aujourd’hui dominée par la Rebellion r-One N°13 d’Andrea Belicchi, Dominik Kraihamer et Fabio Leimer, qui signent aujourd’hui leur deuxième victoire de la saison.

TRIOMPHE ORECA EN LMP2

 WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-ORECA-N°27-du-Team-SMP-de-Photo-Max-MALKA


WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-ORECA-N°27-du-Team-SMP-de-Photo-Max-MALKA

 

L’une des ORECA03R, la N°27 de l’équipe Russ mais installée en France sur le circuit du Luc, SMP Racing décroche ce soir le titre de Champion du monde de la catégorie LMP2 et Sergey Zlobin s’empare, lui, de la couronne du classement Pilotes.

Mais la course n’a pas été facile pour autant, puisque cette N°27, perdait un grand nombre de tours à la suite de divers problèmes. Le courage de l’équipe allait être soutenu par la motivation conjuguée de Nicolas Minassian et de Maurizio Mediani qui ont fait tout ce qui était en leur pouvoir, pour permettre à Sergey Zlobin de devenir le premier Russe, à être titré dans un Championnat du Monde en sport automobile. L’équipe SMP Racing empochant également les lauriers de la catégorie LMP2 au classement des Teams.

 

WEC 2014 SAO PAULO -ORECA Team KCMG - Photo Max MALKA.

WEC 2014 SAO PAULO -ORECA Team KCMG – Photo Max MALKA.

 

Mais c’est bien KCMG, l’écurie de Hong-Kong  gagne la course, signant ainsi au Brésil, sa troisième victoire de la saison en LMP2. Richard Bradley, Matt Howson et Alexander Imperatori, ont mené la course dès le début mais ont ensuite survécu à un incident qui aurait pu mal se terminer à la mi-course.

 

WEC-2014-SAO-PAULO-Lutte-feroce-en-LMP2-entre-les-deuux-ORECA-KCMG-et-SMP-Racing-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-Lutte-féroce-en-LMP2-entre-les-deuux-ORECA-KCMG-et-SMP-Racing-Photo-Max-MALKA

 

 

Alors que Le pilote de l’autre Oreca du SMP Racing, la N°37 perdait le contrôle pour terminer dans les rails, initiant la deuxième période de FCY (Full Yellow Course – Drapeaux Jaunes déployés sur l’intégralité du circuit), l’ORECA du KCMG, se voyait  ensuite offrir la victoire pour terminer en tête de la catégorie.

 

WEC-2014-SAO-PAULO-LIGIER-JSP2-Equipe-G-Drive-la-26-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-LIGIER-JSP2-Equipe-G-Drive-la-26-Photo-Max-MALKA

 

Une déception immense par contre dans le clan de la Ligier JSP2 de l’autre équipe Russe, celle du Team G-Drive Racing. Laquelle voyait tous ses espoirs de victoire et de titre, s’envoler quand la voiture alors pilotée par Olivier Pla, quittait la piste des l’entame de la course, pour terminer tout droit dans les barrières de sécurité, la Ligier se révélant naturellement hors d’usage !

 

WEC-2014-SAO-PAULO-La-LIGIER-serieusement-accidentee-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-La-LIGIER-serieusement-accidentee-Photo-Max-MALKA

 

Si Olivier Pla sortait indemne de l’accident, ce dernier engendrait une nouvelle période de FCY (Full Yellow Course – Drapeaux Jaunes déployés sur l’intégralité du circuit).

Olivier Pla qui indiquait:

« C’est un crève-cœur de perdre le championnat comme ça. Malheureusement on a quelque chose qui a cassé à un endroit sur le circuit où il ne le fallait pas, parce qu’ailleurs, j’aurais pu ramener la voiture sans problème. Là je n’ai rien pu faire. C’était instantané et le mur à cet endroit était très proche. Ce n’est pas vraiment ce qu’on mérite depuis le début de la saison, après avoir fait sept pole positions et gagné quatre courses. On aurait dû en gagner d’autres encore, et notamment celle-là, parce qu’on était au dessus du lot encore une fois. La voiture était fantastique à piloter jusqu’à ce moment là, et je suis vraiment déçu pour toute l’équipe et mes co-équipiers qui ont fait un travail exceptionnel avec moi cet année. C’est difficile à accepter, mais malheureusement c’est comme ça. Ça fait partie de la course automobile. Il faut l’accepter, on n’a pas d’autre solution. Un grand merci à tout l’équipe. »

 

 

DOUBLE VICTOIRE POUR ASTON MARTIN EN GT MAIS LE SACRE REVIENT A AF CORSE FERRARI

 WEC-2014-SAO-PAULO-Les-pilotes-ASTON-MARTIN-TURNER-ET-MUCKE


WEC-2014-SAO-PAULO-Les-pilotes-ASTON-MARTIN-TURNER-ET-MUCKE

 

Chez les GT, la dernière manche de la saison du Championnat du monde 2014, a, elle aussi, été fertile en rebondissements.

Aston Martin Racing décroche la victoire dans les deux catégories LMGTE Pro et Am, tandis que les troisième et quatrième places des Ferrari AF Corse 458, offrent le titre de Champion du monde des Constructeurs à la marque au Cheval Cabré. Ferrari inscrit 288 points devant Porsche, 262 points et Aston Martin, 232 unités.

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-ASTON-MARTIN-Vantage-N°97-Photo-Max-MALKA


WEC-2014-SAO-PAULO-ASTON-MARTIN-Vantage-N°97-Photo-Max-MALKA

 

Darren Turner et Stefan Mücke, le duo Aston Martin signe son deuxième succès de la saison en complétant un fantastique week-end de course pour la marque anglaise.

S’élançant en effet de la pole position, le duo anglo-germanique a réussi un sans-faute et ce malgré une touchette avec la Ferrari AF Corse N°51, en début de course, obligeant Turner à une incursion hors de la piste, suivi d’une sortie de piste du même Britannique alors qu’il dépassait une autre Ferrari,la N°71.

À l’issue de la course, ils reconnaissaient que les deux drapeaux jaunes (FCY) et que la fin de la course derrière Safety Car, les avaient ‘sauvés’ leur évitant ainsi de faire un ravitaillement supplémentaire, synonyme de perte de leur victoire.

 

WEC-2014-SAO-PAULO-PORSCHE-MANTHEY-N°92-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-PORSCHE-MANTHEY-N°92-Photo-Max-MALKA

 

Sur la seconde marche, on retrouve la Porsche du Team Manthey, la N°92 des duettistes Français, Frédéric Makowiecki et Patrick Pilet, qui a bataillé durement face à l’Aston Martin pendant les six heures de course éprouvantes et qui n’échoue qu’à 7,5 secondes des vainqueurs !

La dernière marche du podium revenant à la Ferrari AF Corse N°71 de Davide Rigon et James Calado qui fête ainsi leur cinquième podium de la saison.

 

WEC-2014-SAO-PAULO-La-FERRARI-F458-N°-51-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-La-FERRARI-F458-N°-51-Photo-Max-MALKA

 

Gimmi Bruni et Toni Vilander, les vainqueurs de la Coupe du Monde d’Endurance des pilotes GT, ont été retardés au volant de la N°51 par une crevaison et terminent à la quatrième place devant une autre Aston Martin Vantage, la N°99  de Fernando Rees, Alex MacDowall et Darryl O’Young et la deuxième Porsche 911 RSR de chez Manthey, elle que se partagent Jörg Bergmeister et Richard Lietz.

À une heure de l’arrivée, ces deux voitures allaient être impliquées dans un incident qui voyait Rees dans les barrières de sécurité, à la hauteur du virage 2. Heureusement, le Brésilien pouvait rejoindre les stands puis reprendre la course, mais c’en était fini des espoirs de podium pour le héros local. Par contre, le pilote de la Porsche se voyait pénalisé d’un passage par les stands obligatoire, à cause de cet incident.

 

 WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-ARI-F458-N°81-Photo-Max-MALKA


WEC-2014-SAO-PAULO-Dimanche-30-Novembre-FERRARI-F458-N°81 de Wyatt -Rugolo et Bertolini -AF Corse  CHAMPION du monde des Teams – Photo-Max-MALKA

 

Finalement, AF Corse est titré au niveau des Teams, la paire de chez AF Corse, Bruni -Vilander au niveau pilotes et Ferrari remporte la Coupe GT des constructeurs.

La totale, un  grand chelem !

Les Danois de chez Aston, Heinemeier Hansson et Poulsen sont titrés en pilotes GT/Am, Aston Martin Racing au niveau des équipes Am.

Cette course des Six Heures de São Paulo, a été le meilleur exemple de course emplie d’actions, d’espoirs et de déceptions, mais aussi de passion et de dynamisme, l’histoire même de ce qu’a offert le Championnat du Monde d’Endurance WEC de la FIA, tout au long des huit manches la saison 2014.

Le rideau est tombé sur la discipline      .

Rendez-vous désormais en 2015, pour le Prologue, les 27 et 28 mars 2015 sur le circuit Paul Ricard, dans le Sud de la France.

Alors que la saison se termine, un grand merci au service presse du WEC  que dirige avec grande efficacité Jeff Carter et son assistante Catherine pour leurs aides précieuses tout au long de la saison.

 

 Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA

 

 WEC 2014 SAO PAULO Les pilotes PORSCHE fetent leur 1ere victoire en WEC en 2014


WEC 2014 SAO PAULO Les pilotes PORSCHE fetent leur 1ere victoire en WEC en 2014

 

LE CLASSEMENT DE LA COURSE

 

1. Dumas-Jani-Lieb (Porsche 919) – Porsche :  249 tours en 6 Heures 01’44 »608

2. Davidson-Buemi (Toyota TS 040) – Toyota, à 0”170
3. Di Grassi-Duval-Kristensen (Audi R18) – Audi, à 1 tour
4. Wurz-Sarrazin-Conway (Toyota TS 040) – Toyota, à 1 tour
5. Fassler-Lotterer-Treluyer (Audi R18) – Audi, à 1 tour
6. Howson-Bradley-Imperatori (Oreca 03R-Nissan) – KCMG, à 24 tours
7. Turner-Mucke (Aston Martin Vantage) – Astofn Martin, à 28 tours
8. Makowiecki-Pilet (Porsche 911) – Manthey Porsche AG, à 28 tours
9. Rigon-Calado (Ferrari 458 Italia) – AF Corse, à 28 tours
10. Bruni-Vilander (Ferrari 458 Italia) – AF Corse, à 29 tours
11. Rees-MacDowall-O’Young (Aston Martin Vantage) – Aston Martin, à 29 tours
12. Bergmeister-Lietz-Tandy (Porsche 911) – Manthey – Porsche AG, à 30 tours
13. Dalla Lana-Lamy-Nygaard (Aston Martin Vantage) – Aston Martin, à 30 tours
14. Poulsen-Heinemeier Hansson-Thiim (Aston Martin Vantage) – Aston Martin, à 30 tours
15. Wyatt-Rugolo-Bertolini (Ferrari 458 Italia) – AF Corse, à 32 tours
16. Ried-Bachler-Al Qubaisi (Porsche 911) – Proton, à 32 tours
17. Perrodo-Collard-Vaxiviere (Porsche 911) – Prospeed, à 35 tours
18. Kraihamer-Belicchi-Leimer (Rebellion R-One-Toyota) – Rebellion, à 38 tours
19. Prost-Heidfeld-Beche (Rebellion R-One-Toyota) – Rebellion, à 42 tours
20. Zlobin-Minassian-Mediani (Oreca 03R-Nissan) – SMP, à 63 tours
21. Fittipaldi-Pier Guidi-Segal (Ferrari 458 Italia) – AF Corse, à 13 tours
22. Bernhard-Webber-Hartley (Porsche 919) – Porsche, à 44 tours
23. Roda-Ruberti-Cressoni (Ferrari 458 Italia) – 8Star, à 113 toursMS
24. Ladygin-Shaitar-Ladygin (Oreca 03R-Nissan) – SMP, à 189 tours
25. Rusinov-Pla-Canal (Ligier JSP2-Nissan) – G-Drive, à 208 tours

 

WEC-2014-SAO-PAULO-Chez-AUDI-TOUT-est-dit-Photo-Max-MALKA

WEC-2014-SAO-PAULO-Chez-AUDI-TOUT-est-dit-Photo-Max-MALKA

 

FIA WEC

About Author

gilles