PIRELLI, LE CALENDRIER 2015 ! JE T’AIME UN … PNEU, BEAUCOUP, PASSIONNEMENT… PIRELLI !

 

 

 CALENDRIER-PIRELLI-2015-Photo-Steven-Meisel


CALENDRIER-PIRELLI-2015- Joan Smalls Photo-Steven-Meisel

 

 

Adriana Lima, Natalia Vodianova, Joan Smalls, Candice Huffine, Carolyn Murphy, Anna Ewers, Cameron Russell, Sasha Luss, Karen Elson, Isabeli Fontana, Gigi Hadid et Raquel Zimmermann !

C’est assurément le casting de rêve du nouveau calendrier Pirelli 2015, photographié par le grand Steven Meisel et dévoilé ce mardi 18 novembre par le manufacturier Milanais qui, depuis 51 ans maintenant, propose annuellement le calendrier sexy le plus célèbre du monde…

En dehors des GP de F1 et des courses moto en Championnat du monde Superbike, la firme Pirelli patronne un autre événement, unique dans la saison celui-là, le fameux calendrier.

Réservés à une élite triée sur le volet, n’a pas ces images qui les veut, ces douze mois d’extase ont été copiés, en tous cas dans leur concept, avec un peu de réussite chez les joueurs de rugby du pack français, beaucoup moins chez les ex stars du porno…

Le côté artistique sublime est voulu depuis le début, les shootings sont confiés à de très grands photographes, cette année c’est Steven Meisel, et son travail est d’une qualité phénoménale !

 

 CALENDRIER-PIRELLI-2015-Photo-Steven-Meisel


CALENDRIER-PIRELLI-2015- Joan Smalls – Photo-Steven-Meisel

 

Regardez la texture des matériaux hyper techno sur le fauteuil de Gigi, Miss Novembre, le chic des contrastes de couleurs sur le ring de Joan, Miss Mars, le « V » parfait du col marin de Sasha, Miss Août, c’est du Vinci ! (Leonard, pas le maçon…) .

On vous a mis en cadeau une photo dite « backstage », c’est-à-dire derrière la scène, l’endroit ultra réservé aux happy few, en noir et blanc.

 

 

CALENDRIER-PIRELLI-2014-Backstage-2015-Isabeli-Fontana.

CALENDRIER-PIRELLI-2014-Backstage-2015-Isabeli-Fontana. Photo Steven Meisel

 

 

Le top model brésilien, Isabeli, a fait savoir à autonewsinfo qu’elle aimerait bien être publiée, être éditée chez nous ça ferait bien dans son « book », on n’allait pas lui refuser ça quand même.

En plus, comme tous les fanas de vroum vroum, à autonewsinfo, on a un faible pour tout ce qui est … Brésilien! Inoubliable Ayrton.

 

 

CALENDRIER-PIRELLI-2015-Anna-Ewers.j

CALENDRIER-PIRELLI-2015-Anna-Ewers. Photo Steven Meisel

 

La preuve de ce que viens d’écrire dans cet entretien avec le photographe, Steve Meisel.

« À mon avis, ce sont bien les modèles esthétiques de référence du monde d’aujourd’hui. Elles représentent les stéréotypes que la mode et le star system nous imposent en ce moment. Je ne voulais pas faire un calendrier conceptuel, ni le lier à un endroit précis, mais douze affiches dont la femme est, avec sa sensualité, la protagoniste absolue de douze images très différentes les unes des autres. Comme je voulais limiter l’emploi des vêtements et des accessoires et que je disposais de la plus grande liberté créatrice, j’ai trouvé très stimulant de « jouer » avec les couleurs, avec le maquillage et avec les matériaux. Cette expérience a été très gratifiante ».

On a compris que l’artiste a voulu limiter l’emploi des vêtements, un souci authentique bien compréhensible à une époque économiquement difficile.

Pour élargir le concept, Pirelli propose donc ce « Cal » dans le cadre de l’expo « Forme et désir » à Milan.

 

 CALENDRIER-PIRELLI-2015-Photo-Steven-Meisel


CALENDRIER-PIRELLI-2015- Gigi Hadid – Photo-Steven-Meisel

 

On dit « Cal », c’est plus branché que « Calendrier » ou « Calendar », bon, j’espère que personne ne pensera « Calendos », ou « Calembour », ou « Calva », c’est vrai, le problème des  raccourcis littéraires  c’est que ça ouvre le champ aux interprétations les plus fantasques…

Pirelli présentera à Milan  ses quarante deux « Cal », le premier remonte à 1964.

Et c’est sûr,  c’est un véritable tsunami de spectateurs qui va déferler sur cette expo !

C’est rassurant, à une époque où l’on dit que la seule création est le bénéfice des sociétés planquées aux Caraïbes, de voir que l’art a toujours cette fonction de rassemblement, qui franchit les frontières et les barrières culturelles aussi facilement que Bubka a passé les six mètres à la perche en 1985…

Il est bien évident ici que seules les mauvaises langues pourraient faire un rapprochement osé entre la perche olympique et ces jeunes filles…

Moi, je ne pensais qu’à l’art.

J’ai failli écrire « et ça tombe bien » mais je suis motard et je devrais détester cette phrase.

 

 CALENDRIER-PIRELLI-2015-Photo-Steven-Meisel


CALENDRIER-PIRELLI-2015-Photo-Steven-Meisel

 

Il reste que le sport de haut niveau est toujours  un art.

On est sérieux une seconde et demi, Pirelli a là une idée phénoménale, la preuve, elle dure depuis plus de quarante ans, elle a largement dépassé le cadre des sports mécaniques ou du marché du pneumatique.

Comme en plus, Pirelli s’investit énormément en compétition, auto et moto, autonewsinfo  a envie de remercier la marque à sa façon, en musique.

« Ventiquattromila baci », « Ti amo », « Senza una donna », la dernière  chanson racontant  justement ce que serait l’enfer sans les femmes …

Grazie mille amici ! (On prononce amitchi…)

 

JEAN LOUIS BERNARDELLI

Photos : STEVE MEISEL

 

 CALENDRIER-PIRELLI-2015-Photo-Steven-Meisel


CALENDRIER-PIRELLI-2015- Sasha Luss – Photo-Steven-Meisel

Evenements Life Style

About Author

jeanlouis