VdeV. A ESTORIL, DERNIERE VICTOIRE POUR VINCENT CAPILLAIRE LE CHAMPION 2014 EN SPORT PROTO

 

 

 VdeV-2014-ESTORIL-Photo-Maurice-CAMUS


VdeV-2014-ESTORIL-La NORMA TFT Victorieuse et CHAMPIONNE 2014  – Photo-Maurice-CAMUS

 

 

TFT, POINT FINAL !

Fin de saison tonitruante pour l’écurie TFT et son équipage de pointe, composé de Vincent Capillaire et Alain Ferté.

Déja victorieux à Motorland-Aragon associés à Philippe Illiano puis à Magny-Cours – où le premier s’est adjugé la couronne – le duo inédit de la Norma M20 FC n°8, a ajouté sur le circuit d’Estoril, théâtre du dernier meeting de la saison, un troisième succès et consécutif à son palmarès 2014, le quatrième pour Capillaire qui était associé à William Cavailhes et Frédéric Gelin lors de sa victoire de début de saison sur la puste du circuit Catalan de Montmélo à Barcelone.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, l’écurie Gersoise s’impose également en Gentlemen Drivers avec la n°6, dans l’épreuve Portugaise mais également au classement final de la catégorie, remporté par Bruno Bazaud, Philippe Thirion et Jean-Lou Rihon.

Tony Pereira, le directeur de TFT se réjouissait de cet excellent résultat:

« Même si le titre était acquis, nous n’étions pas venus là pour assurer mais bien pour gagner »

Et, il poursuivait:

« En Gentleman, nous avons d’avantage privilégié l’attente et les pilotes se sont armés de prudence pour aller au bout. Mission accomplie avec les titres dans les tableaux. Nous avons montré notre force cette saison car nous sommes une équipe dans le sens premier du terme. Nous avons de super pilotes, les mécaniciens sont exceptionnels et il y a cette osmose qui fait que tout fonctionne.»

Avant d’ajouter en guise de conclusion:

« Mêmes pilotes, mêmes voitures – une de plus certainement – on reviendra l’an prochain pour défendre nos titres ! »

Le départ de cette course de six heures donne lieu à un calcul complexe pour les ingénieurs qui doivent déterminer la meilleure stratégie possible, la meute étant lâchée derrière la voiture de sécurité en raison de l’importante averse qui s’est abattue sur la grille de départ. Plusieurs concurrents, derrière le Safety Car, choisissent ainsi d’effectuer d’entrée un ou deux passages obligatoires dans les stands pour gommer une partie du handicap dû à la configuration de leur équipage, selon qu’il soit constitué de pilotes Elite et de Gentlemen.

 

VdeV-2014-ESTORIL-LE-CHAMPION-Vincent-CAPiLLAIRE-Photo-Maurice-CAMUS.

VdeV-2014-ESTORIL-La TATUUS de Léo Roussel-Benjamin BAILLY et Jean Claude POIRIER -Photo-Maurice-CAMUS.

 

Auteur de la pole position, la Norma TFT n°8 reste, elle, en piste, et conserve son leadership qu’elle cède après 30 minutes à la n°56 du team AB Sport Auto confiée à Romain Vozniak, au volant, Jorge Domingues et Christophe Tardieu. Mais la valeur sûre de ce début de course est Thomas Accary au volant de la Norma CD Sport n°30 qui, 15 minutes plus tard, pointe en tête.

En allongeant à deux heures son premier relais, Capillaire reprend cependant les commandes et jamais plus le proto préparé à Nogaro ne sera rejoint, concluant son parcours avec trois tours d’avance sur son premier poursuivant !

Parmi les prétendantes à la deuxième marche du podium ont figuré la Norma n°21 DB Autosport de Daniel Bassora, Lionel Robert et David Monclair, 4éme à l’arrivée, ou encore la Ligier JS53 Evo n°91 du Graff Racing aux mains de Nicolas Marroc, Joffrey de Narda et François Heriau, arrêtée dans la dernière heure à cause d’un problème moteur.

Le dernier mot revient donc au trio Léo Roussel-Benjamin Bailly-Jean Claude Poirier qui place sa Tatuus PY012 N°19, dans le sillage des vainqueurs, devant un proto d’une troisième marque, la Ligier n°29 du Graff Racing que se partagent Eric Trouillet, Franck Gauvin et Yann Clairay.

 

VdeV-2014-ESTORIL-La-6-Photo-Maurice-CAMUS.

VdeV-2014-ESTORIL-La NORMA de l’équipe TFT N° 6 de  BAZAUD-THIRION-RIHP-Photo-Maurice-CAMUS.

 

Initialement classée 4éme, la n°21 est rétrogradée en 5éme position à l’arrivée en raison d’un temps de conduite supérieur à celui imparti, et cède son rang à la n°56 qui avait animée le début de course. Egalement en lice pour une place sur le podium, les teams CD Sport et Palmyr ont rencontré divers soucis mécaniques, mais pour ces derniers, la 7éme place de la n°2 permet à Timothé Buret et Christian Vaglio-Giors de déloger Marc-Antoine Dannielou et Maxime Pialat de la deuxième place finale du Challenge.

En Gentleman Driver, enfin, victoire sans partage de la n°6 du team TFT de Bazaud-Thirion-Rihon, large leader avec quatre tours d’avance sur la Norma n°75 de Stéphane Adler et David Abramczyk et la Ligier n°23 de Pierre et Paul Petit et Pierre Sancinéna. Christophe Kubryk, associé à Didier Beck et Xavier Michel et 4éme de classe, s’assure pour sa part de la place de Vice-champion devant la famille da Rocha, avec l’une des Ligier de l’écurie OAK, la n°15.

 

Texte : Stéphane ENOUT
Photos : Maurice CAMUS

 

Sport V de V

About Author

gilles