SIX HEURES DE SHANGHAI. LA POLE POUR PORSCHE MAIS EX AEQUO AVEC LA TOYOTA N°8

 

 WEC-2014-SHANGHAI-La-PORSCHE-14-de-DUMAS-JANI-en-pole-le-1er-novembre


WEC-2014-SHANGHAI-La-PORSCHE-14-de-DUMAS-JANI-en-pole-le-1er-novembre

 

 

Ce samedi matin et à l’issue d’une séance d’essais qualificatifs passionnante et intrigante, la Porsche 919 hybride N°14 que se partageaient le Français Romain Dumas et le Suisse Neel Jani, s’est offert la pole position, avec un chrono moyen sur quatre tours de 1’48 »300.

Seconde pole aprés Spa de la voiture Allemande depuis son arrivée en Championnat du monde d’endurance WEC, au début de l’actuelle saison

Elle occupera donc la pole sur la première ligne qu’elle partagera avec la plus rapide des deux Toyota TS040, la N°8 de la paire formée du Britannique Anthony Davidson et du Suisse Sébastien Buemi, lesquels ont effectué exactement la même moyenne de leurs quatre meilleurs tours, 1’48″300 !

Après avoir réalisé un temps à tout juste 0″01 de la Porsche, Sebastien Buemi se devait de faire un dernier tour encore plus rapide, alors qu’il ne restait que cinquante secondes de la séance d’essais qualificatifs.

Le pilote Toyota parvenait incroyablement à égaliser exactement le temps de Neel Jani et Romain Dumas, mais ces derniers seront bien en pole position pour avoir été les premiers à le valider!

Le duo Franco-suisse signe ainsi, sa deuxième pole position de la saison.

 

 WEC-2014-SHANGHAI-La-TOYOTA-Num-8-pole-ex-aequo-avec-la-PORSCHE-14.


WEC-2014-SHANGHAI-La-TOYOTA-Num-8-pole-ex-aequo-avec-la-PORSCHE-14.

 

La seconde Porsche 919, la N°20 de l’Australien Mark Webber et du Néo-zélandais Brendon Hartley partira elle de la troisième place ayant réalisé une moyenne 1’48″324 de seulement 0″024 de plus que les premiers, et 0″210 de moins que la deuxième Toyota TS040, la N°7, celle de l’Autrichien Alex Wurz et du Japonais Kazuki Nakajima, créditée elle de 1’48″534.

Quid des Audi ?

Les deux R18 etron-quattro, la N°1 et la N°2, se retrouvent, elles, respectivement aux 4éme et 5éme places de la grille de départ.
Mais les Audi se retrouvent à plus d’une seconde des polemen !

Leurs chronos: 1’49″454 à 1″154 pour la 1, celle du tandem Loïc Duval et Lucas di Grassi, se révélant plus rapides de 0″6 que leurs coéquipiers André Lotterer et Benoît Tréluyer avec 1’50″072, à 1″772.

Quant aux deux Rebellion R-One, les voitures de l’équipe Suisse seront côte à côte sur la quatrième ligne, Nicolas Prost et Mathias Beche dans le baquet de la N°12, devançant avec 1’52″431, leurs coéquipiers de la N°13, en 1’53″314.

La Lotus CLM-AER réalisant, elle, la 13éme meilleure moyenne en 1’56″770, mais les temps de la voiture effectués avant une pénalité pour vitesse excessive dans la voie des stands infligée à Pierre Kaffer, ont été annulés.

La Ligier JS P2 Nissan de l’équipe G-Drive du Russe Roman Rusinov et du Français Olivier Pla, qu’épaule le Sarthois Julien Canal, s’élancera devant les autres LMP2 du plateau après avoir signé aujourd’hui sa 5éme pole position de la saison avec une moyenne en 1’54″327, à 6″027 des deux voitures LMP1, les plus rapides.

Soit plus d’une seconde de mieux que l’ORECA03R, N°47 du Team de Hong-Kong KCMG de l’équipage, Richard Bradley, Matthew Howson et Alexandre Imperatori avec 1’55″301 et les deux ORECA Nissan des Russes de SMP Racing, dont la plus rapide, celle de Anton Ladygin, Viktor Shaitar et Kirill Ladygin.

 

ASTON MARTIN EN POLE EN GT

WEC-2014-SHANGHAI-ASTON-en-pole-Photo-Richard-Washbrooke-AdrenalMedia

WEC-2014-SHANGHAI-ASTON-en-pole-Photo-Richard-Washbrooke-AdrenalMedia

 

L’équipe Aston Martin s’est une nouvelle fois illustré aujourd’hui, lors de la séance d’essais qualificatifs des 6 Heures de Shanghai.
Le constructeur Anglais conserve son étiquette de 100% gagnant en Chine puisqu’il a effectué la pole position de la sixième manche de la saison WEC dans les catégories LMGTE Pro et Am!

La piste était sèche jusqu’aux dernières minutes de la session des LMGTE, et la bataille faisait rage entre l’Aston Martin Vantage V8, la N°97 du Britannique Darren Turner et de l’Allemand Stefan Mücke et la Porsche 911 RSR, la N°92 des Français Patrick Pilet et Frédéric Makowiecki.

C’est d’ailleurs cette dernière qui avait donné le ton en début de séance, mais la moyenne des tours réalisée par les pilotes Aston Martin, 2’04″342 contre 2’04″444 donnait l’avantage aux polemen et vainqueur de la course l’année dernière.

La deuxième Porsche 911 RSR, la N°91 de Jörg Bergmeister et Richard Lietz partira de la troisième place des GTE, et bénéficie ce week-end d’une réduction de poids de 10kg, ce qui semble plutôt adapté à cette voiture sur ce circuit qui lui convient.

Avec une moyenne en 2’04″599, elle devance de trois dixièmes les Ferrari de la Scuderia AF Corse, la N°51 de Gianmaria Bruni et Toni Vilander et la N°71 de Davide Rigon et James Calado.

L’Aston Martin n°99 de Fernando Rees, Darryl o-Young et Alex MacDowall, se classant, elle, cinquième mais à seulement deux centièmes seconde de la Ferrari N°71.

 

WEC 2014_Shanghai Stand ASTON MARTIN

WEC 2014_Shanghai Stand ASTON MARTIN

 

Dans la catégorie LMGTE Am, Emmanuel Collard et Matthieu Vaxivière ont pourtant tout essayé pour prendre le meilleur à bord de la Porsche 911 RSR ProSpeed Competition, la N°75, mais l’Aston Vantage V8 N°98 de Pedro Lamy et Christoffer Nygaard s’est imposée et avec elle a de plus dépassé le meilleur temps de la n°95 de 2013 de presque une seconde!Le chrono le plus rapide sur un tour : 2’03″899 et la moyenne de la 98, 2’05″072

Troisièmes de la catégorie LMGTE Am, Richie Stanaway et David Heinemeier-Hansson obtiennent une moyenne de 2’05″203 à bord de l’Aston Martin Vantage N°95.

La Ferrari N°90 du Team 8Star Motorsport pilotée par Paolo Ruberti et Matteo Cressoni partira de la quatrième place, devant la Porsche N°88 de Proton Competition.

PAROLES DE PILOTES

 

 WEC 2014 SHANGHAI Romain DUMAS Stand PORSCHE


WEC 2014 SHANGHAI Romain DUMAS Stand PORSCHE

 

 

Neel Jani : Porsche Team – Porsche 919 Hybride n°14

« C’est incroyable ! Je ne crois pas que cela puisse arriver une nouvelle fois dans l’histoire du sport auto ! J’ai vraiment dû regarder le classement à deux fois. Cette qualification démontre bien à quel point le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC est serré. C’est un super championnat. La course de demain sera difficile, car les Toyota sont bien en pneumatiques. Mais nous donnerons tout ce qu’il faut et jusqu’au bout. Ça va être super ! »

 

Sébastien Buemi – Toyota Racing – Toyota TS040 Hybride n°8

« C’est vraiment étonnant de réaliser exactement le même temps sur une moyenne de quatre tours ! Ça me rappelle la F1 à Jerez en 1997 quand trois pilotes avait réalisé le même chrono (Frentzen, Villeneuve et Schumacher). Pourtant j’ai eu du trafic dans plusieurs de mes tours rapides, et j’ai même fait un blocage de roues. C’était une belle bataille et ce final est absolument surprenant, je suis certain qu’en course on sera bien. Cela va être très intéressant ! »

 

Lucas di Grassi – Audi Sport Team Joest – Audi R18 e-tron quattro n°1

« Nous avons du mal sur un tour rapide depuis le début de la saison. Les écarts sont trop importants pour nous sur ce type de tracé. Il nous faut être bons dans la course et espérer que les autres rencontrent des problèmes. En course, nous avons globalement un bon rythme, il nous faut juste emmagasiner un maximum de points. »

À propos de la réalisation de double relais avec un même train de pneumatiques :

« Pour l’instant nous ne savons pas encore. Si nous pouvons le faire, ce sera assurément un plus, mais le circuit est très dur pour les pneus, on verra bien. »

 

Gianmaria Bruni – AF Corse – Ferrari F458 Italia n°51

« Ça ne s’est pas trop mal passé, nous n’avons pas pris trop de risques. Mais après les essais libres sur piste mouillée, nous n’avions que peu de tours sur le sec pour apprendre et préparer la qualification. Bien entendu nous travaillons pour les points au championnat, mais nous ne sommes pas trop mal placés pour le moment. Il n’empêche, qu’il nous faudra nous battre jusqu’au bout, comme nous le faisons à chaque fois. »

 

Pierre Kaffer – Lotus – CLM P1/01 AER n°9

« Les choses avancent, mais il nous faut rouler encore et encore. Le moteur est super, et nous avons bien travaillé durant la troisième séance d’essais libres. Nous avons une bonne vitesse de pointe en ligne droite, mais nous devons encore trouver les bons réglages de la voiture en elle-même. Quoi qu’il en soit, après le travail titanesque réalisé par nos équipes suite à l’incendie de Fuji, nous sommes vraiment heureux d’être là et de pouvoir participer à la course demain. J’espère que nous arriverons à remercier tout le monde avec un bon résultat. »

 

Kristian Poulsen – Aston Martin Racing – Vantage V8 LMGTE Am n°95

« Je n’ai pas pu profiter pleinement de la séance d’essais 3, car les drapeaux jaunes étaient déployés sur tout le circuit juste au moment où je suis sorti. Le team a encore une fois bien travaillé ce week-end et je crois que nous sommes plutôt bien préparés. Et pour prendre le titre, nous savons ce qu’il nous reste à faire… Nous abordons cette épreuve, comme toutes les autres, je sais que tout le monde dit ça, mais c’est vraiment vrai et c’est comme cela que nous avançons. La course sera encore difficile demain, mais nous sommes très heureux de ce nous avons réalisé jusqu’à présent. »

 

Gilles GAIGNAULT
Photos: TEAM – Richard-WASHBROOKE et WEC

 

FIA WEC

About Author

gilles