F1. JEAN ERIC VERGNE A UNE CHANCE DE ROULER POUR UNE 4éme SAISON EN GRAND PRIX

 

 

F1-Jean-Eric-VERGNE-le-23-avril-à-PARIS-photo-Max-MALKA

F1-Jean-Eric-VERGNE- à-PARIS-photo-Max-MALKA

 

Aprés Franz Tost, le Team-principal de la Scuderia Toro Rosso, et évidemment concerné de premier chef, le grand patron de la firme de boisson énergisante Red Bull, l’Autrichien Dietrich Mateschitz, vient d’indiquer qu’il était favorable au maintien de son pilote Français Jean-Eric Vergne, dans l’écurie de Faenza – anciennement Minardi – alors qu’il y a quelques semaines, le redoutable et redouté Docteur Helmut Marko, l’homme qui dirige sans faire de sentiments, la filière Red Bull, avait indiqué que le jeune pilote Français, ne serait pas conservé une 4éme année !

Oui, mais voila depuis cette annonce à la fin de l’été, les choses ont énormément évolué chez Red Bull, à commencer et à la surprise générale, par le départ volontaire de l’Allemand Sebastian Vettel, en partance pour l’autre Scuderia Italienne, la maison Ferrari !

Ce divorce inattendu car c’en est bien un, a donc pris de court, tout le staff dirigeant de Red Bull, lequel a immédiatement et dans l’urgence promotionné, le jeune et brillant espoir Russe Daniil Kvyat, pour remplacer le quadruple Champion du monde…

 

 F3 2014 NURBURGRING - Max VERSTAPPEN


F3 2014 NURBURGRING – Max VERSTAPPEN

 

Sauf que Vergne pas conservé et Kvyat parti vers la maison-mère, l’écurie Red Bull, le Team satellite Toro Rosso ne se retrouvait plus qu’avec le certes très doué, Max Verstappen.

Avec en ligne de mire pour l’épauler la saison prochaine en Grand Prix, la possibilité d’enrouler un autre espoir ‘ maison  » membre de la filière Red Bull, sacré le week-end dernier à Jerez de la Frontera, Champion des World Séries en Formula 3.5, le jeune Espagnol Carlos Sainz Junior, le fils de l’ancien double Champion du monde des Rallyes, Carlos Sainz, désormais pilote de la future Peugeot DKR de Rallye-raid !

Sauf que pour la Scuderia Toro Rosso, débuter 2015 avec deux néophytes, présente bien des risques, pas sur que ce soit l’idéal !

D’où la prise de parole du grand patron, Dietrich Mateschitz pour le rappeler à son homme de confiance, l’ancien pilote Helmut Marko, parfois aveuglé par ses idées farfelues et folles…

Sans remettre en cause l’indéniable talent du Hollandais Verstappen, qu’il nous soit permis deux remarques :

1. Il y a un an encore, il roulait en karting, certes décrochant les titres de CHAMPION d’Europe et du monde.

2. Il n’a donc débuté en sport automobile qu’au printemps dernier dans le Championnat d’Europe de Formule 3, qu’il n’a  pas gagné d’ailleurs, ayant laissé bien malgré lui, cet honneur à une autre ‘ Etoile ‘ grandissante, le jeune espoir Français, le normand Esteban Ocon, autre ‘ pépite’ qui a, lui, vraiment survolé le Championnat Européen de F3, millésime 2014. D’ailleurs Max, se retrouve même 3éme, après l’ultime épreuve à Hockenheim, également précédé par le jeune Britannique Tom Blomqvist, un autre fils de… !

Preuves que lui confier toutes les responsabilités sur les épaules pour développer la future monoplace Toro Rosso, relève de l’impossible. Surtout que le gamin qui vient de fêter ses 17 ans, n’avait répétons-le, jamais mis son cul dans une monoplace … il y a un an !!!

Et ce d’autant plus si les hommes de Red Bull, alignent a ses côtés, un autre débutant, le ‘ rookie ‘ Sainz Junior ‘ aussi talentueux et doué, soit-t-il !
Ce serait prendre un gros risque, un risque énorme…

C’est sans doute la raison pour laquelle et sans déjuger son ‘homme à tout faire’, son responsable de la filière, l’ancien pilote Helmut Marko, Dietrich Mateschitz, a pris la parole, pour dire des choses, tellement logiques et pleines de BON sens.

Qu’on en juge

 

 F1-Dietrich-MATESCHITZ-RED-BULL


F1-Dietrich-MATESCHITZ- Photo RED-BULL

 

A nos confrères de Speedweek qui lui posaient la question de savoir si le départ inattendu de Vettel, ouvrait à nouveau la porte de Faenza, à Jean-Eric Vergne et si le tricolore avait encore incroyablement une chance de retrouver en 2015 son volant, suite simultanément à ce départ de Sebastian Vettel et au recrutement de Daniil Kvyat par Red Bull, le propriétaire de Red Bull, Dietrich Mateschitz, a confié :

« Disposer d’un pilote expérimenté aux côtés d’un très jeune pilote, cela a absolument du sens.»

Quelques heures plus tôt interrogé à Sotchi, sur la même question, à savoir si Carlos Sainz Jr, était le candidat N°1, le favori pour le deuxième baquet, Franz Tost qui dirige l’écurie Toro Rosso, avait indiqué rigoureusement la même chose, expliquant:

« Il n’y a pas que lui, il y a aussi d’autres pilotes.»

Avant de lâcher:

« Nous avons Jean-Eric Vergne, qui est un pilote expérimenté, nous avons Carlos Sainz Jr, qui est actuellement en tête du championnat de Renault 3.5. Ensuite, nous avons également Pierre Gasly et aussi Alex Lynn.»

Et de conclure:

« Red Bull a la chance de pouvoir compter sur des pilotes très rapides et vraiment tous très talentueux au sein de sa filière. La décision finale sera prise par Red Bull au cours des prochaines semaines.»

JEV va vite, commet peu ou pas de fautes et possède trois années d’expérience dans ses bagages.

Il mérite franchement de poursuivre l’aventure des Grands Prix, une 4éme année, car lorsqu’il ne rencontre pas de soucis techniques, il ne démérite pas…

Bien au contraire, sa fin de course lors du récent GP de Singapour, où il s’est montré éblouissant, démontre que JEV, ne manque pas de pointe de vitesse, d’audace et de culot lorsque sa Toro Rosso, lui en laisse le loisir !

Ce qui malheureusement pour lui, n’a pas toujours été le cas ces trois dernières saisons… Dommage.

Car si en qualifications, il a parfois loupé ses chronos, sinon en course, aussi bien face à Ricciardo que face à Kvyat, Jean-Eric, n’a pas démérité, loin de la.

 

WSR-2014-PAUL-RICARD-Carlos-SAINZ-Junior-le-vainqueur-de-la-1ére-course-Photo-Antoine-CAMBLOR

WSR-2014-Carlos-SAINZ-Junior Le CHAMPION DES WSR en FORMULA 3.5 – Photo-Antoine-CAMBLOR

 

Il est vrai que la F1 est impitoyable. Et que les volants sont rares, difficiles à obtenir car les places sont chères et qu’il y a des dizaines de… surdoués actuellement dans l’anti-chambre, en WSR Formula 3.5, GP2 et F3 et qui piaffent tous d’impatience de rouler en GP!

C’est déjà en soi pour JEV, une chance inouïe dans ce monde impitoyable d’avoir roulé trois saisons en F1.

Mais sincérement, il mérite de participer à une 4éme !

En F1, la roue tourne, si vite, on n’a droit à rien en fonction de son passé car les mythes disparaissent aussi vite qu’ils se sont créés…

Quoiqu’il en soit, Jean-Eric Vergne, peut, lui encore et toujours y croire et rêver…

Il n’a, répétons-le, pas démérité et peut apporter énormément à son équipe, eu égard à sa solide expérience en Grand Prix.

Alors en 2015, Jean-Eric Vergne toujours en F1, encore en GP et chez Toro Rosso, si il y a deux mois, l’affaire semblait compliquée, désormais huit semaines plus tard, il y a cette fois de fortes chances que cela devienne RÉALITÉ !

 

Gilles GAIGNAULT

Photos : Max MALKA- Antoine CAMBLOR – RED BULL

 

F1

About Author

gilles