F1. DES DEBUTS PUBLICS DIFFICILES POUR LA NOUVELLE MCLAREN HONDA A YAS MARINA

  • F1-2014-ABIOU-DHABI-Premiers-tours-de-roue-de-la-nouvelle-McLaren-Honda-en-essai-en-GP

    F1-2014-ABIOU-DHABI-Premiers-tours-de-roue-de-la-nouvelle-McLaren-Honda-en-essai-en-GP hélas trop vite écourté…

     

    La toute nouvelle McLaren Honda MP4-29H, n’aura en tout et pour tout bouclé et au ralenti que cinq tours en deux jours, ces mardi et mercredi sur la piste de Yas Marina à Abou Dhabi, pour les deux journées des derniers roulages autorisés par la FIA en 2014.

    Franchement de quoi se montrer inquiets chez les hommes et techniciens de la firme de Woking et chez ceux du motoriste Honda, lequel effectue son grand retour en F1 en 2015

    Les techniciens de l’équipe McLaren étaient comme ceux de Honda naturellement désemparés par cet echec, la nouvelle monoplace équipée du nouveau Turbo Honda ne pouvant aligner le moindre tour chronométré, se contentant de trois petits tours a vitesse réduite avant d’étre définitivement réduit au silence…

     

     F1-2014  - EricBBOUILLIER-stand-MCLAREN


    F1-2014 – Eric BOULLIER-MCLAREN

     

    Eric Boullier, à l’issue ce ce premier échec, lâchait:

    « Malgré que le moteur ait été chauffé avant que la piste ne soit ouverte à 9 heures, notre programme du matin a été contrarié par un problème électrique difficile à trouver, ce qui a freiné nos intentions pour la premiére session matinale…»

    Avant de préciser:

    « Dans l’après-midi, l’équipe a remis la MP4-29H sur la piste et Stoffel a terminé avec succès son tour de rodage et d’installation, et il allait commencé et entamé une série de quatre tours quand la voiture s’est brutalement arrêtée. »

    Il ajoutait

    « Nous n’avons pas pu cerner et corriger le problème, et, avec le temps de piste qui restait limité, nous avons donc opté pour en rester la et conclure prematurément le programme. Nous allons enquêter de manière approfondie la question des notre retour au McLaren Technology Centre. Bien que ce mercredi ressemble à une autre journée difficile, c’est juste une partie de l’expérience de l’apprentissage que nous attendions lorsque nous avons entamé le programme de notre voiture intermédiaire 2014/2015. Il est utile de découvrir ces soucis avant Noël, car cela nous permet d’approfondir notre compréhension de l’intégration complexe entre motopropulseur, auxiliaires et la voiture.»

    Et il concluait :

    « Et, pour être honnête, je préfére plutôt vivre ces problèmes ici, à Abou Dhabi, que de les découvrir à Jerez, en Février prochain juste quelques semaines avant l’ouverture de la saison 2015. Cela est certainement un facteur positif pour les deux, McLaren et Honda d’effectuer ce test et de découvrir ces quelques problèmes gênants et cela également fait un excellent début de notre relation car la communication et l’interaction ont été formidables, et vous pouvez vraiment sentir la positivité dans le garage. Tous nos kilométrage cette semaine auraient été tout simplement un bonus.»

    A ses côtés, Yasuhisa ARAI, l’homme fort de Honda R & D, poursuivait:

    « En bref, ce fut une nouvelle journée difficile. Nous avons rencontré des ennuis qui nous ont empêchés de courir comme nous l’avions initialement prévu. Toutefois, souhaiter et vouloir procéder à des essais sur la piste nous a permis de comprendre la complexité du système à un niveau plus profond. Nous savons maintenant qu’il est nécessaire de développer davantage le système, et nous allons travailler ensemble avec McLaren pour être fin prêt pour la prochaine épreuve, à Jerez en Février.»

     

    Gianpietro CERVONIA
    Photos : TEAM

     

     F1-2014-ABOU-DHABI-Stoffel-VANDOORNE-et-la-McLAREEN-HONDA-3-petits-tours-en-deux-jours.


    F1-2014-ABOU-DHABI-Stoffel-VANDOORNE-et-la-McLAREEN-HONDA-3-petits-tours-en-deux-jours.

    F1

    About Author

    gilles