VdeV. A ESTIORIL, UN PODIUM POUR LE GRAFF ET LA LIGIER JS53 EVO

 

VdeV-2014-ESTORIL-LIGIER-GRAFF

VdeV-2014-ESTORIL-LIGIER-GRAFF

 

 

Au terme des 6 Heures d’Estoril, le Graff et la Ligier JS 53 EVO N°29 ont décroché leur premier podium de la saison, Mornay Motorsport a ajouté au palmarès 2014 du sport-prototype, une sixième présence sur le podium Gentlemen Drivers et l’équipe Ultimate, a signé le deuxième meilleur temps en course.

Ces résultats permettent au constructeur Onroak Automotive de terminer sur une note positive ce Challenge Endurance Proto VdeV 2014. Avec des conditions météorologiques changeantes, alternant de belles éclaircies et d’intenses averses, les équipes ont du adapter leurs stratégies et tenter d’éviter les incidents sur une piste souvent piégeuse.

Après avoir signé le cinquième temps des qualifications, la Ligier JS 53 EVO N°29 du Graff a franchi la ligne d’arrivée en troisième position au terme des Six heures d’épreuve. Auteur d’une très belle course, régulière et sans incident, l’équipage Trouillet-Gauvin-Clairay a cependant été pénalisé pour vitesse excessive dans les stands. Un stop-and-go de 1 minute 30 qui leur a peut-être couté la deuxième place.

La seconde voiture de l’équipe n’a pas démérité, partageant la troisième ligne de la grille de départ. Au volant de la Ligier JS EVO 53 N°91 du Graff, le trio Heriau-Marroc-De Narda a effectué une course remarquable qui leur a permis de remonter provisoirement jusqu’à la deuxième position. A moins de dix tours de l’arrivée, des coupures moteur provoquées par un faux contact dans le coupe-circuit les ont malheureusement relégués à la dix-neuvième place.

Malgré un stop-and-go de 2 minutes 50 pour vitesse excessive dans les stands, Mornay Motorsport est monté sur le podium Gentlemen Drivers ! Parti de la onzième position, le trio Pierre Petit-Paul Petit-Pierre Sancinena a connu une course sans encombre, et c’est un magnifique relai de Paul Petit qui, en fin de course, leur a permis une très belle remontée. Leur Ligier JS 53 EVO N°23, a franchi le drapeau à damiers en onzième position, troisième dans le classement Gentlemen Drivers.

Pour sa deuxième participation avec la Ligier JS 53 EVO N°24, le team Ultimate a confirmé son potentiel en roulant dans un très bon rythme, décrochant même le deuxième meilleur tour en piste en fin de course. Qualifiés en deuxième ligne, les frères Lahaye n’ont cependant franchi la ligne d’arrivée qu’en douzième position après une course perturbée par différents incidents dont deux sorties de piste de Jean-Baptiste et un stop-and-go sanctionnant un changement de pilotes effectué à l’intérieur du box.

Les 6 Heures d’Estoril n’ont malheureusement pas souri aux duos père-fils pilotant les Ligier JS 53 EVO N°15 et N°17 engagées par OAK Racing. Partis de la douzième ligne, Frédéric et Nicolas Da Rocha ont profité d’un très bon début de course avant que Nicolas ne se fasse piéger avec ses pneumatiques slicks sur une piste humide. Après avoir percuté le rail, il est parvenu à ramener son sport-prototype N°15 aux stands, mais les dégâts étaient assez conséquents. L’équipe a alors entamé une course contre la montre pour réparer et permettre ainsi à l’équipage de reprendre la piste et de franchir l’arrivée à la vingt et unième position.

Qualifiés en treizième position, Paul et Patrice Lafargue n’ont malheureusement pas vu le drapeau à damiers. Auteur d’un début de course prudent au volant de la Ligier JS 53 EVO N°17, Paul est parvenu à remonter de quelques positions avant de passer le relais à son père. Ce dernier a du repasser par les stands lorsqu’un déluge s’est abattu quelques minutes plus tard sur le circuit d’Estoril. L’équipe s’est alors attelée à chercher quel problème semblait perturber la bonne marche de la Ligier JS 53 EVO N°17. Paul est reparti après cette courte intervention qui a permis de déceler la défaillance d’un capteur, mais n’ayant pas respecté le délai réglementaire de pause de une heure minimum, il s’est arrêté deux tours plus tard. Sachant qu’ils allaient être pénalisés pour cette manœuvre, et que leur week-end avait déjà été bien rempli avec le titre décroché dans le Challenge GT, ils ont alors décidé d’en rester là.

L’équipe anglaise RLR Msport a quant à elle achevé cette finale sur une note mitigée. Contraints de partir du fond de la grille pour n’avoir fait rouler que leur pilote « Elite » lors des qualifications, le trio Fletcher-Phillips-Garofall a entamé une remontée dans le peloton avant que la casse de la pompe à eau de leur Ligier JS 53 EVO N°36 ne les contraigne à repasser par les stands. L’équipage a pu ainsi reprendre la piste pour franchir la ligne d’arrivée à la dix-septième place.
Onroak Automotive achève donc le très relevé Challenge Endurance Proto VdeV 2014, avec un premier podium au classement général. Avec trois équipes engageant des Ligier en début de saison et pas moins de cinq lors des deux dernières courses, Onroak Automotive a connu cette année une très belle progression, autant en termes de présence que de performances.

Onroak Automotive est déjà tourné vers 2015 pour partager avec ses équipes une année encore plus riche en résultats.

 

Photo : Hugues LAROCHE

 

V de V

About Author

gilles