F1. NICO ROSBERG SIGNE LA POLE A SAO PAULO DEVANT HAMILTON ET FELIPE MASSA

 

F1-2014-SAO-PAULO-Les-duettistes-du-Team-MERCEDES-Nico-ROSBERG-et-Lewis-HAMILTON

F1-2014-SAO-PAULO-Les-duettistes-du-Team-MERCEDES-Nico-ROSBERG-et-Lewis-HAMILTON

 

 

LA TOTALE

Nico Rosberg s’offre ce samedi la pole position du Grand Prix du Brésil, après s’être montré le plus rapide des la Q1, puis en Q2 et enfin lors de la Q3 !

Déjà le plus rapide lors des trois séances des essais libres, le pilote Allemand devait absolument signer cette pole pour s’élancer en tête demain dimanche, s’il veut conserver une chance de devenir Champion du monde et ainsi gagner ce Grand Prix du Brésil, avant l’ultime rendez-vous à Abou Dhabi, où les points attribués seront rappelons-le, doublés

Avec l’excellent chrono de 1’10″023, il l’a fait !

Et devance la seconde Mercedes de Lewis Hamilton, second à 0″033

Mais ce fut serré, chaud-bouillant : 33 petits millièmes séparent les deux pilotes Mercedes !

Nico décroche sa 10éme pole de la saison et la quatorzième de sa carrière

Surtout, il est le premier cette année à avoir signé le meilleur temps de toutes les sessions des essais libres et de la qualification en Q1,Q2 et Q3 !  Un sacré exploit… qui en appelle un autre ce dimanche.

 

 F1-2014-SAO-PAULO-Nico-ROSBERG


F1-2014-SAO-PAULO-Nico-ROSBERG

Nico qui lâchait:

« Ce sera parfait si jamais je gagne demain, sinon… Pour le moment, tout s’est bien passé oui, et la pole est évidemment le meilleur endroit d’où prendre le départ. Mais je dois concrétiser demain, pas comme à Austin. Tout est là, comme pendant toute la saison : la pression, l’adrénaline, l’excitation, ça ne change pas tellement. Je pense que le départ va être sympa à regarder, mais comme je serai sur la partie propre de la piste, et comme il n’y a pas trop de distance jusqu’au premier virage, ça devrait m’aider»

 

Les deux Williams-Mercedes de Félipe Massa et Valterri Bottas, occuperont la seconde ligne, le Brésilien se retrouvant à 0″224 et le Finlandais à 0″282

Superbe séance du petit Brésilien qui a ravi le nombreux public Paulista, lequel rêvait de le voir décrocher la pole mais face aux deux duettistes de Mercedes, cela était impossible. Néanmoins, Félipe se classe … 1er derriére l’ogre Mercedes.

Ensuite, on retrouve la McLaren-Mercedes de Jenson Button à 0″907 et la Red Bull-Renault de  Sebastian Vettel, à 0″915 et en 3éme ligne

Puis, la seconde McLaren-Mercedes de Kevin Magnussen à 0″946 et la meilleure des deux Ferrari, de Fernando Alonso, seulement huitième, à 0″954

Daniel Ricciardo et sa Red Bull-Renault, à 1″052  et Kimi Räikkonen avec sa Ferrari à 1″076, occuperont eux la 5éme ligne

 

LA Q1

F1-2014-SAO-PAULO-La-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

F1-2014-SAO-PAULO-La-MERCEDES-de-NICO-ROSBERG

 

Nico Rosberg poursuit sa domination, déja le plus rapide lors des trois sessions des essais libres, le pilote Allemand de l’équipe Mercedes continue son cavalier seul au commandement et signe le temps de référence de la Q1 des essais qualIficatifs en 1’10″347 devant Hamilton à 0″110 et les deux Williams-Mercedes de Massa et Bottas.

Les éliminés de cette Q1 : Grosjean, Vergne, Perez et Maldonado

Vergne dépité confie : La voiture était inconduisible !

 

LA Q2

F1-2014-SAO-PAULO-MERCEDES-Nico-ROSBERG.

F1-2014-SAO-PAULO-MERCEDES-Nico-ROSBERG.

 

Nico Rosberg continue de se montrer le plus vite en Mercedes et  le plus vite et signe encore le temps de référence de la Q2 des essais qualificatifs en 1’10″303 devant la Williams-Mercedes du Brésilien Felipe Massa second à 0″040 et celle de Bottas à 0″118.

Rappelons que Massa avait décroché la pole en Q3 aux essais qualificatifs du Grand Prix d’Autriche !!!

La seconde Mercedes de Lewis Hamilton point seulement 4éme à 0″409

Les éliminés de cette Q2 : Guttierez, Hïlkenberg, Sutil et Kvyat

 

 F1-2014-SAO-PAULO-Mercedes-Nico-ROSBERG


F1-2014-SAO-PAULO-Mercedes-Nico-ROSBERG

 

En 41 ans de Formule 1 à Interlagos, jamais personne n’était allé aussi vite sur un tour de qualification que Nico Rosberg aujourd’hui!
Avec ses P Zero jaunes “soft” il a signé un incroyable 1’10″023, battant ainsi la pole position record de 1’10″646 et signée par Rubens Barrichello en 2004. Il a même réussi à approcher son meilleur chrono absolu, signé par ce même Barrichello cette même année en 1’09″822.

Mercedes égale ainsi le record de 18 pole positions en une même saison qui était jusque là détenu par l’équipe Red Bull.

Avec un bon niveau de grip et une évolution constante des conditions de piste sur l’asphalte tout neuf de Sao Paulo, les temps au tour sont tombés très rapidement, la pole position 2013 étant effectivement incroyablement effacée dès la Q1!

Tous les pilotes sont partis en ‘soft’ pour tenter de passer en Q2, avec les pilotes Williams qui attendaient les tout derniers instants pour passer de ‘medium’ en ‘soft’.

Comme hier vendredi, la différence entre les deux qualités de gomme s’est établie entre 0,8 et 1 seconde, selon les F1.

Et contrairement à la prévision météo qui indiquait de la pluie pour la qualification et un orage de nuit, celle-ci n’est finalement jamais arrivée à Interlagos et la séance s’est déroulée avec 27°C dans l’air et 39°C sur la piste.

La pluie ?

Tout porte à croire qu’elle sera bien là demain pour la course et que cela compliquera pas mal les définitions de stratégies.
N’oubliez pas que, historiquement, les probabilités d’interventions du Safety Car sont supérieures à 60%.

Normalement, la plupart des F1 devrait s’élancer sur une stratégie à trois arrêts. Mais sur une piste assez courte de 4,309 kilomètres, le trafic jouera sans doute un rôle important dans le résultat final. Il pourrait même influer sur ces choix stratégiques.

 

F1-2014-SAO-PAULO-TORO-ROSSO-de-Daniil-KVYAT

F1-2014-SAO-PAULO-TORO-ROSSO-de-Daniil-KVYAT

 

D’ailleurs, dès aujourd’hui, Daniil Kvyat avait décidé de ne pas rouler du tout en Q2 pour préserver un set neuf pour la course, même si cela le contraindra à s’élancer depuis le fond de grille.

Parmi les favoris, les deux Ferrari ont évité cette pénalité en ne réalisant qu’un seul tour en Q3, afin de préserver un train neuf chacun pour la course. Et, finalement, comme aux Etats-Unis, seulement quatre monoplaces furent éliminées en Q1 et autant en Q2.

Quant au résultat final, Nico Rosberg a donc dominé toutes les séances depuis son arrivée au Brésil, sans oublier la troisième séance libre de ce matin, réalisée en utilisant les ‘medium’.

 

F1-2014-Paul-HEMBERY-de-PIRELLI-et-Gilles-GAIGNAULT

F1-2014-Paul-HEMBERY-de-PIRELLI-et-Gilles-GAIGNAULT

 

Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, nous confie :

« La température plus clémente aujourd’hui convenait mieux à nos pneumatiques. La bagarre des qualifications avec la menace de la pluie fut des plus disputées. Et cette menace s’intensifiera demain au moment de la course. Quoi qu’il en soit, si cela demeure sec, tous partiront sur une stratégie à trois arrêts, même si l’on imagine bien que certains tenteront le pari de deux arrêts. Ne serait-ce que pour éviter de se retrouver englué dans le trafic à leur retour en piste. Avec un écart de trois centièmes de seconde et des records vieux de dix ans qui volent en éclat, on se rend aujourd’hui compte à quel point les monoplaces et les pneus ont progressé en dix ans. »

 

Les prévisions de Pirelli quant aux stratégies possibles 

 F1-2014-SAO-PAULO-SEB-VETTEL-RED-BULL-RENAULT.j


F1-2014-SAO-PAULO-SEB-VETTEL-RED-BULL-RENAULT.j

 

En théorie, la stratégie sur cette piste qui est aussi la deuxième plus courte après Monaco, sera de trois arrêts. Ce qui signifie qu’à l’exception des tout premiers, tous prendront des risques avec le trafic, lors de chacun de ces trois stops.
L’idéal ?

Un premier relais court puis un passage de soft en medium, puis un deuxième en medium autour du 21éme tour et un dernier changement pour des medium autour du 46éme tour jusqu’à la fin.

Ceux qui tenteront le pari de partir en medium pourront faire un deuxième relais en medium à partir du 29éme tour puis un dernier en soft pour tenter de gagner du terrain à la fin de la course, après le 58éme tour.

Mais, l’un dans l’autre, il est probable que la plupart des Teams tentera de partir avec une stratégie à deux arrêts en tête tout en gardant la flexibilité leur permettant de passer sur trois arrêts en cas de besoin.

Reste que tout cela pourra se trouver bouleversé par la pluie, qui, elle, est très probable…

 

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : TEAM ET PIRELLI

 

 F1 2014 SAO PAULO- LES TROIS PREMIERS DES ESSAIS -1 ROSBERG- 2 HAMILTON - 3 MASSA


F1 2014 SAO PAULO- LES TROIS PREMIERS DES ESSAIS -1 ROSBERG- 2 HAMILTON – 3 MASSA

 

F1 Sport

About Author

gilles